[Concours-Résultats] Une bougie de plus !

Je me suis laissé dire que cette année, on fêtait la sixième bougie du blog – alors que j’ai l’impression de l’avoir ouvert hier ou presque !
Comme toujours, je vais te remercier, toi le lecteur du blog, qui prend le temps de laisser un petit mot ou bien qui en parcours les pages de façon anonyme : si je tiens toujours mon blog comme un journal de lecture, c’est aussi grâce aux lecteurs croisés sur la toile qu’il vit. Alors mille fois merci !
Et pour vous remercier, je vous propose la possibilité de remporter un titre parmi mes coups de cœurs récents ! (Scrolle si tu veux voir la suite).


Comment participer ?

Le concours est ouvert du 21 août au 3 septembre 2017 minuit, à la France. Une seule participation par foyer (même nom, même adresse). Vous pouvez miser sur tous les lots mais, si le sort vous est favorable, vous ne pourrez en gagner qu’un 🙂
Il vous suffit de remplir le formulaire correspondant au(x) lot(s) visé(s), en indiquant bien vos coordonnées complètes (qui seront supprimées à l’issue du concours).
Si vous n’indiquez pas de pseudonyme, vous acceptez que votre nom soit cité à l’affichage des résultats. 

Il va sans dire que les participations incomplètes ne seront pas prises en compte.
Vous trouverez des indices – pour ne pas dire les réponses – sur le blog.

Comment sait-on qu’on a gagné – ou perdu ?

Les résultats seront annoncés à partir du 04/09/2017, sur le blog et la page Facebook du blog, avec le prénom et l’initiale du nom des gagnants, lesquels seront tirés au sort parmi les bonnes réponses (si vous souhaitez apparaître sous pseudonyme, précisez-le dans le formulaire, avec le pseudonyme choisi).
Les lots seront envoyés dans la foulée par mes soins (et j’en profite pour signaler qu’une quelconque faille postale ne saurait m’être imputée).

Voilà, vous savez tout, il ne vous reste qu’à scroller pour découvrir ce qu’il y a à gagner !

*Lot n°1 : Les Seigneurs de Bohen, Estelle Faye*


Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.
L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.
J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.
Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

J’ai eu un gros coup de cœur pour l’univers, les personnages et l’histoire tissée par Estelle Faye, aussi aimerais-je vous faire découvrir ce fabuleux roman épique !

Félicitations à Acr0 !

*Lot n°2 : Louis Pasteur contre les loups-garous, Flore Vesco.*

Paris, 1840. Louis Pasteur a 19 ans et il entre comme boursier à l’institution royale Saint-Louis pour suivre des études scientifiques. L’année scolaire sera loin d’être de tout repos. Certaines nuits, une mystérieuse menace rode dans les couloirs du pensionnat, mettant en danger étudiants et professeurs. Décidé à mener l’enquête, Louis fait équipe avec une lycéenne de l’école d’en face. Sous ses airs de jeune fille modèle, Constance se révèle une alliée intrépide et courageuse.
Entre loups-garous et complots, ils useront de vaccins autant que de coups d’épée pour sauver les élèves et même… le roi Louis-Philippe !

Ici aussi, énorme coup de cœur et ce n’est pas parce que ce roman est estampillé jeunesse qu’il ne peut être lu par des adultes !
Et j’en profite pour remercier Didier jeunesse qui offre l’exemplaire : merci !

Félicitations à Coralie D. (75) !

*Lot n°3 : The Curse, Marie Rutkoski.*

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.
Et, de fait, elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Je m’attendais au pire et ce roman a été une excellente découverte, une excellente raison de faire partie du palmarès du jour !

Félicitations à Solessor !

 

À vous de jouer !

Publicités

[Ray’s Day] Saison 4 !

Cette année, comme les trois précédentes, le 22 août sera le jour du Ray’s Day (petit clic sur le mot-clef en pied de page pour voir ce que j’avais fait les autres années).
L’initiative a été lancée par Neil Jomunsi pour célébrer la mémoire de Ray Bradbury (qui aurait fêté un nouvel anniversaire ce jour-là), mais surtout pour célébrer la lecture, les lecteurs, les livres et leurs auteurs, informellement mais toujours avec passion.

Vous avez envie de participer mais vous manquez d’idées ? Allez en piocher quelques-unes ici.
Vous voulez participer ? Identifiez vos participations sur les réseaux avec le hashtag #RaysDay !

Cet été, je suis de nouveau opportunément en vacances chez moi, aussi vais-je (comme tous les ans ou presque), déposer quelques livres voyageurs à Saint-Jean de Luz (64).
J’avoue que la version parisienne de l’an passé ne m’a pas laissé un souvenir impérissable – je n’ai pu repasser aux lieux de dépôt qu’une semaine plus tard et, le repérage n’était pas optimal. Là, je maîtrise mieux le terrain et c’est en général plus amusant.

Comment ça se passe ?

