Brèves de comptoir #142

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Double ration de brèves, ce dimanche, vu qu’il n’y en a pas eu la semaine dernière – Imaginales obligent.

Lundi : un tas de prix !

Les finalistes des Locus Awards !

Les lauréats seront annoncés au Locus Awards Seattle, le week-end du 23 au 25 juin 2017. Et voici les titres en lice (de quelques catégories) :

Science-fiction :

Company Town, Madeline Ashby (Tor)
The Medusa Chronicles, Stephen Baxter & Alastair Reynolds (Gollancz ; Saga)
Take Back the Sky, Greg Bear (Orbit US ; Orbit UK)
Visitor, C.J. Cherryh (DAW)
Babylon’s Ashes, James S.A. Corey (Orbit US ; Orbit UK)
Death’s End, Cixin Liu (Tor ; Head of Zeus)
After Atlas, Emma Newman (Roc)
Central Station, Lavie Tidhar (Tachyon)
The Underground Railroad, Colson Whitehead (Doubleday ; Fleet)
Last Year, Robert Charles Wilson (Tor)

Fantasy :

All the Birds in the Sky, Charlie Jane Anders (Tor ; Titan)
Summerlong, Peter S. Beagle (Tachyon)
City of Blades, Robert Jackson Bennett (Broadway)
The Obelisk Gate, N.K. Jemisin (Orbit US ; Orbit UK)
Children of Earth and Sky, Guy Gavriel Kay (NAL ; Viking Canada ; Hodder & Stoughton)
The Wall of Storms, Ken Liu (Saga ; Head of Zeus)
The Last Days of New Paris, China Miéville (Del Rey ; Picador)
The Winged Histories, Sofia Samatar (Small Beer)
The Nightmare Stacks, Charles Stross (Ace ; Orbit UK)
Necessity, Jo Walton (Tor)

Horreur :

The Brotherhood of the Wheel, R.S. Belcher (Tor)
Fellside, M.R. Carey (Orbit US ; Orbit UK)
The Fireman, Joe Hill (Morrow)
Mongrels, Stephen Graham Jones (Morrow)
The Fisherman, John Langan (Word Horde)
Certain Dark Things, Silvia Moreno-Garcia (Dunne)
HEX, Thomas Olde Heuvelt (Tor ; Hodder & Stoughton)
The Family Plot, Cherie Priest (Tor)
Lovecraft Country, Matt Ruff (Harper)
Disappearance at Devil’s Rock, Paul Tremblay (Morrow)

Young-adult :

Crooked Kingdom, Leigh Bardugo (Holt)
The Girl Who Drank the Moon, Kelly Barnhill (Algonquin)
Lois Lane : Double Down, Gwenda Bond (Switch)
Truthwitch, Susan Dennard (Tor Teen ; Tor UK)
Poisoned Blade, Kate Elliott (Little, Brown)
Burning Midnight, Will McIntosh (Delacorte ; Macmillan)
Goldenhand, Garth Nix (Harper ; Allen & Unwin ; Hot Key)
Revenger, Alastair Reynolds (Gollancz ; Orbit US ’17)
This Savage Song, Victoria Schwab (Titan ; Greenwillow)
The Evil Wizard Smallbone, Delia Sherman (Candlewick)

Premier roman 

The Reader, Traci Chee (Putnam)
Waypoint Kangaroo, Curtis Chen (Dunne)
The Star-Touched Queen, Roshani Chokshi (St. Martin’s)
The Girl from Everywhere, Heidi Heilig (Greenwillow ; Hot Key)
Roses and Rot, Kat Howard (Saga)
Ninefox Gambit, Yoon Ha Lee (Solaris US ; Solaris UK)
Arabella of Mars, David D. Levine (Tor)
Infomocracy, Malka Older (Tor.com Publishing)
Everfair, Nisi Shawl (Tor)
Vigil, Angela Slatter (Jo Fletcher)

Novella :

The Lost Child of Lychford, Paul Cornell (Tor.com Publishing)
The Dream-Quest of Vellitt Boe, Kij Johnson (Tor.com Publishing)
Hammers on Bone, Cassandra Khaw (Tor.com Publishing)
The Ballad of Black Tom, Victor LaValle (Tor.com Publishing)
Every Heart a Doorway, Seanan McGuire (Tor.com Publishing)
This Census-taker, China Miéville (Del Rey ; Picador)
The Iron Tactician, Alastair Reynolds (NewCon)
The Dispatcher, John Scalzi (Audible ; Subterranean 2017)
Pirate Utopia, Bruce Sterling (Tachyon)
A Taste of Honey, Kai Ashante Wilson (Tor.com Publishing)
Les autres finalistes sont visibles ici.
Les deux sélections suivantes ont été remises au titre de l’année 2016 et ont été annoncées le 20 mai 2017, durant la conférence SFWA Nebula Conference à Pittsburgh.

Les lauréats du Prix Analog :

Meilleure Novella : The Coward’s Option, Adam-Troy Castro
Meilleure Novelette : Detroit Hammersmith : Zero-Gravity Toilet Repairman [Retired], Suzanne Palmer
Meilleure nouvelle : In the Absence of Instructions to the Contrary, Frank Wu
Meilleur article : Energy for the Future, Richard A. Lovett
Meilleur poème : Somebody I Used to Love Asks Me Who Marie Curie Is, Carly Rubin
Meilleure couverture : December 2016 by Vincent DiFate.

Les lauréats du Prix des lecteurs d’Asimov’s :

Best Novella : Lazy Dog Out, Suzanne Palmer
 Best Novelette : I Married a Monster from Outer Space, Dale Bailey
 Best Short Story : Ex aequo : The Mutants Men Don’t See, James Alan Gardner et All That Robot . . ., Rich Larson
 Best Poem : After, Herb Kauderer
 Best Cover Artist : Donato Giancola

Les finalistes du prix Hugo :

Créé en 1953, le prix Hugo (Hugo Award, officiellement intitulé Science Fiction Achievement Award jusqu’en 1992) est un prix littéraire américain. C’est la World Science Fiction Society qui le décerne chaque année aux meilleurs récits de science-fiction ou de fantasy de langue anglaise publiés l’année précédente – ainsi qu’à diverses autres catégories d’objets ou d’événements, comme les fanzines ou les productions cinématographiques ou éditoriales. Les votes sont encore ouverts – jusqu’au 15 juillet 2017.

La longue liste est à découvrir sur le site du prix Hugo.

Les finalistes du prix John Campbell :

Créé en 1973 par Harry Harrison et Brian Aldiss, le prix  prix John Wood Campbell Memorial est un prix littéraire récompensant des œuvres de science-fiction parues l’année précédente. Il est attribué par un comité composé de juges professionnels et a été créé en hommage à l’écrivain John W. Campbell, qui fut également l’éditeur du magazine Astounding Science Fiction – jusqu’à son décès en 1971.
Fun fact : en 1976, le jury décréta qu’aucun roman paru l’année précédente ne méritait le prix : il fut donc exceptionnellement décerné de manière rétrospective à une œuvre publiée en 1970 (L’Année du soleil calme., Wilson Tucker).

Et voici les auteurs finalistes de l’année :

– Sarah Gailey
– J. Mulrooney
– *Malka Older
– Ada Palmer
– *Laurie Penny
– *Kelly Robson.

Les personnes dont le nom est précédé d’une astérisque sont dans leur deuxième année d’éligibilité. Plus d’infos ici.

Le palmarès du GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, le 4 juin 2017, vers 18 h.

