Brèves de comptoir #175

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : Fondation bientôt en série ?

C’est Apple qui a acquis les droits de la série d’Isaac Asimov ; l’adaptation sera sous la responsabilité de David S. Goyer (qui a coscénarisé The Dark Knight de Christopher Nolan), qui sera également producteur et scénariste, aux côtés de Josh Friedman  (qui a écrit, entre autres, La Guerre des mondes de Spielberg). Pour l’instant aucune date de parution n’a été annoncée ; Apple, de son côté, compte lancer son service de vidéo à la demande en 2019 – ce qui laisse un peu de temps pour découvrir ou redécouvrir l’oeuvre d’Asimov, en imaginant qu’elle soit parmi les premières à visionner.

Lundi encore : la SF dans la BD française, appel à contributions !

La revue ReS Futurae prépare, pour son numéro 14, un dossier sur la présence de la SF dans la bande-dessinée d’expression française.
Les propositions d’articles (250 mots) accompagnées d’une brève bio-bibliographie sont à envoyer avant le 31 mai 2018 à Alain Boillat (alain.boillat@unil.ch). La date de remise des articles est fixée au 31 janvier 2019.
Toutes les infos ici.

Lundi toujours : la grève en trains !

En cette période de disette ferroviaire, Jacques Lob et Jean-Michel Truong vous proposent sur Actusf une sélection de romans de science-fiction qui mettent le train à l’honneur !

Mardi : Prix Imaginales des Collégiens !

Créé en 2009, le Prix Imaginales des Collégiens, PIC pour les intimes, a pour but de promouvoir les littératures de l’imaginaire auprès du jeune public, en lui proposant des sélections riches et variées. Tous les ans, les collégiens sont appelés à voter pour leur titre préféré, qui se voit attribuer la prestigieuse récompense au cours des Imaginales (Épinal).

Les collégiens ont voté et, cette année, c’est Camille Brissot qui l’emporte avec La Maison des Reflets !

Les titres sélectionnés sont visibles ici.

Mardi encore : n°12 de Gandahar en librairie aujourd’hui !

Le n°12 de la revue Gandahar, consacré aux grandes dames de la SF française est désormais disponible dans les librairies et sur leur site.

Mardi toujours : Pierre Pelot arrête l’écriture !

L’auteur, figure de proue des littératures dites de genre, vient de mettre un point final à son roman Braves gens du purgatoire, qui sera aussi celui de sa carrière littéraire. Il s’en explique sur les réseaux sociaux.

Mercredi : les auteurs présents aux Futuriales 2018 !

Elles auront lieu le 5 mai, au parc Dumont d’Aulnay-sous-Bois (92). Le site de l’événement liste les 46 auteurs présents !

Mercredi encore : Léo Henry et la première bourse Dystopia !

Les éditions Dystopia ont lancé une bourse d’aide à la création constituée par des mécènes. Le premier auteur à en bénéficier est Léo Henry et il présente son projet ici.

Mercredi toujours : des nouvelles gratuites !

Et ce sont Les Indés de l’imaginaire qui régalent avec, ce mois-ci, quatre nouvelles gratuites :
– « Une collection d’ennuis », d’Alex Evans, dans l’univers de Sorcières associées.
– « 
Fichu chaudron », d’Elisabeth Ebory, dans l’univers de La fée, la pie et le printemps.
– « 
Le gnome qui voulut être fée », d’Audrey Alwett, dans l’univers des Poisons de Katharz.
– « 
Chapeau melon et homme en noir », d’Olivier Gechter, dans l’univers du Baron noir.

Elles sont disponibles ici.

Et pour les amateurs de versions audio, n’oubliez pas le podcast Coliopod, qui vous propose gratuitement des nouvelles d’imaginaire francophone.

Jeudi : appel à texte chez Fabula !

Le centre de recherche en littérature Fabula lance un appel à textes sur le thème : Origine, filiation et famille dans l’œuvre de René Barjavel.
Les propositions de communication d’environ 600 mots, accompagnées d’une notice biobibliographique, sont à envoyer avant le 31 juillet 2018 à Natacha Vas-Deyres, Karen Vergnol-Rémont et Élisabeth Stojanov (colloque.barjavel@gmail.com)

Les articles qui auront été retenus recevront une réponse le 15 août ; le colloque, quant à lui, se déroulera les 29 et 30 octobre 2018 à Clermont-Ferrand. Infos supplémentaires ici.

Jeudi encore : les invités d’Étonnants voyageurs !

Le festival malouin invite, comme tous les ans, des auteurs d’imaginaire. La liste complète des invités est visible ici.

Vendredi : le Neverland n°32 est en ligne !

Le trimestriel des éditions Bragelonne/Milady/Castelmore est disponible en ligne.

Vendredi encore : Harry Potter : Hogwarts mystery !

Le jeu mobile adapté de la série de J.K. Rowling était prévu pour le printemps 2018 et sortirait officiellement le 25 avril ! Vous pouvez en découvrir plus sur le site officiel. (Pour ceux qui attendaient le jeu Harry Potter dérivé de Pokémon Go, il va falloir faire encore preuve d’un peu de patience : aucune nouvelle à ce jour).

En attendant la sortie, voici le trailer :

Vendredi toujours : 15e vide-grenier du Geek à Lyon !

Dimanche 22 avril se tiendra le 15e vide-grenier du Geek à la MJC Monplaisir (25, avenue des Frères Lumière, Lyon 8e), de 10h à 17h, dans le cadre du festival Les Intergalactiques. Vous y trouverez un tas d’objets de la culture geek : consoles et jeux vidéo, évidemment, mais aussi comics, BD, mangas, romans SFFF, figurines, jeux de société, films, jeux de cartes et goodies en tous genres. Les inscriptions exposants sont closes mais les badauds sont les bienvenus !
Plus d’infos ici.

Bon dimanche !

Publicités

Brèves de comptoir #174

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Mardi : à la découverte d’Un jardin planétaire !

Sur Un jardin planétaire, Violynea propose des articles de fond sur les féminismes, les sciences et la SF. Je vous laisse y découvrir ses écrits !

Mercredi : la réponse de Norbert Merjagnan à Muriel Pénicaud !

Si vous fréquentez le net, il ne vous aura sans doute pas échappé que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a encore perdu une occasion de se taire. En effet, comme beaucoup de ses congénères, elle n’est pas avare de phrases qui claquent mais qui s’avèrent rapidement pleines de vide. Le rapport avec l’imaginaire ? Voici la saillie en question :

Comme le savent les lecteurs d’imaginaire, c’est fait depuis longtemps. D’ailleurs, le premier bouquin qui m’est venu à l’esprit en lisant cela, c’est L’Oiseau d’Amérique de Walter Tevis. Publié en 1980.
Mais très de bavardage, je vous laisse découvrir la réponse qu’a faite Norbert Merjagnan sur Usbek & Rica !

Vous pouvez également regarder cette vidéo !

Jeudi : des prix, plein de prix !