Cette année, les livres sont répertoriés sur le site Bookcrossing.com – ce qui, avec un peu de chance, me permettra de savoir ce qu’ils  deviennent une fois libérés dans la nature. Pour ce faire, chacun portera donc une étiquette de suivi avec un numéro – que les personnes devront entrer sur le site pour signaler leur trouvaille. Je ne sais pas trop si c’est efficace, mais on va tester.

Les livres seront identifiés par un bandeau, comme l’an dernier, qui comprendra une brève description du roman, la mention « Livre Voyageur » sur le dos et un marque-page créé par mes soins pour évoquer l’opération.
Comme l’an dernier, je noterai mon adresse e-mail pour laisser aux gens qui trouveraient mes livres la possibilité de me contacter (jusque-là, ça n’est arrivé que deux fois).

Une partie des livres en partance :

Bref : à vous de jouer !

Le Bingo de l’été !

C’est l’été et, pour certain•e•s, vous serez en vacances. Or, que lire pendant ces vacances ? Pas d’idées ?
J’ai repris le bingo littéraire proposé par Gallimard jeunesse, et tenté de remplir toutes les cases avec des titres, SFFF évidemment, que je vous recommande plus que chaudement !

Un livre drôle : La Mort est une femme comme les autres, Marie Pavlenko (Pygmalion).

C’est l’histoire d’Emm, la Grande Faucheuse… qui fait une dépression et décide d’arrêter de travailler. Conséquence : plus personne ne meurt. C’est cool ? Pas tant que ça, en fait ! Le tout est raconté par une Emm particulièrement désabusée, qui découvre la Terre et ses pratiques dont elle ignore à peu près tout, en multipliant les quiproquos, malentendus et autres erreurs décalées. Hilarant !

Un road-trip : Le Jardin des Épitaphes #1, Celui qui est resté debout, Taï-Marc Le Thanh.

Le monde a sombré suite à l’Apocalypse. Hypothénuse, Double-Peine et Poisson-Pilote tentent de gagner le Portugal en partant de Paris. Le road-trip les amène à croiser des scientifiques cinglés, des zombies (type Snyders et Romero), des fous du volant, des gens retournés à la nature, des dangers publics et des personnes bienveillantes. Ébouriffement garanti !

Une histoire de vacances : Memorex, Cindy van Wilder.

2022. Les vacances de la Toussaint de Rhéa commencent plutôt mal : elle retourne, en compagnie de son jumeau Aïki, sur leur île privée, pour une cérémonie de commémoration du décès de leur mère, disparue dans un attentat un an plus tôt. Or, Aïki, qu’elle ne reconnaît plus, emmène sa petite amie, une étrangère. Et les choses se corsent lorsque l’île est investie par une bande armée… dont les intentions sont moins que bienveillantes ! Des vacances reposantes en perspective !

Une romance : The Curse #1, Marie Rutkoski (Lumen).

Kestrel est connue pour son addiction au jeu et aux paris en tous genres ; personne n’est donc surpris qu’elle achète aux enchères pour une somme dithyrambique, Arin, un esclave du peuple Herrani. Ce qu’elle ignore, c’est qu’Arin n’est pas seulement un beau gosse et un talentueux forgeron. Il se pourrait bien qu’il amène la perte et la ruine non seulement de la famille de Kestrel, mais aussi de sa nation, les Valoriens. Il va donc de soi qu’un quelconque rapprochement entre les deux serait du plus mauvais effet – diplomatique. Devinez la suite ?
Mon résumé n’est pas transcendant, mais je vous promets que j’ai adoré. Alors même que la romance me donne habituellement de l’urticaire !

L’histoire d’une bande de copains : Projet Starpoint #1, La Fille aux cheveux rouges, Marie-Lorna Vaconsin (La Belle Colère).

La rentrée commence assez mal pour Pythagore Luchon : son père est toujours dans le coma ; il aura sa mère comme prof de maths ; sa meilleure amie, Louise, s’est accoquinée avec la nouvelle, Foresta Erivan – avec qui elle n’a rien, mais RIEN en commun ! – et lui bat froid. Mais voilà : lorsque Foresta vient trouver Pythagore en lui expliquant que Louise a disparu… il met ses réserves de côté et file à sa recherche. Et il pourrait même trouver Foresta plus sympathique que prévu ! Aventures échevelées et dépaysantes au programme, mais pleines d’amitié tout de même !

 

Un livre haletant : Feed #1, Mira Grant (Bragelonne).

Shaun, Georgia et Buffy sont des blogueurs nouvelle génération : accros à l’adrénaline et à la vérité, ils n’hésitent pas une seconde à se mettre en danger pour offrir à leurs lecteurs un point de vue non biaisé sur la situation. Et les voilà qui couvrent une campagne présidentielle haute en couleurs, dans un univers infesté de zombies (mais ça fait pas flipper, promis !), de parasites (humains !) en tous genres et de gens assez peu recommandables. Ambiance survoltée, frissons et surprises garantis !

Un Pôle Fiction : La Passe-Miroir #1, Les Fiancés de l’Hiver, Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse).