Roman francophone : Latium, tomes 1 & 2, Christian Lucazeau (Denoël).
Roman étranger : Frankenstein à Bagdad, Ahmed Saadawi (Piranha).
Nouvelle francophone : La Cité des Lamentations (recueil) de Paul Martin Gal (Nestiveqnen).
Nouvelle étrangère : Un Pont sur la brume de Kij Johnson (Bélial’).
Roman jeunesse francophone : Scorpi, tomes 1 à 3 de Roxane Dambre (Calmann-Lévy).
Roman jeunesse étranger : La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains & La fille qui tomba sous Féerie et y mena les festoiements de Catherynne M. Valente (Balivernes).
Prix Jacques Chambon de la traduction : Patrick Marcel pour Les Chroniques du Radch, tomes 1 à 3 d’Ann Leckie (Nouveaux Millénaires).
Prix Wojtek Siudmak du graphisme : Laura Vicédo, Marion et Philippe Aureille pour BOXing dolls de Pierre Bordage (Organic).
EssaiDu yéti au calmar géant. Le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie de Benoît Grison (Delachaux et Niestlé).
Prix Spécial : Hélène Collon et Nouveaux Millénaires pour la publication de L’Exégèse de Philip K. Dick.

Tous les titres présélectionnés sont visibles ici.

Mardi : Table Ronde Intergalactique #4 !

Durant les Intergalactiques 2017, les tables rondes ont été captées et voici la troisième, qui aborde le thème de la figure du héros et du discours politique dans la science-fiction.
Etaient réuni.es autour de la table : Catherine Dufour, Léo Henry, Ketty Steward, Li Cam, Laurent Kloetzer & Karim Berrouka, sous la houlette de modérateur de Robin Michel du collectif Piratons-2017.

Mardi encore : L’Assassin Royal en deux minutes !

C’est un article proposé par Khalil du site 20minutes !

Mardi toujours : La Horde du Contrevent en musique !

Vous connaissez peut-être la bande-son signée Arno Alyvan ici (disponible ) mais, cette fois, il est question de tout autre chose ! On parle de performance scénique complexe et, osons-le dire, extraordinaire, de la Compagnie IF : dix heures de musique non-stop, par quatre musiciens, avec des instruments hors-norme construits pour l’occasion et une performance orientée par la récolte en temps réel de données sur la salle.
La première a eu lieu à Genève, le 21 mai, à l’espace culturel L’Abri – la rubrique « Ils sont passés par l’Abri », sur le site, contient quelques renseignements quant à la performance. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le projet du financement participatif (réussi et donc clos) ou bien le passionnant article que Saint-Épondyle leur a consacré.

Mercredi : The Witcher adapté sur Netflix ?

Le bruit court que Netflix a le projet d’adapter la série d’Andrzej Sapkowski, Le Sorceleur – qui comporte 3 romans, adaptés dans une série de jeux vidéo à succès, The Witcher. L’auteur serait d’ailleurs consultant créatif ! Stay tuned !

Mercredi encore : une éditrice à la Culture !

Il ne vous aura sans doute pas échappé qu’une élection présidentielle vient d’avoir lieu et, qui dit élections, dit nouvelle nomination du gouvernement. Et pour une fois, on dirait bien que quelqu’un du métier (ou du moins, d’un des métiers), sera en poste, puisque c’est Françoise Nyssen, éditrice d’Actes Sud, qui a posé ses valises au Ministère de la Culture et de la Communication. On lui souhaite le meilleur !

Mercredi toujours : un prix Lire en Poche imaginaire !

Chaque année, 4 prix sont remis durant la soirée d’ouverture de Lire en Poche : le Prix de littérature française, le Prix de littérature adulte, le Prix de littérature jeunesse et le Prix Sud Ouest / Lire en poche du polar (en partenariat avec Sud Ouest Dimanche). En 2017 s’ajoute exceptionnellement un Prix des Littératures de l’imaginaire, qui vient faire écho au thème de l’année : Pouvoirs de l’imagination. C’est donc un prix éphémère. Les lecteurs sont invités à voter pour leur auteur favori et tenter de remporter une sélection de 15 titres.
La sélection a été établie avec le concours des éditeurs, à raison de 2 à 4 auteurs par maison d’édition et regroupe des auteurs de l’imaginaire publiés au XXe siècle.

Voici les auteurs en lice :
Isaac Asimov
Ray Bradbury
Arthur C. Clarke
Philip K. Dick
Robert A. Heinlein
Franck Herbert
Stephen King
H. P. Lovecraft
Michael Moorcok
Terry Pratchett
J.R.R. Tolkien
Plus d’infos ici (site en maintenance à l’heure où je boucle ces brèves).

Jeudi : scénariser en jeu de rôle et en littérature !

C’est le titre de la rencontre organisée par Olivier Caïra avec le CRAL (Centre de Recherches sur les Arts et le Langage) et c’est à visionner ci-dessous :

Jeudi encore : Hero Corp, la série aux fans en or !

Et c’est un article à lire sur 20minutes.
La cinquième et dernière saison de la série vient de débuter sur France 4.

Jeudi toujours : Le Noir est ma couleur est au théâtre !

La troupe des Commissaires a adapté le roman d’Olivier Gay – que je vous recommande chaudement si vous ne l’avez pas encore lu – sous la houlette de Matthieu Regnaut. La pièce a été créée dans le cadre du Salon du Livre Jeunesse de Lectoure 2017. Les trois comédiens professionnels sont accompagnés par un groupe de jeunes (et moins jeunes) amateurs du Gers. Un petit extrait à visionner ici !

Vendredi : appels à textes chez Arkuiris !

Villes du futur :

Les éditions Arkuiris lancent un appel à textes pour constituer une anthologie sur le thème : « Dans les Villes du futur ». Elle sera dirigée par Yann Quero, et réalisée en partenariat avec le Prix « Écrire la ville » et le laboratoire CNRS LISST-CIEU :
Les villes sont des lieux de prédilection pour le déploiement d’un imaginaire sur des futurs envisageables, probables ou redoutables. Ce sont aussi les cadres de nombreux projets utopiques et de représentations de l’humanité en train d’advenir.
Elles sont l’un des thèmes fondamentaux des romans de science-fiction, qui oscillent entre le chaos des bas-fonds et le faste des cités impériales galactiques. Les plus grands auteurs les ont décrites de « IGH » de Ballard à « La ville est un échiquier » de John Brunner pour les romans, ou de « Blade Runner » (tout de même inspiré du roman « Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? » écrit par Philip K. Dick) à « Dark City » pour les films.
Les romans policiers ont également profondément contribué à faire émerger le thème de la ville et à en renouveler les perspectives. On sait par exemple la dette que l’on a vis-à-vis d’Arthur Conan Doyle, de Raymond Chandler ou de James Ellroy dans la connaissance parfois intime de cités comme Londres à la fin du XIXe siècle ou de Los Angeles dans les années 1930 ou 1950, tant les personnages qu’ils ont créés se fondent dans le décor de leur ville, en exprime l’humeur, parfois la violence et les contradictions…
À côté de ces deux genres littéraires que l’on pourrait qualifier d’évidents dès lors qu’il est question de ville, il serait souhaitable de mentionner un genre beaucoup plus contemporain, celui auquel le Prix « Ecrire la ville » s’efforce de rendre hommage depuis deux ans : les récits de déambulation urbaine, fourmillant de détails, livrant une perspective sensible, subjective…Objectif : imaginer des histoires qui se déroulent dans les cités du futur, sur Terre ou ailleurs ou dont le sujet est les cités du futur. Mais attention, la ville ne devra pas être un simple « décor », au contraire, il devra s’agir d’un élément fondamental ou en tout cas majeur de l’intrigue.
Tous les genres littéraires sont acceptés : science-fiction, fantastique, polar, mais aussi fictions contemporaines…
Les textes devront être inédits, y compris sur le Web. Un seul texte pourra être déposé par auteur.
 Vous pouvez soumettre vos textes jusqu’au dimanche 15 octobre, minuit (Fichiers sous format .doc ou .docs). Les textes n’excèderont pas les 50 000 signes max (espaces comprises) et devront être envoyés à : <appelsarkuiris@gmail.com>

Dyslexies :

