Partagez #unlivrepourdemain !

Comme vous le savez sans doute, à moins de ne pas vivre en France ou de vivre en ermite, à la fin de la semaine (soit dimanche 23), se tiendra le premier tour des élections présidentielles. Où nous serons appelés à choisir entre 11 clowns candidats-on-ne-peut-plus-sérieux.
Et quand on voit la mentalité ambiante entre les 11 poulains sus-nommés, ça fait peur.

Mais, heureusement, on n’est pas obligés de subir en silence. On peut encore manifester (peut-être plus pour très longtemps, d’ailleurs), dire non, résister à sa manière. Après tout, la politique, à l’origine, ça ne désigne pas seulement cette vaste mascarade que l’on nous présente aujourd’hui. Non, la politique, c’est ce qui concerne les citoyens et leur façon de vivre ensemble. À nous, donc, d’avoir des comportements un peu plus citoyens que ce qu’on nous montre !

Le rapport avec un blog littéraire ? La littérature, évidemment.
La littérature jeunesse, plus précisément. Car celle-ci s’adresse à un adulte en formation, aborde, bien souvent, des thèmes que la littérature « pour adultes » n’aborde plus depuis bien longtemps, et accorde à ses sujets un traitement bien plus saillant que ne le fait sa consœur pour lecteurs plus âgés. En ajoutant à ce paramètre les notions de partage et d’engagement littéraire, le projet #unlivrepourdemain est né dans l’esprit de Tom (La Voix du Livre).

Le principe : lâcher dans la rue ou dans un espace public #unlivrepourdemain qui vous fait réfléchir et / ou vibrer. Un livre qui vous transporte et vous fait espérer quelque chose d’autre (personnellement ou collectivement).

Comment procéder :

  1. Choisissez votre livre ;
  2. Mettez un post-it dessus indiquant « À toi de partager #unlivrepourdemain » ;
  3. Lâchez votre livre dans l’espace public ou dans la rue ;
  4. Prenez une photo ;
  5. Partagez cette photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #unlivrepourdemain pour inciter les gens à faire la même chose.

Pour ma part, j’ai choisi de partager Le Regard des princes à minuit d’Erik L’Homme, un court recueil de nouvelles qui, lorsque je l’avais lu, m’avait regonflée à bloc. Chaque nouvelle met en avant une perle de sagesse mais incite aussi à se rebeller contre une société toujours plus abrutissante et abêtissante, à refuser la servitude moderne (aux médias et autres réseaux dits sociaux, par exemple) et à adopter un comportement plus citoyen.
Il sera largué aujourd’hui, équipé de son post-il réglementaire et d’un petit texte à l’intérieur :

Ce livre a été lâché dans l’espace public dans le cadre du projet #unlivrepourdemain. Ce projet invite chaque lecteur, quel qu’il soit, à laisser un livre quelque part qui, quelques jours avant les élections présidentielles, donne de l’espoir, fait réfléchir peut-être, en tout cas ouvre d’autres possibles.
Trois axes qui, pour moi, sous-tendent Le Regard des princes à minuit, un livre qui m’a fait vibrer, m’a donné envie de croire à une société meilleure et m’a fait espérer.
Toi qui as trouvé ce livre, tu es libre de le garder, mais tu peux aussi continuer de le faire voyager. Tu peux également lâcher dans la nature un autre livre de ton choix qui répond au projet et en partager une photo sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #unlivrepourdemain !

À vous de partager un livre pour demain !

[Résultats !] Happy anniversary !

Aujourd’hui, pas de brèves, car on a quelque chose à célébrer !

images-gateaux-anniversaire-p

Et une bougie de plus, une ! Voilà qui nous amène donc à la cinquième ! (Déjà ?!).

Comme tous les ans, j’aimerais remercier celles et ceux qui prennent le temps de lire ce blog et de laisser une petite trace de leur passage ! Merci !!
Sachez que tous vos commentaires sont lus avec plaisir – et si je n’y réponds pas, voyez-y un oubli bien involontaire !

Pour marquer le coup, je vous propose donc de remporter l’un des quatre titres ci-dessous, choisis parmi des titres que j’ai fortement appréciés – récemment ou non.

***

Comment participer ?

Le concours est ouvert du 21 au 31 août 2016 minuit, à la France (sauf mention contraire). Une seule participation par foyer (même nom, même adresse). Vous pouvez miser sur tous les lots mais, si le sort vous est favorable, vous ne pourrez en gagner qu’un.
Il vous suffit de remplir le formulaire correspondant au(x) lot(s) visé(s), en indiquant bien vos coordonnées complètes (qui seront supprimées à l’issue du concours).
Si vous n’indiquez pas de pseudonyme, vous acceptez que votre nom soit cité à l’affichage des résultats. 

Il va sans dire que les participations incomplètes ne seront pas prises en compte.
Vous trouverez des indices – voire les réponses – sur le blog.

Comment sait-on qu’on a gagné – ou perdu ?

Les résultats seront annoncés à partir du 03/09, sur le blog et la page Facebook du blog, avec le prénom et l’initiale du nom des gagnants, lesquels seront tirés au sort parmi les bonnes réponses (si vous souhaitez apparaître sous pseudonyme, précisez-le dans le formulaire, avec le pseudonyme choisi).
Les lots seront envoyés dans la foulée, soit par l’éditeur, soit par mes soins (et j’en profite pour signaler qu’une quelconque faille postale ne saurait nous être imputée).