Bon, évidemment, c’est un tag publié par Gallimard jeunesse, donc il y a leurs collections dedans, comme Pôle fiction. Mais ça tombe bien, La Passe-miroir fait partie de la collection 🙂
La Passe-Miroir, c’est Ophélie, une jeune femme venant de l’arche d’Anima et, en tant que telle, possédant le pouvoir de lire le passé des objets… et celui de voyager en traversant les miroirs, au passage. Cette série fait partie de mes séries chouchoutes ; je pourrais relire les romans sans jamais m’en lasser !

Une histoire dans un lieu isolé : Phobos, Victor Dixen (R. Laffont).

Phobos est le nom d’un des satellites de Mars. Mars sur laquelle 12 adolescents, 6 filles et 6 garçons ont été envoyés par une société privée qui développe un programme spatial… en même temps qu’une télé-réalité de speed-dating. Une fois sur Mars, les 12 devront constituer 6 couples et… vaille que vaille. Car une fois là-bas, pas de retour possible. Et, bien sûr, il se pourrait que la production ait un tantinet menti sur ses objectifs !

Un récit surnaturel : Testament #1, L’Héritière, Jeanne-A. Debats (ActuSF).

Agnès travaille chez son oncle, notaire. Un notaire un peu particulier, qui gère uniquement les affaires des surnaturels : vampires, loups-garous et autres gobelins, donc. Outre sa profession un peu particulière, Agnès a le talent rare et peu apprécié de voir… les fantômes. Un vrai handicap pour la vie de tous les jours ! Du coup, pas de surprise, on croise un tas de créatures peu conventionnelles, qui ont d’ailleurs des activités elles-mêmes peu conventionnelles ! En bonus, une scène de baston délirante au centre Pompidou ! (Aucun bâtiment n’a été malmené durant le tournage, pas de panique).

Une histoire de famille  : VéridienneChloé Chevalier (Les Moutons électriques).

Dans le royaume du Demi-loup et celui des Éponas, les héritiers et héritières au trône sont accompagnés d’un Suivant ou d’une Suivante, un enfant né le lendemain de la naissance du prince ou de la princesse, arraché à sa famille, élevé par la famille royale et prêt à seconder son altesse dans sa vie et ses activités.
Au Demi-Loup, elles sont 5 : deux princesses, trois suivantes, suite à un malentendu. Cinq jeunes filles qui grandissent, jouent, rêvent ensemble, font des découvertes ou se disputent. Un beau jour, le prince héritier, disparu des années plus tôt, revient en fils prodigue. Et c’est le début de la fin ! Les histoires de famille, c’est toujours compliqué, mais là, on atteint des sommets !

Un livre au titre estival : L’Océan au bout du chemin, Neil Gaiman (Au Diable Vauvert).

Pour moi, l’été, ça veut dire la plage et à la plage, il y a l’océan. Doooonc, voilà. Mais en vrai, ça parle pas des masses d’été, loin de là. C’est l’histoire d’un mec qui revient chez lui pour des obsèques et retrouve des gens qu’il connaissait dans son enfance, une famille aux pouvoirs étranges et fantastiques qui l’emmènent loin, sur les terres de l’enfance et au pays des songes – et des cauchemars. Onirique et merveilleux à souhait !

L’histoire d’un autre monde : Les Seigneurs de Bohen, Estelle Faye (Critic).

Bon, j’avoue, cette rubrique n’a pas été difficile à remplir, surtout vu mes lectures ! Mais le premier auquel j’ai pensé, c’est donc Les Seigneurs de Bohen, qui s’appuie en partie sur la mythologie et la culture slaves, tout en étalant un univers, des personnages et une mythologie vraiment bien particulières et qui m’ont littéralement emballées ; d’ailleurs, ça a été un vrai coup de cœur, cette découverte !

Avec un animal : La Nuit de la lune bleue #1, Simon R. Green (Milady).

Alors ici, il n’y a pas qu’un animal emblématique. Il y en a deux : la licorne et le dragon. La première parle et ne se gêne pas pour faire connaître son avis, généralement désagréable ou malvenu. Le dragon, quant à lui, attend désespérément de se débarrasser de la princesse qu’il a en garde pour pouvoir se consacrer entièrement à sa collection de papillons. Ça vous semble déjanté ? Ça l’est totalement. Les personnages sont hauts en couleur, et ça vaut son pesant de cacahuètes juste pour le dragon et la licorne !

Riche en action : Louis Pasteur contre les loups-garous, Flore Vesco (Didier jeunesse).

Paris, 1880. Louis Pasteur débarque à Paris, où il découvre l’institution Saint-Louis, les cours de chimie, des loups-garous dans les couloirs et… la gent féminine. Deux mystères d’égale importance sur lesquels il se sent obligé d’enquêter, erlenmeyer et produits chimiques dangereux en main, tandis que Constance assure ses arrières avec son fleuret. On ne s’ennuie pas un seul instant car l’année scolaire est plus que mouvementée et les découvertes absolument passionnantes !

Dépaysant : Le Sang et l’Or #1, Les Filles de l’orage, Kim Wilkins (Bragelonne).

