Brèves de comptoir #56

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : Histoire et fiction dans Le Trône de Fer !

Il y a quelques semaines, je vous proposais une vidéo expliquant les liens entre Le Trône de Fer et la Guerre des deux Roses. Si l’anglais vous laisse de marbre, réjouissez-vous ! L’excellente chaîne francophone Nota Bene vous propose un exposé très complet sur les liens entre histoire et fiction dans l’oeuvre de Martin, cartes à l’appui. Je vous laisse le soin d’aller consulter la seconde vidéo sur les fins de saisons et les inspirations historiques – bourrée de spoilers ! – et vous conseille globalement la chaîne, dont les contenus sont tout bonnement fantastiques !

Mardi : les finalistes des Gemmell Awards !

Et voilà, il est temps de voter pour les Gemmell Awards 2015 ! Voici les titres encore en lice :

Legend Award :

– Half a King, Joe Abercrombie
– Valour,  John Gwynne
– Prince of Fools, Mark Lawrence
– Words of Radiance, Brandon Sanderson
– The Broken Eye, Brent Weeks

Morningstar Award :

– Traitor’s Blade, Sebastien de Castell
– The Mirror Empire, Kameron Hurley
– The Godless, Ben Peek
– The Emperor’s Blades, Brian Stavely
– The Age of Iron, Angus Watson

Ravenheart Award :

– Laura Brett pour The Slow Regard of Silent Things
– Mike Bryan pour Half a King
– Jason Chan pour Prince of Fools
– Sam Green pour Words of Radiance
– Jackie Morris pour The Fool’s Assassin

Mercredi : les nominés au prix Elbakin.net !

C’est la sixième édition du prix Elbakin.net ! Les romans sélectionnés doivent avoir été publiés entre le 1er juin et le 31 mai 2015, et deux jurys (adulte et jeunesse) tranchent. La sélection se veut le reflet de la fantasy telle qu’elle est conçue par l’équipe d’Elbakin : diverse, originale, classique, de qualité (du texte ou de la traduction).

On connaîtra les lauréats en septembre !

Meilleur roman fantasy français :

Aeternia, la marche du prophète de Gabriel Katz, éditions Scrineo.
Je suis un dragon de Martin Page, éditions Robert Laffont.
La Route de la conquête de Lionel Davoust, éditions Critic.
Les Âmes envolées de Nicolas le Breton, éditions Les Moutons électriques.
Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro, éditions ActuSF.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse :

Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle, éditions Gallimard Jeunesse.
Le Roi des Fauves, d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo Jeunesse.
La Voie des Oracles, tome 1, d’Estelle Faye, éditions Scrineo Jeunesse.
Malenfer, tome 1, de Cassandra O’Donnell, éditions Flammarion-Père Castor.
Oniria – Le Royaume des Rêves, de B.F. Parry, éditions Hachette Jeunesse.

Meilleur roman fantasy traduit :

Comme un conte, de Graham Joyce, éditions Bragelonne (traduction de Louise Malagoli).
La Voie des Rois, de Brandon Sanderson, éditions Livre de Poche (traduction de Mélanie Fazi).
Le géant enfoui de Kazuo Ishiguro, éditions des Deux Terres (traduction d’Anne Rabinovitch).
L’épée brisée de Poul Anderson, éditions Le Bélial’ (traduction de Jean-Daniel Brèque).
Les Chevaux Célestes de Guy Gavriel Kay, éditions L’Atalante (traduction de Mikael Cabon).

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse :

La boutique Vif-Argent, de P.D. Baccalario, éditions Gallimard Jeunesse (traduction de Diane Ménard).
L’École du Bien et du Mal, de Soman Chainani, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Leslie Boitelle).
La guerre des Mus, de Lisa Fiedler, éditions Flammarion-Père Castor (traduction de Faustina Fiore).
Le Magisterium, d’Holly Black et Cassandra Clare, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Julie Lafon).
Witch Song, tome 1, d’Amber Argyle, éditions Lumen (traduction d’Alderic Gianoly).

Jeudi : les romans sélectionnés au prix Européen de la jeunesse des Utopiales 2015 !

– Humains, Matt Haig (traduit par Valérie Le Haig Plouhinec), éd. Hélium, août 2014.
– Ciel 1.0. L’hiver des machines, Johan Heliot, éd. Gulf Stream Editeur, octobre 2014
– Mingus, Keto von Waberer (traduit par Jacqueline Chambon), éd. Le Rouergue jeunesse (Epik), janvier 2015.
– Memor : le monde d’après, Kinga Wyrzykowska, éd. Bayard, mars 2015

Jeudi encore : concert-fiction autour de Dracula !

C’est France Culture qui organise l’événement, avec l’Orchestre National de France. La formation musicale vous propose de vivre en musique la rencontre de Jonathan Harker avec le Comte Dracula, d’après le roman librement adapté de Bram Stoker, par Stéphane Michaka. Deux représentations sont prévues : vendredi 26 juin et samedi 27 juin à 19h (au studio 104 de la Maison de la radio). Plus d’infos ici ; les réservations . Et un petit avant-goût :

Jeudi toujours : les vainqueurs des prix Sturgeon et Campbell. 