Les dyslexies sont des troubles du langage écrit qui touchent entre 5 et 8 % de la population.
Les enfants porteurs de dyslexie ne parviennent pas à apprendre à lire normalement. Ils ont besoin de rééducations orthophoniques pour s’en sortir à l’école, et ne pas tomber dans l’illettrisme. Ils deviennent des adolescents et des adultes qui lisent lentement, avec des efforts importants, et qui gardent une orthographe très problématique.
Ces enfants et adultes dyslexiques sont aussi intelligents et curieux que d’autres, parfois beaucoup plus imaginatifs et artistes. Ils peuvent figurer en bonne place dans la littérature, dans des fictions de tous genres, avec leurs difficultés et leurs atouts dignes d’être romancés.
En tant que personnages, ils peuvent même donner envie de lire à ceux qui restent parfois à l’écart des livres.
Leurs aventures nous intéressent. Si ces personnes dyslexiques, enfants, ados ou adultes, vous inspirent, envoyez-nous votre histoire, afin de faire vivre dans la littérature celles et ceux pour qui les lettres sont un obstacle à franchir, un défi parfois douloureux.
La dyslexie devra être un élément important de l’histoire et non seulement anecdotique ; les textes pourront participer de différents genres (science-fiction, mais aussi fictions contemporaines, témoignages romancés, fantastique, polar…).
L’éditeur privilégie les textes inédits mais, pour cet appel, pourra accepter des textes déjà publiés (à préciser dans l’envoi). Une exclusivité de soumission sera demandée (les textes qui seront soumis à cet appel ne devront pas être proposés à d’autres supports  -concours, revues, anthologies… – tant que l’auteur n’aura pas reçu de réponse à sa proposition). Une seule participation par auteur !
Les textes devront faire maximum 50 000 signes, espaces comprises et devront être envoyés jusqu’au 9 juillet 2017 au format Word (Arial 10, interligne 1.5, marges 2.5 cm) aux deux adresses suivantes : <arkuiris-dys@laposte.net> et <editions.arkuiris@gmail.com>
Les auteurs des nouvelles retenues recevront un exemplaire gratuit de l’anthologie (avec possibilité d’en acquérir d’autres à tarif réduit). Ils conserveront leurs droits sur leur texte et ses éventuelles adaptations.

Vendredi encore : la maison steampunk de Jules Vernes !

La maison de Jules Verne(2, rue Charles Dubois à Amiens) devient une steamhouse, samedi 17 juin de 17h à 23h.
Dès 19h, vous pouvez y retrouver Elodie Dumoulin (réalisatrice de l’affiche), Arthur Morgan (auteur du Guide Steampunk) et Julien Hirt (auteur) en dédicace.
La soirée prévoit également un certain nombre d’animations. L’entrée est libre, le costume steampunk serait fortement apprécié !
Plus d’informations ici.

Week-end : les infos glanées aux Imaginales !

Les prochaines Imaginales :

Elles auront lieu du 24 au 27 mai 2018 ! Il se murmure déjà quelques noms d’invités… !

Le Mois de l’Imaginaire :

C’est l’annonce qui découle des États généraux de l’Imaginaire, qui se sont tenus durant les Imaginales et que vous pouvez  écouter ici et de l’appel à la mobilisation des acteurs de l’imaginaire lancé en mars.

 
Il aura lieu au mois d’octobre ! Il s’agira d’une grande fête consacrée aux littératures de l’imaginaire, propulsée par un collectif d’éditeurs qui se chargent de préparer la mise en place en librairie et dans les médias. De nombreuses actions sont d’ores et déjà prévues : opérations commerciales, rencontres et dédicaces, supports pédagogiques, tribunes d’auteurs, catalogues thématiques etc, etc.
Le collectif est ouvert à tous. Objectif : promouvoir les littératures de l’imaginaire.
Libraires, bibliothécaires, lecteurs, auteurs, journalistes, blogueurs, et éditeurs sont donc cordialement invités à participer. Pour en savoir plus, clic !

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #141

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : l’affiche des Halliennales !

Le festival de Hallennes-lez-Haubourdin, qui se tiendra le samedi 7 octobre, dévoile l’affiche de son édition 2017 :

Elle est signée Aurélien Police !

Mardi : les lauréats des Prix Imaginales 2017 !

Catégorie roman francophone : Anthelme Hauchecorne, Journal d’un marchand de rêves (L’Atelier Mosésu).
Catégorie roman étranger traduit : Anna Starobinets, Refuge 3/9 (Agullo), traduction de Raphaëlle Pache.
Catégorie jeunesse : Fabien Clavel, Panique dans la mythologie : l’Odyssée d’Hugo (Rageot).
Catégorie illustration : Aurélien Police, pour les couvertures de la trilogie La Voie des oracles, de Estelle Faye (Scrinéo).
Catégorie nouvelle : Jean-Claude Dunyach, Le Clin d’œil du héron (L’Atalante).
Catégorie prix spécial du jury : Tom Shippey, J.R.R Tolkien, auteur du siècle (Bragelonne), traduction de Aurélie Brémont.

Les nominés sont visibles ici.

Le programme du festival, de son côté, ne cesse de s’étoffer !

Mercredi : Tolkien, des mots, des mondes !

Arte l’avait diffusé en 2014, et vient de le rediffuser ; il sera disponible en replay, sur Arte, jusqu’au 17 mai. 

Un aperçu ici :

Jeudi : troisième et dernière édition du MOOC Fantasy !

L’Université d’Artois lance sa troisième et dernière édition du MOOC Fantasy, du 9 mai au 27 juin. Il est encore possible de s’y inscrire.
Le programme est le même que celui de la version 2.0 !

Jeudi encore : l’actu des séries !

Once Upon A Time.

Il y a quelques reconductions au programme avec, en premier lieu, Once Upon a Time qui s’offre une saison 7 – dans laquelle on nous promet de nombreux changements.

American Gods.

Du côté d’American Gods, une saison 2 est déjà prévue !
La saison 1, signée Bryan Fuller, est diffusée sur Starz jusqu’au 18 juin.

Game of Thrones et cie.

Game of Thrones (dont la 8e saison débutera le 16 juin sur HBO) ne sera pas en reste. HBO veut en effet continuer à surfer sur le succès de sa série phare en continuant de décliner l’univers via quatre séries dérivées ; chacune d’entre elles sera confiée à un scénariste différent – les noms de Carly Wray (qui a scénarisé Mad Men), de Jane Goldman (qui a signé Miss Peregrine et les enfants particuliers), de Max Borenstein (Kong : Skull Island) et de Brian Helgeland (A Knight’s Tale) se murmurent déjà.
G.R.R. Martin serait impliqué dans deux des quatre projets ; pour l’instant, aucune date n’a été annoncée, HBO préférant laisser le temps à ses scénaristes de proposer des idées bien travaillées et qui seront cohérentes avec la mythologie de Westeros.

La Guerre des mondes.

La BBC a prévu d’adapter le roman de H.G. Wells (publié en 1898) en mini-série, qui s’inspirera bien plus du roman que ne le faisait la version cinématographique de Steven Spielberg (de 2005) : l’intrigue se déroulera donc dans une Angleterre forte de son colonialisme, au début du 20e siècle, et qui se trouvera soudain aux prises avec une invasion extraterrestre.
La BBC annonce Peter Harness au scénario (il a déjà signé Doctor Who, entre autres). La date de diffusion n’est pas encore annoncée, mais le tournage débutera en 2018.

Vendredi : expo H.R. Giger !

H.R. Giger était un artiste plasticien suisse, qui a beaucoup travaillé pour le cinéma, notamment pour les grands films de SF, parmi lesquels Dune ou Alien. C’est lui qui a réalisé le design du Xénomorphe dans ce dernier titre.
Le Lieu Unique de Nantes (quai Ferdinand Fabre) annonce une exposition consacrée à l’artiste, du 16 juin au 27 août. Le vernissage, prévu le 15 juin (à partir de 18h30) est également public. Point bonus : l’entrée est libre !
Toutes les informations sont sur leur site.
Syfantasy a également consacré un dossier à l’artiste.

Sachez, par ailleurs, qu’il existe un musée H.R. Giger à Gruyères, en Suisse ; face au musée, un café est entièrement décoré de sculptures biomécaniques.

Vendredi encore : Walrus encourage les jeunes auteurs !

