D’un monde à l’autre, La Quête d’Ewilan #1, Pierre Bottero.

d-un-monde-a-l-autre-la-quete-d-ewilan-1-pierre-bottero

Alors qu’elle rentrait gentiment du collège, Camille passe accidentellement dans un monde parallèle. Un monde dans lequel des créatures menaçantes, la reconnaissent sous un autre nom et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle se découvre des capacités dont elle n’aurait jamais rêvé et qui pourrait être utile aux gens qu’elle rencontre sur place. Ils ne tardent d’ailleurs pas à l’investir d’une importante mission.

Camille est bien étourdie… puisqu’elle remarque à peine ce poids lourd qui lui fonce dessus. Agile, elle l’évite d’un seul pas de côté… aux conséquences fort intéressantes. À sa suite, le lecteur fait un petit pas de côté et découvre une réalité parallèle originale et dense à souhait.
L’univers dans lequel bascule Camille, Gwendalavir, est typique d’un univers fantasy : on y trouve des monstres sanguinaires en tous genres aux noms exotiques (des Raïs, des T’sliches, des brûleurs…), un régime politique particulier (ici, un Empire) et même des chevaliers en armure. L’ensemble est à peine parcouru, dans ce tome 1, mais on sent que le tout est travaillé, complexe, et que l’univers dissimule encore des trésors à découvrir (que l’on ne peut qu’imaginer à la lecture de la très belle carte détaillée qui se trouve en tête d’ouvrage).

Les personnages, il faut l’avouer, s’avèrent un peu caricaturaux : l’héroïne est plutôt jolie, surdouée, orpheline, adoptée par un affreux couple absolument détestable. À noter d’ailleurs, ici, une similitude avec Harry Potter : les deux personnages descendent de parents illustres, et ont été recueillis par d’odieux personnages, immédiatement perçus par le lecteur comme des parents démissionnaires (et qui laisse le champ libre à toute identification, donc). Fermons la parenthèse comparative.
Le second personnage de ce duo, Salim, apporte la touche de fantaisie qu’il manquait : drôle, enjoué, enthousiaste, c’est un jeune fanfaron qui n’a pas sa langue dans sa poche. Parfait contrepoint de Camille (plus sage, plus raisonnable, plus froide), Salim assure également le potentiel comique du duo. Les archétypes arrivent plutôt avec les personnages issus de Gwendalavir car on y retrouve une bande d’aventuriers tout ce qu’il y a de plus traditionnel : un vieil érudit ronchon, un chevalier fanfaron, un guerrier stratège et froid, une rôdeuse roublarde et agile… rien de bien neuf sous le soleil, pourrait-on dire. Mais la façon dont interagissent ces personnages, et la façon dont Bottero décrit leurs aventures fait oublier qu’on a affaire à des personnages dont le type existe déjà depuis des lustres.

L’originalité serait plutôt à chercher dans l’univers et dans le système de magie mis en place. Sobrement appelé le Dessin, il permet à ses pratiquants de faire basculer dans la réalité ce qu’ils imaginent. L’ennui, c’est qu’un verrou a été placé dans les Spires de l’Imagination (qui permettent aux dessinateurs de dessiner), et que la situation s’avère critique pour les Gwendalaviriens (situation avec laquelle Camille n’est, évidemment, pas étrangère). Autour de ce don, l’auteur a tissé toutes sortes de spécialités, ce qui fait que le tout est très documenté, bien présenté, bien préparé.

Ce premier tome est pourtant assez simple : peu de mystères, trop peu de détails, des personnages un peu typés, une aventure assez vite résolue… Et pourtant, on plonge dans un univers que l’on pressent d’une grande complexité et qui n’a pas encore révélé tous ses mystères. Le style, fluide et très accessible, rend la lecture très agréable ; c’est très léger, l’auteur ne nous assommant pas immédiatement avec une foule de détails (mais, du coup, c’est parfois trop peu détaillé). Sans être un coup de cœur, D’un monde à l’autre est une belle découverte, et probablement une très bonne première incursion en fantasy pour un jeune lecteur ! 

 

◊ Dans la même série : Les Frontières de glace (2) ; L’Île du Destin (3).

 

La Quête d’Ewilan #1 : D’un monde à l’autre, Pierre Bottero. Rageot, 2003, 276 p.
7,5 /10.

ABC-2013-Imaginaire

 
Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

Les Royaumes du Nord, d’autres univers parallèles.

Publicités

2 commentaires sur “D’un monde à l’autre, La Quête d’Ewilan #1, Pierre Bottero.

  1. Frankie dit :

    Comme tu le soulignes, ce n’est pas forcément très original mais la façon d’écrire de l’auteur et ses descriptions (plus encore dans le tome 2) m’avaient beaucoup plu.

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s