Shortlist du GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, le 20 mai 2018, vers 18 h. Et voici la shortlist :

1) Roman francophone

La Désolation de Pierre Bordage (Bragelonne)
Toxoplasma de Calvo (La Volte)
Le Temps de Palanquine de Thierry Di Rollo (Le Bélial’)
La Société des faux visages de Xavier Mauméjean (Alma)

2) Roman étranger

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d’encre)
Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)
L’Arche de Darwin de James Morrow (Au diable vauvert)
2312 de Kim Stanley Robinson (Actes Sud, Exofictions)

3) Nouvelle francophone

« Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine » d’Alain Damasio (in Au bal des actifs, La Volte)
L’Empire électrique  de Victor Fleury (Bragelonne)
« Carnaval, l’Aire Tripartite » de Laurent Genefort (in Bifrost n°86)
Point du jour de Léo Henry (Scylla)
Few of us de luvan (Dystopia)
« Terre de Brume » de Cindy Van Wilder (in Galaxies n°47)

4) Nouvelle étrangère

« Qui t’attendra sur le pas de la porte ? » de Lesley Nneka Arimah (in Galaxies n°46)
Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial’ & Quarante-Deux)
Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress)
Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)

5) Roman jeunesse francophone

Sang maudit d’Ange (Castelmore)
La Maison des reflets de Camille Brissot (Syros)
Power Club, tomes 1 & 2, d’Alain Gagnol (Syros)
Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)
Roslend, tomes 1 & 2, de Nathalie Somers (Didier jeunesse)

6) Roman jeunesse étranger

Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)
Les Cartographes, tomes 1 à 3 de S.E. Grove (Nathan)
Esclaves de Vic James (Nathan)
Diabolic – Protéger ou mourir de S.J. Kincaid (Bayard)
La Faucheuse de Neal Shusterman (Robert Laffont)

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

Jean-Daniel Brèque pour Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress), La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d’encre) et Apex de Ramez Naam (Presses de la Cité)
Michelle Charrier pour La Cinquième Saison de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)
Anne Coldefy-Faucard pour Telluria de Vladimir Sorokine (Actes Sud)
Jean-François Le Ruyet pour Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)
Valérie Malfoy pour Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Peter Brown pour Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)
Daniel Egneus pour American Gods et Le Monarque de la vallée de Neil Gaiman (Au diable vauvert)
Stéphane Perger pour Point du jour de Léo Henry (Scylla) et Few of us de luvan (Dystopia)
Aurélien Police pour ses couvertures de la collection Une heure-lumière (Le Bélial’)

9) Essai

Lovecraft au prisme de l’image de Christophe Gelly et Gilles Menegaldo (Le Visage vert)
Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant de Nicolas Labarre (Presses Universitaires de Bordeaux)
Étoiles rouges. La littérature de science-fiction soviétique de Viktoriya Lajoye et Patrice Lajoye (Piranha)
Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick de Jean-Clet Martin (Les Impressions nouvelles)
Petit guide de la science-fiction au Québec de Jean-Louis Trudel (Alire)

10) Prix spécial

Les éditions Le Bélial’ et Dystopia pour l’intégrale du Rêve du démiurge de Francis Berthelot
Les éditions Callidor pour leur travail « archéologique » et la qualité de leurs parutions
Ellen Herzfeld et Dominique Martel pour leur travail au service de la science-fiction depuis plus de 30 ans, dont le site internet Quarante-Deux et les recueils de la collection Quarante-Deux aux éditions du Bélial’
Les éditions Mnémos pour L’Intégrale de Clark Ashton Smith

Les autres titres présélectionnés sont visibles ici !

Prix Hugo.

Voici les finalistes des prix Hugo et John W. Campbell pour le Meilleur nouveau écrivain ; les vainqueurs des différentes catégories seront sélectionnés et annoncés à la convention « Sunday Evening » le 19 août 2018.

Meilleur roman :
The Stone Sky, N.K. Jemisin (Orbit)
Six Wakes, Mur Lafferty (Orbit)
Provenance, Ann Leckie (Orbit)
Raven Stratagem, Yoon Ha Lee (Solaris)
New York 2140, Kim Stanley Robinson (Orbit)
The Collapsing Empire, John Scalzi (Tor)

Meilleure nouvelle :
River of Teeth, Sarah Gailey (Tor.com Publishing)
Down Among the Sticks and Bones, Seanan McGuire (Tor.com Publishing)
Binti : Home, Nnedi Okorafor (Tor.com Publishing)
“And Then There Were (N-One)“, Sarah Pinsker (Uncanny 3-4/17)
All Systems Red, Martha Wells (Tor.com Publishing)
The Black Tides of Heaven, JY Yang (Tor.com Publishing)

Meilleure Bande-dessinée :
Black Bolt, Volume 1 : Hard Time, Saladin Ahmed, illustrated by Christian Ward (Marvel)
Bitch Planet, Volume 2 : President Bitch, Kelly Sue DeConnick, illustrated by Valentine De Landro and Taki Soma (Image)
My Favorite Thing is Monsters, Emil Ferris (Fantagraphics)
Monstress, Volume 2 : The Blood, Marjorie Liu, illustrated by Sana Takeda (Image)
Paper Girls, Volume 3, Brian K. Vaughan, illustrated
Saga, Volume 7, Brian K. Vaughan, illustrated by Fiona Staples (Image)

Meilleur Long Métrage :
Blade Runner 2049
– Get Out
– The Shape of Water
– Star Wars : The Last Jedi
– Thor : Ragnarok
– Wonder Woman

Toutes les autres catégories sont visibles ici.

Prix BSFA.

Le prix British Science Fiction est un prix littéraire créé en 1970 par la British Science Fiction Association et récompensant des œuvres de science-fiction. Les prix sont décernés chaque année lors des conventions nationales de science-fiction britanniques (Eastercon) suite aux votes des membres de l’association. Voici les lauréats pour l’année 2017 :

Meilleur roman : The Rift, Nina Allan (Titan)
Meilleure courte fiction : The Enclave, Anne Charnock, (NewCon)
Meilleure non-fiction : Iain M. Banks, Paul Kincaid (University of Illinois Press)
Meilleure illustration : Couverture du livre The Ion Raider de Ian Whates, Jim Burns (NewCon); Illustration de Waiting on a Bright Moon de JY Yang, Victo Ngai (Tor.com)

Retrouvez tous les finalistes.

Prix Aurealis.

Le prix Aurealis (Aurealis Award for Excellence in Speculative Fiction) est un prix littéraire décerné chaque année aux meilleurs récits australiens dans les domaines de la science-fiction, de la fantasy et de l’horreur.

Meilleur roman de science-fiction : From the Wreck, Jane Rawson (Transit Lounge)
Meilleure nouvelle de science-fiction : « Girl Reporter », Tansy Rayner Roberts (Book Smugglers)
Meilleur roman de fantasy :Godsgrave, Jay Kristoff (HarperCollins)
Meilleure nouvelle de fantasy : « In Shadows We Fall », Devin Madson (self-published)
Meilleur roman d’horreur :Soon, Lois Murphy (Transit Lounge)
Meilleure nouvelle d’horreur : « The Stairwell », Chris Mason (Below The Stairs : Tales from the Cellar)
Meilleur roman jeune-adulte :In The Dark Spaces, Cally Black (Hardie Grant Egmont)
Meilleur fiction de jeunesse :Nevermoor, Jessica Townsend (Hachette Australia)
Meilleure collection :The Silver Well, Kate Forsyth & Kim Wilkins (Ticonderoga)
Meilleure anthologie :Infinity Wars, Jonathan Strahan, ed. (Rebellion/Solaris)
Meilleur roman graphique, illustré : Changing Ways : Book 3, Justin Randall (Gestalt)
Prix d’excellence : The Fictional Mother, Tansy Rayner Roberts (self-published)

Retrouvez tous les finalistes ici.

