Le Livre de Perle, Timothée de Fombelle

coupdecoeur         le-livre-de-perle-timothée-de-fombelle

 

Il était une fois un jeune homme envoyé en exil dans un monde qui ne croyait pas aux contes de fées. Recueilli par un couple de confiseurs parisiens, il prend le nom de Joshua Perle et entame une vie d’exilé, une vie fugitive, déchirée par un chagrin d’amour, et l’idée fixe de rentrer chez lui. Au fil des ans, Perle se met à rassembler un incroyable trésor, la seule chose qui pourrait défaire le sort qui le retient loin de chez lui. Mais peut-il seulement rentrer ?

Il était difficile de passer outre ce nouveau roman de Timothée de Fombelle, après la claque de Tobie Lolness. Et, une fois de plus, l’auteur a su faire mouche, puisque Le Livre de Perle n’est rien moins qu’un coup de cœur.

Il était une fois, donc, un jeune prince amoureux d’une fée des sources, banni de son royaume par son frère aîné, le roi, et tombé un soir d’orage dans un univers dépourvu de féerie : le nôtre. Un jeune homme qui, par la force des choses, devient confiseur, soldat, aventurier en quête d’artefacts féeriques lui permettant, peut-être, de rentrer chez lui un jour.
Le Livre de Perle se construit sur plusieurs niveaux : il y a l’histoire du narrateur (Timothée de Fombelle lui-même ?), de nos jours, qui va venir croiser celle de Joshua, un peu par hasard, alors vieil homme vivant au milieu de ses valises contenant de fabuleux trésors, au fin fond d’une forêt ; notre narrateur est intrigué, comme le lecteur, et va s’attacher à percer ce mystère. Il y a aussi l’histoire de Joshua Perle, exilé dans un univers dépourvu de magie qu’il découvre en 1936, et qui tente de rentrer chez lui. Et il y a l’histoire du jeune prince Iliån, dans un monde merveilleux, avant qu’il n’en soit arraché, et privé de l’amour de sa fée.
On pourrait croire que tout cela serait bien compliqué, mais pas du tout : les trames se nourrissent l’une l’autre, le puzzle se construit peu à peu, et on progresse sans aucune difficulté dans l’aventure.
Et c’est probablement grâce au style de Timothée de Fombelle : sa plume est tout simplement divine ! Le récit est fluide, merveilleusement bien écrit, le vocabulaire judicieusement choisi, et les phrases sont éminemment poétiques. C’est un vrai régal.

Et l’histoire est un régal, elle aussi. On épouse sans sourciller la quête de Joshua, car Timothée de Fombelle sait nous la rendre immédiatement proche. Comment ne pas adhérer à l’histoire de Joshua, quand on découvre le sort qui le frappe ?

« Il est dans le seul temps, sur la seule terre où on ne croit ni aux contes ni aux fées.»

Et comment ne pas sentir tout la tristesse de l’affaire lorsque Joshua trouve, enfin, un potentiel moyen de rentrer et que l’on comprend à quel point sa quête est désespérée ?

« Mais tout à coup, ces pages devant lui, écrites dans une langue qu’il comprenait à peine, faisaient surgir un monde familier. Il n’était pas exactement question de lui ou de son histoire, mais il reconnaissait tout. Le livre parlait des royaumes. De princes malheureux et de sortilèges. Tout cela existait soudain. Sa mémoire était imprimée là, sur le papier. 
Il sentait les larmes glisser sous le col de sa chemise. »

Impossible, donc, de ne pas adhérer à cette quête illusoire, qui rappelle les merveilleuses histoires des contes classiques, et emplit le récit d’une certaine nostalgie, quand on perçoit à quel point les deux univers ne peuvent se rencontrer. Mais peu importe que l’on sache comment est notre monde et que l’on perçoive l’impossibilité de retrouver le précédent : on y croit, et on veut que Perle trouve le fameux passage.
C’est là toute la force du roman de Timothée de Fombelle, d’ailleurs. Derrière la quête de Joshua, c’est la question de l’imaginaire et du pouvoir qu’il a qui se dessine ; et la seule chose que l’on a envie de dire, c’est «Oui, ça marche !». Oui, on croit à cette histoire, et pourquoi y croit-on ? Parce que quel soit notre âge, on a encore besoin de rêver et de s’évader. On épouse la quête de Perle comme si c’était la nôtre, et on souffre de l’impossibilité à résoudre son problème.