Je sais ce que vous allez dire, la fantasy, c’est souvent dépaysant, d’ailleurs, c’est un peu le concept. Mais là, j’avoue avoir été carrément surprise par l’univers, que j’ai trouvé hyper rustique (des petits châteaux qui ressemblent à des grosses fermes, des vallées, des royaumes à taille humaine), ce qui ne l’empêchait pas d’être assez complexe – ce qui se confirme dans le tome 2 ! En plus, c’est l’histoire de 5 princesse (oui, encore !), plutôt badass, donc ça ne gâche braiment rien. Ça avait d’ailleurs été un vrai coup de cœur.

Choc : Quelques minutes après minuit, Patrick Ness (Gallimard jeunesse).

Celui-ci, c’était plus un coup de poing qu’un coup de cœur : c’est l’histoire de Conor, 7 ans, dont la maman est très malade. Toutes les nuits, quelques minutes après minuit, un monstre vient dans sa chambre, lui raconter des histoires, à la suite desquelles Conor devra lui raconter lui-même une histoire.  C’est beau, c’est sombre, ça prend aux tripes mais on n’en ressort pas forcément indemne !

 

Alors, qu’emporterez-vous pour les vacances ? 

Partagez #unlivrepourdemain !

Comme vous le savez sans doute, à moins de ne pas vivre en France ou de vivre en ermite, à la fin de la semaine (soit dimanche 23), se tiendra le premier tour des élections présidentielles. Où nous serons appelés à choisir entre 11 clowns candidats-on-ne-peut-plus-sérieux.
Et quand on voit la mentalité ambiante entre les 11 poulains sus-nommés, ça fait peur.

Mais, heureusement, on n’est pas obligés de subir en silence. On peut encore manifester (peut-être plus pour très longtemps, d’ailleurs), dire non, résister à sa manière. Après tout, la politique, à l’origine, ça ne désigne pas seulement cette vaste mascarade que l’on nous présente aujourd’hui. Non, la politique, c’est ce qui concerne les citoyens et leur façon de vivre ensemble. À nous, donc, d’avoir des comportements un peu plus citoyens que ce qu’on nous montre !

Le rapport avec un blog littéraire ? La littérature, évidemment.
La littérature jeunesse, plus précisément. Car celle-ci s’adresse à un adulte en formation, aborde, bien souvent, des thèmes que la littérature « pour adultes » n’aborde plus depuis bien longtemps, et accorde à ses sujets un traitement bien plus saillant que ne le fait sa consœur pour lecteurs plus âgés. En ajoutant à ce paramètre les notions de partage et d’engagement littéraire, le projet #unlivrepourdemain est né dans l’esprit de Tom (La Voix du Livre).

Le principe : lâcher dans la rue ou dans un espace public #unlivrepourdemain qui vous fait réfléchir et / ou vibrer. Un livre qui vous transporte et vous fait espérer quelque chose d’autre (personnellement ou collectivement).

Comment procéder :

  1. Choisissez votre livre ;
  2. Mettez un post-it dessus indiquant « À toi de partager #unlivrepourdemain » ;
  3. Lâchez votre livre dans l’espace public ou dans la rue ;
  4. Prenez une photo ;
  5. Partagez cette photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #unlivrepourdemain pour inciter les gens à faire la même chose.

Pour ma part, j’ai choisi de partager Le Regard des princes à minuit d’Erik L’Homme, un court recueil de nouvelles qui, lorsque je l’avais lu, m’avait regonflée à bloc. Chaque nouvelle met en avant une perle de sagesse mais incite aussi à se rebeller contre une société toujours plus abrutissante et abêtissante, à refuser la servitude moderne (aux médias et autres réseaux dits sociaux, par exemple) et à adopter un comportement plus citoyen.
Il sera largué aujourd’hui, équipé de son post-il réglementaire et d’un petit texte à l’intérieur :

Ce livre a été lâché dans l’espace public dans le cadre du projet #unlivrepourdemain. Ce projet invite chaque lecteur, quel qu’il soit, à laisser un livre quelque part qui, quelques jours avant les élections présidentielles, donne de l’espoir, fait réfléchir peut-être, en tout cas ouvre d’autres possibles.
Trois axes qui, pour moi, sous-tendent Le Regard des princes à minuit, un livre qui m’a fait vibrer, m’a donné envie de croire à une société meilleure et m’a fait espérer.
Toi qui as trouvé ce livre, tu es libre de le garder, mais tu peux aussi continuer de le faire voyager. Tu peux également lâcher dans la nature un autre livre de ton choix qui répond au projet et en partager une photo sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #unlivrepourdemain !

À vous de partager un livre pour demain !

[Résultats !] Happy anniversary !

Aujourd’hui, pas de brèves, car on a quelque chose à célébrer !

images-gateaux-anniversaire-p

Et une bougie de plus, une ! Voilà qui nous amène donc à la cinquième ! (Déjà ?!).

Comme tous les ans, j’aimerais remercier celles et ceux qui prennent le temps de lire ce blog et de laisser une petite trace de leur passage ! Merci !!
Sachez que tous vos commentaires sont lus avec plaisir – et si je n’y réponds pas, voyez-y un oubli bien involontaire !