Le Prix Imaginales des Lycéens.

Le Prix Imaginales des Lycéens, PIL pour les intimes, a pour but de promouvoir les littératures de l’imaginaire auprès du jeune public, en lui proposant des sélections riches et variées. Tous les ans depuis 2005, les lycéens sont appelés à voter pour leur titre préféré, qui se voit attribuer la prestigieuse récompense au cours des Imaginales.
Et cette année, c’est Manon Fargetton qui l’emporte, avec Les Illusions de Sav-Loar (Bragelonne). Félicitations !!

La sélection complète est visible ici.

Vendredi : Sploon, web-série d’anticipation !

Sploon est une websérie créée et scénarisée par Yves Marcellin, rejoint à la réalisation par Marc Duret. Le premier épisode, Le Pouvoir de l’ubiquité, dure environ 27 minutes et est en ligne sur Youtube :

Vendredi encore : une étude sur les librairies et littératures de l’imaginaire !

Le sondage est en ligne et vous pouvez y répondre en quelques clics !

 

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #173

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : grand procès de Cersei Lannister !

Vendredi 6 avril, à 19h30, à la Sorbonne, se tiendra le procès de Cersei Lannister : des étudiants s’affronteront ainsi devant le public avec éloquence pour défendre ou accuser le personnage de Cersei (vraisemblablement en se basant sur la série TV, elle-même inspirée de la série Le Trône de Fer de G.R.R. Martin).

L’événement est organisé par l’association de Débat et d’Éloquence de la Sorbonne et l’association des Étudiants de l’École de Droit de la Sorbonne. Vous pouvez y assister même sans être étudiant à la Sorbonne ; des formulaires d’inscription devraient être disponibles sur la page facebook de l’événement, sur laquelle vous trouverez d’autres informations.

Lundi encore : « Netflix est utile pour rentabiliser les films ! »

C’est l’avis de Jeff VanderMeer, dont vous pouvez lire l’interview dans Le Point, à l’occasion de l’adaptation de son roman Annihilation, disponible sur Netflix.

Mardi : interview de Robin Hobb !

A l’occasion de son passage en France pour le Salon du Livre de Paris, Robin Hobb est allée à la rencontre de ses lecteurs (à Lyon, ou à la bibliothèque de Port-Royal). La première rencontre a été filmée et vous la visionner ci-dessous !

Mercredi : inscriptions ouvertes au MOOC SF !

Les inscriptions au MOOC de l’Université d’Artois dédié à la découverte de la Science-Fiction viennent d’ouvrir !
Elles sont ouvertes jusqu’au 22 juin 2018. Toutes les infos sur le site de FUN !

Mercredi encore : une série Netflix basée sur la légende arthurienne !

La série est prévue en 10 épisodes et s’inspirera du roman Cursed de Tom Wheeler et Frank Miller (pour les illustrations), à paraître à l’automne 2019 en VO chez Simon & Schuster.
L’histoire réinterprétera le mythe et tournera autour de l’histoire de la jeunesse de Nimue, future Dame du Lac qui, juste après la mort de sa mère, fait la rencontre d’un jeune mercenaire (Arthur), à la recherche de Merlin et d’une épée mythique. L’adaptation serait confiée à Frank Miller et Tom Wheeler eux-mêmes.

Jeudi : soirée Philip K. Dick !

Elle aura lieu le 20 avril, à partir de 19h, au Méliès Saint-François (8, rue de la Valse, Saint-Étienne), dans le cadre du festival De l’écrit à l’écran. Au programme :

  • Projection du documentaire Les mondes de Philip K. Dick de Yann Coquart & Ariel Kyrou –
  • Débat ouvert : Se souvenir du présent de Philip K. Dick : littérature, cinéma, science-fiction ? avec comme invités, Ariel Kyrou (journaliste, écrivain, essayiste et animateur radio, spécialisé dans les nouvelles technologies, les musiques électroniques, la science-fiction et les grandes avant-gardes artistiques du siècle dernier) ; Arnaud Zohou (philosophe de formation, écrivain, documentariste et réalisateur) ; Nicolas Patin (maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne, spécialiste de l’Allemagne et du national-socialisme et spécialiste « Dickien » de l’univers historique de l’auteur)
  • Projection du film de Richard Linklater A Scanner Darkly (2013) en copie 35mm.

Avant de participer à la soirée, les organisateurs préconisent de lire « Se Souvenir du présent », un texte d’Arnaud Zohou écrit pour la préparation de cette soirée.

L’entrée est libre et il y a possibilité de se restaurer sur place. Vous pouvez consulter l’ensemble du programme du festival ici.

Jeudi encore  : Bright Mirror, un futur idéal participatif !

Vous connaissez sans doute la série Black Mirror de Netflix, qui met en scène un futur post-apocalyptique peu enviable. Aujourd’hui, la dystopie et le post-apo sont à la mode, mais n’aident pas à se sentir de bonne humeur.
Pour pallier à cette morosité, Antoine Brachet a décidé de créer Bright Mirror, une plateforme d’écriture participative, où chacun peut écrire une micronouvelle consacrée à l’intelligence artificielle, en respectant les deux contraintes suivantes :

1. ne dériver ni vers le chaos ni vers une destruction planétaire…  Positif et optimisme sont les maîtres-mots.
2. Commencer par « 15 janvier 2050 : je suis assis paisiblement chez moi en train de lire… »

Les meilleures nouvelles seront publiées par Usbek & Rica. La phase de réception des textes est terminée, mais vous pouvez aller lire les différentes participations sur le site.

Pour rester sur les intelligences artificielles, vous pouvez écouter le podcast du Billet Culturel, présenté par Mathilde Serrell, sur France Culture et consacré au sujet.

Vous pouvez également lire la nouvelle « Impulsion naturelle », signée Olivier Paquet et publiée dans le rapport gouvernemental de Cédric Villani sur les intelligences artificielles (à partir de la page 95 pour qui ne voudrait lire que la nouvelle).

Vendredi : des news Star Wars !

A propos de la franchise, vous pouvez écouter ou réécouter la conférence sur les liens entre Star Wars, la science et la SF avec Roland Lehoucq, Jean Sébastien Steyer et Jean-Claude Heudin :

Et si vous voulez plus de news Star Wars, n’hésitez pas à aller écouter les podcasts Wookie Leaks, qui décortiquent la saga – attention aux spoilers, toutefois !

Vendredi encore : des adaptations !

The City and the City

Le roman de China Miéville est en cours d’adaptation pour la BBC.
De quoi ça parle ?