Mais la nostalgie n’est pas ce qui l’emporte. Le Livre de Perle, c’est aussi un réjouissant roman d’aventures et d’initiation, qui joue sur plusieurs niveaux d’histoire et plusieurs époques historiques. Aux côtés de la quête féerique, on est successivement plongé dans les affres de la seconde guerre mondiale, puis dans une aventure qui a les accents épiques des meilleurs romans d’espionnage du début du XXe siècle. Le récit est extrêmement riche, et surtout varié.

Le Livre de Perle est donc une fabuleuse découverte. Un merveilleux roman jouant sur le réel et l’imaginaire, mêlant contes, récit d’aventure, roman historique, et parlant des origines et de la force de l’imaginaire. La plume de Timothée de Fombelle, élégante, soignée, tisse une histoire empreinte d’onirisme et pleine d’émotion. Le Livre de Perle restera comme une des meilleures découvertes de l’année 2014 ; la critique ne s’y est d’ailleurs pas trompée, le titre venant de recevoir la pépite du meilleur roman adolescent décernée par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil !

Le Livre de Perle, Timothée de Fombelle. Gallimard jeunesse, 2014, 304 p.

 

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

tant-que-nous-sommes-vivants-anne-laure-bondoux

Publicités

27 commentaires sur “Le Livre de Perle, Timothée de Fombelle

  1. J’en entends de plus en plus parler, et ton avis ne fait que confirmer le fait qu’il faut absolument que je lise ce livre 🙂

    J'aime

  2. Lupa dit :

    Une chronique bien attrayante, mais surtout hyper tentante !! Hop, direction WL sans plus atteindre 😉

    J'aime

  3. J’ai aussi dévoré ce livre, il est magnifique 🙂 Ta chronique lui rend bien hommage ^^

    J'aime

  4. Radicale dit :

    Bon choix pour la Pépite en effet !

    J'aime

  5. Camille dit :

    J’avais très envie de lire ce livre et là j’ai encore plus envie de le lire! 🙂 Il n’est pas la pépite pour rien apparemment!

    J'aime

  6. Ali dit :

    coucou, j’ai beaucoup entendu parler de ce livre et j’hésite beaucoup à le lire de peur de ne pas aimer mais je pense quand même que je vais me le prendre pour Noël car il me tente vraiment beaucoup trop ^^

    J'aime

  7. entrelespages dit :

    Je l’ai enfin acheté hier !!!! 😀

    J'aime

  8. Flora dit :

    Je dois avouer que je n’ai jamais lu Timothée de Fombelle, mais là, tu me donnes terriblement envie de découvrir sa plume ! Ce récit a l’air fabuleux, je le note précieusement.

    J'aime

  9. Charlotte dit :

    Je vais pouvoir allez l’acheter et le livre ton avis en plus du résumer ma confirmer mon choix pour ceux livre

    J'aime

  10. […] Bride Stories, Gardiens des cités perdues, Feed, L’Océan au bout du chemin et Le Livre de Perle (s’il fallait ne garder que 5 romans. Comme Bride Stories est un manga, je peux tricher et […]

    J'aime

  11. […] Jour où…, de Paul Beorn (Castelmore) ♦ Fuir Malco, de Charlotte Bousquet (Gulf Stream) ♦ Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle (Gallimard) Virus 57, de Christophe Lambert et Sam VanSteen (Syros) La […]

    J'aime

  12. […] Praërie, Jean-Luc Marcastel (Scrinéo). – Aeternia, Gabriel Katz (Scrinéo). – Le Livre de Perle, Timothée de Fombelle (Gallimard […]

    J'aime

  13. […] Aubry, (Le Rouergue « Epik ») – La Voie des oracles d’Estelle Faye, (Scrinéo) ♥ Le livre de Perle de Timothée de Fombelle, (Gallimard) – Monstre en cavale ! d’Audrey Francaix, (Octobre) […]

    J'aime

  14. […] ♥ Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle, éditions Gallimard Jeunesse. Le Roi des Fauves, d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo Jeunesse. La Voie des Oracles, tome 1, d’Estelle Faye, éditions Scrineo Jeunesse. Malenfer, tome 1, de Cassandra O’Donnell, éditions Flammarion-Père Castor. Oniria – Le Royaume des Rêves, de B.F. Parry, éditions Hachette Jeunesse. […]

    J'aime

  15. […] j’ai particulièrement aimé le tome 2. J’ai ensuite littéralement dévoré Le Livre de Perle, un énorme coup de cœur. Il a récemment sorti un superbe album jeunesse illustré par Eloïse […]

    J'aime

  16. Il est dans ma PAL, vivement que je le sorte !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s