Pour marquer le coup, je vous propose donc de remporter l’un des quatre titres ci-dessous, choisis parmi des titres que j’ai fortement appréciés – récemment ou non.

***

Comment participer ?

Le concours est ouvert du 21 au 31 août 2016 minuit, à la France (sauf mention contraire). Une seule participation par foyer (même nom, même adresse). Vous pouvez miser sur tous les lots mais, si le sort vous est favorable, vous ne pourrez en gagner qu’un.
Il vous suffit de remplir le formulaire correspondant au(x) lot(s) visé(s), en indiquant bien vos coordonnées complètes (qui seront supprimées à l’issue du concours).
Si vous n’indiquez pas de pseudonyme, vous acceptez que votre nom soit cité à l’affichage des résultats. 

Il va sans dire que les participations incomplètes ne seront pas prises en compte.
Vous trouverez des indices – voire les réponses – sur le blog.

Comment sait-on qu’on a gagné – ou perdu ?

Les résultats seront annoncés à partir du 03/09, sur le blog et la page Facebook du blog, avec le prénom et l’initiale du nom des gagnants, lesquels seront tirés au sort parmi les bonnes réponses (si vous souhaitez apparaître sous pseudonyme, précisez-le dans le formulaire, avec le pseudonyme choisi).
Les lots seront envoyés dans la foulée, soit par l’éditeur, soit par mes soins (et j’en profite pour signaler qu’une quelconque faille postale ne saurait nous être imputée).

Voilà, vous êtes parés, il ne vous reste qu’à découvrir les enjeux 🙂

*Lot n°1 : Le Cercle des jeunes élues, Sara B. Elfgren & Mats Strandberg*

le-cercle-des-jeunes-elues-sara-elfgren-mats-strandberg

Engelsfors. Petite ville suédoise déprimante, entourée d’immenses forêts. C’est la rentrée, et l’année commence fort : un élève est retrouvé mort dans les toilettes. Suicide ? C’est ce que tout le monde semble croire.
Tout le monde sauf 6 jeunes filles qui, par une inexplicable coïncidence vont se retrouver en pleine nuit, en pyjama, dans le parc d’attraction désaffecté, où elles ont été mystérieusement attirées. Il semblerait qu’elles soient vouées à travailler main dans la main, si elles ne veulent pas que leur bel avenir prometteur se transforme en bref et funeste destin. Unir leurs forces est désormais leur meilleure chance de survie… et leur pire cauchemar.

À l’occasion de la sortie de l’adaptation cinématographique et de la reprise de la série chez Fleuve noir, je mets en jeu mon exemplaire de ce roman – qui fut un énorme coup de cœur il y a 3 ans, à sa première parution !

Félicitations à Solessor !

*Lot n°2 : Dresseur de fantômes, Camille Brissot*

dresseur-de-fantômes-camille-brissot

Le monde a été redessiné par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifiés. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaître… Pendant des années, Théophras et Valentine ont parcouru le monde pour le compte de riches employeurs, à la recherche de trésors et de pièces rares. Jusqu’au jour où Valentine est empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, son meilleur client. Réduite à l’état de fantôme, elle devient invisible aux yeux de tous sauf de Théophras. Aidés par le capitaine Peck, propriétaire du plus grand bateau à aubes du monde, et par la troupe du célèbre AeroCircus, flottille hétéroclite de ballons et de dirigeables, les deux amants se lancent dans une impitoyable quête de vérité… et de vengeance !

Une découverte récente, mais non moins enthousiasmante !

Félicitations à Camille !

*Lot n°3 : Gardien des cités perduestome 4, Les Invisibles, Shannon Messenger*

les-invisibles-gardiens-des-cités-perdues-4-shannon-messenger

Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes. Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Voilà un tome que je n’ai pas encore lu, mais si vous êtes familiers de ce blog, vous savez que cette série fait partie de mes séries favorites ! Je compte donc sur l’auteur pour offrir à ses personnages toujours plus d’aventures hautes en couleur.

Félicitations à Mypianocanta !

*Lot n°4 : Les Nuits de laitue, Vanessa Barbara*

les-nuits-de-laitue-vanessa-barbara

Un premier roman coup de cœur de la rentrée littéraire 2015 !

Félicitations à MarieJuliet !

 

À vous de jouer !

[Ray’s Day] BookGO !

Cette année, comme les deux années précédentes, le 22 août sera le jour du Ray’s Day (petit clic sur le mot-clef en pied de page pour voir ce que j’avais fait les autres années – mais rien de révolutionnaire par rapport à 2015).
L’initiative a été lancée par Neil Jomunsi pour célébrer la mémoire de Ray Bradbury (qui aurait fêté un nouvel anniversaire ce jour-là), mais surtout pour célébrer la lecture, les lecteurs, les livres et leurs auteurs, informellement mais toujours avec passion.

save-the-date-books-1024x643

Voici ce qu’il en dit :

« Pourquoi ne pas consacrer cette belle journée du 22 août à la lecture ? Hors de question de la décréter journée internationale de quoi que ce soit, tournons ces dérives commerciales en ridicule et profitons-en juste pour célébrer le Ray’s Day d’une manière qui aurait plu à l’auteur, comme une grande fête d’anniversaire dans le jardin avec ballons et tartes aux myrtilles.