Voilà, vous êtes parés, il ne vous reste qu’à découvrir les enjeux 🙂

*Lot n°1 : Le Cercle des jeunes élues, Sara B. Elfgren & Mats Strandberg*

le-cercle-des-jeunes-elues-sara-elfgren-mats-strandberg

Engelsfors. Petite ville suédoise déprimante, entourée d’immenses forêts. C’est la rentrée, et l’année commence fort : un élève est retrouvé mort dans les toilettes. Suicide ? C’est ce que tout le monde semble croire.
Tout le monde sauf 6 jeunes filles qui, par une inexplicable coïncidence vont se retrouver en pleine nuit, en pyjama, dans le parc d’attraction désaffecté, où elles ont été mystérieusement attirées. Il semblerait qu’elles soient vouées à travailler main dans la main, si elles ne veulent pas que leur bel avenir prometteur se transforme en bref et funeste destin. Unir leurs forces est désormais leur meilleure chance de survie… et leur pire cauchemar.

À l’occasion de la sortie de l’adaptation cinématographique et de la reprise de la série chez Fleuve noir, je mets en jeu mon exemplaire de ce roman – qui fut un énorme coup de cœur il y a 3 ans, à sa première parution !

Félicitations à Solessor !

*Lot n°2 : Dresseur de fantômes, Camille Brissot*

dresseur-de-fantômes-camille-brissot

Le monde a été redessiné par une série de catastrophes climatiques, les courants marins et les vents modifiés. Les anciennes cartes devenues obsolètes, les aventuriers pouvaient renaître… Pendant des années, Théophras et Valentine ont parcouru le monde pour le compte de riches employeurs, à la recherche de trésors et de pièces rares. Jusqu’au jour où Valentine est empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, son meilleur client. Réduite à l’état de fantôme, elle devient invisible aux yeux de tous sauf de Théophras. Aidés par le capitaine Peck, propriétaire du plus grand bateau à aubes du monde, et par la troupe du célèbre AeroCircus, flottille hétéroclite de ballons et de dirigeables, les deux amants se lancent dans une impitoyable quête de vérité… et de vengeance !

Une découverte récente, mais non moins enthousiasmante !

Félicitations à Camille !

*Lot n°3 : Gardien des cités perduestome 4, Les Invisibles, Shannon Messenger*

les-invisibles-gardiens-des-cités-perdues-4-shannon-messenger

Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes. Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Voilà un tome que je n’ai pas encore lu, mais si vous êtes familiers de ce blog, vous savez que cette série fait partie de mes séries favorites ! Je compte donc sur l’auteur pour offrir à ses personnages toujours plus d’aventures hautes en couleur.

Félicitations à Mypianocanta !

*Lot n°4 : Les Nuits de laitue, Vanessa Barbara*

les-nuits-de-laitue-vanessa-barbara

Un premier roman coup de cœur de la rentrée littéraire 2015 !

Félicitations à MarieJuliet !

 

À vous de jouer !

[Ray’s Day] BookGO !

Cette année, comme les deux années précédentes, le 22 août sera le jour du Ray’s Day (petit clic sur le mot-clef en pied de page pour voir ce que j’avais fait les autres années – mais rien de révolutionnaire par rapport à 2015).
L’initiative a été lancée par Neil Jomunsi pour célébrer la mémoire de Ray Bradbury (qui aurait fêté un nouvel anniversaire ce jour-là), mais surtout pour célébrer la lecture, les lecteurs, les livres et leurs auteurs, informellement mais toujours avec passion.

save-the-date-books-1024x643

Voici ce qu’il en dit :

« Pourquoi ne pas consacrer cette belle journée du 22 août à la lecture ? Hors de question de la décréter journée internationale de quoi que ce soit, tournons ces dérives commerciales en ridicule et profitons-en juste pour célébrer le Ray’s Day d’une manière qui aurait plu à l’auteur, comme une grande fête d’anniversaire dans le jardin avec ballons et tartes aux myrtilles.

Il s’agirait d’une journée pour fêter la lecture, quel que soit le support : pas de gue-guerre papier VS numérique ; ce qui compte, ce sont les histoires, leurs auteurs et les lecteurs. Tout le monde est invité, à condition de respecter les copains. Ensuite, hors de question d’en faire un prétexte au business et au commercial : le 22 août doit être le jour où la lecture s’offre et se partage gratuitement et librement. Les auteurs pourront poster sur leur site une nouvelle inédite, ou offrir l’un de leurs livres seulement l’espace d’une journée, ou faire une lecture sur Youtube en direct, toutes les idées les plus folles sont autorisées et même fortement conseillées. Les éditeurs, eux, peuvent également proposer l’un de leurs livres gratuitement toute la journée, solliciter leurs auteurs, offrir des goodies ou imaginer des initiatives inventives pour promouvoir l’acte de lire sans tomber dans le commercial. Les librairies et les bibliothèques pourront organiser des lectures ou des rencontres. Enfin, les lecteurs ne seront pas en reste et seront invités à partager leur livre préféré, à se raconter, à faire partager leur expérience via les blogs et les réseaux sociaux. »

Vous avez envie de participer mais vous manquez d’idées ? Allez en piocher quelques-unes ici.
Vous voulez participer ? Identifiez vos participations sur les réseaux avec le hashtag #RaysDay !

Le Ray’s Day 2016 by Encres & Calames :

Les deux années précédentes, j’avais semé des livres voyageurs et je ne compte pas changer d’idée.

Cette année, je lance donc un BookGO : sauf qu’au lieu d’aller traquer le Pokémon, vous irez chercher des bouquins à Paris – l’un n’empêchant, évidemment, pas l’autre. Avec un peu de chance, vous pourrez remplir une ou deux cases de votre bibliokédex et/ou de votre Pokédex ?

Comment ça se passe ?

À chaque dépôt, les coordonnées GPS (ou, au pire, la description de l’endroit) seront révélées sur Twitter, sur mon compte. Dans l’idéal, j’aurais aimé viser les spots Pokémonesques, mais on me souffle dans l’oreillette que c’est impossible – du moins ça l’est au moment où je prépare cet article, alors que le jeu vient seulement de sortir.

