Brèves de comptoir #214

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : l’imaginaire au féminin !

Ce passionnant dossier filé est à lire sur Justaword.

Lundi encore : les princesses Disney façon polar !

L’illustrateur américain Ástor Alexander, manifestement intéressé tant par les films d’animation Disney, que par les polars des années 40, a donc mixé les deux univers, en revisitant les princesses Disney comme si elles étaient à l’affiche de films des années 40. C’est à voir ici !

Lundi toujours : appel à textes chez La Volte !

L’éditeur lance un appel à textes dans l’optique de constituer une anthologie de science-fiction :

Nous sommes à l’ère des plates-formes et des datas, du contrôle des corps et des populations par-delà les frontières. À l’ère des prophètes transhumanistes, où la promesse de la vie éternelle n’a jamais été aussi réelle pour une (infime) partie d’entre nous. (…)

Demain la santé a vocation à se poser la question du devenir de la cohabitation des corps : corps social, corps intime, corps politique, corps médical, corps économique. Elle interroge la fabrication des normes et des fractures, forgées par les politiques sanitaires et/ou de santé successives. Elle sonde le dedans et le dehors que notre époque de données et de performance nous réserve, au nom du bien-être physique et mental du plus grand nombre, ou de points gagnés sur le PIB.

Mais l’avenir de la santé c’est aussi, au-delà de sa marchandisation ou des health cities, la question, l’espoir de la réappropriation du corps. (…) Car la science-fiction donne tous les droits, d’inventaire et d’invention. Pessimiste ou optimiste elle peut ouvrir l’esprit, l’imagination et les possibles à travers des histoires.

Demain, après-demain, de quoi la santé sera-t-elle le nom ?

Deadline : 30 novembre 2019.
Les nouvelles doivent faire entre 50 000 et 10 000 signes et seront rémunérées 120 euros chacune, pour une publication début 2020. Infos supplémentaires ici !

Mardi : RTL récidive avec la fantasy post-Game of Thrones !

La semaine dernière, je vous parlais de ces titres adaptés (ou en passe de l’être) que RTL vous suggérait pour vous remettre de la fin de la série du Trône de Fer. Et voici les titres qu’ils ont retenu – attention, tous ne conviennent pas nécessairement à des néophytes du genre !

Le Silmarillion, de J.R.R Tolkien.
Le Nom du vent, de Patrick Rothfuss.
La Belgariade, de David et Leigh Eddings.
Les Archives de Roshar, Brandon Sanderson.
La Roue du Temps, Robert Jordan et Brandon Sanderson.
L’Assassin royal, Robin Hobb.
La Tour sombre, Stephen King.
Mistborn, Brandon Sanderson – décidément !
Terremer, d’Ursula K. Le Guin.
Les Annales du Disque-monde, Terry Pratchett.
Les Salauds gentilhommes, Scott Lynch.
Le Cycle malazéen, Steven Erikson.
Le Cycle d’Elric, Michael Moorcock.
Gagner la guerre, Jean-Philippe Jaworski.
Le Puits des Mémoires, Gabriel Katz.
L’Âge des ténèbres de Stephen Aryan.
Le Cycle des Princes d’Ambre, Roger Zelazny.
Shades of magic, V.E. Schwab.

Les raisons de leurs choix et les autres titres (il en reste quelques-uns !) ici !

Mardi encore : que sont les littératures de l’imaginaire ?

C’est un panorama proposé par Babelio, réalisé durant les Imaginales :

Mercredi : que lire en fantasy francophone ? Une sélection des Vénérables !

Dup et Phooka de Bookenstock vous proposent une liste de petite pépites à piocher au rayon fantasy adulte francophone. Car, incroyable mais vrai, des auteurs talentueux, on en a plein en francophonie, n’en déplaise aux fâcheux ! La première partie de cette liste, de A à D, est visible ici, la partie suivante, de E à K est !

Mercredi encore : les Masterclass des Imaginales !

Lionel Davoust vous propose en téléchargement libre et gratuit les présentations qu’il fait au cours des Masterclass des Imaginales. Elles sont à voir/piquer ici !

Jeudi : SF et fantasy féministes dans La Presse + !

Chantal Guy propose une bibliographie SFFF et féminine pour ouvrir les esprits !

Jeudi encore : appels à textes !

chez La Volte :

L’éditeur lance un appel à textes dans l’optique de constituer une anthologie de science-fiction :

Nous sommes à l’ère des plates-formes et des datas, du contrôle des corps et des populations par-delà les frontières. À l’ère des prophètes transhumanistes, où la promesse de la vie éternelle n’a jamais été aussi réelle pour une (infime) partie d’entre nous. (…)

Demain la santé a vocation à se poser la question du devenir de la cohabitation des corps : corps social, corps intime, corps politique, corps médical, corps économique. Elle interroge la fabrication des normes et des fractures, forgées par les politiques sanitaires et/ou de santé successives. Elle sonde le dedans et le dehors que notre époque de données et de performance nous réserve, au nom du bien-être physique et mental du plus grand nombre, ou de points gagnés sur le PIB.

Mais l’avenir de la santé c’est aussi, au-delà de sa marchandisation ou des health cities, la question, l’espoir de la réappropriation du corps. (…) Car la science-fiction donne tous les droits, d’inventaire et d’invention. Pessimiste ou optimiste elle peut ouvrir l’esprit, l’imagination et les possibles à travers des histoires.

Demain, après-demain, de quoi la santé sera-t-elle le nom ?

Deadline : 30 novembre 2019.
Les nouvelles doivent faire entre 50 000 et 10 000 signes et seront rémunérées 120 euros chacune, pour une publication début 2020. Infos supplémentaires ici !

chez Gandahar :

La revue  Gandahar prévoit un prochain numéro sur le thème La Terre après l’Homme.

« Imaginez que la race humaine, pour une raison indéfinie (il y a largement le choix), ait fini par s’éteindre. Des scientifiques ont déjà réfléchi sur ce scénario et on sait à quel point les détritus humains vont durer, eux. Imaginez qu’un jour, très très longtemps après, quelque chose se passe… quelque chose que personne n’avait anticipé ! »

Les textes, de 40 000 signes maximum, devront être rendus avant le 30 septembre minuit.

Toutes les infos ici !

Vendredi : concours de nouvelles Lyon, des nouvelles de 2050 !