Les habitants de Beszel et d’UI Qoma, villes doubles partageant un même territoire, ont interdiction absolue d’entrer en contact avec leurs voisins.
La moindre infraction à cette règle déclenche l’intervention de la Rupture, une force de police secrète dont tous redoutent l’efficacité impitoyable. Quand le cadavre d’une inconnue est découvert dans un terrain vague de Bessel, l’inspecteur Tyador Borlù comprend vite que ses ennuis ne font que commencer. Non seulement la jeune femme, étudiante en archéologie, a été tuée à UI Qoma, mais ses recherches inquiétaient jusqu’aux plus hautes sphères.
Et menaçaient de mettre en danger l’équilibre précaire entre les deux villes…

Et voici le premier trailer !

Le problème à trois corps.

En pleine Révolution Culturelle, le pouvoir chinois construit une base militaire secrète destinée à abriter un programme de recherche de potentielles civilisations extra-terrestres.
Ye Wenjie, une jeune astrophysicienne en cours de “rééducation” parvient à envoyer dans l’espace lointain un message contenant des informations sur la civilisation humaine. Ce signal est intercepté par les Trisolariens, qui s’apprêtent à abandonner leur planète-mère, située à quatre années-lumière de la Terre et menacée d’un effondrement gravitationnel provoqué par les mouvements chaotiques des trois soleils de son système. Ye Wenjie reçoit près de huit ans plus tard la réponse des Trisolariens. Choquée par les horreurs dont elle a été témoin durant la Révolution culturelle et ayant perdu toute foi dans l’homme, elle fournit secrètement aux Trisolariens les coordonnées du système solaire, dans l’espoir que ceux-ci viennent conquérir la Terre et réformer l’humanité. Dans quatre siècles, ils seront là…

Cette fois, pas encore de projet sur les rails, mais la trilogie de Liu Cixin, prix Hugo du Meilleur roman, devrait être adapté par Amazon – la société aurait déjà engagé 1 milliard de dollars sur ce projet.
Une adaptation avait déjà été attaquée, en 2008, par le réalisateur chinois Fanfan Zhang, avant d’être abandonnée. Affaire à suivre, donc.

World War Z.

Pas de nouveau film pour le roman de Max Brooks, mais une adaptation en jeu vidéo de prévue !
Celle-ci est propulsée par Saber Interactive qui propose un shooter truffé de zombies, jouable sur Playstation 4, Xbox One et PC. Aucune date exacte de parution n’a encore été annoncée pour l’instant mais il y a déjà un trailer :

 

 

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #172

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : les titres en lice pour le PLIB 2018 !

Shortlist pour le Prix Littéraire de l’Imaginaire des Booktubers et Blogueurs !

– Le Souffle de Midas, tome 1, Alison Germain (éditions du Chat noir).
La Faucheuse, tome 1, Neal Shusterman (R. Laffont).
Lebenstunnel, Oxanna Hope (Rebelle).
Les Seigneurs de Bohen, Estelle Faye (Critic).
Les Sœurs Carmines, tome 1, Le Complot des corbeaux, Ariel Holzl (Mnémos).
Shades of magic, tome 1, V. E. Schwab (Lumen).
Sirius, Stéphane Servant.

Lundi encore : le futur dans La Grand librairie !

L’émission de littérature générale recevait romanciers, philosophes et scientifiques sur le thème du futur, le 1er mars. Le replay est à regarder ici.

Mardi : Dune au cinéma !

Denis Villeneuve vient d’annoncer qu’il prévoyait une adaptation en deux volets. Affaire à suivre !

Mardi encore : les lauréats du prix Bob Morane !

Le prix Bob Morane récompense une œuvre de fiction publiée dans l’année civile du prix en cours ; il a été créé en 1999 par Marc Bailly, en hommage au personnage fictif d’Henri Vernes, créé en 1953, que vous connaissez peut-être par le biais des romans ou des bandes-dessinés dont il est le héros (à défaut, vous avez peut-être entendu la chanson d’Indochine). Comme Bob Morane a exploré tous les genres possibles et imaginables, la sélection est à son image.
Voici les titres primés cette année :

Romans francophones : Satinka, Sylvie Miller (Critic).
Romans étrangers : Tous nos contretemps, Elan Mastai (Bragelonne – traduit par Jean Bonnefoy).
Nouvelles : Faux-semblance, Olivier Paquet avec (L’Atalante).
Coup de cœur : Crimes, aliens & châtiments, Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale (ActuSF).

Mercredi : votes ouverts pour le prix Petits mots des libraires !

Le site Petits mots des libraires regroupe les conseils de plusieurs libraires. Tous les ans, ils organisent un prix, visant à mettre en avant leurs coups de cœur dans trois catégories : Imaginaire, polar et littérature blanche. Et voici les titres en lice dans les deux catégories Imaginaire :

Sélection Prix Imaginaire :
La Belle sauvage, Philip Pullman (Gallimard).
Mes vrais enfants, Jo Walton (Denoël).
Luna, Ian McDonald (Denoël).
Os de lune, Jonathan Carroll (Aux Forges de Vulcain).
Crimes, aliens et châtiments, Laurent Genefort, Laurent Whale, Pierre Bordage (Hélios).
La Danse des étoiles, Spider Robinson (Actusf).

Sélection Pris Imaginaire Découverte :
Bagdad, la grande évasion, Saad Z. Hossain (Agullo)
L’Épreuve du silence, Patricia Briggs (Bragelonne).
La Forêt sombre, Cixin Liu (Actes Sud).
Les Dieux sauvages , Lionel Davoust (Critic).
Le Grand siècle, Johan Heliot (Mnémos).
Kalpa impérial, Angélica Gorodischer (La Volte).

Vous pouvez allez défendre vos titres préférés et découvrir tous les sélectionnés ici.

Mercredi encore : appel à textes et concours de nouvelles !

Malpertuis X

Les éditions Malpertuis lancent un appel à textes pour leur dixième anthologie : les textes proposés ne sont pas soumis à une restriction de thème, de style ou de longueur, mais doivent s’inscrire dans le genre fantastique et être inédits.
Date limite : 1er janvier 2019 ; la parution est prévue fin mai 2019 (normalement au moment des Imaginales).
Toutes les infos ici !

Robots domestiques

Les éditions DDK lancent un concours de nouvelles sur le thème Robots domestiques.
Les participants peuvent envoyer deux nouvelles de 20 000 caractères (espaces incluses) à Dominik Deconinck (dominik.deconinck[at]gmail.com), avant le 15 juin 2018 (minuit).
Toutes les infos utiles ici !

Jeudi : Les Animaux fantastiques : le crime de Grindelwald, premier trailer !

La sortie en salles est prévue le 14 novembre, et voici le premier trailer :

Jeudi encore : l’interview de Pascal Godbillon, le nouvel éditeur de Lunes d’Encres !

Elle a été réalisée par Jean-Laurent Del Socorro et elle est à lire sur le site d’Actusf !

Vendredi : Stephen Hawking sur France Culture !