Les éditions Walrus ont lancé le Labo, un territoire d’expérimentation où les auteurs peuvent forger leur plume, aidés par l’éditeur.
Walrus avait lancé un appel à textes en janvier, à la suite duquel une première sélection de quatre nouvelles a été mise en ligne sur leur site, en lecture gratuite. 
Si vous avez envie de soutenir l’initiative de l’éditeur, un compte Tipee a été mis en place. 

 

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #140

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : avez-vous vu le tout nouveau site des Imaginales ?

Il a fait peau neuve ! Le programme commence à se remplir doucement mais sûrement !
Tant qu’on y est, vous pouvez jeter un œil à la vidéo de présentation du festival :

Mardi : J.K. Rowling dévoile des news sur son œuvre !

Au cours d’un chat avec ses fans, J.K. Rowling a fait quelques révélations sur les dessous de sa série.

Mercredi : shortlist du Prix Arthur C. Clarke !

Le Prix Arthur C. Clarke récompense chaque année le meilleur livre de science-fiction qui a été publié en Grande-Bretagne (mais l’auteur n’est pas nécessairement anglais). Voici la shortlist de l’année :

A Closed and Common Orbit, Becky Chambers (Hodder & Stoughton)
Ninefox Gambit, Yoon Ha Lee (Solaris)
After Atlas, Emma Newman (Roc)
Occupy Me, Tricia Sullivan (Gollancz)
Central Station, Lavie Tidhar (PS Publishing)
The Underground Railroad, Colson Whitehead (Fleet).

Mercredi encore : appel à textes ImaJ’nère !

L’appel à textes pour l’anthologie 2018 est lancé ! Et voici le thème : Yeux pédoculés, tentacules, tueurs fous et autres monstres cachés :

« Sous le lit, dans les placards, au coin de la rue d’un quartier sordide, au fond des abysses, tombé du ciel ou surgissant des entrailles de la terre, depuis votre plus tendre enfance, le monstre vous guette. S’agit-il de cet être humain assoiffé de meurtre et de sang dont la littérature policière se repaît ? Est-ce l’innommable ou l’indicible évoqué par Lovecraft, ou, au contraire, apparaît-il parfaitement descriptible ? A-t-il l’intention de vous dépecer comme Jack l’éventreur en son temps, de vous dévorer, de boire votre âme, de sucer votre cerveau ou de se repaître de votre intelligence ? Ou désire-t-il tout simplement vous saluer du bout de ses ventouses et de ses pseudopodes ?

Cette année, vous allez nous proposer votre monstre dans le cadre d’une enquête policière ou d’un récit de SFFF (Science-fiction, Fantastique, Fantasy). Comme toujours, faites preuve d’originalité. Les exemples sont nombreux dans la littérature, mais un bel avenir s’offre encore au monstre caché.
Si vous choisissez l’option polar, étonnez-nous par la qualité de votre intrigue, de votre enquête, de votre monstre, qu’il soit homme, femme ou autre.
Si vous choisissez l’option SFFF, sortez des sentiers battus : il n’y a pas que les extraterrestres dans la vie (mais ce n’est pas interdit)
Dans les deux cas, n’oubliez pas de peaufiner l’ambiance sans laquelle le monstre ne serait rien. Il ne s’agit pas de produire une simple description qui n’aurait pour but que d’effrayer le lecteur. Vous n’avez pas besoin de nous expliquer votre monstre : il vous suffit de le faire vivre (ou mourir) pour nous. »

Les nouvelles soumises devront être inédites, libres de droits, et faire 25 000 signes maximum. Vous pouvez les envoyer jusqu’au 31 octobre 2017 à psoncarrieu@gmail.com (avec en objet : Concours imaJn’ère 2018 + Polar ou SFFF – selon le thème choisi- + titre de la nouvelle).
Les détails, consignes et autres sont à lire ici.

Jeudi : Actusf au Dépôt imaginaire de Lyon !

Le 13 mai, le Dépôt imaginaire (320, rue Garibaldi, Lyon) organise une rencontre avec les éditions Actusf, de 10h à 18h.

Seront notamment présents les auteurs Sylvie Laîné, Jean-Laurent Del Socorro, Jérôme Vincent & Zariel, qui a illustré Lovecraft, au cœur du cauchemar.

A 19h, il y aura également le vernissage de l’exposition de Zariel !
Infos subsidiaires ici ou .

Vendredi : scandale littéraire : des pages manquantes dans La Horde du Contrevent !

Mais oui, imaginez-vous, c’est visible dès la première page : il manque du texte dans les exemplaires numériques et papiers de La Horde du ContreventOu pas en fait.
C’est un article passionnant à lire sur Actualitté !

Vendredi encore : portes ouvertes chez Bragelonne !

Le lundi 22 mai 2017, Bragelonne vous offre un petit air d’Imaginales et vous propose de rencontrer ses auteurs dans ses locaux (60-62 rue d’Hauteville, Paris 10e), de 18h à 20h.

Vous pourrez y rencontrer Manon Fargetton, Bradley P. Beaulieu, Méropée Malo et Scott Lynch et y faire dédicacer vos livres (achetés sur place ou non), autour d’une collation.
Pour pouvoir assister à l’événement, pensez à vous inscrire avant le 17 mai à cette adresse : 22mai@bragelonne.fr.

 

 Bon dimanche !

 

Brèves de comptoir #139

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : 24h de SF au Québec !

Le festival québécois 24h de Science se déroulera les 12 et 13 mai prochains avec, comme thème, Sciences et fiction. iciAnimations scientifiques et ludiques sont prévues partout ; le programme est consultable .

Lundi encore : devenez juré d’un prix de lecteurs !

La librairie toulousaine Série B fête ses 5 ans, occasion pour laquelle elle décernera un prix aux meilleurs romans policiers, SF et fantasy de l’année. Les lecteurs sont invités à suivre les sélections (bimestrielles) des librairies, afin de voter pour leur roman préféré.
Toutes les informations sur leur site.

Mardi : les conférences du Festival des Mondes Imaginaires sont en ligne !

Le festival s’est tenu à Montrouge les 8 et 9 avril 2017 ; les conférences ont été enregistrées par ActuSF et sont audibles sur leur site.

Mardi encore : chef d’œuvre cinématographique soviétique en approche !

Dans les années 1960, le régime soviétique avait commandé au réalisateur tchécoslovaque l’adaptation cinématographique de The Magellanic Cloud, un roman de l’écrivain polonais Stanislaw Lem, qui y narrait le voyage spatial d’une équipe de scientifiques vers la constellation Alpha du Centaure, dans le but de découvrir une vie extraterrestre. En 1963 sortait Ikarie XB 1. Comme il s’agissait d’un film de propagande – pour marquer les réussites spatiales soviétiques – il avait bénéficié d’un budget plus que conséquent à l’époque. Aujourd’hui, il arrive en France, dans une version restaurée.
 Un petit extrait ici :

Mercredi : « la France a un problème avec l’imaginaire » !

Entretien avec Stéphane Marsan, co-fondateur des éditions Bragelonne, à lire chez Actualitté.

Mercredi encore : Harry Potter : motion VS History, par Nota Bene !

Vous le savez peut-être, Nota Bene est une chaîne Youtube que j’aime d’amour. Ben, le tenancier, produit une série intitulée Motion VS History, qui s’attache aux influences historiques et littéraires de grands films. Cette fois, il officie en duo avec Cali, de la chaîne Calidoscope.

Mercredi toujours : interview de Marie-Lorna Vasconsin !

Marie-Lorna Vasconsin est l’auteur de Projet Starpoint, fraîchement sorti à la Belle Colère – dont j’ai lu le début et qui m’a donné bien envie de lire la suite !
Elle était au micro de la librairie bordelaise Mollat :

Jeudi : apprenez le Dothraki à l’université !