Rue89Lyon lance un concours d’écriture, “Lyon, des nouvelles de 2050”, invitant les participants à produire une nouvelle qui devra se situer sans ambiguïté dans le territoire de la Métropole de Lyon, projetée dans une trentaine d’années :

Lyon et son agglomération doivent composer, plus qu’un décor, un véritable prétexte d’écriture. Il ne s’agit toutefois pas de retranscrire une identité qui serait propre à la ville, avec un vernis “anticipation”, mais plutôt de s’inspirer d’elle, de ce que vous connaissez d’elle, pour produire du récit et de la fiction. Il n’y a aucune obligation à faire usage des codes de la science-fiction ou de l’anticipation.
La prospective n’est pas un domaine si éloigné du rêve, de la fiction et de l’imaginaire. Au contraire. Dystopie, observation lumineuse, hallucination collective, tout est possible. Des textes paranoïaques, visionnaires, jubilatoires… Nous avons hâte de vous lire.

Infos subsidiaires ici !

 

 

Bon dimanche !

Publicités

Brèves de comptoir #213

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : Flore Vesco et le mystère des tampons encreurs !

Il y a quelques jours, Flore Vesco (autrice du génial Louis Pasteur contre les loups-garous, entre autres !) a été victime d’un vol à l’arrachée de son sac (alors qu’elle allait à une dédicace !). Outre son téléphone et ses papiers, le-dit sac contenait ses tampons encreurs sur mesure, adaptés à ses romans, qu’elle utilisait pour orner les livres de ses lecteurs et qui en seront désormais privés.
Le non moins génial Eric Senabre a donc lancé une cagnotte en ligne afin de réparer cette injustice ! Si vous voulez participer à l’effort de guerre pour racheter des tampons à Flore, et faire d’heureux petits (ou grands !) lecteurs, c’est là que ça se passe (merci pour elle, merci pour ses lecteurs et lectrices).

Mardi : la féminité toxique de Game of Thrones !

Vous pensiez que la série était finie ? Eh bien non ! On peut toujours écrire dessus et il est vrai qu’elle fait couler énormément d’encre. Pour le philosophe slovène Slavoj Žižek, la représentation de la féminité dans la série est bien particulière ; son article est à lire sur Nouvel Obs.

Mardi encore : une nouveauté de Pierre Bottero, ou presque !

La novella de Pierre Bottero Les aigles de Vishan Lour, publiée dans le magazine Je Bouquine n°261 (en 2005, et dont je suis heureuse de pouvoir dire que je possède un exemplaire !) va enfin être rééditée séparément par Rageot en septembre. Avis aux amateurs !

Mardi toujours : une série pour Le noir est ma couleur ?

En tout cas, Olivier Gay vient d’annoncer que les droits de sa saga jeunesse Le noir est ma couleur venaient d’être achetés pour une éventuelle adaptation en série. Pour l’instant il n’y a ni scénaristes annoncé-e-s, ni date, ni même quelque certitude que ce soit !

Mercredi : les lauréats du GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs.

Voici les lauréats :

♥ Roman francophone : Le Cycle de Syffe, tomes 1 et 2, Patrick K. Dewdney (Au Diable Vauvert).
Roman étranger : Underground Airlines, Ben H. Winters (Actusf)
Nouvelle francophone : « La Déferlante des mères », Luc Dagenais (in Solaris n°207)
Nouvelle étrangère : « Voyage avec l’extraterrestre », Carolyn Ives Gilman (in Bifrost n°91).
Roman jeunesse francophone : Roslend, tomes 1 à 3, Nathalie Somers (Didier jeunesse).
Roman jeunesse étranger : Timeless : Diego et les Rangers du Vastlantique, Armand Baltazar (Bayard).
Prix Jacques Chambon de la traduction : Jacques Collin pour Anatèm, tomes 1 et 2, Neal Stephenson (A. Michel).
Prix Wojtek Siudmak : Nicolas Fructus pour La Quête Onirique de Vellitt Boe, Kij Johnson (Le Bélial’).
Essai : Libère-toi cyborg ! Le pouvoir transformateur de la SF féministe, Ïan Larue (Cambourakis).
Prix Spécial : Guy Costes et Joseph Altairac pour leur parcours d’érudits et de collectionneurs depuis plus de 40 ans, matérialisé par leur monumental ouvrage Rétrofictions. Encyclopédie de la Conjecture Romanesque Rationnelle Francophone (Encrage).

Les autres titres en lice sont visibles ici !

Jeudi : on retourne à Poudlard !

The Wizarding World Digital, né de la fusion des intérêts de Pottermore et de la Warner Bros. pour le pendant numérique de la marque Harry Potter, vient d’annoncer la publication de 4 e-books, dès le 27 juin, qui raconteront des leçons qui auraient pu se dérouler à Poudlard. Voici les titres et les résumés :

Harry Potter : À la découverte des Sortilèges et de la Défense contre les forces du Mal (27 juin).
Devenir invisible, conquérir le cœur de la personne que l’on aime, prendre l’apparence d’une autre créature… autant de phénomènes auxquels nous avons cru, que nous avons désirés, ou craints au cours de notre histoire. Les sorts et les sortilèges captivent l’imagination collective depuis des siècles.

Harry Potter : À la découverte des Potions et de la Botanique (27 juin).
es potions existent depuis des millénaires : préparées à l’aide de mystérieux ingrédients et de chaudrons bouillonnants, elles peuvent soigner, droguer ou encore empoisonner. Harry Potter est devenu un as des potions grâce à l’aide du Prince de Sang-Mêlé.

Harry Potter : À la découverte des Soins aux créatures magiques (22 juillet).
Ce livre numérique s’intéresse aux curieux incidents et aux personnages hauts en couleur de l’histoire de la magie de notre monde, et à l’influence qu’ils ont eue sur les sujets des cours de Soins aux créatures magiques enseignés à Poudlard dans la saga Harry Potter. (22 juillet)

Harry Potter : À la découverte de la Divination et l’Astronomie (25 juillet). 
Si vous avez déjà regardé dans une boule de cristal, vous avez peut-être remarqué que vous étiez sur le point d’entrer dans un monde de prédictions et d’augures, sujet de la divination dans le monde des sorciers et dans le nôtre. Que ce soit en utilisant des os et des coquillages il y a des milliers d’années ou en étudiant le contenu des tasses de thé dans les salons de l’Angleterre victorienne, les hommes ont longtemps tenté de découvrir ce que le destin leur réservait.