Les livres seront identifiés par un bandeau, comme l’an dernier, qui comprendra quelques mots pour évoquer l’opération, une brève description du roman et l‘âge recommandé pour les romans jeunesse. Comme l’an dernier, je noterai mon adresse e-mail pour laisser aux gens qui trouveraient mes livres la possibilité de me contacter (l’an dernier, une personne m’a recontactée suite à la découverte du Sang des papillons, de Vivian Lofiego, ça m’a fait ma journée !).

Les livres en partance :

 

Bref : ouvrez les yeux !

 

[2015] Gros bilan !

2015 vient de s’achever, 2016 arrive, alors puisque c’est traditionnel, hop hop hop :

Bonne et heureuse année 2016 !

Et avant de passer à la suite, il me faut vous remercier : merci de passer sur le blog, de prendre le temps de bouquiner les articles. Un énooorme merci à celles et ceux qui prennent le temps de laisser un petit mot ; j’adore papoter avec vous par commentaires interposés 🙂

Un peu de stats ?

Eh non, ça n’a pas changé. J’aime toujours autant les données chiffrées !

Côté lectures :

Mon compte de livres lus a été un poil moins sérieux que l’an dernier (trop de lectures nomades que j’ai oubliées de noter et que je redécouvre au fur et à mesure) mais, grâce à pléthore de lectures à bulles, j’ai allègrement passé le cap des 200 livres lus. Bigre ! Transports, finalement, je vous aime bien pour ça 🙂
Niveau chronique, ça suit presque… Puisque 2015 a représenté quelques 166 articles publiés (ça fait donc une moyenne de 3 articles par semaine). Sans surprise, le meilleur jour c’est le dimanche, vu qu’il y a les brèves de comptoir. D’ailleurs, à l’exception de deux dimanches, tous les week-ends ont été occupés par un article de news !
Si le nombre d’articles est inférieur à celui des chroniques c’est que, d’une part, je ne chronique pas tout et, d’autre part, je vous parle de certains titres dans les petits bilans mensuels (romans, albums, essais, bulles, tous confondus).

L’auteur le plus lu, cette année, est Charlotte Bousquet, avec 4 titres  (pas encore tous chroniqués) :

lune-et-l-ombre-2-forger-le-lien-charlotte-bousquet Adobe Photoshop PDF  mots-rumeurs-mots-cutter-charlotte-bousquet-stéphanie-rubini lune-et-l-ombre-3-briser-le-sort-charlotte-bousquet

Arrivent derrière Shannon Messenger (3 titres : Let the sky fall, Exil et Le Grand Brasier), Laurent Whale (2 titres : Les Pilleurs d’âmes et Les étoiles s’en balancent) et Samantha Bailly (2 titres tout pareil : Métamorphoses et Nos âmes jumelles).

Mes lectures ont été nettement plus diversifiées que l’an passé, l’imaginaire ne représentant plus que 40% du total, voyez-plutôt :

lectures-2015

Les séries :

Cette année, je n’ai entamé que 30 séries. Le « que » est aussi justifié que l’an passé, car en 2014, j’en avais entamé 3 de plus ! Sur ces 30 nouvelles séries, il y en a 2 sur la sellette et une en relecture. J’ai profité de 2015 pour avancer 15 séries (vu le nombre en cours, c’est une goutte d’eau dans l’océan, mais chuuut !) et j’en ai terminé 11 (dont deux attaquées en 2015 : vive les intégrales !). Et il faut aussi noter 8 abandons, avec des titres qui n’auront, décidément, pas trouvé grâce à mes yeux. Ça fait donc seulement 22 nouvelles séries, on progresse ! Et si on triche un peu avec les chiffres, on peut en tirer un taux de clôture de 50%, ce qui n’est pas si mal 🙂
Je dirais donc que ma résolution n°1  (à savoir « Poursuivre mes séries en cours, voire les finir avant d’en entamer plein de nouvelles !») a été – au moins – un peu suivie.

Les coups de cœur : 

coupdecoeurOn ne change pas une équipe qui gagne, c’est toujours le même pictogramme qui vous les signale. Il y a eu un peu moins de coups de cœur cette année, mais je retiendrai 2015 comme l’année des Outrepasseurs (de Cindy van Wilder), de La Horde du Contrevent (d’Alain Damasio) et de Véridienne (de Chloé Chevalier) côté romans. Côté B.D., ce sont Le Château des étoiles, Le Soufflevent et Bride Stories #6 qui m’ont marquée.
Et pour la première fois, un petit hors série pour The Wolf Among Us, un jeu vidéo qu’il est vraiment très très bien !

Les belles découvertes passées à un cheveu du coup de cœur :

Vraiment à un cheveu ou deux !

métamorphoses-samantha-bailly au-fer-rouge-marin-ledun  la-fille-aux-licornes-lenia-major red-queen-victoria-aveyard le-héron-de-guernica-antoine-choplin  une-vie-après-l-autre-kate-atkinson  même-pas-peur-ingrid-astier une-terre-d-ombre-ron-rash martyrs-2-oliver-peru  le-mystère-de-lucy-lost-michael-morpurgo  royaume-de-vent-et-de-colères-jean-laurent-del-socorro      il-loïc-le-borgne les-nuits-de-laitue-vanessa-barbara aeternia-2-l-envers-du-monde-gabriel-katz la-mort-est-une-femme-comme-les-autres-marie-pavlenkoles-maîtres-des-brisants-1-chien-de-la-lune-erik-l-homme  par-bonheur-le-lait-neil-gaiman-boulet  le-grand-brasier-gardiens-des-cités-perdues-3-shannon-messenger

 

Les intenses (ou moins intenses !) déceptions :

Malheureusement, parfois, ça ne marche pas. Détail ci-dessous !