L’astrophysicien est décédé le 14 mars ; Nicolas Martin lui rend hommage dans son émission la Méthode scientifique, diffusée sur France Culture.

Vendredi encore : fermeture du Dépôt imaginaire !

L’association lyonnaise, après deux ans d’expérimentation, de projets littéraires et de contacts avec les prescripteurs ferme ses portes. Néanmoins, l’aventure n’est pas terminée et l’équipe a annoncé de nouveaux projets. Restez à l’écoute !

 

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #171

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : le prix Masterton !

Les lauréats 2018 !

Créé en 2000 par Marc Bailly, le prix Masterton rend hommage à l’auteur Graham Masterton, qui a marqué la littérature fantastique depuis les années 70 avec d’excellents textes, en récompensant des œuvres relevant du fantastique. Le prix propose trois catégories : meilleur roman francophone, meilleur roman traduit, meilleure nouvelle.
Et voici la cuvée 2018 :

  • Roman francophone : Jean-Pierre Favard, La nuit de la Vouivre (La Clef d’Argent).
  • Roman traduit : Lars Kepler, Playground (Actes Sud ; traduit par Lena Grumbach).
  • Nouvelles : Frédéric Livyns, The Dark Gates of Terror (Séma Éditions).

Devenez juré du prix Masterton !

Le prix recrute de nouveaux jurés. Voici leur communiqué de presse :

« En vue d’une ouverture vers le public, le Prix Masterton recrute.
Vous voulez faire partie d’un jury prestigieux ? Vous lisez beaucoup de fantastique moderne ?

Inutile de vous dire que nous recherchons des gens sérieux, passionnés, qui s’investissent.
Que vous soyez auteurs, éditeurs, chroniqueurs ou simples lecteurs, vous êtes les bienvenus.

Ce que nous vous demandons :
– Tous les trimestres de nous envoyer la liste des livres que vous avez aimés dans 3 catégories (meilleurs romans francophones, meilleurs romans traduits, meilleurs nouvelles).
– À la fin de l’année, de voter et de désigner les lauréats de l’année.

Pour de plus amples renseignements, allez voir le règlement du Prix ici : http://masterton.noosfere.org/index.php/reglement/

Si vous êtes intéressés, envoyez votre candidature et une lettre de motivation à bailly.phenix@skynet.be »

Mardi : Lovecraft dans tous ses états !

Sur France Culture, l’émission Fictions mettait La Couleur tombée du ciel d’H.P. Lovecraft à l’honneur. Vous pouvez réécouter le podcast ici.

Et le financement participatif pour l’édition prestige de ses œuvres par Mnémos est toujours en cours : il vous reste un peu moins d’un mois pour participer, bien que la somme requise soit déjà réunie ! Vous pouvez d’ailleurs lire l’interview de Frédéric Weil pour Actusf à ce propos.

Mardi encore : les lauréats du prix Libr’à nous !

Le Prix Libr’à Nous est un mouvement spontané de libraires voulant mettre en avant dans différentes catégories leurs coups de cœur. C’est un Prix pour tous les libraires francophones du monde entier en poste (ayant exercé au moins 4 mois durant l’année), que l’on travaille en petite ou grande librairie indépendante, spécialisée ou généraliste, dans une chaîne ou une maison de la presse.
Chaque libraire a le même poids et propose les titres qu’il souhaite voir concourir. Aucune présélection n’est effectuée au départ.
Pour cette 3ème année, 240 libraires de France, Belgique, Suisse, Allemagne, Grande-Bretagne, Roumanie, Chili, États-Unis et Canada participent.

Et au rayon imaginaire, c’est Espace lointain de Jarosav Melnik aux éditions Agullo (traductuit par Margarita Barakauskaite-Leborgne) qui l’emporte !

Les autres lauréats sont visibles ici. Les nominés sont visibles ici.

Mercredi : les 200 ans de Frankenstein !

Et pour célébrer l’anniversaire du personnage créé par Mary Shelley, Nicolas Martin se demande dans La Méthode scientifique (France Culture) si le personnage est à l’origine de la SF moderne.

L’équipe de L’Édito carré (France inter)  évoque également le personnage dans son émission du 7 mars !

Jeudi : dystopie sur France Culture !

Raphaël Enthoven évoque le genre dans Les Chemins de la philosophie.

Vendredi : les lauréats du Prix Bram Stoker 2017 !

Le prix Bram Stoker, remis par la Horror Writers Association, récompense une œuvre de dark fantasy ou d’horreur.
Et voici quelques-uns des lauréats :

Roman : Ararat, Christopher Golden.
Premier roman : Cold Cuts, Robert Payne Cabeen.
Roman young-adult : The Last Harvest, Kim Liggett.

Les autres lauréats sont visibles ici.

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #170

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : les suites du Trône de Fer !

La série (de romans comme celle du petit écran) n’est pas terminée, mais George R. R. Martin a annoncé préparer deux livres sur les Targaryen.

Lundi encore : cycle de SF à la médiathèque de Romainville !

Il a lieu du 6 mars au 13 juin avec, entre autres :

– avec une exposition sur Les Machines extraordinaires de Jules Verne en bandes dessinées.
– un café philo : « Jusqu’où l’humain doit-il céder au désir de se perfectionner ? », le samedi 10 mars à 15h à la Maison de la philosophie de Romainville.
– une lecture-rencontre avec Carina Rozenfeld, le mardi 20 mars à 14h.
– une lecture-rencontre avec Pierre Ducrozet et Usbek & Rica, le magazine qui explore le futur, le 29 mars à 19h.
– une enquête dans l’univers steampunk pour petits et grands, le 4 avril à 18h.
– et enfin le 7 avril à 11h, la conférence Les origines méconnues de la science-fiction : le merveilleux-scientifique français.

Toutes les infos sur le site de la médiathèque, située rue Albert Giry, à Romainville (93).

Mardi : ouverture des votes pour le prix Rosny aîné 2018 !

Depuis 1980, le prix Rosny aîné récompense des œuvres de science-fiction (romans et nouvelles) parues en langue française sur support papier au cours de l’année civile précédente.

Les votes pour 2018 sont à envoyer au secrétaire du prix, Joseph Altairac, par deux moyens :
– mail : joseph.altairac@wanadoo.fr,
– courrier : Prix Rosny c/o Joseph Altairac, 128 rue du Mont-Cenis, 75018 Paris, France.

Et voici les romans et les nouvelles éligibles !

Mardi encore : cartographie des littératures de l’imaginaire !

C’est Fabien Lyraud, fondateur de Pulp Factory qui se lance dans cette étude, à laquelle vous pouvez répondre directement en ligne.

Mercredi : les Intergalactiques se dévoilent !

Le festival lyonnais se tiendra du 13 au 22 avril 2018, à la MJC Montplaisir. Thème de l’année : Futurae Feminae. Et voici les premiers invités annoncés : Li-Cam (Cyberland – Mü Editions), Catherine Dufour (Le Goût de l’immortalité – Le Livre de poche), Jeanne-A Debats (Humaine trop humaine – Actusf) ou encore Luvan (Susto – La Volte).

