Brèves de comptoir #50

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : l’expo Super-héros super-normaux !

Elle se tient du 5 mai au 7 juillet 2015 à la galerie Sakura (50, cour Saint-Emilion, Paris 12e. Métro Cour Saint-Emilion) et présente les super-héros dans leur quotidien ou dans des scènes décalées.

Lundi encore : murder-party arthurienne au Château de Comper !

Le Centre de l’imaginaire arthurien (56430 Concoret) organise un grand jeu nocturne le 16 mai au château de Comper. Suite à une conférence de Camille Forestier, la soirée tout public à laquelle participe la compagnie Lysandore invite à enquêter sur un mystère mêlant meurtre, fantastique et sociétés secrètes. Voilà le teaser :

Si ça vous intéresse, pensez à réserver au 02.97.22.79.96 ; la soirée coûte 15€.

 Mardi : les finalistes du prix Locus 2015 !

Chaque année depuis 1971, le prix Locus récompense  les meilleures œuvres de science-fiction, de fantasy ou d’horreur ; il est remis dans le cadre d’un banquet annuel organisé par la Science Fiction Foundation, qui aura lieu le dernier week-end de juin 2015 à Seattle et sera présentée par Connie Willis (qui a elle-même reçu ce prix 12 fois au cours de sa carrière ! Excusez du peu !).
Voici les finalistes des catégories principales (les autres de la très longue liste sont visibles ici).

Roman SF :
– The Peripheral, William Gibson (Putnam; Viking UK)
– Ancillary Sword, Ann Leckie (Orbit US; Orbit UK)
– The Three-Body Problem, Cixin Liu (Tor)
– Lock In, John Scalzi (Tor; Gollancz)
– Annihilation/Authority/Acceptance, Jeff VanderMeer (FSG Originals; Fourth Estate; HarperCollins Canada)

Roman fantasy :
– The Goblin Emperor, Katherine Addison (Tor)
– Steles of the Sky, Elizabeth Bear (Tor)
– City of Stairs, Robert Jackson Bennett (Broadway; Jo Fletcher)
– The Magician’s Land, Lev Grossman (Viking; Arrow 2015)
– The Mirror Empire, Kameron Hurley (Angry Robot US)

Roman YA :
– Half a King, Joe Abercrombie (Del Rey; Voyager UK) : La Moitié d’un roi (Bragelonne).
– The Doubt Factory, Paolo Bacigalupi (Little, Brown)
– Waistcoats & Weaponry, Gail Carriger (Little, Brown; Atom)
– Empress of the Sun, Ian McDonald (Jo Fletcher; Pyr)
– Clariel, Garth Nix (Harper; Hot Key; Allen & Unwin)

Premier roman :
– Elysium, Jennifer Marie Brissett (Aqueduct)
– A Darkling Sea, James L. Cambias (Tor)
– The Clockwork Dagger, Beth Cato (Harper Voyager)
– The Memory Garden, Mary Rickert (Sourcebooks Landmark)
– The Emperor’s Blades, Brian Staveley (Tor; Tor UK)

Mercredi : une date pour la série Jonathan Strange & Mr. Norell !

Depuis l’annonce de la série TV et la bande-annonce en décembre 2014, le projet a suivi son cours. La diffusion se fera donc sur la BBC à partir du 17 mai, à 21h (et dès le 13 juin, 22h, sur BBC America).
En attendant, la chaîne propose un extrait de trois minutes tiré du début de la série (ci-dessous) mais pour une raison qui m’échappe, le trailer est bloqué.

Mercredi encore : supplément en ligne pour Fiction 20 !

Vous pouvez y lire plusieurs articles. Le premier, d’Alex Nikolavitch s’intitule Mains dans le cambouis et têtes dans les étoiles ; les deux suivants, de Julie Proust Tanguy, portent sur Une fantasy aux interstices et De l’autre côté du miroir.

Jeudi : les titres en lice pour le prix Imaginales 2015 !

Créé en mai 2002 à l’initiative de la Ville d’Épinal, le Prix Imaginales récompense à la fois des écrivains, des illustrateurs, des essayistes ou des traducteurs. Un jury composé de journalistes, de critiques et de spécialistes départage les meilleures œuvres de fantasy dans six catégories. L’annonce des prix se fait début mai, afin de pouvoir, dans la mesure du possible, accueillir les auteurs récompensés aux Imaginales à Épinal.

Et attention, il y a du beau monde !