Les textes ne sont pas inédits, puisqu’ils sont adaptés de l’exposition Harry Potter : A History of Magic, de la British Library, dont le catalogue présentait déjà une premier version (plus aride). Ils avaient également été publiés au format audio et cette version écrite tiendra vraisemblablement plus de l’étude semi-universitaire que de la pure fiction potterrienne, puisqu’elle est produite par des rédacteurs et non par J.K. Rowling elle-même.

Vendredi : back from Épinal !

Le week-end dernier, j’ai eu l’immense plaisir et privilège d’aller traîner mes guêtres aux Imaginales à Épinal et c’était fort cool. Je tiens à préciser que j’ai même été PARTICULIÈREMENT raisonnable, avec seulement 5 livres achetés (et deux de plus pour mon coloc’). Oui, les premiers ont été achetés le jeudi à 19h alors qu’on n’était là que depuis 45 minutes (on a foncé à la conf’ sur Lovecraft en premier lieu), mais est-ce vraiment un problème ?
Apparemment, dans la presse aussi on trouve ça cool, car il y a eu depuis un taaaaas de papiers sur le festival, ou des lectures à faire en imaginaire. Voyons tout cela !

En premier lieu, des recommandations de lecture sur le thème de la nature, par Nicolas Luciu.

A noter également, un article réservé aux abonnés de Télérama, qui explique qu’à Epinal, la fantasy sort du ghetto geek (si tant est qu’elle y était).

Chez Usbek & Rica, on parle également de sortie de ghetto, mais pour la SF, cette fois : rien à voir avec Épinal, mais ça rentre bien dans la revue de presse !

De même, pas de fantasy ici, mais la SF à la une du Monde, avec un triple entretien consacré à Alain Damasio, Jean-Michel Truong et Pierre Bordage.

Pendant ce temps-là, au Point Pop, on s’interroge sur les raisons pour lesquelles la fantasy française se vend mal, en se roulant gaiement dans le cliché de l’absence de qualité de la production nationale.

Enfin, RTL propose à tous les malheureux de la fin de Game of Thrones de (re)découvrir huit séries de romans (bientôt ou potentiellement adaptées), qui pourraient leur plaire. L’article est à lire ici mais, en bref, voici les titres retenus (et qui existent en livres !) :

Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien.
♥ A la Croisée des mondes, de Philip Pullman.
Le Nom du vent, Patrick Rothfuss.
La Roue du temps, Robert Jordan et Brandon Sanderson.
The Witcher, Andrzej Sapkowski.
Shadow & Bone, Leigh Bardugo – à ne pas confondre avec Bane & Shadow, T2 de la série de Jon Skovron, qui ferait néanmoins une super série aussi.
La Cinquième Saison, N.K. Jemisin.

En attendant ces adaptations, vous pouvez les lire !

Et pour un petit aperçu de l’ambiance, il faut regarder le bref reportage de Vià Vosges, visible ici !

 

Bon dimanche !

 

Brèves de comptoir #212

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : dernière ligne droite avant les Imaginales !

Actusf propose un récapitulatif des temps forts du festival, à consulter ici.

Lundi encore : Fragments de Futur : mettez vos « Et si…? » en bouteille !

Le Réseau Université de la Pluralité lance le projet « Futures Fragments » (fragments de futurs). Ce projet international rassemble des artistes, designers, utopistes, chercheurs et acteurs déterminés à remettre les imaginaires du futur en mouvement, avec pour objectif de constituer un réservoir sans fond de rêves, espoirs, chocs, projets, provocations, qui ouvrent les vannes d’autres futurs. L’appel, sur le site dédié, a été lancé en six langues et a déjà reçu quelques fragments.
Pour en savoir plus, vous pouvez lire la tribune de Daniel Kaplan et Chloé Luchs Tassé publiée sur Usbek et Rica.

Lundi toujours : le bout du voyage de Thierry Di Rollo.

L’auteur a annoncé que son prochain roman serait vraisemblablement le dernier. Son texte est à lire ici.

Mardi : lauréat du Prix Imaginales des Bibliothécaires !

Lancé en 2018, le Prix Imaginales des Bibliothécaires est le 4e prix spécial décerné par le festival spinalien des Imaginales. À ce titre, il côtoie ceux des lycéens, des collégiens et des écoliers. Sous la houlette du comité de sélection (composé de Stéphanie Nicot, 6 bibliothécaires référents et deux responsables éditoriales de Premier Chapitre), les bibliothécaires lisent les 5 titres de la sélection, qu’ils classent à l’issue de la période de lecture (de janvier à avril).

Et il revient cette année à Calame, tome 1 : Les deux visages, de Paul Beorn ! Félicitations !

Pour ma part j’avais attribué la 1ère place ex-aequo à Malboire, de Camille Leboulanger et L’Enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney ; Calame était mon troisième choix (parce qu’il fallait bien classer tout ça !).

Mardi encore : finalistes des Locus Awards !

Voici les finalistes des catégories SF et Fantasy ; les finalistes des 14 autres catégories sont visibles ici.

SCIENCE-FICTION :
  • Record of a Spaceborn Few, Becky Chambers (Harper Voyager US; Hodder & Stoughton)
  • The Calculating Stars, Mary Robinette Kowal (Tor)
  • If Tomorrow Comes, Nancy Kress (Tor)
  • Revenant Gun, Yoon Ha Lee (Solaris US; Solaris UK)
  • Blackfish City, Sam J. Miller (Ecco; Orbit UK)
  • Embers of War, Gareth L. Powell (Titan US; Titan UK)
  • Elysium Fire, Alastair Reynolds (Gollancz; Orbit US)
  • Red Moon, Kim Stanley Robinson (Orbit US; Orbit UK)
  • Unholy Land, Lavie Tidhar (Tachyon)
  • Space Opera, Catherynne M. Valente (Saga
FANTASY
  • Lies Sleeping, Ben Aaronovitch (DAW; Gollancz)
  • Foundryside, Robert Jackson Bennett (Crown; Jo Fletcher)
  • The Monster Baru Cormorant, Seth Dickinson (Tor)
  • Deep Roots, Ruthanna Emrys (Tor.com Publishing)
  • Ahab’s Return, Jeffrey Ford (Morrow)
  • European Travel for the Monstrous Gentlewoman, Theodora Goss (Saga)
  • The Mere Wife, Maria Dahvana Headley (MCD)
  • The Wonder Engine, T. Kingfisher (Argyll Productions)
  • Spinning Silver, Naomi Novik (Del Rey; Macmillan)
  • Creatures of Want and Ruin, Molly Tanzer (John Joseph Adams).