ma-famille-normale-contre-les-zombies-villeminot-autret nos-faces-cachées-amy-harmon zombitions-aurélie-mendonça  spice-&-wolf-isuna-hasekura  divergent-raconté-par-quatre-veronica-roth  let-the-sky-fall-shannon-messenger  là-où-tombe-la-pluie-catherine-chanter u4-jules-carole-trébor   ostland-david-thomas  ne-regarde-pas-noa-torson-2-michelle-gagnon

Les challenges :

challenge-vapeur-et-feuilles-de-thé-small

J’ai arrêté de dire que j’en faisais moins, je suis trop joueuse pour ça. En 2015, j’ai donc participé à tout ça :
– l’ABC Imaginaire tenu par Ptitetrölle. Médaille d’or ratée avec 21 lectures sur 26 seulement (et un taaas de changements!) !
– les 52 semaines, toujours par Ptitetrölle, pour lequel j’ai lu 28 titres, m’amenant à 58 lectures.
Zombies challenge, par Cornwall, pour lequel j’ai lu 8 livres, vu une série et joué à un jeu !
– Je me suis inscrite au challenge Fin de série, tenu par Acr0. Je précise que j’ai déjà lu 3 titres sur ceux listés le jour de l’inscription ! Youpi !
En vrai, j’en ai fini d’autres, mais Acr0 ne compte pas les diptyques, alors je ne les mets pas là non plus. Détail statistique dans le point sur les séries, un peu plus haut !

Il y a aussi le challenge Steampunk Vapeur et feuilles de thé qui poursuit son bonhomme de chemin. L’an dernier vous avez été 17 à participer, pour 54 lectures. Cette année, on débute doucement, mais sûrement. Si l’aventure vous tente, vous pouvez toujours nous rejoindre !

Du côté du blog :

Sans surprise, ce sont les chroniques qui dominent mais cette année, il y a aussi eu quelques articles autres : j’ai commencé à vous parler de cinéma dans les petits bilans et j’ai partagé avec vous mon coup de cœur pour le jeu vidéo The Wolf Among Us – j’espère bien vous reparler bientôt d’autres jeux !

Un petit top des articles les plus consultés en 2015 ?

Mais l’article le plus commenté, en revanche, était celui du bilan de l’année 2014 🙂

Du côté des stats, le jour le plus actif a été le 20 août, soit le jour du premier article consacré au Ray’s Day. Mais, bizarrement, ce jour-là, c’est le tome 1 de Noa Torson qui a remporté vos clics, alors que l’article datait du 4 février !

Globalement, vous venez de Facebook, Livraddict, Twitter, le reader WordPress et… du lien du blog inséré sur Cristal de Fée ! Merci miss !

D’un point de vue géographique, vous venez de 62 pays en tout. En tête ? La France (85.5%), la Belgique (3.7%) et le Canada (2.3%), sans surprise !

Un petit top des commentateurs les plus actifs ? Lupa, Acr0, Solessor, La tête dans les livres et Mypianocanta. Merci infiniment, les filles !!!

Book Awards :

Idée piquée chez Bambi – on ne change pas les bonnes habitudes.
Le principe des Books Awards est très simple : à la fin de l’année, il suffit de nominer 1 à 3 titres par genre, dans les catégories que vous souhaitez. Vous pouvez attribuer une médaille aux titres – ce que j’ai fait, les titres sont classés dans l’ordre or/argent/bronze.

le-soufflevent-1-andoryss-colletteBD & bulles.
Le Soufflevent, tomes 1 et 2, Mel Andoryss et Colyandre.
Le Château des étoiles, tome 2, 1869 : La Conquête de l’espace, Alex Alice.
Les Royaumes du nord, Stéphane Melchior et Clément Oubrerie.

bride-stories-6-kaoru-moriManga.
Bride Stories #6, Kaoru Mori.
Erased #5, Kei Sanbe.
A Silent voice (série), Yoshitoki Oima.

même-pas-peur-ingrid-astierContemporaine.

Même pas peur, Ingrid Astier.
Le héron de Guernica, Antoine Choplin.
Les Nuits de laitue, Vanessa Barbara.

le-mystère-de-lucy-lost-michael-morpurgoRomans historiques.
Le Mystère de Lucy Lost, Michael Morpurgo.
Les Roses noires, Jane Thynne.
Le Secret de Tristan Sadler, John Boyne.

une-terre-d-ombre-ron-rashPolars, romans noirs, thrillers.
Une terre d’ombre, Ron Rash.
La Fabrique de doute, Paolo Bacigalupi.
Au fer rouge, Marin Ledun.

la-mort-est-une-femme-comme-les-autres-marie-pavlenkoFantastique. 
La Mort est une femme comme les autres, Marie Pavlenko.
Une vie après l’autre, Kate Atkinson.
Lune et l’Ombre (série), Charlotte Bousquet.

les-maîtres-des-brisants-1-chien-de-la-lune-erik-l-hommeScience-fiction. 
Les Maîtres des brisants, tome 1, Chien-de-la-Lune, Erik L’Homme.
Phobos, tome 1, Victor Dixen.
Les Pilleurs d’âmes, Laurent Whale.

red-queen-victoria-aveyardDystopies (parce que j’avais trop de monde en SF cette année !)
Red Queen, Victoria Aveyard.
June, tome 1, Le Souffle, Manon Fargetton.
In the end, Demitria Lunetta.

la-voie-des-rois-1-les-archives-de-roshar-brandon-sandersonFantasy.
La Voie des rois, partie 1 et 2, Brandon Sanderson.
Aeternia (série), Gabriel Katz.
Royaume de vents et de colères, Jean-Laurent Del Socorro.

les-outrepasseurs-2-la-reine-des-neiges-cindy-van-wilderUrban-fantasy.
Les Outrepasseurs (série), Cindy van Wilder.
Rue Farfadet, Raphaël Albert.
Étiquette et espionnage, Gail Carriger.