Roman francophone

– La lisière de Bohème de Jacques Baudou, (Les Moutons Électriques)
– L’Instinct du Troll de Jean-Claude Dunyach, (L’Atalante)
– American Fays d’Anne Fakhouri et Xavier Dollo, (Critic)
– Trois oboles pour Charon de Franck Ferric, (Denoël)
– Manesh de Stefan Platteau, (Les Moutons Électriques)

Roman étranger traduit

– La moitié d’un roi de Joe Abercrombie, trad. Juliette Parichet, (Bragelonne)
 ♥ L’Océan au bout du Chemin de Neil Gaiman, trad. Patrick Marcel, (Au Diable Vauvert)
– Comme un conte de  Graham Joyce, trad. Louise Malagoli, (Bragelonne)
– Bloodsong d’Anthony Ryan, trad. Maxime Le Dain, (Bragelonne)
– Morwenna de Jo Walton, trad. Luc Carissimo, (Denoël)

Jeunesse

– Le Royaume des cercueils suspendus de Florence Aubry, (Le Rouergue « Epik »)
La Voie des oracles d’Estelle Faye, (Scrinéo)
♥ Le livre de Perle de Timothée de Fombelle, (Gallimard)
– Monstre en cavale ! d’Audrey Francaix, (Octobre)
La Balance brisée de Lyse Syven, (Castelmore)

Illustration

– Joy Ang pour les Dragons des Royaumes de Feu de Tui T. Sutherland (Gallimard Jeunesse)
– Mélanie Delon pour l’artbook Opale I. Requiem of the Night, (Exuvia)
– Hélène Larbaigt pour L’étrange cabaret des fées désenchantées, (Mnémos « Ourobores »)
♥ Aurélien Police pour ses couvertures de l’année
Les royaumes du Nord, bande dessinée de Stéphane Melchior et Clément Oubrerie, (Gallimard)

Nouvelle

– Ma Chèvre s’est mangé les pattes (recueil) d’Alex Burrett, trad. Patricia Barbe-Girault, (Aux forges de Vulcain)
– La route de la conquête (recueil) de Lionel Davoust, (Critic)
– « L’été dans la vallée », dans Le Jardin des Silences de Mélanie Fazi, (Bragelonne)
– « La Tête aux souhaits » de Jeffrey Ford, trad. Karine Poirier, dans Fiction n°19
– « Le Récit du changelin » de Michael Swanwick, trad. Pierre-Paul Durastanti, dansBifrost n°77
– Père-des-Pierres (novella) d’Orson Scott Card, trad. Jean-Daniel Brèque, (L’Atalante)

 

Prix spécial du Jury

– « Studio Walrus », éditeur en ligne, pour son travail en faveur des littératures de l’imaginaire dans le numérique.
– Vincent Ferré, pour le recueil Lire J.R.R. Tolkien (Pocket) et la supervision de la nouvelle traduction du Seigneur des Anneaux (par Daniel Lauzon, chez Christian Bourgois)
– Metal et Fantasy de Franz E. Petiteau, (Camion Blanc)
– Ankh-Morpok, guide illustré de Terry Pratchett, (L’Atalante)
– L’Atalante pour la nouvelle édition du Roman du Roi Arthur de Thomas Malory.

 

Jeudi encore : l’Enclave de Monsieur Fogg !

Quoi qu’est-ce ? C’est le projet un peu fou de réhabiliter un vieux corps de ferme Isérois (à 55Km de Lyon) en gîte steampunk pouvant accueillir jusqu’à 24 personnes, dans des chambres à thèmes comme Capitaine Nemo, Sherlock Holmes ou encore Dorian Gray (la scénographie est assurée par Hydragency).
C’est le projet de Nathalie et Cyrille, qui apprécient les mondes de l’imaginaire, ont participé à l’élaboration d’un certain nombre d’événements (les Rencontres de l’imaginaire à Sèvres ou les Uchroniales), acheté une péniche pour la retaper en Nautilus, se sont mariés sur le thème steampunk (et ça c’est la turbo classe !) et animent la page Décoration Steampunk.
A côté d’un gîte superbe, des animations geek sont prévues, comme des jeux de société, vidéos, de rôle, géocaching, murder parties, ou des parties de grandeur nature.
Mais le projet s’inscrit également dans d’autres lignes : la ferme a été construite par les aïeux de Nathalie au XIXe siècle : la rénover est la seule façon de lui donner un seconde vie et de sauvegarder un patrimoine, puisque la ferme est en pisé. De plus, il s’inscrit dans une démarche de développement durable et d’accessibilité. Enfin, il participe au maillage touristique local : que des bonnes raisons, donc.
Et pour tout ça, un appel aux contributeurs a été lancé sur MyMajorCompany, avec tout un tas de chouettes contre-parties et il y a déjà pas mal de partenaires. Vous pouvez contribuer de plein de façons différentes, toutes les explications sont sur la page.
Si vous avez des envies de vacances steampunk… pensez-y !