Mercredi : d’Albus Dumbledore à Albus Potter : J.K. Rowling, le pinkwashing et d’autres infos potteriennes !

L’article D’Albus Dumbledore à Albus Potter : J.K. Rowling et le pinkwashing est de Pantalaemon à lire sur La Gazette du sorcier !

Et dans la foulée, d’autres infos potteriennes, à commencer par un Cluedo Harry Potter organisé par GoPlay.

Un GoPlay est une activité qui entremêle Jeux d’Enquêtes, Live Escape Game et Théâtre d’improvisation. En costume et dans la peau du personnage, les joueurs ont poignée d’heures pour dénouer les différentes intrigues du scénario en interagissant avec les autres participants. Du 24 au 26 mai 2019, ce sont cinq sessions qui sont organisées à l’Abbaye Notre-Dame de Fontaine-Guérard dans l’Eure. 

Et voici le synopsis :

L’Académie de Magie a alerté le Ministère sur l’inquiétante disparition de deux de ses élèves de dernière années : Ashley Merchant et Marius Ailesvoeux.
Tous deux sont amis de longue date. Celles et ceux qui les connaissent bien savent qu’ils ne seraient pas du genre à disparaître du jour au lendemain, encore moins sans en avertir qui que ce soit auparavant ! Le mystère s’épaissit d’autant plus lorsque ce même Ministère découvre que ses précieux coffres aux Amesphères viennent d’être vandalisés. Aussitôt, les enquêteurs rapprochent ces deux faits, ce qui ajoute de l’inquiétant à cette affaire…
Le temps presse et joue contre l’enquête. Par ordre spécial, il est demandé à toute personne connaissant de près ou de loin les deux disparus de prêter son concours à l’enquête. Or, vous-même faîtes partie de ces élèves de première année qui ont été placés sous le tutorat d’Ashley ou de Marius peu de temps avant leur disparition…

Comptez 30€ / personne (possibilité de louer un costume) et environ 2h de jeu.
Infos et réservations ici !

Harry Potter est aussi à la fac de Poitiers !

Le jeudi 23 mai, l’association des doctorants en droit de l’université de Poitiers (Thesa Nostra), sous la direction scientifique de Damien Fallon, maître de conférences en Droit public, organise un colloque intitulé « Harry Potter et le droit », qui réunira juristes, étudiants, doctorants, avocats, magistrats, curieux et enseignants-chercheurs.

Il aura lieu de 9h30 à 17h30 à la Faculté de Droit (15, rue Sainte-Opportune, Poitiers — Amphithéâtre Carbonnier). Plus d’infos ici !

Jeudi : les batailles de Game of Thrones vues par des historiens et des militaires !

Cet article (bourré de spoilers !) de Pierre Ropert est à lire sur France Culture.

Vendredi : la SF et les représentations genrées !

Cette vidéo d’Anne Besson, produite dans le cadre du MOOC SF (actuellement en cours) est visible sur la chaîne de l’Université d’Artois.
Frédérique Roussel s’est également entretenu avec Anne Besson à propos du MOOC et l’entretien est à lire sur Libération.

Vendredi encore : aperçu de fantasy francophone !

Lloyd Chéri propose, sur Le Point Pop trois auteurs de fantasy francophone à suivre de près !

Week-end : inauguration de la médiathèque Pierre Bottero !

La médiathèque de Pélissanne (4, rue de la République, 13330 Pélissanne) vient de prendre le nom de Pierre Bottero et a été inaugurée sous ce nom ce samedi 18 mai, en présence des huiles (évidemment) et des proches du défunt auteur. Vous pouvez voir quelques images de l’inauguration ici.

Bon dimanche !

Et notez bien qu’il n’y aura pas de brèves la semaine prochaine, pour cause d’Imaginales 🙂

Brèves de comptoir #211

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : Dracula sur papier bible !

L’œuvre de Bram Stoker, comme d’autres consacrées aux suceurs de sang, font leur entrée dans une anthologie dirigée par Alain Morvan, dans la prestigieuse collection Pléiade de Gallimard. Le volume contient également : Christabel, de Samuel Taylor Coleridge ; Le Vampire, de John William Polidori ; Fragment et un extrait de Giaour, de Lord Byron ; Carmilla, de Joseph Sheridan Le Fanu ; L’invité de Dracula, de Bram Stoker ; Le sang du vampire, de Florence Marryat, ainsi qu’un extrait de Thalaba le destructeur de Robert Southey.

Lundi encore : du merveilleux scientifique sur France Culture !

Nicolas Martin recevait Fleur Hopkins, Roger Musnik et François Angélier dans La Méthode scientifique pour plancher sur l’ancêtre de la SF, le merveilleux scientifique.
Si le sujet vous intéresse, la BnF propose une exposition jusqu’au 25 août 2019.

Mardi : conseils d’écriture chez les Artisans de la Fiction !

Outre les formations et ateliers d’écriture qu’ils proposent, vous trouverez sur leur site une foultitude de conseils, qui se déclinent désormais aussi en vidéos sur leur chaîne Youtube. Cette semaine, c’était Elisabeth Vonarburg qui était à l’honneur !

Mardi encore : Artemis Fowl repoussé !

L’adaptation des romans d’Eoin Colfer aurait dû paraître dans les salles obscures cet été. Mais depuis le rachat des studios Fox par Disney, le calendrier des sorties a été revu et corrigé, et Artemis Fowl repoussé au 29 mai 2020. Espérons que les studios en profiteront pour faire une bonne adaptation du matériau de base… La bande-annonce est d’ores et déjà disponible :

Mercredi : comment Alien a-t-il pondu les codes de la SF moderne ?

David Mikanowski répond à cette questions sur Le Point Pop !

Mercredi encore : Terry Pratchett dans Hommage collatéral !

Le podcast vient de mettre en ligne la deuxième partie de l’émission consacrée à Terry Pratchett. La première est consultable ici !

Mercredi toujours : ActuSF Graphic !