 

Pour les livres que j’aurais préféré éviter cette année, la catégorie des déceptions intenses suffira !

Quelques résolutions ? 

L’an dernier, j’en avais pris quatre et… je dirais qu’il y en a au moins deux qui ont été à peu près suivies (continuer plus de séries et abandonner quand ça me fait suer). Alors pour l’année prochaine… on prend les mêmes et on recommence !

Poursuivre mes séries en cours, voire les finir avant d’en entamer plein de nouvelles !
Taper plus dans ma PAL pour les titres qui y végètent depuis… trop longtemps et arrêter de papillonner : «Oh la jolie couverture !».
Lire en VO.
Abandonner carrément quand ma lecture me fait suer au lieu de me dire : «Oh, mais ça peut-être, à un moment, changer !».
Mais j’en ajoute une nouvelle : prendre plus de temps pour passer commenter vos articles de blogs. Actuellement, je les lis, mais je ne laisse pas de trace – faute de temps et d’inspiration. Espérons que 2016 m’en laisse un peu plus !

Voilà, on arrive (enfin) à la fin. Il ne me reste qu’à vous renouveler tous mes vœux pour 2016 !

Comment était 2015 en lectures, pour vous ?

[Jeu vidéo] The Wolf Among Us

Une fois n’est pas coutume, on va causer jeu vidéo sur ce blog. Jeu vidéo SFFF s’il vous plaît, puisqu’on va parler de :

Bon, avant de parler classification, parlons type de jeu. Il s’agit d’un jeu point-and-click (pointer et cliquer chez Molière). Quoi qu’est-ce ? En gros, l‘écran de jeu vous présente les actions réalisables par le personnage et c’est le joueur qui pointe le curseur sur l’action choisie et la valide en cliquant (vous voyez Les Sims ? Eh bien c’est pareil. Mais un poil plus violent). Cela permet en général d’interagir avec l’environnement – mais là, pas tant que ça, vu que c’est surtout sur les dialogues que ça se joue.
Ici, suivant les choix que vous effectuez, le jeu évolue de différentes manières. Dès que vous interagissez avec un personnage, vous avez le choix entre différentes réponses à lui apporter. Exemple :

Bigby et sa franchise légendaire en pleine action !

Il faut donc bien réfléchir avant de choisir, car la façon dont les dialogues sont conduits ou les actions effectuées influe sur la suite ! À cela s’ajoutent des actions contextuelles (quick time events) dans des cinématiques : suivant la réussite – ou non ! – la suite du jeu évolue encore… Ici ce sont surtout les combats qui bénéficient de cette façon de jouer et il faut être rapide – un coup de hache est vite arrivé, croyez-en mon expérience.

L’histoire comporte cinq épisodes (puisque le jeu est sorti, initialement, en épisodes) : Faith, Smoke & Mirrors, A Crooked Mile, In Sheep’s Clothing et Cry Wolf, au fil desquels l’enquête progresse.
En prenant son temps (et en s’autorisant à mettre pause de temps en temps pour les choix les plus cruciaux…), il y en a pour une bonne douzaine d’heures de jeu environ. Voilà pour une présentation pratique.

Alors, ils sont pas beaux, ces graphismes ?

♠♠♠

Donc, The Wolf Among Us est un jeu SFFF puisqu’on nage dans un univers de fantasy urbaine super bien foutu et sombre à souhait – le jeu n’est absolument pas tout public, notez bien.

Il était une fois des personnages de contes (les Fables), chassés de leurs Royaumes respectifs par un terrible ennemi (l’Adversaire) et exilés à … New-York, dans le Bronx, dans les années 80. Là, sous la houlette du roi Cole, les fables ont remonté leur société et vivent tranquillement (ou presque) à Fabletown, au milieu des humains (les Mundanes ou Communs dans le jeu).
Quand on est Cendrillon, ça va. Mais quand on est un un troll, c’est plus compliqué. Les Fables usent et abusent donc du Glamour (vendu à prix d’or par les sorcières) pour dissimuler les apparences les moins humanoïdes (et les plus repoussantes). Pour ceux qui ne peuvent pas (ou ne veulent pas) utiliser de glamour, il reste la Ferme, sorte de résidence pour Fables asociales, perdue à la campagne (et perçue comme une sorte de prison).
Le jeu mêle donc personnages de contes classiques (La Belle et la Bête, les trois petits cochons, Jack…) et personnages issus du folklore populaire (trolls et sorcières, figures de légende comme Bloody Mary…) dans un mélange très réussi.

TWAU-characters

Un petit panel de personnages principaux. Devinez qui est qui ?

Voilà pour le décor. Le pitch, maintenant.

On joue le shérif de Fabletown, un certain Bigby Wolf (pour Big Bad Wolf), chargé de protéger la communauté. Un beau mec badass et super grognon qui, si vous n’y prêtez pas attention, aura plutôt tendance à mettre les pieds dans le plat (ou, de préférence, dans la figure du suspect), tout en fumant comme un pompier et en jurant comme un charretier – brut de décoffrage, l’ami Bigby.
Bigby, donc, est appelé pour régler un problème de violence conjugale (croit-on). Il trouve en fait le Bûcheron (Woody de son petit nom) occupé à se disputer violemment avec une prostituée nommée Faith. La dispute implique un coquard, de l’hémoglobine, beaucoup de mobilier en voie de destruction et une hache magique, pour vous donner le ton. Vous êtes chargés d’y mettre de l’ordre, manu militari s’il le faut – et il le faut. Mais on sent assez vite qu’il y a anguille sous roche, car Faith élude gentiment toutes les questions… C’est un peu bizarre et ça sent le moisi, cette affaire.
Or, ça ne rate pas : quelques heures plus tard, la tête de Faith est sur le perron de Bigby… (J’avais dit que ce n’était pas tout public !). Bigby est donc chargé par Snow (adjointe au maire, le charmant Ichabod Crane) d’enquêter et de rétablir le calme dans la petite communauté des fables, tout ça avant que les humains ne fourrent leur grand nez dans ce qui ne les regarde pas. Et l’affaire est loin, très loin d’être simple ! Je n’en dis pas plus car l’histoire est très complexe et, surtout, dépend en partie des choix que vous allez faire.

