Witch Song, Amber Argyle

witch-song-amber-argyle

Brusenna mène une existence paisible avec sa mère, dans la forêt de Gondstower.
Paisible ? Presque. Car Brusenna et sa mère sont sorcières, des gardiennes de la nature, sans aucun doute. Et les villageois voient les envoûteuses d’un mauvais œil, peu importe qu’elles disciplinent les éléments par la force de leurs chants.
Le jour où sa mère disparaît, le monde de Brusenna bascule. Jeune, sans expérience, livrée à elle-même dans un pays sur lequel souffle le vent de la guerre, la jeune fille doit assurer sa survie. Car elle est désormais la dernière, et les chasseurs de sorcières sont à ses trousses. Or, sans sorcière, c’est tout l’équilibre de la Terre qui est menacé…

Brusenna n’est pas une sorcière émérite. A vrai dire, elle ne maîtrise que quelques petits enchantements de base, car sa mère – une sorcière confirmée – a toujours refusé de l’instruire. Cela n’empêche pas Brusenna d’être maltraitée par les villageois du coin, persuadés d’avoir affaire à une dangereuse envoûteuse. Il faut dire que dans l’esprit collectif, toutes les sorcières sont malfaisantes, avides de pouvoir, et promptes à maudire leur prochain. Brusenna n’a donc pas vraiment la cote auprès de ses concitoyens, même si elle et sa mère sont des sorcières blanches. Les affaires se corsent lorsque la mère de Brusenna, partie lutter contre une puissante sorcière maléfique, disparaît pour de bon, car la jeune fille va devoir se débrouiller seule, désormais.

Witch Song est donc un roman initiatique, Brusenna devant gérer sa formation magique toute seule. Au cours de ses apprentissages, elle va en apprendre autant sur son univers que sur les sorcières – une caste qu’elle méconnaît.  Celles-ci, gardiennes de la nature, utilisent à leur gré les éléments naturels, et chantent tous leurs enchantements. Elles utilisent la végétation comme arme, comme moyens de subsistance ou comme remèdes médicinaux. Le système de magie est donc assez original. Seul regret : que malgré des maîtresses de chaque élément, on n’assiste quasiment qu’à des sortilèges liés à la végétation. Je m’attendais à plus des sortilèges utilisant tous les éléments, tour à tour ! Ceci étant dit, il faut reconnaître que le système de magie est vraiment intéressant, avec l’idée d’enchantements rimés et chantés : on regretterait presque de ne pas avoir de bande-son pour accompagner la lecture !
Autre regret : quelques facilités de scénario. La jeune fille a, à mon goût, un peu trop tendance à s’en sortir facilement. Malgré de très nombreuses péripéties, certains rebondissements se soldent rapidement, et c’est un peu dommage.

Ceci étant dit, Witch Song m’a tout de même enthousiasmée. En effet, s’il est vrai que certains rebondissements sont rapidement soldés, l’auteur réserve à ses personnages de nombreuses difficultés. Ainsi, l’apprentissage ne se fait pas en deux temps trois mouvements ; s’il n’est pas détaillé jour après jour, on sait tout de même qu’il est long, ardu… et pas toujours fructueux. Ce n’est pas parce que c’est magique que l’on peut tout faire. Ce qui est intéressant également, c’est la façon dont Senna est perçue par ses paires : on est assez loin du cliché de l’apprentie solitaire,  prodigue et adulée, et cela promet d’intéressants développements !
De plus, l’intrigue est variée : chasse aux sorcières, découverte de la magie, aventure, courses-poursuites par voie de terre ou de mer, combats de sortilèges, stratagèmes, négociations… on n’a pas le temps de s’ennuyer. Le roman est dépourvu de longueurs – sans se contenter d’enchaîner les péripéties – et se lit avec la furieuse envie de savoir comment tout cela va tourner.

Les personnages, de leur côté, sont intéressants à suivre. Senna, craintive et naïve au départ, évolue peu à peu en jeune sorcière se faisant (parfois) confiance. Les personnages qui gravitent autour d’elle ne manquent pas d’intérêt, notamment Joshen (dont on apprécierait de suivre le point de vue, de temps en temps, afin de nuancer celui de Senna), ou les sorcières que l’on croise au gré des pages (parmi lesquelles quelques teignes, une potentielle rivale, et des mentors en puissance).

En somme, si vous aimez les histoires de sorcières, voilà un roman qui devrait vous plaire. Chasse aux sorcières et apprentissage magique sont au rendez-vous dans une intrigue bien menée, malgré quelques facilités de scénario, et aux rebondissements variés. L’univers est original, le système de magie tout autant, et les personnages suivent une intéressante évolution. Au vu de la fin, la suite promet d’être intéressante. Un titre à noter si vous appréciez la fantasy jeunesse, les univers médiévaux, et les histoires de sorcières !

◊ Dans la même série : Witch Born (2) ; Witch Fall (préquelle).

Witch Song #1, Amber Argyle. Lumen, août 2014, 457 p.
8/10

challenge-4-saisons

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

soeurs-sorcières-jessica-spotswood

Publicités

7 commentaires sur “Witch Song, Amber Argyle

  1. nymeria dit :

    Je trouve ça sympa qu’ils aient gardé la couv’ vo qui est plutôt jolie. Je le lirai peut être à l’occasion, mais j’ai trop de trucs sur le feu pour l’instant.

    J'aime

  2. Tiffany dit :

    Je n’avais jamais entendu parler de ce livre ! Il me tente beaucoup 🙂
    Et j’aime beaucoup la couverture 🙂

    J'aime

  3. […] d’Holly Black et Cassandra Clare, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Julie Lafon). Witch Song, tome 1, d’Amber Argyle, éditions Lumen (traduction d’Alderic […]

    J'aime

  4. Magdalegna dit :

    La couverture est sublime ! ♥
    Le résumé que tu en fais donne envie, moi qui aime tout ce qui est magie et sorcellerie, je le mets de côté !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s