C’est, en effet, ce que propose cet été l’université californienne de Berkeley avec un stage d’apprentissage intensif de la langue issue du Trône de Fer, signé G.R.R. Martin.
Elle a été développée, en mêlant espagnol et arabe, pour H.B.O., par David J. Peterson, un linguiste issu de la même université.
La stage, prévu sur 6 semaines, sera dispensé par David J. Peterson lui-même : il apprendra aux étudiants les bases du Dothraki, mais aussi le processus de création de nouveaux langages. les étudiants se pencheront sur les sons, le sens des mots et la grammaire des langages pour voir comment ils ont évolué à travers le temps. Pour David J. Peterson, l’idée est de «chercher pourquoi les gens ont dû créer des langues nouvelles, et comment ils le faisaient». Pour lui, le Dothraki serait comme un mode d’emploi sur lequel s’appuyer pour appréhender la création linguistique.
Le linguiste n’en est pas à son coup d’essai pour la création de langues dans le domaine des séries : il a travaillé sur ceux de Defiance (SyFy), Les chroniques de Shannara (MTV), The 100 (CW), Thor (Marvel), ou Emerald City (NBC).

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visionner cette vidéo de David J. Peterson :

Jeudi encore : Hommage collatéral, le podcast !

Hommage collatéral est un podcast tout nouveau tout beau, qui s’intéresse aux personnalités intrigantes dont les podcasters ont apprécié l’art ou la personnalité Les 3h30 de ce premier podcast s’intéressent à Neil Gaiman !

Jeudi toujours : des prix !

Les lauréats des Tolkien Society Awards 2017 :

Le prix récompense chaque année ceux qui travaillent dans le fandom mais aussi dans l’éducation et la promotion de l’œuvre de J.R.R. Tolkien.
Meilleur artwork : Maglor, par Elena Kukanova.
Meilleur article : How J.R.R. Tolkien Found Mordor on the Western Front”, par Joseph Loconte.
Meilleur livre : A Secret Vice, J.R.R. Tolkien, edité par Dimitra Fimi & Andy Higgins.
 Contribution exceptionnelle : John Garth.
La liste des nominés est lisible ici.
Et en écho aux travaux primés de Joseph Loconte et John Garth, vous pouvez regarder cette vidéo de la chaîne youtube Analepse, consacrée à la fiction et à l’histoire, et qui évoque les travaux de Tolkien.

La shortlist des Gemmell Awards :

Les Gemmell Awards sont consultatifs ; vous pouvez donc voter pour les prix, et ce jusqu’au 2 juin 2017.
Legend Award (meilleur roman de Fantasy)
Wrath, John Gwynne (Tor)
Nevernight, Jay Kristoff (Harper Voyager)
The Wheel of Osheim, Mark Lawrence (Harper Voyager)
The Bands of Mourning, Brandon Sanderson (Gollancz)
Warbeast, Gav Thorpe (Black Library)
 
Morningstar Award (meilleur premier roman fantasy)
 Infernal, Mark de Jager (Del Rey UK)
Duskfall, Christopher Husberg (Titan)
Steal the Sky, Megan E. O’Keefe (Angry Robot)
Snakewood, Adrian Selby (Orbit)
Hope and Red, Jon Skovron (Orbit ; Bragelonne).
Ravenheart Award (meilleure couverture)
 Alessandro Baldaserroni pour Black Rift de Josh Reynolds (Black Library)
Jason Chan pour The Wheel of Osheim de Mark Lawrence (Harper Voyager)
Sam Green pour The Bands of Mourning de Brandon Sanderson (Gollancz)
Kerby Rosannes pour Nevernight de Jay Kristoff (Harper Voyager)
Paul Young pour Wrath de John Gwynne (Tor).

Vendredi : exposition John Howe !

Elle aura lieu à la galerie L’Arludik (12, rue Saint-Louis en l’Île, Paris 4e), du 11 mai au 8 juillet.
Toutes les infos sur leur site.

Vendredi encore : une foule d’adaptations prévues !

La Faucheuse, Neal Shusterman.

Universal a acheté les droits l’année dernière ; Josh Campbell et Matt Stuecken, scénaristes de 10 Cloverfield Lane, seront aux commandes. Vu que j’ai adoré le roman (la chronique est programmée pour cette semaine), j’espère vivement que le projet verra le jour !

Fahrenheit 451, Ray Bradubury.

Cette fois, ce sera chez HBO avec, aux commandes, Ramin Bahrani (en tant que réalisateur) ; on y retrouvera Michael B. Jordan et Michael Shannon.

La Roue du Temps, Robert Jordan – achevée par Brandon Sanderson.

C’est Sony qui se chargera de l’adaptation du cycle complet (14 tomes). Si on ne sait pas encore sur quelle chaîne le programme sera diffusé, on sait déjà que Rafe Judkins est prévu comme producteur exécutif.

The City and the City, China Miéville.

Tony Grisoni (qui a déjà réalisé  The Young Pope) adaptera le roman de China Miéville pour la BBC, en une série en 4 épisodes. David Morrissey y interprétera l’inspecteur Tyador Borlú.

La Compagnie noire, Glen Cook.

Les droits viennent d’être achetés ; la série sera produite par David S. Goyer et Eliza Dushku. Aucune date n’a été annoncée pour l’instant.

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #138

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : les nominés au GPI 2017 !

Roman francophone :

Le Mur de Planck, Christophe Carpentier (P.O.L.)
Vostok, Laurent Kloetzer (Denoël)
Latium, tomes I & II, Romain Lucazeau (Denoël)
Défaite des maîtres et possesseurs, Vincent Message (Seuil)
Jardin d’hiver, Olivier Paquet (L’Atalante)

Roman étranger

Mémoires, par lady Trent, tomes 1 & 2, Marie Brennan (L’Atalante)
L’Espace d’un an, Becky Chambers (L’Atalante)
Le Problème à trois corps, Liu Cixin (Actes Sud)
Les Chroniques du Radch, tomes 1 à 3Ann Leckie (Nouveaux Millénaires)
Merfer, China Miéville (Fleuve)
Frankenstein à Bagdad, Ahmed Saadawi (Piranha)

Nouvelle francophone

« Le Syndrome Potemkine »Ayerdhal (in Scintillements, Au diable vauvert)
Dragon de Thomas Day (Bélial’)
La Cité des Lamentations (recueil), Paul Martin Gal (Nestiveqnen)
Pigeon, Canard et Patinette, Frédérick Guichen (Le Passager Clandestin)
« L’Échelle de Dieu », Brice Tarvel (in Galaxies n°44/86)

Nouvelle étrangère

« Une brève histoire des formes à venir »Adam-Troy Castro (in Angle Mort n°11)
Un Pont sur la brume, Kij Johnson (Bélial’)
L’Homme qui mit fin à l’histoire, Ken Liu (Bélial’)
« Honey Bear », Sofia Samatar (in Angle Mort n°11)
Infinités (recueil), Vandana Singh (Denoël)
Au-delà du gouffre (recueil), Peter Watts (Bélial’ & Quarante-Deux)

Roman jeunesse francophone

Scorpi, tomes 1 à 3, Roxane Dambre (Calmann-Lévy)
La Voie des Oracles, tomes 1 à 3Estelle Faye (Scrineo)
Les Sous-vivants, Johan Heliot (Seuil Jeunesse)
Jeunesse éternelle, Nathalie Le Gendre (Bayard)
Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, Nathalie Stragier (Syros)
Les Loups chantants, Aurélie Wellenstein (Scrineo)

Roman jeunesse étranger

La Partie infinie, James Dashner (Pocket Jeunesse)
Forget Tomorrow, Pintip Dunn (Lumen)
Lady Helen – Le Club des mauvais jours, Alison Goodman (Gallimard Jeunesse)
La Malédiction Grimm, tomes 1 à 3, Polly Shulman (Bayard)
La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains & La fille qui tomba sous Féerie et y mena les festoiements, Catherynne M. Valente (Balivernes)

Prix Jacques Chambon de la traduction

Jacques Collin pour L’Inclinaison, Christopher Priest (Denoël)
Hélène Collon pour L’Exégèse, Philip K. Dick (Nouveaux Millénaires)
Patrick Marcel pour Les Chroniques du Radch, tomes 1 à 3Ann Leckie (Nouveaux Millénaires)
Nathalie Mège pour Merfer, China Miéville (Fleuve)
France Meyer pour Frankenstein à Bagdad, Ahmed Saadawi (Piranha)

Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Nicolas Fructus pour Gotland, Thomas Day & Nicolas Fructus (Bélial’)
Todd Lockwood pour Mémoires, par lady Trent, tomes 1 & 2, Marie Brennan (L’Atalante)
Manchu pour Au-delà du gouffre (recueil), Peter Watts (Bélial’ & Quarante-Deux)
Stéphane Perger pour Adar (Dystopia)
Aurélien Police pour L’Inclinaison, Christopher Priest (Denoël)
Laura Vicédo, Marion et Philippe Aureille pour BOXing dolls, Pierre Bordage (Organic)

Essai

Pour une histoire des possibles. Analyses contrefactuelles et futurs non advenus, Quentin Deluermoz & Pierre Singaravélou (Seuil)
Les Ombres du fantastique, Claude Fierobe (Terre de Brume)
Du yéti au calmar géant. Le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie, Benoît Grison (Delachaux et Niestlé)
Le Langage de la nuit. Essai sur la science-fiction et la fantasy, Ursula Le Guin (Aux Forges de Vulcain)
Cinema Hermetica, Pacôme Thiellement (Super 8).