Toutes les infos sur la page du financement ou sur Facebook.

Pour rester dans la veine steampunk, Lord Orkan von Deck livre une excellente tribune sur l’hypersexualisation du mouvement steampunk sur French Steampunk.

Jeudi toujours : Once upon a time confirmé pour la saison 5 !

Si vous aussi vous appréciez le côté kitch de cette série, voilà une bonne nouvelle !

Vendredi : nouveau roman pour Alain Damasio !

Et ce nouveau roman va avec un projet transmédia ! Alain Damasio s’est associé avec Shibuya Productions (une jeune société monégasque qui se charge du nouveau projet d’animation d’Astroboy) pour travailler sur un univers narratif mettant l’eau au centre des préoccupations. Dans le nouveau texte d’Alain Damasio, l’eau serait le support de la mémoire,  les fluides corporels porteraient en eux la mémoire d’un individu et il serait possible de s’en emparer et de la partager (vous, je ne sais pas mais moi, ça me vend du rêve).
Pour ce projet, 6 auteurs et scénaristes dont Catherine Dufour et Norbert Merjagnan : chacun travaillera sur son medium de prédilection, en développant cet univers au moyen de personnages et histoires multiples, évoquant des thèmes politiques, sociaux et intimes, tout ça en lien avec le contexte actuel.
Et donc, le premier à apporter sa pierre à l’édifice sera Alain Damasio himself avec Fusion, le fameux nouveau roman cité en titre de brève. La date de parution annoncée se situe au premier semestre 2016. En attendant d’en savoir plus, il faut guetter le site internet accompagnant cet univers et qui ne devrait plus tarder.

Au passage, vous pouvez lire cet entretien avec Pascal Godbillon, qui réédite chez Folio SF La Horde du Contrevent, pour les 15 ans de la collection, avec un concours de fanfictions à la clef (évoqué ici).

Pour terminer, je vous suggère cette élocution d’Alain Damasio absolument passionnante, donnée le 6 octobre 2014 au Théâtre du Châtelet, sur le thème Très humains plutôt que transhumains, où il est question de puissance, de création, de technologies, d’actualité, de SF – bien sûr – mais aussi de philosophie. La grande classe !

 Week-end : LCF, deux numéros déjà !

Le LCF ou Lecteurs Compulsifs de Fantasy est un webzine aimablement concocté par Zina (Les Pipelettes en parlent) et Amarüel (Les tribulations d’Amarüel), qui comporte déjà deux numéros, et paraît de façon trimestrielle ! Le premier est consacré à la dark fantasy, le second au steampunk. Au menu des numéros ? Dossiers, articles, chroniques ! À ne pas manquer !

Bon dimanche !

Publicités

11 commentaires sur “Brèves de comptoir #50

  1. Flora dit :

    Trop cool, ce projet de ferme rénovée en gîte steampunk ! Je ne connaissais pas du tout le webzine LCF mais il est super beau, c’est impressionnant ! Je vais aller zieuter ça de plus près. 🙂

    J'aime

  2. Amarüel dit :

    Rhôoo milles mercis Sia :3 ! Et j’avais pas vu la date passer pour Jonathan Strange […] merci pour la piqûre de rappel 😉

    J'aime

  3. Mypianocanta dit :

    Ah j’adore écouter Damasio parler (et j’ai renoncé à la fan-fiction sur La Horde parce que La Horde quoi !!!!!!!!!! )

    J'aime

  4. Acr0 dit :

    Je n’ai qu’une chose à dire : Vivement le 17 mai !

    J'aime

  5. Lupa dit :

    Je bois du petit lait cette semaine avec tes brèves ! L’élocution de Damasio est juste… Waouh !!! Et le Lecteurs Compulsifs de Fantasy *_* Un grand merci 🙂

    J'aime

  6. […] et Norbert Merjagnan, sous l’égide de Shibuya Productions, et dont on a parlé ici et là. Le premier chapitre du roman Fusion est lisible dans l’Anthologie 2015 des Utopiales […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s