Et voici l’affiche du festival :

Notez au passage que le festival lance son propre prix littéraire, le prix Mary Shelley, qui se veut à la croisée des thématiques de science-fiction engagée avec un angle pop culture. Voici les romans en lice :
–  La Course, Nina Allan (traduction de Bernard Sigaud)- Tristram.
Le Moineau de Dieu, Mary Doria Russel (traduction de Béatrice Viergne)- ActuSF.
Qui a peur de la mort ?,  Nnedi Okorafor (traduction de Laurent Philibert-Caillat) – ActuSF.
Susto, Luvan- La Volte.
– Toxoplasma, Sabrina « David » Calvo – La Volte.

Mercredi toujours : voyage extraordinaire en science-fiction !

Mardi dernier, Bertrand Campeis et Karine Gobled étaient au micro de l’émission, pour parler de l’uchronie. Celle-ci sera rediffusée aujourd’hui à midi, sur Radio Campus Amiens (87.7 FM).
Si vous l’avez ratée, le podcast sera audible depuis le site web de la radio.

Jeudi : Dmitry Gloukhovski à Livre Paris !

L’auteur de Métro 2033 sera présent au Salon du Livre pour des dédicaces (les 17, 18 et 19 mars) mais aussi sur la Grande scène le 19 à 14h, pour une conférence : Le Grand 8 : 2068, la fin des utopies ? A cette occasion, Livre Paris propose une vidéo.

Vendredi : des adaptations !

The Witcher.

Lauren Schmidt, scénariste, dévoile quelques indices sur les destinées des personnages.

Le Disque-Monde.

La série de Terry Pratchett pourrait être adaptée au petit écran, par BBC Studios, en 6 parties. L’écriture du scénario irait à Simon Allen ; Rod Brown (l’éditeur de Terry Pratchett) et la fille de l’auteur, Rhianna, sont tous les deux engagés dans ce projet.
L’intrigue répond au titre provisoire The Watch et fait référence à La Garde de Nuit de la ville d’Ankh-Morpork (la plus grosse ville de l’univers imaginé par Terry Pratchett).

Vendredi encore : la goutte de trop à Livre Paris.

La goutte de trop, quelle est-elle, cette fois ? Le tarif exorbitant de l’entrée ? Non, ça, c’est so 2017.

Non, le point noir, cette année, est la questions de la rémunération des auteurs. Qui se sont entendus dire que leurs interventions (conférences, tables rondes : en gros, les plateaux) ne seraient pas rémunérées, car elles participent de leur promotion – mais pas de celle du Salon, non, car c’est bien connu, un salon sans invités, c’est tout de suite d’une attractivité folle. Je pensais que la rémunération des auteurs était acquise, mais manifestement, j’étais dans l’erreur.
A priori, les auteurs jeunesse seraient rémunérés, si l’on en croit le récent communiqué de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse (visible ici en fin d’article).

On savait que les Booktubeurs étaient considérés comme les saltimbanques du milieu (les interventions étant rémunérées en « gain de visibilité »), aussi douloureux soit-il en 2018, mais constater que les auteurs sont à peine mieux considérés me laisse particulièrement songeuse – et ce d’autant plus que Livre Paris est co-organisé par la société Reed et le SNE … aka le Syndicat National de l’Édition. Vraiment, ça fait rêver.

De nombreux auteurs ont déjà annoncer boycotter la manifestation ; vous pouvez les soutenir ou en savoir plus avec le hashtag #payetonauteur.
Pour ma part, je profiterai sans doute uniquement de l’aspect « librairie gigantesque » le lundi, durant la journée professionnelle, et ce uniquement dans le but de préparer mes commandes de l’année. Car ce n’est définitivement pas le salon que je recommande.

EDIT de lundi 5 mars : OK. Donc hier j’étais un peu grognon, mais là, on vient de gagner un stade supérieur. Je suis SCANDALISÉE par la réponse de Livre Paris, que je vous laisse déguster :

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #169

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : les finalistes du prix Masterton !

Créé en 2000 par Marc Bailly, le prix Masterton rend hommage à l’auteur Graham Masterton, qui a marqué la littérature fantastique depuis les années 70 avec d’excellents textes, en récompensant des œuvres relevant du fantastique. Le prix propose trois catégories : meilleur roman francophone, meilleur roman traduit, meilleure nouvelle. Voici les titres en lice pour le prix cette année !

Romans francophones :

  • Gwenn Aël : Ahriman (Lune Écarlate).
  • Jean-Pierre Favard : La nuit de la Vouivre (La Clef d’Argent).
  • Michael Fenris : Aaverhelyon (Auto édition).
  • J.B. Leblanc et Frédéric Livyns : Le miroir du damné (Sema édition).
  • Sire Cédric : Du feu de l’enfer (Presses de la Cité).

Romans étrangers:

  • Lars Kepler : Playground (Actes Sud, traduit par Lena Grumbach).
  • Alan Moore : Jérusalem (Éditions Inculte, traduit par Claro).

Nouvelles :

  • Anthologie Légendes d’Océanie (Éditions Évidence).
  • Pierre Brulhet : Le repaire du loup (Éditions Eleusis).
  • Frédéric Livyns : The Dark Gates of Terror (Séma Éditions).

Lundi encore : vernissage de l’exposition Super normaux !

La galerie Sakura (21 rue du Bourg Tibourg, Paris 4e) accueillera jusqu’au 9 juin 2018 l’exposition Super normaux II : 30 artistes internationaux revisitent les super-héros dans leurs quotidiens.
Le vernissage aura lieu jeudi 15 mars, de 18h à 22h. Toutes les infos ici !

Mardi : le young-adult est-il mort et enterré ?

Geoffrey Crété se pose la question, sur Écran large : il dissèque les liens entre littérature young-adult (tenant plutôt de l’imaginaire) et box-office, dans son article.

Mardi encore : de l’imaginaire dans Télérama !

Le magazine consacre un article à Xavier Vernet, l’éditeur de Dsytopia.

Mardi toujours : goûter-rencontre avec Robin Hobb !

Le 21 mars paraîtra le tome 6 du Fou et de l’assassin : Le destin de l’assassin. A cette occasion, venez rencontrer Robin Hobb :
soit à la FNAC Lyon Bellecour, le 17 mars (le livre sera disponible à la vente), de 15h à 18h.
– soit à la bibliothèque Rainer Maria Rilke (88 ter boulevard de Port-Royal, Paris 5e), de 16h à 18h30.

Mercredi : le procès de Voldemort !

Et c’est Sciences-Po Paris, en partenariat avec l’association Sciences Potter, qui l’organisent, le mardi 13 mars 2018.
La séance aura lieu dans l’amphithéâtre Émile Boutmy (Sciences Po, 27 rue St-Guillaume, Paris 7e), devant un public majoritairement composé d’étudiants ; le nombre d’inscription étant limité pour les personnes externes à l’association.
Infos subsidiaires sur la page de l’événement.

Pour un avant-goût, voici un bref aperçu du procès de Rogue :

Mercredi encore : inauguration du Nuage Vert !