Mardi : lecture musicale d’Alice automatique !

La Librairie Charybde (129, rue de Charenton, Paris 12e) organise, vendredi 21 avril, de 19h30 à 21h30, une lecture musicale d’Alice automatique, de Jeff Noon, en compagnie de Marie Surgers (sa traductrice) et de Weydo (le musicien qui accompagnera la lecture).

Mardi encore : appel à communications !

L’Association d’Art des Universités du Canada (AAUC) organise, en octobre prochain, un congrès sur le thème suivant : « L’imagination du futur par les artistes du Moyen-Orient et du Maghreb ». Un appel à communications vient donc d’être lancé : chercheurs et enseignants en arts visuels souhaitant participer peuvent envoyer leurs propositions de communication jusqu’au 5 mai 2017.
Les infos supplémentaires sont disponibles ici.

Mercredi : coup de cœur 2017 des Imaginales !

Et c’est Aurélie Wellenstein qui est à l’honneur cette année !
Stéphanie Nicot a accordé une interview à ActuSF pour évoquer l’édition à venir et celle de l’an passé.

Mercredi encore : les lauréats du concours Mission Proxima !

Le concours d’écriture Mission Proxima, lancé en octobre dernier par la Fondation Antoine de Saint-Exupéry, le Labo des Histoires et l’agence spatiale européenne, invitait les francophones de moins de 25 ans à imaginer la rencontre du Petit Prince avec une nouvelle planète et ses habitants. Les 10 textes finalistes sont lisibles ici ; en bonus, Thomas Pesquet livres ses deux coups de cœur :

Jeudi : l’évolution de la SF au cinéma en deux minutes !

Vendredi : les finalistes du Prix Rathbones Folio 2017 !

Le Rathbones Folio Prize est un prix anglais qui récompense les meilleurs travaux de littérature publiés dans l’année, tous genres confondus.
Parmi les 8 titres sélectionnés pour la finale 2017, deux livres relevant de l’imaginaire : This Census-Taker, de China Miéville (Del Rey ; Picador) et Golden Hill, de Francis Spufford (Faber & Faber).
Le vainqueur sera annoncé le 24 mai, au cours d’une cérémonie à la British Library (et remportera 20 000 £).
Toutes les informations et la liste des nominés est lisible ici.

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #137

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : 5 titres de SF inratables selon les Inrocks !

Le magazine a livré ses conseils de lecture SF pour le printemps. Et c’est à découvrir ici.

Mardi : rencontre avec Scott Lynch aux Imaginales !

Scott Lynch sera présent à Épinal du 18 au 21 mai ; pour l’occasion, Elbakin.net vous propose de participer à un petit-déjeuner-rencontre avec l’auteur, le dimanche 21 mai, à 9h.
Les inscriptions se font auprès d’Elbakin.net, par courriel, à cette adresse : asso@elbakin.net – ou bien sur le forum, par message privé à Izareyael. Le message devra contenir vos nom, prénom, adresse de courriel et numéro de téléphone portable. Il n’est pas nécessaire de faire partie de l’association Elbakin – mais vous pouvez bien évidemment les rejoindre.
Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à leur écrire assez vite : les places sont limitées ! Le repas reste à charge de chaque participant (10€, à régler sur place).
Si vous ne pouvez pas participer, mais que vous souhaitez tout de même poser des questions à l’auteur, vous pouvez les faire parvenir à Elbakin.

Mardi encore : pourquoi Ian McKellen n’a-t-il pas joué Dumbledore ?

Ian McKellen, dans l’émission Hardtalk de la chaîne BBC, a expliqué pourquoi il n’a pas repris le rôle de Dumbledore suite au décès de Richard Harris. Celui-ci, en effet, le classait dans la catégorie des acteurs techniquement doués mais jouant sans passion ; Ian McKellen n’a donc pas souhaité reprendre le rôle de quelqu’un dont il savait qu’il désapprouvait son jeu d’acteur.

Mercredi : les titres nominés au Prix Imaginales !

Créé en mai 2002, à l’initiative de la Ville d’Epinal, le Prix Imaginales est le premier prix exclusivement consacré à la fantasy en France. Il récompense à la fois des écrivains, des illustrateurs, des essayistes ou des traducteurs. Un jury composé de journalistes, de critiques et de spécialistes départage les meilleures œuvres de fantasy dans six catégories ; les six lauréats reçoivent un prix doté.
L’annonce des prix se fait début mai, afin de pouvoir, dans la mesure du possible, accueillir les auteurs récompensés aux Imaginales à Epinal.

Roman francophone :
Le Souper des maléfices, Christophe Arleston (Actusf)
Journal d’un marchand de rêves, Anthelme Hauchecorne (L’Atelier Mosésu)
La Résurrection du dragon – Les Chroniques de l’étrange, Romain d’Huissier (Critic)
Le Village, Emmanuel Chastellière (Les éditions de l’instant)
La Main de l’empereurOlivier Gay (Bragelonne)
La Stratégie des as, Damien Snyers (Actusf).

Roman étranger traduit :
Refuge 3/9, Anna Starobinets, traduction de Raphaëlle Pache (Agullo).
Merfer, China Miéville, traduction de Nathalie Mège (Outrefleuve).
Les Légions de poussière, Brandon Sanderson, traduction de Mélanie Fazi (Outrefleuve).
Le Bibliomancien – Magie ex-libris t.1, Jim C.Hines, traduction de Lionel Davoust (L’Atalante).
Le Fleuve céleste, Guy Gavriel Kay, traduction de Mikael Cabon (L’Atalante), traduction de Mikael Cabon
Le Tropique des serpents – Mémoire par Lady Trent t.2, Marie Brennan, traduction de Sylvie Denis (L’Atalante).

Jeunesse :
Les Loups chantants, Aurélie Wellenstein (Scrineo)
Les Mystères de Larispem, Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard)
Panique dans la mythologie : l’Odyssée d’Hugo, Fabien Clavel (Rageot)
Ceux qui marchent dans les ombres – Scorpi t.1, Roxanne Dambre (Calmann-Lévy)

Illustration :
♥ Aurélien Police, pour les couvertures de la trilogie La Voie des oracles, d’Estelle Faye (Scrinéo)
Carnets de croquis, (Armada)
Nicolas Fructus, pour les illustrations de Gotland, (Le Bélial)
Marc Simonetti, pour la couverture de Le Village, d’Emmanuel Chastellière (Les éditions de l’instant)
Richard Henry, pour la couverture de L’Héritage des sombres, de Pascal Lovis (Société jurassienne d’émulation)

Catégorie nouvelle :
Le Clin d’œil du héron, Jean-Claude Dunyach (L’Atalante)
Le Truc qui ressemble à une machine, Karim Berrouka – in Anthologie officielle des Utopiales 2016 (Actusf)

Catégorie prix spécial du Jury :
J.R.R Tolkien, auteur du siècle, Tome Shippey (Bragelonne), traduction d’Aurélie Brémont
Game of Thrones, une métaphysique des meurtres, Marianne Chailland (Le passeur)
Le numéro n°1044 d’Europe, avril 2016, consacré à Lovecraft et Tolkien.