Il s’agirait d’une journée pour fêter la lecture, quel que soit le support : pas de gue-guerre papier VS numérique ; ce qui compte, ce sont les histoires, leurs auteurs et les lecteurs. Tout le monde est invité, à condition de respecter les copains. Ensuite, hors de question d’en faire un prétexte au business et au commercial : le 22 août doit être le jour où la lecture s’offre et se partage gratuitement et librement. Les auteurs pourront poster sur leur site une nouvelle inédite, ou offrir l’un de leurs livres seulement l’espace d’une journée, ou faire une lecture sur Youtube en direct, toutes les idées les plus folles sont autorisées et même fortement conseillées. Les éditeurs, eux, peuvent également proposer l’un de leurs livres gratuitement toute la journée, solliciter leurs auteurs, offrir des goodies ou imaginer des initiatives inventives pour promouvoir l’acte de lire sans tomber dans le commercial. Les librairies et les bibliothèques pourront organiser des lectures ou des rencontres. Enfin, les lecteurs ne seront pas en reste et seront invités à partager leur livre préféré, à se raconter, à faire partager leur expérience via les blogs et les réseaux sociaux. »

Vous avez envie de participer mais vous manquez d’idées ? Allez en piocher quelques-unes ici.
Vous voulez participer ? Identifiez vos participations sur les réseaux avec le hashtag #RaysDay !

Le Ray’s Day 2016 by Encres & Calames :

Les deux années précédentes, j’avais semé des livres voyageurs et je ne compte pas changer d’idée.

Cette année, je lance donc un BookGO : sauf qu’au lieu d’aller traquer le Pokémon, vous irez chercher des bouquins à Paris – l’un n’empêchant, évidemment, pas l’autre. Avec un peu de chance, vous pourrez remplir une ou deux cases de votre bibliokédex et/ou de votre Pokédex ?

Comment ça se passe ?

À chaque dépôt, les coordonnées GPS (ou, au pire, la description de l’endroit) seront révélées sur Twitter, sur mon compte. Dans l’idéal, j’aurais aimé viser les spots Pokémonesques, mais on me souffle dans l’oreillette que c’est impossible – du moins ça l’est au moment où je prépare cet article, alors que le jeu vient seulement de sortir.

Les livres seront identifiés par un bandeau, comme l’an dernier, qui comprendra quelques mots pour évoquer l’opération, une brève description du roman et l‘âge recommandé pour les romans jeunesse. Comme l’an dernier, je noterai mon adresse e-mail pour laisser aux gens qui trouveraient mes livres la possibilité de me contacter (l’an dernier, une personne m’a recontactée suite à la découverte du Sang des papillons, de Vivian Lofiego, ça m’a fait ma journée !).

Les livres en partance :

 

Bref : ouvrez les yeux !

 

[2015] Gros bilan !

2015 vient de s’achever, 2016 arrive, alors puisque c’est traditionnel, hop hop hop :

Bonne et heureuse année 2016 !

Et avant de passer à la suite, il me faut vous remercier : merci de passer sur le blog, de prendre le temps de bouquiner les articles. Un énooorme merci à celles et ceux qui prennent le temps de laisser un petit mot ; j’adore papoter avec vous par commentaires interposés 🙂

Un peu de stats ?

Eh non, ça n’a pas changé. J’aime toujours autant les données chiffrées !

Côté lectures :

Mon compte de livres lus a été un poil moins sérieux que l’an dernier (trop de lectures nomades que j’ai oubliées de noter et que je redécouvre au fur et à mesure) mais, grâce à pléthore de lectures à bulles, j’ai allègrement passé le cap des 200 livres lus. Bigre ! Transports, finalement, je vous aime bien pour ça 🙂
Niveau chronique, ça suit presque… Puisque 2015 a représenté quelques 166 articles publiés (ça fait donc une moyenne de 3 articles par semaine). Sans surprise, le meilleur jour c’est le dimanche, vu qu’il y a les brèves de comptoir. D’ailleurs, à l’exception de deux dimanches, tous les week-ends ont été occupés par un article de news !
Si le nombre d’articles est inférieur à celui des chroniques c’est que, d’une part, je ne chronique pas tout et, d’autre part, je vous parle de certains titres dans les petits bilans mensuels (romans, albums, essais, bulles, tous confondus).

L’auteur le plus lu, cette année, est Charlotte Bousquet, avec 4 titres  (pas encore tous chroniqués) :

lune-et-l-ombre-2-forger-le-lien-charlotte-bousquet Adobe Photoshop PDF  mots-rumeurs-mots-cutter-charlotte-bousquet-stéphanie-rubini lune-et-l-ombre-3-briser-le-sort-charlotte-bousquet

Arrivent derrière Shannon Messenger (3 titres : Let the sky fall, Exil et Le Grand Brasier), Laurent Whale (2 titres : Les Pilleurs d’âmes et Les étoiles s’en balancent) et Samantha Bailly (2 titres tout pareil : Métamorphoses et Nos âmes jumelles).