♠♠♠

 Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un coup de cœur pour un jeu – il faut dire coupdecoeurque vu ce que je joue, c’est pas difficile. Mais j’ai vraiment adoré ce jeu ! À tel point que j’y ai joué avec parcimonie, pour être sûre de ne pas le finir trop vite.

L’univers est vraiment extraordinaire : les personnages de divers contes se mêlent judicieusement et on essaie de deviner le plus vite possible qui est qui, tout en appréciant les cross-over effectués. Au fil du jeu, on débloque des extraits du Livre des Fables, qui révèle des éléments sur les personnages, objets ou lieux rencontrés, ce qui permet de mieux situer les uns et les autres (voire de réfléchir à certaines situations), tout en appréciant la façon dont leur rôle a été revu et leurs relations repensées. Si Snow est devenue adjointe au maire, tout le monde n’a pas aussi bien réussi sa reconversion ; attendez-vous à quelques surprises !

L’enquête est extrêmement bien troussée ; le fait de pouvoir choisir plus ou moins la façon dont Bigby va mener ses investigations induit un suspens qui ne se dément jamais (à la première partie, du moins ; à la suivante, on sait déjà tout !). De plus, les éléments s’agencent vraiment à la façon d’un puzzle et l’enquête opère plusieurs revirements : on croit avoir tout compris, mais on s’aperçoit finalement qu’on est encore bien loin du compte. En plus, il y a pas mal de twists qui vous laisseront sur des charbons ardents, suivant le moment où vous décidez de quitter la partie – mention spéciale à la fin du chapitre 1, par exemple !

Au niveau gameplay, le jeu se prend facilement en main… vu qu’il suffit de cliquer et, de temps en temps, appuyer sur quelques touches ciblées. Toutefois, si vous n’êtes pas trop doué (qui plus est avec un clavier Qwerty), le game-over est vite arrivé – donc dans les cinématiques, on peut donc sentir une petite pointe de stress pas désagréable.

N’allez pas croire que l’enquête est pré-mâchée : même si la trame principale a peu d’amplitude, il faut quand même pas mal réfléchir pour pouvoir faire les bons choix et suivre le bon déroulement de l’enquête. Vous aurez quelques dilemmes à résoudre, comme déterminer quel personnage on va aider en premier (sachant que l’un est mourant et l’autre est en train de se faire agresser) ou quelle sanction on applique à tel ou tel personnage (serez-vous un shérif juste ou totalement amoral ?).
Comme je le disais, le jeu n’est pas vraiment tout public : il y a de la baston à tous les coins de rue (ou presque) et l’ami Bigby peut se montrer un poil borderline (mais c’est pour ça qu’on l’aime !). De plus, il y a quelques scènes un peu gores, impliquant des litres de sang et des armes à des endroits peu conventionnels (rassurez-vous : pas tant que ça. Mais j’ai fermé les yeux au moins une fois).
Les actions contextuelles sont hyper dynamiques et cassent le rythme parfois un peu indolent de l’enquête . Il faut dire que Bigby n’est pas un as du volant et ne court qu’en cas d’extrême urgence (souvent à poils, d’ailleurs) : question rythme, le jeu est donc bien équilibré – même si la conclusion est un tout petit peu trop calme comparée à ce qui la précède !

TWAU-baston

Ça se castagne sec, à Fabletown.

L’ambiance est hyper noire et ça se ressent au niveau des graphismes (superbes au demeurant). Les couleurs sont plutôt sombres, on circule pas mal de nuit, il pleut assez souvent et on erre dans les bas-fonds de Fabletown : les ruelles sont crasseuses, les immeubles semblent déglingués et la palme revient à l’appartement de Bigby, une garçonnière aussi moche qu’elle est spartiate. Mais les dessins façon bande-dessinée (cel-shading pour les puristes) sont aussi super soignés, les jeux de lumière bien choisis : honnêtement, le générique était à peine fini que je savais déjà que ça allait me plaire. Tout ça est souligné par la musique qui se marie à merveille aux ambiances (Jared Emerson-Johnson a donc fait du bon boulot avec la BO). Notez, au passage, que le doublage des personnages est fabuleux (vous pouvez jouer les yeux fermés et les reconnaître à leurs voix et dictions sans problème). Pour les gens allergiques à l’anglais, on peut même installer un patch qui traduit les sous-titres (quoi que ce soit tout à fait jouable sans). Elle est pas belle, la vie ? (En revanche, je n’ai pas réussi à changer le clavier même avec Alt+Shift, donc si quelqu’un veut bien éclairer ma lanterne sur ce point, je prends. Ça m’aurait sûrement éviter de me faire trancher !)

Si l’enquête est un peu conventionnelle (pas besoin de se creuser la cervelle pour les indices, on vous les indique aimablement ^^ ), ce sont surtout les choix à opérer qui font de The Wolf Among Us un très bon jeu. Serez-vous un Bigby probe ? Ou passerez-vous totalement du côté obscur de la Force ? À vous de voir !
Petit point sympathique : au fil des choix moraux effectués, vous avez accès aux statistiques de jeu des autres joueurs de la communauté… c’est parfois intéressant pour comparer les façons de jouer ! Elles se complètent, à la fin, par un récapitulatif des choix que vous avez effectués en fonction des personnages en face de vous. Mettons : « Vous avez choisi de mentir à la Bête » ; « Vous avez occis X. » et autres joyeusetés. Vraiment sympa !