Mercredi encore : rencontres chimériques d’Égly !

La première édition des Rencontres Chimériques aura lieu les 26 et 27 mai 2017 à Égly (Foyer Jean-Claude Moulin, 6 Grande Rue, 91520 Égly) ; le salon est dédié aux littératures de l’imaginaire avec pour thème, cette année, le voyage dans le temps.
Pour connaître les invités de cette édition, direction le site ou la page Facebook !

Jeudi : rencontres d’Encre en Corrèze !

Eh non, Encres & Calames n’organise pas – encore – de meet-up 😉
Les Rencontres d’Encre, c’est un tout nouveau salon du livre dédié au polar et aux littératures de l’imaginaire, qui se tiendra les 3 et 4 juin 2017 à Tulle-en-Corrèze (près de Limoges). C’est l’association Pour l’amour des livres qui l’organise avec pour objectif la mise en valeur des auteurs et nouveaux talents des deux genres, peu invités par les autres salons. Pour cette première édition, une douzaine d’auteurs seront présents, parmi lesquels Matthieu Biasotto, Nicolas Le Breton, Michaël Fenris, Katia Campagne, Arnaud Codevilleæ, Théo Lemattre…

Autre particularité du salon : tous les auteurs invités ont participé à l’écriture d’un recueil de nouvelles, lequel sera publié à l’occasion du salon.

Notez qu’un financement participatif a été mis en place pour permettre le lancement du-dit salon (il reste encore deux jours pour participer et, à l’heure où je rédige cette brève, il manque encore quelques 30% de la somme. Le compte n’est pas loin d’être bon !).
Pour en savoir plus, jetez un œil au projet sur Ulule, ou bien à la page Facebook de l’événement.

Vendredi : les nominés au Prix Hugo !

Les titres sélectionnés en finale du Prix Hugo  viennent d’être annoncés. Il est possible de voter jusqu’au 15 juillet ; les gagnants seront annoncés au cours de la Worldcon, 75e Convention mondiale de la SF, qui se tiendra du 9 au 13 août 2017 à Helsinki (Finlande).

Voici les finalistes :

Meilleur roman :

All the Birds in the Sky, Charlie Jane Anders (Tor ; Titan UK)
A Closed and Common Orbit, Becky Chambers (Hodder & Stoughton ; Harper Voyager US)
The Obelisk Gate, N.K. Jemisin (Orbit US ; Orbit UK)
–  Ninefox Gambit, Yoon Ha Lee (Solaris US ; Solaris UK)
Death’s End, Cixin Liu (Tor ; Head of Zeus)
Too Like the Lightning, Ada Palmer (Tor)

Meilleure novella :

–  Penric and the Shaman, Lois McMaster Bujold (Spectrum Literary Agency)
The Dream-Quest of Vellitt Boe, Kij Johnson (Tor.com Publishing)
The Ballad of Black Tom, Victor LaValle (Tor.com Publishing)
Every Heart a Doorway, Seanan McGuire (Tor.com Publishing)
This Census-Taker, China Miéville (Del Rey ; Picador)
A Taste of Honey, Kai Ashante Wilson (Tor.com Publishing)

Meilleure Novelette :

« The Art of Space Travel », Nina Allan (Tor.com 7/27/16)
« Touring with the Alien », Carolyn Ives Gilman (Clarkesworld 4/16)
Alien Stripper Boned from Behind by the T-Rex, Stix Hiscock (auto-édition)
« The Tomato Thief », Ursula Vernon (Apex 1/5/16)
The Jewel and Her Lapidary, Fran Wilde (Tor.com Publishing)
« You’ll Surely Drown Here If You Stay », Alyssa Wong (Uncanny 5-6/16)

Meilleure nouvelle :

« Our Talons Can Crush Galaxies », Brooke Bolander (Uncanny 11-12/16)
« Seasons of Glass and Iron », Amal El-Mohtar (The Starlit Wood)
« The City Born Great », N.K. Jemisin (Tor.com 9/28/16)
« That Game We Played During the War », Carrie Vaughn (Tor.com 3/16/16)
« A Fist of Permutations in Lightning and Wildflowers », Alyssa Wong (Tor.com 3/2/16)
« An Unimaginable Light », John C. Wright (God, Robot)

Meilleurs travaux liés :

The Princess Diarist, Carrie Fisher (Blue Rider)
Women of Harry Potter series of posts, Sarah Gailey (Tor.com)
 The View from the Cheap Seats, Neil Gaiman (Morrow ; Headline)
The Geek Feminist Revolution, Kameron Hurley (Tor)
Words Are My Matter : Writings About Life and Books, 2000-2016, Ursula K. Le Guin (Small Beer)
Traveler of Worlds : Conversations with Robert Silverberg, Robert Silverberg & Alvaro Zinos-Amaro (Fairwood)

Meilleur roman graphique :

Black Panther, Volume 1 : A Nation Under Our Feet, Ta-Nehisi Coates & Brian Stelfreeze (Marvel)
The Vision, Volume 1 : Little Worse Than A Man, Tom King & Gabriel Hernandez Walta (Marvel)
Monstress, Volume 1 : Awakening, Marjorie Liu & Sana Takeda (Image)
Paper Girls, Volume 1, Brian K. Vaughan & Cliff Chiang (Image)
Saga, Volume 6, Brian K. Vaughan & Fiona Staples (Image)
Ms. Marvel, Volume 5 : Super Famous, G. Willow Wilson, Takeshi Miyazawa, Adrian Alphona & Nico Leon (Marvel)

Meilleur long-métrage

Arrival
 Deadpool
 Ghostbusters
 Hidden Figures
 Rogue One
 Stranger Things, Season One

Meilleur court-métrage

Black Mirror : San Junipero (S3E4)
Doctor Who : The Return of Doctor Mysterio (Noël 2016)
The Expanse : Leviathan Wakes (S1E10)
Game of Thrones : Battle of the Bastards (S6E9)
Game of Thrones : The Door (S6E5)
Splendor & Misery

Meilleur éditeur de textes courts

John Joseph Adams
Neil Clarke
Ellen Datlow
Jonathan Strahan
Lynne M. Thomas & Michael Damian Thomas
Sheila Williams

Meilleur éditeur de textes longs

Vox Day
Sheila E. Gilbert
Liz Gorinsky
Devi Pillai
Miriam Weinberg
Navah Wolfe

Meilleur artiste

Galen Dara
Julie Dillon
Chris McGrath
Victo Ngai
John Picacio
Sana Takeda

Les autres nominés sont visibles ici.

Vendredi encore : la fantasy française et les cases !

Ariane Schwab a interrogé Nathalie Prince, professeure de littérature à l’université du Maine, à propos de la fantasy francophone. L’échange est à lire sur Bookwitty !

 

Bon dimanche !

Brèves de comptoir #136

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : l’union des éditeurs pour défendre l’imaginaire !

Au cours du Salon du Livre de Paris, qui s’est tenu le week-end dernier, huit éditeurs indépendants, spécialisés dans les littératures de l’imaginaire, ont lancé un appel à la défense des littératures de l’imaginaire avec pour objectif la réunion des éditeurs, auteurs, illustrateurs, traducteurs et libraires autour d’un même but : la promotion des littératures de l’imaginaire – traditionnellement mal considérées par les média traditionnels et les institutions culturelles, malgré le succès évident du genre, visible notamment au cinéma et dans les jeux vidéo. (NdlR : genres pas toujours trop bien considérés non plus, mais c’est un autre débat).

Comment tout cela va-t-il se dérouler ?

La première étape consiste en une pétition, L’Appel de l’imaginaire, signée symboliquement par une cinquantaine de personnes. Celle-ci est d’ailleurs toujours accessible.
Viendront ensuite des états généraux, organisés à Nantes, en novembre, durant les Utopiales.

Les éditeurs à la tête du mouvement (Actusf, L’Atalante, Le Bélial, Critic, Au Diable Vauvert, Mnémos, Les Moutons électriques et La Volte) espèrent rallier à leur cause les grandes maisons d’éditions de l’imaginaire.