Le Nuage vert est une nouvelle librairie spécialisée SFFF qui ouvre à Paris (41, rue Monge, Paris 5e). L’inauguration aura lieu le 9 mars à partir de 17h30. Actusf a interviewé la libraire, Éléonore Calvez ; les autres infos sont visibles ici.

Jeudi : première sélection pour le GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, le 20 mai 2018, vers 18 h.

1) Roman francophone

La Désolation de Pierre Bordage (Bragelonne)
Toxoplasma de Calvo (La Volte)
Le Temps de Palanquine de Thierry Di Rollo (Le Bélial’)
Pornarina de Raphaël Eymery (Denoël, Lunes d’encre)
Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye (Critic)
Spire, tomes 1 & 2 de Laurent Genefort (Critic)
La Société des faux visages de Xavier Mauméjean (Alma)
Paris-Capitale de Feldrik Rivat (L’Homme sans nom)
Moi, Peter Pan de Michael Roch (mü éditions)
Pierre-Fendre de Brice Tarvel (Les moutons électriques)

2) Roman étranger

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d’encre)
Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)
La Cinquième Saison de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)
Une histoire des abeilles de Maja Lunde (Presses de la Cité)
L’Arche de Darwin de James Morrow (Au diable vauvert)
Version officielle de James Renner (Super 8)
2312 de Kim Stanley Robinson (Actes Sud, Exofictions)
L’Alchimie de la pierre d’Ekaterina Sedia (Le Bélial’)

3) Nouvelle francophone

« La Route des Orsadoles » de Célia Chalfoun (in Galaxies n°45)
Célestopol d’Emmanuel Chastellière (Éditions de l’Instant)
« Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine » d’Alain Damasio (in Au bal des actifs, La Volte)
L’Empire électrique  de Victor Fleury (Bragelonne)
« Carnaval, l’Aire Tripartite » de Laurent Genefort (in Bifrost n°86)
Point du jour de Léo Henry (Scylla)
Few of us de luvan (Dystopia)
« In Google we trust » de Jean-Marc Sire (in Galaxies n°49)
« Terre de Brume » de Cindy Van Wilder (in Galaxies n°47)

4) Nouvelle étrangère

« Qui t’attendra sur le pas de la porte ? » de Lesley Nneka Arimah (in Galaxies n°46)
La Reine en jaune d’Anders Fager (Mirobole)
Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial’ & Quarante-Deux)
Le Sultan des nuages de Geoffrey A. Landis (Le Bélial’)
Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress)
« Avec ses yeux de Cixin Liu » (in Bifrost n°87)
Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)
24 vues du Mont Fuji par Hokusai de Roger Zelazny (Le Bélial’)

5) Roman jeunesse francophone

Sang maudit d’Ange (Castelmore)
Seconde nature d’Emmanuel Ardichvili (Le Lamantin)
La Maison des reflets de Camille Brissot (Syros)
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos (Gallimard jeunesse)
Phobos, tomes 1 à 4, de Victor Dixen (Robert Laffont)
Power Club, tomes 1 & 2, d’Alain Gagnol (Syros)
Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)
E.V.E. de Carina Rozenfeld (Syros)
Roslend, tomes 1 & 2, de Nathalie Somers (Didier jeunesse)
La Mort du temps d’Aurélie Wellenstein (Scrineo)

6) Roman jeunesse étranger

La Fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (Anne Carrière)
Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)
Le Défi des étoiles de Claudia Gray (Castelmore)
Les Cartographes, tomes 1 à 3 de S.E. Grove (Nathan)
Esclaves de Vic James (Nathan)
Diabolic – Protéger ou mourir de S.J. Kincaid (Bayard)
La Belle Sauvage de Philip Pullman (Gallimard jeunesse)
La Faucheuse de Neal Shusterman (Robert Laffont)
Le Monstrologue de Rick Yancey (Robert Laffont)

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

Jean-Daniel Brèque pour Certains ont disparu et d’autres sont tombés de Joel Lane (Dreampress), La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Denoël, Lunes d’encre) et Apex de Ramez Naam (Presses de la Cité)
Michelle Charrier pour La Cinquième Saison de N.K. Jemisin (Nouveaux Millénaires)
Anne Coldefy-Faucard pour Telluria de Vladimir Sorokine (Actes Sud)
Mathias De Breyne pour Kalpa Impérial de Angélica Gorodischer (La Volte)
Pierre-Paul Durastanti pour les inédits de Danses aériennes de Nancy Kress (Le Bélial’ & Quarante-Deux)
Gilles Goullet pour Autorité de Jeff VanderMeer (Au diable vauvert)
Jean-François Le Ruyet pour Bagdad, la grande évasion ! de Saad Z. Hossain (Agullo)
Valérie Malfoy pour Des vampires dans la citronneraie de Karen Russell (Albin Michel)
Théophile Sersiron pour The Only Ones de Carola Dibbell (Le Nouvel Attila)

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Melchior Ascaride pour Tout au milieu du monde de Julien Bétan & Mathieu Rivero (Les moutons électriques)
François Baranger pour L’Appel de Cthulhu de H.P. Lovecraft (Bragelonne)
Peter Brown pour Robot sauvage de Peter Brown (Gallimard jeunesse)
Daniel Egneus pour American Gods et Le Monarque de la vallée de Neil Gaiman (Au diable vauvert)
Philippe Gady pour Capitaine Futur, tomes 1 & 2, d’Edmond Hamilton (Le Bélial’)
Taï-Marc Le Thanh pour Roslend, tomes 1 & 2, de Nathalie Somers (Didier jeunesse)
Donatien Mary pour Les Mystères de Larispem, tomes 1 & 2 de Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)
Stéphane Perger pour Point du jour de Léo Henry (Scylla) et Few of us de luvan (Dystopia)
Aurélien Police pour ses couvertures de la collection Une heure-lumière (Le Bélial’)

9) Essai

Images et mots de l’horreur, tomes 1 & 2, de Guy Astic (Rouge profond)
Lovecraft au prisme de l’image de Christophe Gelly et Gilles Menegaldo (Le Visage vert)
Heavy Metal, l’autre Métal Hurlant de Nicolas Labarre (Presses Universitaires de Bordeaux)
Étoiles rouges. La littérature de science-fiction soviétique de Viktoriya Lajoye et Patrice Lajoye (Piranha)
Logique de la science-fiction. De Hegel à Philip K. Dick de Jean-Clet Martin (Les Impressions nouvelles)
George A. Romero : Révolutions, zombies et chevalerie de Julien Sévéon (Popcorn)
La Greffe de tête. Entre science et fiction de Philippe St-Germain (Liber)
Petit guide de la science-fiction au Québec de Jean-Louis Trudel (Alire)

10) Prix spécial

Les éditions Armada pour leur collection « Carnets de croquis »
Les éditions Le Bélial’ et Dystopia pour l’intégrale du Rêve du démiurge de Francis Berthelot
Les éditions Books éditions pour la publication de En l’an 2017
Les éditions Callidor pour leur travail « archéologique » et la qualité de leurs parutions
La revue Gandahar, avec mention spéciale pour le n°8 sur Robert F. Young
Ellen Herzfeld et Dominique Martel pour leur travail au service de la science-fiction depuis plus de 30 ans, dont le site internet Quarante-Deux et les recueils de la collection Quarante-Deux aux éditions du Bélial’
Lapsus Clavis de Terry Pratchett (L’Atalante)
Les éditions Mnémos pour L’Intégrale de Clark Ashton Smith
Les éditions Omnibus pour la réédition en fac-similé de La Guerre des Mondes de H.G. Wells avec les illustrations d’Alvim Corrêa.