Le petit point bonus (par lequel j’aurais peut-être dû commencer !). The Wolf Among Us est adapté de la série de comics Fables, scénarisée par Bill Willingham, dessinée par Lan Medina et Mark Buckingham et éditée par Vertigo. Vous l’avez lue ? Pas de panique. Le jeu est une préquelle à la série, pas (trop) de risque de spoilers, donc ! Si les dessins ne sont pas exactement les mêmes (du moins au premier tome), c’est tout de même très fidèle et on retrouve aussi le caractère bien tranché des différents personnages.

En somme, voilà un jeu vidéo comme j’aimerais en dégoter (au passage, merci à celui qui m’a fait découvrir la perle 🙂 ) plus souvent : l’histoire est bonne, le mode de jeu ne nécessite pas d’être un pro-gamer accompli et le tout est servi par des graphismes et une musique sublime !

Envie de voir à quoi ça ressemble ? Bob Lennon a consacré une série de vidéos au jeu. Gare aux spoilers ! (Et contrairement à ce qu’il dit, ce n’est pas si calme que ça !).

The Wolf Among Us, TellTale Games, 2013.
Adapté des comics Fables, Bill Willingham, Lan Medina & Mark Buckingham (Vertigo).

Happy new year ! [Résultats du concours]

Mais que le temps passe vite ! J’ai l’impression que c’était il y a seulement quelques mois que je rédigeais l’article de l’année dernière sur le même sujet !

images-gateaux-anniversaire-p

Je ne vais pas vous refaire l’historique, il a été fait ici. Mais je vais quand même en profiter pour vous remercier de vos petits mots, de vos passages et des échanges enrichissants que l’on a pu avoir 🙂

Passons donc aux choses sérieuses ! Comme l’an passé, je vous propose de fêter la nouvelle bougie (la quatrième !) avec un petit concours truffé de découvertes SFFF – évidemment.

 

Comment participer ?

Le concours est ouvert du 23 au 31 août 2015 minuit, à la France (sauf mention contraire : pour le lot n°3). Une seule participation par foyer (même nom, même adresse). Vous pouvez jouer pour tous les lots mais, si le sort vous est favorable, vous ne pourrez en gagner qu’un !
Il vous suffit de remplir le formulaire correspondant au(x) lot(s) visé(s), en indiquant bien vos coordonnées complètes (qui seront supprimées à l’issue du concours). Si vous n’indiquez pas de pseudonyme, vous acceptez que votre nom soit cité à l’affichage des résultats. 

Il va sans dire que les participations incomplètes ne seront pas prises en compte !

Comment sait-on qu’on a gagné – ou perdu ?

Les résultats seront annoncés à partir du 03/09, sur le blog et la page Facebook du blog, avec le prénom et l’initiale du nom des gagnants, lesquels seront tirés au sort (si vous souhaitez apparaître sous pseudonyme, précisez-le dans le formulaire, avec le pseudonyme choisi).
Les lots seront envoyés dans la foulée, soit par l’éditeur, soit par mes soins (et j’en profite pour signaler qu’une quelconque faille postale ne saurait nous être imputée).

Voilà, vous êtes parés, il ne vous reste qu’à découvrir les enjeux !

* Lot n°1 : La Traque, de Gabriel Katz  *

 

Cet exemplaire est très spécial !

Vous trouverez de quoi vous aider à répondre aux questions ici.

  • Quel est le titre de la dernière série en date de Gabriel Katz ? Il s’agit de la série Aeternia, dont le second tome vient de sortir. 
  • Quel est le talent aussi rare que précieux de Karib ? Karib est un inestimable mage découvreur de caves.
  • Quels sont les prénoms des trois protagonistes de ce roman (La Traque) ? Les protagonistes se nomment Olen, Nils et Karib. 

Félicitations à Regina S. !

* Lot n°2 : Étiquette et Espionnage, de Gail Carriger *

étiquette-et-espionnage-le-pensionnat-de-mlle-géraldine-1-gail-carriger

Vous trouverez de quoi vous aider à répondre aux questions ici.

  • Quel est le titre de la première série de Gail Carriger traduite en France ? C’est Le Protectorat de l’ombrelle connue aussi sous le titre alternatif Une aventure d’Alexia Tarabotti.
  • Quel personnage de l’autre série croise-t-on au pensionnat ? On y croise Geneviève Lefoux et Sidheag Maccon.
  • Quel est le nom complet du Pensionnat qu’intègre Sophronia ? Sophronia intègre le Pensionnat de Mlle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de qualité. 

Félicitations à Lady K. !

* Lot n°3 : L’Éveil, de Diane Duane ; éd. Lumen * 

Wizards-3-L-éveil-Diane-Duane

Vous trouverez de quoi vous aider à répondre aux questions ici et .

  • En quelle année cette série est-elle parue aux États-Unis ? La série est parue en 1983.
  • Comment s’appelle le langage magique qu’utilisent Nita et Kit ? Ils utilisent le Discours.
  • Quel est le prénom de la jeune sœur de Nita ? La petite sœur se nomme Dairine. 

Félicitations à Derufin !

* Lot n° 4 : Erased #1, Kei Sanbe ; éd. Ki-oon *

erased-1-kei-sanbe

Vous trouverez de quoi vous aider à répondre à certaines questions ici.

  • Quel est le travail de Satoru ? Satoru est livreur de pizzas. 
  • Qui a traduit Erased en français ? C’est David Le Quéré.
  • A ce jour, combien de tomes d’Erased sont-ils disponibles en français ? 5 tomes sont actuellement disponibles.

Félicitations à Camille !

À vous de jouer !