Pour en savoir un peu plus sur le sentiment des instigateurs du projet, je vous invite à lire l’article du Point, qui reprend quelques citations glanées au cours du Salon du Livre.

Lundi encore : une série audio dans l’univers d’Alien !

Et c’est chez Audible que ça se passe. Alien : la saga des profondeurs est une série audio de 10 épisodes, de 30 minutes chacun, adaptée d’un roman de Tim Lebbon et qui se situe (chronologiquement) entre le premier et le deuxième film. La narration sera soulignée par des bruitages et ambiances sonores issus du film. La VF s’offrira en outre les services de Tania Torrens, qui assure la voix française d’Elena Ripley dans les long-métrages. Et voici le synopsis :

« Enfant, Chris Hopper rêvait de rencontrer des monstres. Hélas, une fois envoyé dans l’espace en tant qu’ingénieur en quête de minerais pour la compagnie Wayland Corporation, il n’a trouvé que solitude et isolement… Arrivé un jour sur la planète LV178 avec son équipe de mineurs, il découvre un gisement de trimonite, le minerais le plus résistant de l’Univers. Mais lui et ses compagnons découvriront également autre chose : un être maléfique tapis dans l’ombre en attente de ses proies. Ils apprendront qu’il s’agit de créatures xénomorphes, rassemblées dans des nids, capables de pondre. Leur voyage va se transformer en un séjour en enfer. Leur seul espoir viendra de la rencontre providentielle avec le plus improbable des sauveurs : le lieutenant Ellen Ripley, la dernière survivante du vaisseau le Nostromo… »

Mardi : appel à texte Paris des Merveilles !

Si vous êtes un peu au fait de ce qu’il se passe dans la galaxie Pierre Pevel, vous saurez peut-être qu’il existe un spin-off de sa série Les Lames du Cardinal, écrit par Philippe Auribeau. Sinon, séance de rattrapage ici !

Cette fois, Bragelonne et Pierre Pevel aimeraient appliquer le concept à la série Le Paris des merveillesMais pas sous forme de roman ! Cette fois, ils envisagent une anthologies de nouvelles, de 120 000 signes chacune, écrites par différentes plumes. L’anthologie est destinée à une édition numérique d’abord, avant d’envisager une édition papier.

Donc, si vous êtes tentés de faire partie de l’aventure, n’hésitez pas à contacter Pierre Pevel par message privé, via Facebook. A vous de jouer !

Mardi encore : Critic et les Humanoïdes Associés en cheville !

Les deux éditeurs ont décidé de s’associer, pour éditer des bandes-dessinées de science-fiction. Voici les grandes lignes du projet :

« Les Humanoïdes Associés et Critic s’associent pour adapter des romans en bande dessinée sous leur double label, au service d’une science-fiction toujours plus innovante !
Critic et Les Humanoïdes Associés ont souhaité unir leurs savoir-faire pour offrir de nouvelles histoires, ambitieuses, modernes, ravivant l’esprit de Métal Hurlant. Si elles se différencient par leurs domaines de publication, bande dessinée pour Les Humanoïdes Associés et littérature pour Les Éditions Critic, les deux maisons se retrouvent dans leurs univers, portés sur l’imaginaire et l’aventure. Le partenariat apportera donc de nouveaux projets où les romanciers s’essayeront au jeu du découpage et où les scénaristes de bande dessinée plongeront dans les univers romanesques des auteurs français contemporains.
Pour Bruno Lecigne, éditeur chez Les Humanoïdes Associés : « Outre ceux du catalogue des Humanoïdes Associés, les meilleurs dessinateurs du moment seront, on l’espère, attirés par cette aventure à la fois ludique et expérimentale, deux points communs aux politiques éditoriales de Critic et des Humanoïdes. »
Éric Marcelin, responsable des éditions Critic, prend la direction de la collection du même nom au sein des Humanoïdes Associés. Trois projets d’adaptation sont déjà annoncés :
° Point Zéro, un thriller d’Antoine Tracqui.
° Arca, un voyage interstellaire de Romain Benassayas.
° Les Peaux-Épaisses, de Laurent Genefort, maintes fois primé. Ce titre, adapté par Serge Le Tendre et prévu pour 2018, sera le premier diptyque à aboutir à travers ce partenariat. »

Mercredi : appel à illustrateurs !

Magali Villeneuve Dainche et Alexandre Dainche recherchent des illustrateurs pour un futur projet dans leur univers de La Dernière Terre. L’aventure vous botte ?
Envoyez quelques exemples de travaux, un lien vers votre site internet si vous en avez un, à l’adresse suivante : artistldt@gmail.com

Mercredi encore : Shakespeare, Tolkien, Others & You & Ian McKellen !

Le célèbre comédien britannique ne rempile pas avec une nouvelle adaptation des œuvres tolkiniennes. Dans le but de récolter des fonds pour le Park Theatre, afin que celui-ci puisse rester ouvert, il remonte sur les planches cet été, du 3 au 9 juillet – justement au Park Theatre (Clifton Terrace, Finsbury Park, London). Durant ces neuf représentations, il revisitera ses rôles dans un one-man show au titre évocateur : Shakespeare, Tolkien, Others & You.
Billets et informations ici.

Mercredi toujours : du réalisme des personnages dans les romans pour ados et jeunes adultes !

Le sujet n’est pas directement en lien avec les littératures de l’imaginaire, mais il est complètement valables dans leurs aires, aussi je vous invite à lire ce très bel article de Florence Hinckel.

Jeudi : soirée Jean Ray à Rennes !

Samedi 22 avril, de 18h à 22h, la librairie Critic et L’Heure du Jeu vous proposent, dans les locaux de l’Heure du jeu (11, boulevard Magenta, Rennes) une soirée autour de l’oeuvre de Jean Ray, en compagnie de deux spécialistes de son œuvre : François Angelier et Xavier Mauméjean.

Jeudi encore : Joël Champetier reçoit le prix Hommage visionnaire de la science-fiction et du fantastique québécois !

Créé en 2013, le prix Hommage visionnaire de la science-fiction et du fantastique québécois vise à célébrer les auteurs majeurs de la science-fiction et du fantastique québécois qui, depuis les 40 dernières années, ont su produire des œuvres d’ampleur et de qualité exceptionnelles. Un nouvel auteur est honoré tous les deux ans.

Et pour 2017, c’est Joël Champetier qui est récompensé ! Le prix sera officiellement remis lors du Congrès Boréal 2017, qui se tiendra du 5 au 7 mai prochain, à Québec.

Vendredi : émissions SF !

A l’occasion des 80 ans du décès de H.P. Lovecraft, ce mois-ci, l’émissions Mauvais Genres a eu un entretien, au cours du Salon du Livre de Paris avec Patrick Marcel, portant sur le mythe de Cthulhu, et qui a a fait l’objet d’un podcast. En deuxième partie d’émission, il sera questions de 3 sorties DVD autour de l’univers de l’auteur : La Nuit des vers géants, de Jeff Lieberman ; Nuits de cauchemar, de Kevin Connor et Soudain les monstres de Bert. I. Gordon. Et pour rester dans le thème, vous pouvez réécouter cette série publiée l’année dernière.

Et France Culture frappe encore aux portes SFFF puisque le Salon du Livre de Paris a été l’occasion d’interviewer les éditeurs Marion Mazauric (Au Diable Vauvert), Pascal Godbillon (Folio SF) et Manuel Tricoteaux (Actes Sud Exofictions) autour du thème « Comment éditer de la science-fiction en 2017 ? ».

 Vendredi encore : du poche pour l’Atalante !

Cela fait 30 ans que la maison d’édition nantaise existe. Pour 2017, elle sort une collection poche : La Petite Dentelle.
Les six premiers titres, dotés de couvertures totalement revisités, seront disponibles dès le mois de mai 2017.
         

Vendredi toujours : interview d’Andrej Sapkowski !

Robert Purchese, du site Eurogamer a pu rencontrer l’auteur de Sorceleur, une série de fantasy polonaise adaptée en jeu vidéo à succès. A lire en anglais !

 

Bon dimanche !