Jeudi encore : une adaptation manga pour Retour vers le futur !

Et c’est Yusuke Murata (le dessinateur de One-Punch man, Eye shield 21, entre autres titres), qui s’en charge. Les premiers tomes devraient paraître en avril au Japon. La série s’intitulera sobrement BTTF et sera d’abord publiée en ligne sur le site de prépublication Kono manga ga Sugoi ! puis publiée en volumes.
Le projet devrait être supervisé par Bob Gale, coscénariste des films. Et vous pouvez déjà voir quelques croquis sur le compte Twitter du dessinateur.

Jeudi toujours : appels à manuscrits !

Projets Sillex

Projets Sillex est une maison d’édition collaborative (à compte d’éditeur) qui se lancera en fin d’année. Pour ce faire, l’équipe recherche des manuscrits SFFF !
Ils recherchent de préférence des romans (50 000 mots au moins) en tome unique. Ils envisagent d’ores et déjà une collection centrée sur la mythologie et une autre destinée aux jeunes adultes.
Les manuscrits sont à envoyer à l’adresse suivante : projets.sillex@gmail.com
Voici ce qui est attendu dans le mail :
– Le manuscrit que vous désirez soumettre (ou, si vous le souhaitez, les 50 premières pages) en PDF ou en epub.
– Une présentation courte du roman, récapitulant l’intrigue.
– Si possible, un synopsis détaillé reprenant tout le déroulement du roman, jusqu’à la fin.

Infos supplémentaires sur leur page ou en leur envoyant un email !

Fantasy Art and Studies

La revue bilingue consacrée à la fantasy lance, pour son 4e numéro, un appel à texte sur le thème Made in Japan. Les nouvelles inspirées du folklore japonais sont à envoyer au format .doc, en Times New Roman corps 12, interligne simple (7 pages maximum), avant le 26 juin 2018 à fantasyartandstudies@outlook.com .
À vos claviers !

Dimension Merveilleux Scientifique 5 et au-delà !

Rivière Blanche publie en fin d’année son quatrième tome de la série et se prépare déjà pour le 5e. Trois axes seront à privilégier pour cette édition : Mettre à profit, comme pour Dimension Merveilleux scientifique 3, les pays européens autres que la France, Russie, Royaume-Uni, Scandinavie, Italie, Allemagne, Espagne, etc… leur production merveilleuse scientifique, en allant pourquoi pas jusqu’en Amérique ou au Japon, en Australie ou en Amérique du sud, tout en s’amusant à réutiliser ou citer personnages, auteurs ou artéfacts…
Briser les limites de l’extraordinaire et de la sidération, en mettant en scène des aventures atteignant ou dépassant les limites de ce que le merveilleux scientifique original se permettait le plus souvent : sortir du système solaire ou de notre seule dimension, se promener dans les circonvolutions du temps, mais en conservant l’esprit d’autrefois, le sens du rétro.
Élaborer des textes franchement originaux, déportant le merveilleux scientifique de nos jours ou dans l’avenir, le tournant en dérision, l’abordant par des angles inattendus ou déconstruisant le formalisme souvent classique de sa prose ; inventer, en somme, un merveilleux scientifique alternatif ou post-humain, tellement différent mais toujours reconnaissable.

Les nouvelles pourront aller jusqu’à 40 000 signes, et devront être soumises à l’anthologiste au plus tard le 1er novembre 2018. Les fichiers seront enregistrés au format RTF, et accompagnés d’une présentation biographique et d’une postface. Cette dernière devra, pour les auteurs de fiction n’ayant pas déjà participé aux précédents Dimension Merveilleux scientifique, expliciter comment ils ont rencontré et comment ils perçoivent le merveilleux scientifique. Pour les habitués, la postface devra éclairer la genèse de leur nouvelle.
Chaque volume de Dimension Merveilleux scientifique comprenant par ailleurs une série d’articles d’analyse, nous sommes également preneurs de toute proposition d’étude, portant sur un auteur, un thème, en lien avec l’actualité ou non, et dont la longueur n’excéderait pas 20 000 à 25 000 signes, de préférence.
Toutes les propositions, questions ou fichiers textes sont à envoyer à jeanguillaume.lanuque@wanadoo.fr

Vendredi : portrait de Richard K. Morgan !

À l’occasion de l’adaptation sur Netflix de Carbone modifié, SYFantasy consacre un portrait à l’auteur des aventures de Takeshi Kovacs.

Sur le même sujet, vous pouvez lire l’entretien qu’a accordé Jean-Gabriel Ganascia, expert en intelligence artificielle, à Allociné.

Vendredi encore : les finalistes du prix Bob Morane !

Le prix Bob Morane récompense une œuvre de fiction publiée dans l’année civile du prix en cours ; il a été créé en 1999 par Marc Bailly, en hommage au personnage fictif d’Henri Vernes, créé en 1953, que vous connaissez peut-être par le biais des romans ou des bandes-dessinés dont il est le héros (à défaut, vous avez peut-être entendu la chanson d’Indochine). Comme Bob Morane a exploré tous les genres possibles et imaginables, la sélection est à son image. Voici les finalistes en lice :

Romans francophones

  • Quand changent les temps, Jacques Boireau (Éditions Armada).
  • Les corps tombés du ciel, Pierre Brulhet (L’Atelier Mosésu).
  • Que passe l’hiver, David Bry (Les Éditions de l’Homme sans nom).
  • Toxoplasma, David Calvo (La Volte).
  • Satinka, Sylvie Miller (Critic).
  • F.E.L.I.N.E., Arnauld Pontier (Rivière Blanche).

Romans étrangers

  • 2312, Kim Stanley Robinson, traduction de Thierry Arson (Actes Sud).
  • Tous nos contretemps, Elan Mastai, traduction de Jean Bonnefoy (Bragelonne).
  • Les livres de la terre fracturée, tome 1, La cinquième saison, N.K. Jemisin, traduction de Michelle Charrier (J’ai Lu).
  • Libration, Becky Chambers, traduction de Marie Surgers (L’Atalante).
  • La vie est un millefeuille à la vanille, Lars Vasa Johansson, traduction d’Hélène Hervieu (Fleuve éditions).

Nouvelles

  • Faux-semblance, Olivier Paquet (L’Atalante).
  • Le terminateur, Laurence Suhner (L’Atalante).

Coup de cœur

  • Crimes, aliens & châtiments, Pierre Bordage/Laurent Genefort/Laurent Whale (ActuSF).
  • Le guide de la SF et de la Fantasy, Karine Gobled  (ActuSF).
  • Patrice & Viktoriya Lajoye pour leur travail d’éditeurs, anthologistes, essayistes et traducteurs sur la SFFF russophone

 

Bon dimanche !