Les éditions ActuSF lancent une nouvelle collection consacrée aux textes illustrés : ActuSF Graphic !
Les deux premiers titres prévus sont L’Hypothèse du lézard d’Alan Moore, illustré par Cindy Canévet et La Guerre des Trois Rois, de Jean-Laurent Del Socorro, illustré par Marc Simonetti.
Le format prévu pour ces beaux-livres est de 13×21 centimètres sous couverture cartonnée avec jaquettes couleurs, avec 128 pages illustrées en noir et blanc et en couleurs.
Pour lancer cette nouvelle collection, l’éditeur lance une campagne de financement participatif : à l’heure de la clôture de ces brèves, il restait un tout petit mois pour participer et récolter les 25% manquants de la somme souhaitée !
Les contreparties seront envoyées en mai 2020, à l’exception de l’édition collector de Je suis fille de rage qui sera expédiée à sa sortie en octobre 2019.

Jeudi : l’anthologie des Imaginales !

Le festival spinalien se rapproche à vitesse grand V et voici que les éditions Mnémos dévoilent le sommaire de l’anthologie annuelle.
Y signent des textes cette année : Claire & Robert Belmas, Charlotte Bousquet, David Bry, Grégory Da Rosa, Jean-Laurent Del Socorro, Estelle Faye, Loïc Henry, Ariel Holzl, Vincent Mondiot, Stefan Platteau, Jean Pruvost, Ketty Steward, Philippe Tessier, Estelle Vagner, Aurélie Wellenstein.
Les précisions quant au sommaire sont visibles ici.

Jeudi encore : Alain Damasio sur Arte !

Il était dans l’émission 28 minutes, et son portrait est signé Gaël Legras.

L’auteur était également au micro de François Angélier dans Mauvais genres sur France Culture, en compagnie du comédien Otomo de Manuel, pour parler de son nouveau roman, Les Furtifs.

Vendredi : « Game of Thrones » participe à la culture du viol !

Cet entretien avec la chercheuse et journaliste française Iris Brey est à lire sur Le Temps.

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #210

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !


Lundi : un jeu vidéo pour Blacksad !

La bande-dessinée de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido vient de connaître une adaptation vidéo-ludique, par le studio Pendulo (disponible sur PS4, Xbox, PC, Switch et interdite aux moins de 18 ans). Le jeu, intitulé Blacksad – Under the skin sera disponible en septembre.

Lundi encore : Les Animaux Fantastiques 3 repoussé !

La parution du film est désormais repoussée à novembre 2021, avec un tournage qui devrait débuter au printemps prochain. Voici ce qu’en dit Ron Sanders, président de la distribution pour Warner Bros. :

J.K. Rowling a créé un univers impressionnant qui a captivé des gens de tous âges, nous entraînant dans un voyage magique extraordinaire. Le studio Warner Bros. est très fier d’être la maison de ce monde et est des plus enthousiastes au sujet de l’avenir de cette saga. Nous sommes impatients de présenter le troisième chapitre de la série au public du monde entier en novembre 2021

Encore un peu de patience, donc !

Mardi : de l’imaginaire chez L’Harmattan !

L’éditeur vient de lancer une nouvelle collection d’imaginaire et de fantasy : Miroirs du Réel. Les deux premiers titres (Les Navigateurs de l’infini, de J.-H. Rosny aîné et Les Hasards de la célérité de Thierry Cladart) ont été publiés en février et avril. Benoît Macquart, directeur et fondateur de la collection envisage de publier une dizaine de titres pour cette première année avec, comme objectif principal, d’offrir une meilleure exposition aux ouvrages signés par des auteurs africains. Plus d’infos ici.

Mercredi : les Imaginales !

Le festival spinalien approche (du 23 au 26 mai). Le programme, comme le communiqué de presse, sont en ligne.
Le palmarès des prix également !

Prix Imaginales :

Créé en mai 2002, à l’initiative de la Ville d’Epinal, le Prix Imaginales est le premier prix exclusivement consacré à la fantasy en France. Il récompense à la fois des écrivains, des illustrateurs, des essayistes ou des traducteurs. Un jury composé de journalistes, de critiques et de spécialistes départage les meilleures œuvres de fantasy dans six catégories ; les six lauréats reçoivent un prix doté.
L’annonce des prix se fait début mai, afin de pouvoir, dans la mesure du possible, accueillir les auteurs récompensés aux Imaginales à Épinal.

Roman francophone : Robert DARVEL, Femmes d’argile et d’osier (Les Moutons Électriques).
Roman étranger : Dmitri LIPSKEROV, Le dernier rêve de la raison (Agullo), traduction de Raphaëlle PACHE.
Roman jeunesse : Estelle FAYE et Nancy PENÀ, Les Guerriers de glace (Nathan).
Illustration : Daniel ÉGNEUS pour Le Dogue noir de Neil GAIMAN (Au Diable Vauvert).
Nouvelle : Neil GAIMAN, Signal d’Alerte (Au Diable Vauvert).
Prix Spécial du jury : Anne BESSON, Dictionnaire de la Fantasy (Vendémiaire).

Prix Imaginales des Écoliers :

Les élèves de 3 classes de CM1-CM2 d’Epinal ont tranché et, cette année, leur préférence va au roman Le Dernier bleuet, de Danielle Martinigol et Isabelle Fournié (Actusf). Félicitations !
Les autres titres en lice sont visibles ici.

Prix Imaginales des Collégiens :

Créé en 2009, le Prix Imaginales des Collégiens, PIC pour les intimes, a pour but de promouvoir les littératures de l’imaginaire auprès du jeune public, en lui proposant des sélections riches et variées. Tous les ans, les collégiens sont appelés à voter pour leur titre préféré, qui se voit attribuer la prestigieuse récompense au cours des Imaginales (Épinal).
Cette année, il récompense Stéphane Servant pour Sirius (Rouergue). Félicitations !
Les autres titres en lice sont visibles ici.

Prix Imaginales des Lycéens :

Le Prix Imaginales des Lycéens, PIL pour les intimes, a pour but de promouvoir les littératures de l’imaginaire auprès du jeune public, en lui proposant des sélections riches et variées. Tous les ans depuis 2005, les lycéens sont appelés à voter pour leur titre préféré, qui se voit attribuer la prestigieuse récompense au cours des Imaginales.
Il récompense cette année Floriane Soulas pour Rouille (Srineo). Félicitations !
Les autres titres en lice sont visibles ici.

Prix Imaginales de la Bande-dessinée :

Le Prix Imaginales de la Bande-Dessinée récompense des bandes-dessinées appartenant aux divers genres de l’imaginaire : prioritairement la fantasy, mais également le fantastique ou la science-fiction. Les BD retenues le sont en raison de leurs qualités littéraire, scénaristique et graphique, de la richesse de leur imagination ou de leur capacité à susciter la réflexion et le débat chez les lecteurs, quels qu’ils soient et doivent pouvoir s’adresser à des adultes.
Les titres devront être francophones, et avoir été publiés durant l’année civile précédente – du 1er janvier au 31 décembre 2018 pour le prix 2019 – en édition originale, à compte d’éditeur, diffusés et disponibles en librairie sur le territoire national.