[Ray’s Day] Tag : Spécial PAL

save-the-date-books-1024x643

Cette année, pour le Ray’s Day, pas d’article spécial. En revanche, j’ai vu passer ce tag chez Mypianocanta et je lui pique donc l’idée !
Objectif : présenter sa pile à lire, PAL pour les intimes, soit les livres qu’on possède, qu’on aimerait lire, mais qu’on n’a pas encore lus.

Les blogueurs sont généralement des gens super organisés, avec une partie de la bibliothèque totalement dédiée à la PAL mais, manifestement, il doit me manquer un gène. Ma bibliothèque étant organisée selon un classement extrêmement rigoureux et tout à fait bibliothéconomique (« Dis voir, tu rentrerais pas là, toi ? Parfait ! »), ma PAL se balade dans les diverses étagères. Ce tag vous donnera un petit aperçu (sans photos, parce qu’il fait nuit et que la luminosité est donc assez mauvaise !).

Et voici les questions !

1- un livre dont vous ne savez pas de quoi il parle ? Ma foi, non.

2- un livre depuis plus d’un an ? La Femme à la clef, emprunté l’année dernière. Oops!

3- un tome 2 ? Phénoménale, le deuxième volume de La Balance Brisée, une série de Lise Syven.

phénoménale-la-balance-brisée-2-lise-syven

4- plusieurs livres d’une même série ? J’ai les 3 premiers tomes de la série Kate Daniels d’Ilona Andrews.

morsure-magique-kate-daniels-1-ilona-andrews

5- un classique ? Les Contes cruels de Villiers de L’Isle-Adam (mais c’est un peu triché, je les ai déjà lus il y a … longtemps !)

6- un livre qui vous fait très, très envie ? La Voie des rois partie 2 !

7- un livre que vous gardez pour le lire pendant une période précise (grandes vacances, Noël… ) ? Éventuellement Les Contes de Beedle le Barde, vers Noël.

8- un livre que vous avez prêté sans l’avoir lu ? Eh bien non !

9- un poche ? S’il n’y en avait qu’un xD J’ai Leçons du monde fluctuant, de Jérôme Noirez.

10- un livre dont vous aviez complètement oublié l’existence ? Non plus ^^

11- votre prochaine lecture (promis, juré !) ? Évidemment qu’elle y est 😀 !

12- un Pocket Jeunesse (ben vi vu d’où vient le tag 😉 ) ? La Prophétie du Paladin, de Mark Frost.

13- un livre que personne n’a aimé, du coup vous avez un peu moins hâte de le lire ? En fait, c’est l’inverse : j’ai un livre que, manifestement, personne n’a aimé (puisque la série a cessé d’être traduite), mais ça ne fait que me donner plus envie de le lire ! C’est Suaire froid, le tome 5 des Dossiers Dresden de Jim Butcher.

14- un livre que tout le monde a aimé, du coup, vous avez peur d’être déçue ? ça ne marche pas des masses pour moi, ça, mais j’imagine que je peux citer Rois du monde de Jean-Philippe Jaworski.

15- un livre qui va être adapté au cinéma et que vous voulez absolument lire avant (si, si, si) ? American Gods de Neil Gaiman ! Ce sera en série, ça compte !

16- un livre avec une tranche rouge ? C’est le dos, pas la tranche, mais j’ai Le Cercle et la flèche de Patrick Ness.

17- un livre de votre auteur préféré ? Ils sont tous déjà lus !

18- une suite de série, mais avouez-le vous ne vous souvenez plus de l’histoire des tomes précédents ? Non, car si j’ai oublié l’intrigue des premiers tomes, c’est mauvais signe pour la série en question ^^

19- un thriller ? Les Boîtes vides, de Gaëlle Barreyat.

20- un roman fantastique ? Le Livre perdu des sortilèges, de Deborah Harkness.

le-livre-perdu-des-sortilèges-deborah-harkness

21- une dystopie ? Je pense qu’Epitaph Road en est une.

22- une romance ? Voilà qui m’étonnerait fort !

23- un livre dont le nom de l’auteur commence par un C (oui c’est très précis). Métro Z, de Fabien Clavel !

métro-z-fabien-clavel

24- un livre qu’on vous a conseillé ? Black-out, de Connie Willis.

black-out-connie-willis

25- plusieurs livres du même auteur ? J’ai Dresseur de fantômes, Vagabond des airs et Le Vent te prendra de Camille Brissot.

26- un livre avec le mot « secret » dans le titre ? Non !

27- le dernier livre que vous avez acheté ? Requiem à Donibane, de Jacques Garay.

28- un autre livre Pocket Jeunesse ? Non plus !

29- un livre que vous avez acheté pour la couverture ? ça arrive rarement, mais je pense que La Quête des Livres-Mondes de Carina Rozenfeld est dans le cas !

la-quête-des-livres-monde-carina-rozenfeld

30- plus de livres que vous ne lisez en un an (la question vaut 5 points) ? Sans aucun doute ! Mais pas de beaucoup 🙂

Et le score, là-dedans ? chaque réponse positive vaut 1 point sauf la 30 qui en vaut 5
De 0 à 5 : votre PAL est quasiment vide ! Applaudissements, ola, standing ovation. Respect total
De 5 à 15 : vous gardez le contrôle. Vous savez restez raisonnable. Félicitations !
De 15 à 25 : vous accumulez les livres. Vous n’avez pas encore atteint une condition critique mais vous avez de la lecture devant vous.
De 25 à 35 : avouez, vous avez arrêté de compter les livres de votre PAL. Vous en êtes à un point !!!

26 points, yahou ! Mais seulement 21 si on part du principe que, l’année prochaine, je lis un peu plus que cette année. Comment ça, c’est tricher ? Jamais de la vie !
Je ne tague personne, mais libre à vous de jouer à fouiller votre PAL !