Le prix Théodore Sturgeon (du nom du grand auteur de SF) récompense chaque année, depuis 1987, la meilleure nouvelle de SF de l’année. Le prix est décerné en conjonction avec le prix John Wood Campbell Memorial (qui existe depuis 1973) du meilleur roman de SF, à l’université du Kansas.
John W. Campbell Award : Les Quinze premières vies d’Harry August, Claire North (Delpierre).
Theodore Sturgeon Award : The man who sold the moon, in Project Hieroglyph, Cory Doctorow.
Au passage, 5 noms sont venus rejoindre le Science-Fiction Hall of Fame :
James E. Gunn
Georges Méliès
John Schoenherr
Hayao Miyazaki (♥)
Kurt Vonnegut
Jack Gaughan

Vendredi : un anime pour Erased !

Joie, bonheur !! L’excellent manga uchronique Erased (de Kei Sanbe) va être adapté en série animée. C’est Tomohiko Ito qui la réalisera (on lui doit déjà Sword art online et Silver Spoon), sur un scénario de Kishimoto Taku (Haikyū!!) ; la série sera produite par A-1 Pictures et est prévue pour janvier 2016 au Japon. Toutes les infos sur le site officiel !

Vendredi encore : Bad Wolf, un nouveau label fantasy !

Une nouvelle maison d’édition, orientée dark fantasy, vient de voir le jour : Bad Wolf. Sous-titre ? Label de la fantasy méchante et indépendante (sans éditeur, donc, d’après le site). Pour son lancement, le 1er juillet, la maison sort trois titres de trois auteurs expérimentés (journalistes et scénaristes) : Christophe L. Arleston, Isabelle Bauthian et Audrey Alwett. Dans un premier temps, la maison a une exclusivité avec Amazon, donc il faudra malheureusement passer par là si vous souhaitez vous procurer les ouvrages : les titres seront disponibles au format Kindle et en impression à la demande.
Petite particularité : les romans contiennent un jeu littéraire (un par roman, plus un qui court sur les trois titres) qui devrait permettre aux lecteurs sagaces de remporter divers lots (dont un original de Didier Tarquin).


Un peu de résumés ?
Anasterry,  d’Isabelle Bauthian dépeint une civilisation utopique sur le point d’être ébranlée par deux jeunes garçons prêts à tout pour percer les secrets de la cité.
Les poisons de Kartharz d’Audrey Alwett retrace l’histoire du peuple opprimé de Karthaz qui se bat pour survivre aussi bien face aux multiples guerres qu’au danger imminent qui réside sous la ville.
Le souper des maléfices de Christophe L. Arleston évoque l’enquête de Zéphyrelle, chargée de démasquer les trafics d’un duc-marchand qui empoisonne lentement mais sûrement la cité.

Plus d’infos ? Rendez-vous sur leur site !

Samedi : 7 erreurs à éviter en écrivant de la fantasy !

C’est un article pertinent de Marion Dubois, à lire sur Ecrire un roman de fantasy.

Bon dimanche !

 

Publicités

7 commentaires sur “Brèves de comptoir #56

  1. alwett dit :

    Mais… Mais… Mais… Il est même pas encore ouvert, le site du Label Bad Wolf ! Salut à toi, Ô perspicace lectrice qui a réussi à mettre la main sur la version bêta de notre blog avant même qu’on l’ouvre au public (demain). Nous espérons que nos romans dont nous achevons en ce moment-même les corrections sur les chapeaux de roue plairont à un nombreux public, même si en effet, nous ne sommes pas une maison d’édition mais plusieurs auteurs indépendants qui avons fait le choix de nous réunir sous une même bannière. A bientôt, donc ?

    J'aime

    • Sia dit :

      Oops, c’est ce qu’on appelle une publication un poil anticipée ! En tout cas, pour un bêta, il est déjà bien complet !
      A très bientôt sans aucun doute !

      J'aime

  2. bea285 dit :

    J’adore tes brèves de comptoirs! C’est vraiment sympa. PS: Tu me fais découvrir des prix dont j’ignorais l’existence.

    J'aime

  3. Lupa dit :

    Ce nouveau label fantasy Bad Wolf me fait déjà rêver *_* Hop, inscription à leur page FB pour ne rien louper ! Merci Sia, c’est ce qui s’appelle de l’info en quasi direct live 😉

    J'aime

  4. […] Il y a quelques semaines, on apprenait qu’Erased, le manga uchronique de Kei Sanbe, allait être adapté en série animée (janvier 2016). Maintenant, il est aussi question d’un film, qui verra le jour au printemps 2016 ! La réalisation a été confiée à Yûichirō Hirakawa (Good Luck !!, Byakuyakou), l’adaptation du scénario à Noriko Gotô (Katagoshi no Koibito, Attention Please). Satoru devrait être incarné par Tatsuya Fujiwara ( il incarnat Light Yagami dans Death Note,  et Shuya dans Battle Royale) et Airi par Yuriko Ishida (Pride, Hadashi no Gen) ! L’attente va être longue ! […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s