Pour sa première édition, le prix récompense Shi #3 : Revenge de José Homs (illustration) et Zidrou (scénario). Les autres titres en lice sont visibles ici.

Il ne manque donc plus que le Prix Imaginales des Bibliothécaires (bientôt) et on les aura tous 🙂

Jeudi : de l’imaginaire chez France Culture !

Voici deux podcasts.
Le premier propose une lecture d’une nouvelle de Ray Bradbury ; le second, Les Chemins de la philosophie, se propose d’explorer la philosophie dans l’œuvre d’Hayao Miyazaki avec : Ponyo sur la falaise, Porco Rosso, Princesse Mononoke, et Nausicaä de la Vallée du Vent.

Vendredi : une adaptation TV pour Les Rivières de Londres !

La série de Ben Aaronovitch va également connaître une adaptation, sous la houlette de Simon Pegg (Star Trek Beyond) et Nick Frost (Into the Badlands), qui se concentreront (dans un premier temps ?) sur le premier tome, Les Rivières de Londres. L’auteur devrait être producteur exécutif auprès du duo (ce qui laisse espérer de bonnes choses pour cette adaptation). Pas de date annoncée pour l’instant !

Vendredi encore : comment échapper à Game of Thrones (ou pas) ?

Il ne vous aura sans doute pas échappé que la folie Game of Thrones s’est de nouveau emparée de la planète. Que faire, dès lors, si vous faites partie des derniers irréductibles gaulois à ne pas suivre la série ? Elbakin s’est penché sur la question et vous propose quelques échappatoires !

Notez toutefois que la maison d’édition britannique Folio Society prévoit une édition collector du premier tome (dans un premier temps), illustrée par Jonathan Burton, comprenant 16 illustrations couleur et des enluminures à l’effigie de l’emblème des grandes maisons de Westeros en début de chapitre. L’édition proposera également une nouvelle introduction de Joe Abercrombie, fan parmi les fans de G.R.R. Martin. Le livre devrait sortir en fin d’année (sans précision de date).
Chez Pygmalion, c’est une collection d’essais qui va voir le jour, notée comme « approuvée par la Garde de Nuit » – une association de fans qui existe depuis 2011. Premier titre prévu pour le 29 mai. Toutes les infos ici.
Comme il est dit que vous n’échapperez pas bien longtemps à l’univers de G.R.R. Martin, un dernier point : les spin-off.
Outre le premier projet de spin-off déjà annoncé par HBO, deux autres en sont à la phase de script et « avancent bien » selon l’auteur, qui les considère plus comme des suites que comme des spin-off. Pas plus d’infos pour l’instant, ni sur le contenu ou les dates provisoires de ces projets, pas plus que sur le tome 6.

 

Bon dimanche !

 

Brèves de comptoir #209

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : Inter is coming !

Dans l’attente – impatiente, il semblerait – de la 8e et dernière saison de Game of Thrones, les journalistes Charline Roux et Charlotte Blum convient au micro de France Inter des spécialistes pour analyser les raisons du succès de la saga. Voici le projet :

Des origines littéraires de la saga jusqu’à la place des femmes, en passant par le rôle des meurtres et du sexe dans Game of Thrones, ce podcast décline différents thèmes très chers aux fans et apporte des éclairages sur l’univers de cette saga.

Et ça s’écoute ici !

Lundi encore : la morale dans Game of Thrones !

Décidément, les radios sont dans les starting-blocks. Cette fois, c’est France Culture qui propose du contenu avec un test moral. Sept questions pour déterminer votre maison philosophique tirée du Trône de Fer, avec des résultats allant de 0 (Stark absolu) à 7 (Lannister absolu). Quelle sera la vôtre ? Le test peut se faire même sans avoir lu les livres / vu la série !

Et vu que c’est la dernière, HBO a demandé aux acteurs quelques secrets et souvenirs de tournages !

Mardi : nominés aux Seiun Awards 2019 !

Les Seiun Awards, équivalents japonais du prix Hugo, viennent d’annoncer les titres en lice pour leur 58e édition. Le prix sera remis durant la 58e Convention japonaise de SF, « Color », qui se tient le 27 juillet à Saitama au Japon. Voici quelques nominés :

Meilleur roman étranger :

  • Six Wakes, Mur Lafferty, trad. de Takeshi Mogi (Tokyo Somotosha)
  • Provenance, Ann Leckie, trad. de Hideo Akao (Tokyo Somotosha)
  • Waking Gods, Sylvain Neuvel, trad. de Sada Chiori (Tokyo Somotosha)
  • Seveneves, Neal Stephenson, trad. de Masaru Higurashi (Hayakawa)
  • We Are Legion (We Are Bob), Dennis E. Taylor, trad. de Hiroshi Kaneko (Hayakawa)
  • Mecha Samurai Empire, Peter Tieryas, trad. de Nakahara Naoya (Hayakawa)
  • Artemis, Andy Weir, trad. de Onoda Kazuko (Hayakawa)

Meilleure nouvelle étrangère :

  • “Pevychování”, Jan Barda, trad. de Hirano Kiyoshi (Czech SF)
  • “The Circle”, Liu Cixin, trad. de Nakahara Naoya (Invisible Planets)
  • “Cybertank vs. Megazillus”, Timothy J. Gawne, trad. de Akinobu Sakai (SF Magazine 2/18)
  • “The Martian Obelisk”, Linda Nagata, trad. de Nakahara Naoya  (SF Magazine 10/18)
  • “Between Nine and Eleven”, Adam Roberts, trad. de Masayuki Uchida (SF Magazine 4/18)
  • “A Monster in the Midst”, Julio Toro San Martin, trad. de Nomura Yoshio (Fungi)
  • “Liar’s House”, Lucius Shepard, trad. de Masayuki Uchida (The Man Who Painted the Dragon Griaule)

Pour les meilleurs pratiquants du japonais dans la salle, la liste complète des titres en lice est visible ici.

Mercredi : appel à contributions pour Fabula !

En prévision d’une journée d’étude qui se tiendra les 12 et 13 décembre 2019 à Lille, l’Université catholique de Lille lance un appel à contributions sur le sujet : L’homme augmenté en Europe : rêve et cauchemar de l’entre-deux-guerres.
Les détails sont visibles ici !