Mes lectures ont été nettement plus diversifiées que l’an passé, l’imaginaire ne représentant plus que 40% du total, voyez-plutôt :

lectures-2015

Les séries :

Cette année, je n’ai entamé que 30 séries. Le « que » est aussi justifié que l’an passé, car en 2014, j’en avais entamé 3 de plus ! Sur ces 30 nouvelles séries, il y en a 2 sur la sellette et une en relecture. J’ai profité de 2015 pour avancer 15 séries (vu le nombre en cours, c’est une goutte d’eau dans l’océan, mais chuuut !) et j’en ai terminé 11 (dont deux attaquées en 2015 : vive les intégrales !). Et il faut aussi noter 8 abandons, avec des titres qui n’auront, décidément, pas trouvé grâce à mes yeux. Ça fait donc seulement 22 nouvelles séries, on progresse ! Et si on triche un peu avec les chiffres, on peut en tirer un taux de clôture de 50%, ce qui n’est pas si mal 🙂
Je dirais donc que ma résolution n°1  (à savoir « Poursuivre mes séries en cours, voire les finir avant d’en entamer plein de nouvelles !») a été – au moins – un peu suivie.

Les coups de cœur : 

coupdecoeurOn ne change pas une équipe qui gagne, c’est toujours le même pictogramme qui vous les signale. Il y a eu un peu moins de coups de cœur cette année, mais je retiendrai 2015 comme l’année des Outrepasseurs (de Cindy van Wilder), de La Horde du Contrevent (d’Alain Damasio) et de Véridienne (de Chloé Chevalier) côté romans. Côté B.D., ce sont Le Château des étoiles, Le Soufflevent et Bride Stories #6 qui m’ont marquée.
Et pour la première fois, un petit hors série pour The Wolf Among Us, un jeu vidéo qu’il est vraiment très très bien !

Les belles découvertes passées à un cheveu du coup de cœur :

Vraiment à un cheveu ou deux !

métamorphoses-samantha-bailly au-fer-rouge-marin-ledun  la-fille-aux-licornes-lenia-major red-queen-victoria-aveyard le-héron-de-guernica-antoine-choplin  une-vie-après-l-autre-kate-atkinson  même-pas-peur-ingrid-astier une-terre-d-ombre-ron-rash martyrs-2-oliver-peru  le-mystère-de-lucy-lost-michael-morpurgo  royaume-de-vent-et-de-colères-jean-laurent-del-socorro      il-loïc-le-borgne les-nuits-de-laitue-vanessa-barbara aeternia-2-l-envers-du-monde-gabriel-katz la-mort-est-une-femme-comme-les-autres-marie-pavlenkoles-maîtres-des-brisants-1-chien-de-la-lune-erik-l-homme  par-bonheur-le-lait-neil-gaiman-boulet  le-grand-brasier-gardiens-des-cités-perdues-3-shannon-messenger

 

Les intenses (ou moins intenses !) déceptions :

Malheureusement, parfois, ça ne marche pas. Détail ci-dessous !

ma-famille-normale-contre-les-zombies-villeminot-autret nos-faces-cachées-amy-harmon zombitions-aurélie-mendonça  spice-&-wolf-isuna-hasekura  divergent-raconté-par-quatre-veronica-roth  let-the-sky-fall-shannon-messenger  là-où-tombe-la-pluie-catherine-chanter u4-jules-carole-trébor   ostland-david-thomas  ne-regarde-pas-noa-torson-2-michelle-gagnon

Les challenges :

challenge-vapeur-et-feuilles-de-thé-small

J’ai arrêté de dire que j’en faisais moins, je suis trop joueuse pour ça. En 2015, j’ai donc participé à tout ça :
– l’ABC Imaginaire tenu par Ptitetrölle. Médaille d’or ratée avec 21 lectures sur 26 seulement (et un taaas de changements!) !
– les 52 semaines, toujours par Ptitetrölle, pour lequel j’ai lu 28 titres, m’amenant à 58 lectures.
Zombies challenge, par Cornwall, pour lequel j’ai lu 8 livres, vu une série et joué à un jeu !
– Je me suis inscrite au challenge Fin de série, tenu par Acr0. Je précise que j’ai déjà lu 3 titres sur ceux listés le jour de l’inscription ! Youpi !
En vrai, j’en ai fini d’autres, mais Acr0 ne compte pas les diptyques, alors je ne les mets pas là non plus. Détail statistique dans le point sur les séries, un peu plus haut !

Il y a aussi le challenge Steampunk Vapeur et feuilles de thé qui poursuit son bonhomme de chemin. L’an dernier vous avez été 17 à participer, pour 54 lectures. Cette année, on débute doucement, mais sûrement. Si l’aventure vous tente, vous pouvez toujours nous rejoindre !

Du côté du blog :

Sans surprise, ce sont les chroniques qui dominent mais cette année, il y a aussi eu quelques articles autres : j’ai commencé à vous parler de cinéma dans les petits bilans et j’ai partagé avec vous mon coup de cœur pour le jeu vidéo The Wolf Among Us – j’espère bien vous reparler bientôt d’autres jeux !