Jeudi : appel à textes des Éditions Onyx !

Les éditions Onyx, spécialisées en imaginaire et dans les genres qui en découlent, ont lancé un appel à texte pour leurs deux collections. Voici les modalités :

Collection Obsidienne : envie de sentir votre corps trembler au rythme des pages ? Venez vous frotter aux délices de notre collection Obsidienne. Du frisson à l’épouvante, du paranormal à l’horreur en passant par l’occulte, laissez-vous tenter par des moments de tensions inoubliables pour les plus frileux aux plus téméraires.

Collection Azurite : un suicide improbable ? Ne s’agirait-t-il pas d’un meurtre ? Une disparition ? Un enlèvement ? Quand les enquêtes révèlent des faits troublants. Suivez des personnages prêts à tout pour résoudre des affaires surnaturelles.

Ils attendent donc des romans relevant de l’imaginaire (SF, fantasy, fantastique), mais aussi du polar, entre 50 000 et 100 000 mots. Cet appel à textes court jusqu’à nouvel ordre et est rémunéré (publications prévues en papier et numérique). Infos subsidiaires ici.

Vendredi : deuxième sélection pour le GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs. Voici les titres en lice dans cette seconde sélection :

1) Roman francophone

– BonheurTM de Jean Baret (Le Bélial’)
– Dernières fleurs avant la fin du monde de Nicolas Cartelet (Mü Éditions)
♥ Le Cycle de Syffe, tomes 1 & 2 de Patrick K. Dewdney (Au diable vauvert)
– Rouille de Floriane Soulas (Scrineo)
– Les Pierres et les Roses, tomes 1 à 3 d’Elisabeth Vonarburg (Alire)

2) Roman étranger

– Mémoires, par Lady Trent, tomes 1 à 5 de Marie Brennan (L’Atalante)
Luna, tomes 1 & 2 de Ian McDonald (Denoël)
Anatèm, tomes 1 & 2 de Neal Stephenson (Albin Michel)
Les Chroniques de St Mary, tomes 1 & 2 de Jodi Taylor (Hervé Chopin)
Dans la toile du temps d’Adrian Tchaikovsky (Denoël)
Underground Airlines de Ben H. Winters (ActuSF)

3) Nouvelle francophone

– H+ de Pierre Bordage (in Dimension Technosciences @ venir, Rivière Blanche)
– Ex silentio
d’Olivier Caruso (in Bifrost n°91)
La Déferlante des Mères de Luc Dagenais (in Solaris n°207)
Le Patient aveugle de Cécile Ladjali (in L’Autre siècle, Fayard)

4) Nouvelle étrangère

– « La vérité est une caverne dans les Montagnes noires… » de Neil Gaiman (in Signal d’alerte, Au diable vauvert)
Voyage avec l’extraterrestre de Carolyn Ives Gilman (in Bifrost n°91)
OrgHôtes de Tendai Huchu (in Galaxies n°55)
L’Obélisque martien de Linda Nagata (in Bifrost n°89)
Retour à la maison de Mike Resnick (in Galaxies n°54)

5) Roman jeunesse francophone

– Rhizome de Nadia Coste (Seuil Jeunesse)
Les Plieurs de temps, tomes 1 à 4, de Manon Fargetton (Rageot)
Power Club, tomes 1 à 3, d’Alain Gagnol (Syros)
La Mémoire des couleurs de Stéphane Michaka (Pocket Jeunesse)
Roslend, tomes 1 à 3, de Nathalie Somers(Didier Jeunesse)

6) Roman jeunesse étranger

– Diego et les rangers du Vastlantique d’Armand Baltazar (Bayard)
L’Anti-magicien, tomes 1 & 2 de Sebastien De Castell (Gallimard Jeunesse)
L’Ars Arcana de Lisa Maxwell (Casterman)
Shades of Magic, tomes 1 à 3 de V.E. Schwab (Lumen)
La Faucheuse, tomes 1 et 2 de Neal Shusterman (Robert Laffont)

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

– Michelle Charrier pour Les Livres de la Terre fracturée, tomes 1 à 3 de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)
– Jacques Collin pour Anatèm, tomes 1 & 2 de Neal Stephenson (Albin Michel)
– Mélanie Fazi pour Sixième du crépuscule de Brandon Sanderson (Livre de Poche)
– Francis Guévremont pour Invasion de Luke Rhinehart (Aux Forges de Vulcain)
– luvan pour Amatka de Karin Tidbeck (La Volte)

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

– Armand Baltazar pour Diego et les rangers du Vastlantique d’Armand Baltazar (Bayard)
– Adrian Borda pour Musiques d’Outre-mondes (Arkuiris)
– Nicolas Fructus pour La Quête onirique de Vellitt Boe de Kij Johnson (Le Bélial’)
– Jamie Gregory pour Marqués d’Alice Broadway (Pocket jeunesse)
– Jeam Tag pour Rétrofictions de Guy Costes & Joseph Altairac (Encrage)

9) Essai

– Dictionnaire de la fantasy dirigé par Anne Besson (Vendémiaire)
Comment parler à un alien ? Langage et linguistique en science-fiction de Frédéric Landragin (Le Bélial’)
Libère-toi cyborg ! le pouvoir transformateur de la science-fiction féministe de ïan Larue (Cambourakis)
Hors des décombres du monde de Yannick Rumpala (Champ Vallon)

10) Prix spécial

Guy Costes & Joseph Altairac pour leur parcours d’érudits et de collectionneurs depuis plus de 40 ans, matérialisé par leur monumental ouvrage Rétrofictions. Encyclopédie de la Conjecture Romanesque Rationnelle Francophone (Encrage).

Les résultats seront annoncés en juin ; les nominés au premier tour sont visibles ici.

Week-end : titres en lice pour les prix Imaginales !

Prix Imaginales.

Le Prix Imaginales, créé en 2002 à l’initiative de la ville d’Épinal, est le premier prix francophone exclusivement consacré à la fantasy. Dans six catégories différentes, il récompense à la fois des écrivains, des illustrateurs, des essayistes ou des traducteurs. Le jury, composé de journalistes, de critiques et de spécialistes rendra son verdict au mois de mai. Et voici les titres parmi lesquels l’éminent jury devra choisir :

Roman francophone :

– Robert DARVEL, Femmes d’argile et d’osier (Les moutons électriques)
– Catherine DUFOUR, Entends la nuit (L’Atalante)
♥ Patrick K. DEWDNEY, L’enfant de poussière et La Peste et la vigne (Au Diable Vauvert)
– Patrick MORAN, La Crécerelle (Mnémos)
– Marge NANTEL, Dans l’ombre des miroirs (1115)
– Nicolas TEXIER, Opération Sabines (Les moutons électriques)

Roman étranger traduit :

– Charlie Jane ANDERS, Tous les oiseaux du ciel (Nouveaux Millénaires), traduction de Laurent QUEYSSI
– Kij JOHNSON, La quête onirique de Vellitt Boe (Le Bélial), traduction de Florence DOLISI
– Dmitri LIPSKEROV, Le dernier rêve de la raison (Agullo), traduction de Raphaëlle PACHE
– Ed Mc DONALD, Blackwing tome 1, La marque du corbeau (Bragelonne), traduction de Benjamin KUNTZER

Roman jeunesse :

– Mel ANDORYSS, Le Passageur-L’enfant et le coq (Lynks)
– Anthony COMBREXELLE, Presque minuit (404)
– Estelle FAYE et Nancy PENÀ, Les Guerriers de glace (Nathan)
– Fabien FERNANDEZ, Dust Bowl (Lynks)
– Pascaline NOLOT, Les Orphelins du sommeil (Chat Noir)

Illustration :

– Mélanie DELON, Shâra-Les masques d’Azr’ Khila, de Charlotte BOUSQUET (Mnémos)
– Daniel BALAGE, La cité exaugue-Les nouveaux mystères d’Abyme, tome 1, de Mathieu GABORIT (Mnémos)
– Daniel ÉGNEUS, Le Dogue noir, de Neil GAIMAN (Au Diable Vauvert)
– Nancy PENÀ, Les Guerriers de Glace, avec Estelle FAYE (Nathan)

Nouvelle :

– Neil GAIMAN, Signal d’Alerte (Au Diable Vauvert)
– Ketty STEWARD, Confession d’une séancière (Mü)
– Victor LAVALÉE, La Ballade de Black Tom, (Le Belial’)

Prix Spécial du jury :

– Anne BESSON, Dictionnaire de la Fantasy (Vendémiaire)
– Alexandre SARGOS, Entretiens avec Pierre Bordage (Au Diable Vauvert)
– JACK VANCE, Lyonesse Intégrale (Mnémos)
– Thierry DI ROLLO, Bankgreen Intégrale (Le Bélial).

Les finalistes du Prix Imaginales des Lycéens :

Rouille, Floriane Soulas (Scrineo)
Le Dieu oiseau, Aurélie Wellenstein (Scrineo).

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #208

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : clap de fin pour les Gemmell Awards !

Les organisateurs des Gemmell Awards ont annoncé la fin de ce prix, après 10 ans d’existence. En cause : « un manque de volontaires qualifiés pour assumer les rôles actuels du comité et de l’effectif insuffisant pour s’acquitter des tâches les plus diverses. » L’ensemble du communiqué (en anglais) est lisible sur le site.

Lundi encore : des salons au second semestre !

Salon entre les mondes.

Le Salon Entre les mondes d’Aurillac aura lieu les 20 et 21 septembre prochains. Au programme : ptérodactyles, tentacules et petit chat. Voici déjà l’affiche, signée Jean-Mathias Xavier :

Infos supplémentaires ici.

Le thème des prochaines Utopiales !

La prochaine édition du festival nantais aura lieu du 31 octobre au 4 novembre sur le thème Coder/décoder.

Festival Autres Mondes.

Le festival du pays d’Aix, Autres Mondes, se déroulera les 12 et 13 Octobre 2019 à Lambesc, sur le thème Tous des Monstres. L’affiche est signée Laurent André. Toutes les infos ici.

Mardi : tour d’horizon de la fantasy française !

C’est un article proposé par Izareyael sur Elbakin.net. À vos listes de lectures !

Mercredi : les finalistes des prix Hugo !

Les prix Hugo récompensent chaque année les meilleures œuvres de SF et Fantasy. Le prix comporte cette année 20 catégories pour les récompensés 2019, ainsi que 11 catégories pour la rétrospective de 1944. Voici quelques-uns des sélectionnés :

Meilleur Roman :

  • The Calculating Stars, Mary Robinette Kowal (Tor).
  • Record of a Spaceborn Few, Becky Chambers (Hodder & Stoughton / Harper Voyager).
  • Revenant Gun, Yoon Ha Lee (Solaris).
  • Space Opera, Catherynne M. Valente (Saga).
  • Spinning Silver, Naomi Novik (Del Rey / Macmillan).
  • Trail of Lightning, Rebecca Roanhorse (Saga).

L’ensemble des nominés est visible ici.

Mercredi  encore : les Annales du Disque-monde font peau neuve !

Une nouvelle édition (chez Corgi) devrait voir le jour au Royaume-Uni, avec des couvertures bien différentes de celles que l’on connaissait à la série :

Objectif : toucher de nouveaux publics. Les trois premières rééditions Trois sœurcières, Mortimer et Au guet !, respectivement préfacées par Johanne Harris, Neil Gaiman et Ben Aaronovitch seront disponibles dès le 25 avril.

Jeudi : clap de fin pour les Éditions de l’Instant !

Malgré l’édition de titres qui semblent avoir bien rencontré leurs publics (comme Un Étranger en Olondre de Sofia Samatar ou Kabu Kabu de Nnedi Okorafor), suite à diverses difficultés, l’éditeur sis à Liège se voit contraint de mettre la clef sous la porte.

Jeudi : des nouvelles de Patrick Rothfuss !

S’il convient que cela n’avance pas très vite, l’auteur confirme avancer dans la rédaction du tome 3 des Chroniques du tueur de roi ! C’est à écouter dans le podcast de Barnes & Nobles.

Vendredi : podcast Elbakin n°73 !

L’équipe revient sur l’actualité éditoriale de ce début d’année !

Vendredi encore : une expo Game of Thrones permanente ?

Les studios utilisés pour le tournage en Irlande du Nord pourraient en effet être transformés en une exposition de quelques 10 000 mètres carrés : The Game of Thrones Studio Tour. Y seraient présentés aux visiteurs des armes, costumes, explications sur le tournage et des décors (utilisés en Irlande ou bien rapatriés). Sans date précise, il se murmure que l’ouverture pourrait avoir lieu au printemps 2020.

Bon dimanche !