Un petit top des articles les plus consultés en 2015 ?

Mais l’article le plus commenté, en revanche, était celui du bilan de l’année 2014 🙂

Du côté des stats, le jour le plus actif a été le 20 août, soit le jour du premier article consacré au Ray’s Day. Mais, bizarrement, ce jour-là, c’est le tome 1 de Noa Torson qui a remporté vos clics, alors que l’article datait du 4 février !

Globalement, vous venez de Facebook, Livraddict, Twitter, le reader WordPress et… du lien du blog inséré sur Cristal de Fée ! Merci miss !

D’un point de vue géographique, vous venez de 62 pays en tout. En tête ? La France (85.5%), la Belgique (3.7%) et le Canada (2.3%), sans surprise !

Un petit top des commentateurs les plus actifs ? Lupa, Acr0, Solessor, La tête dans les livres et Mypianocanta. Merci infiniment, les filles !!!

Book Awards :

Idée piquée chez Bambi – on ne change pas les bonnes habitudes.
Le principe des Books Awards est très simple : à la fin de l’année, il suffit de nominer 1 à 3 titres par genre, dans les catégories que vous souhaitez. Vous pouvez attribuer une médaille aux titres – ce que j’ai fait, les titres sont classés dans l’ordre or/argent/bronze.

le-soufflevent-1-andoryss-colletteBD & bulles.
Le Soufflevent, tomes 1 et 2, Mel Andoryss et Colyandre.
Le Château des étoiles, tome 2, 1869 : La Conquête de l’espace, Alex Alice.
Les Royaumes du nord, Stéphane Melchior et Clément Oubrerie.

bride-stories-6-kaoru-moriManga.
Bride Stories #6, Kaoru Mori.
Erased #5, Kei Sanbe.
A Silent voice (série), Yoshitoki Oima.

même-pas-peur-ingrid-astierContemporaine.

Même pas peur, Ingrid Astier.
Le héron de Guernica, Antoine Choplin.
Les Nuits de laitue, Vanessa Barbara.

le-mystère-de-lucy-lost-michael-morpurgoRomans historiques.
Le Mystère de Lucy Lost, Michael Morpurgo.
Les Roses noires, Jane Thynne.
Le Secret de Tristan Sadler, John Boyne.

une-terre-d-ombre-ron-rashPolars, romans noirs, thrillers.
Une terre d’ombre, Ron Rash.
La Fabrique de doute, Paolo Bacigalupi.
Au fer rouge, Marin Ledun.

la-mort-est-une-femme-comme-les-autres-marie-pavlenkoFantastique. 
La Mort est une femme comme les autres, Marie Pavlenko.
Une vie après l’autre, Kate Atkinson.
Lune et l’Ombre (série), Charlotte Bousquet.

les-maîtres-des-brisants-1-chien-de-la-lune-erik-l-hommeScience-fiction. 
Les Maîtres des brisants, tome 1, Chien-de-la-Lune, Erik L’Homme.
Phobos, tome 1, Victor Dixen.
Les Pilleurs d’âmes, Laurent Whale.

red-queen-victoria-aveyardDystopies (parce que j’avais trop de monde en SF cette année !)
Red Queen, Victoria Aveyard.
June, tome 1, Le Souffle, Manon Fargetton.
In the end, Demitria Lunetta.

la-voie-des-rois-1-les-archives-de-roshar-brandon-sandersonFantasy.
La Voie des rois, partie 1 et 2, Brandon Sanderson.
Aeternia (série), Gabriel Katz.
Royaume de vents et de colères, Jean-Laurent Del Socorro.

les-outrepasseurs-2-la-reine-des-neiges-cindy-van-wilderUrban-fantasy.
Les Outrepasseurs (série), Cindy van Wilder.
Rue Farfadet, Raphaël Albert.
Étiquette et espionnage, Gail Carriger.

 

Pour les livres que j’aurais préféré éviter cette année, la catégorie des déceptions intenses suffira !

Quelques résolutions ? 

L’an dernier, j’en avais pris quatre et… je dirais qu’il y en a au moins deux qui ont été à peu près suivies (continuer plus de séries et abandonner quand ça me fait suer). Alors pour l’année prochaine… on prend les mêmes et on recommence !

Poursuivre mes séries en cours, voire les finir avant d’en entamer plein de nouvelles !
Taper plus dans ma PAL pour les titres qui y végètent depuis… trop longtemps et arrêter de papillonner : «Oh la jolie couverture !».
Lire en VO.
Abandonner carrément quand ma lecture me fait suer au lieu de me dire : «Oh, mais ça peut-être, à un moment, changer !».
Mais j’en ajoute une nouvelle : prendre plus de temps pour passer commenter vos articles de blogs. Actuellement, je les lis, mais je ne laisse pas de trace – faute de temps et d’inspiration. Espérons que 2016 m’en laisse un peu plus !

Voilà, on arrive (enfin) à la fin. Il ne me reste qu’à vous renouveler tous mes vœux pour 2016 !

Comment était 2015 en lectures, pour vous ?