Véridienne, Récits du Demi-Loup #1, Chloé Chevalier

coupdecoeurvéridienne-chloé-chevalier
Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Très belle surprise de la rentrée fantasy ! Au royaume du Demi-Loup, le quotidien des princes et princesses est géré par une règle très stricte : on adjoint à chaque enfant un Suivant, du même sexe, né un jour après l’héritier et auquel on dispense le même enseignement. En cas de disparition de ce dernier, le Suivant pourrait être appelé à assurer la régence et doit donc devenir à la fois l’ami et le confident de son aîné. Or, au royaume du Demi-Loup, question Suivants, les affaires semblent plutôt mal embouchées. D’une part, le Suivant du prince Aldemor – parti depuis bien longtemps mener l’armée contre l’empire de l’est – est décédé lorsqu’ils étaient jeunes enfants. D’autre part, pour écourter une chasse à la Suivante décidément trop longue, le roi Aldemar a ramené à sa fille cadette Malvane une fillette née deux jours après elle (Nersès), avant qu’une autre fillette (Cathelle) née le bon jour n’arrive au château ! Double scandale ! Mais vaille que vaille, Malvane a deux suivantes. Les ennuis ne sont pas terminés. Alors que la princesse a une douzaine d’années, deux fillettes dépenaillées débarquent au château de Véridienne : il s’agit de Calvina, cousine de Malvane et princesse des Éponas (royaume méridional) et de Lufthilde, sa Suivante, tout juste réchappées du coup d’État qui voit passer la couronne des Éponas de la tête de feu le roi à celle de son ex-général des Armées. Bon an mal an, la famille royale recueille les deux rescapées et tente de leur offrir le meilleur, ce qui, dans un premier temps, fonctionne plutôt bien… avant de partir en quenouille.

Véridienne ouvre une série de fantasy ambitieuse. Ce premier volume vient poser le décor d’un univers riche à souhait. La géopolitique, d’un côté, est très dense : le Demi-Loup se partageait en deux royaumes satellites, Véridienne et les Éponas, gérés par deux rois frères, jusqu’à ce que le général de l’armée des Chats ne s’empare des Éponas. Mais cette épine dans le pied n’est rien comparée à la puissance du gigantesque empire de l’est, à côté duquel le Demi-Loup fait figure de piqûre d’épingle sur la carte. Et il faut un certain nombre de chapitres pour s’en apercevoir, car l’auteur introduit les éléments peu à peu.

Il y a en effet une sorte de lenteur qui règne sur l’ensemble de ce premier tome et qui sied parfaitement à l’intrigue, tenue presque à huis-clos dans les murs du château. Les princesses vivent leurs vies dans une sorte d’indolence confortable, sans trop se poser de questions, et toutes aux bisbilles adolescentes qui peuvent les opposer ou les réunir. La réalité n’a, finalement, que peu de prises sur leur petit univers douillet – avant qu’elle ne leur tombe violemment dessus. Du coup, c’est l’occasion pour le lecteur de découvrir l’univers, les hiérarchies, les coutumes. Dans une grosse première partie, on suit essentiellement les cinq filles, jusqu’à ce que la réalité du monde extérieur ne s’invite dans leur bulle – et dans celle de la famille royale, plus globalement, le roi étant lui-même particulièrement inactif et indolent. Malgré la lenteur globale du récit, qui prend son temps pour s’installer, le récit est rythmé. D’une part, la vie des adolescentes ne manque certainement pas de piquant et, d’autre part, les perspectives de l’épidémie et de la guerre induisent un suspense tenace.

Malvane, Nersès, Cathelle, Calvina et Lufthilde sont cinq feu follets qui virevoltent dans les couloirs glacés et humides du palais. L’auteur s’est attachée à chaque fille, affinant leurs caractères, dessinant leurs relations, semant les graines de la discorde entre elles. Car évidemment, la belle entente de l’enfance vire en inimitiés féroces, renforcées par les caprices des unes et des autres. De fait, alors que diverses menaces (toutes plus létales les unes que les autres) pèsent sur le royaume, c’est une intrigue très humaine que tisse Chloé Chevalier. Les princesses aiment, détestent, se passionnent pour des sujets, en exècrent d’autres, étudient, s’émancipent, comme des adolescentes parfaitement normales. Et leurs caractères évoluent grandement au fil des pages. Du coup, lorsque le fil rouge s’installe pour de bon, on a la délicieuse impression d’avoir affaire à des personnages complexes et consistants.

À cela il faut ajouter la forme que prend Véridienne. C’est un roman choral, mais qui ne se contente pas d’alterner les points de vue. Certes, on passe d’un personnage à un autre, mais toujours par le biais d’un écrit – un point intéressant, quand on pense que la lecture et l’écriture sont des compétences extrêmement rares dans le Demi-Loup et qui ont donné lieu à des méthodes parallèles parmi le peuple ! D’un chapitre l’autre, on lit donc les journaux intimes des personnages, entrecoupés de correspondances, rapports et autres messages qui viennent enrichir ces différents angles de vue. Autre point très original : jamais nous ne connaissons les points de vue intimes des princesses en titre. En effet, on suit les journaux de Nersès, Cathelle et Lufthilde, les trois suivantes, ainsi que celui du prince Aldemor, astucieusement signalés par un système de blasons en tête de chapitre – qui pallient l’uniformité des récits, les voix étant assez similaires. Ce système laisse libre champ à chacun pour interpréter (ou surinterpréter !) les paroles et réactions des autres, et chacun s’en donne à cœur joie !

Excellent début en fantasy pour Cholé Chevalier, donc, qui met en place un univers riche, aux coutumes vraiment intéressantes. Ce premier volume sert d’introduction à une intrigue politique pour le moins dense. En prenant le temps de développer les caractères de ses protagonistes de l’enfance à l’âge adulte – avec tout ce que cela suppose de remous – Chloé Chevalier tisse brillamment une intrigue à échelle humaine, avec des personnages agréablement complexes. Voilà qui est prometteur pour la suite que j’ai hâte de lire !

Récits du Demi-Loup #1, Véridienne, Chloé Chevalier. Les Moutons électriques, 2015, 376 p.

 

Publicités

21 commentaires sur “Véridienne, Récits du Demi-Loup #1, Chloé Chevalier

  1. Ça a vraiment l’air génial ! Merci de m’avoir encore plus donné envie de le lire !

    J'aime

  2. Il faut ABSOLUMENT que je m’y plonge. Il est là, dans ma PAL, et…. FIIIIOU, qu’il me fait envie !

    J'aime

  3. Acr0 dit :

    Ah, je suis ravie que tu aies aimé 🙂 (et même décerné un coup de cœur !). J’approuve aussi cette lenteur qui sied tellement à l’atmosphère : tout prend l’eau. J’aime beaucoup ce premier tome que je ne considère pas comme introductif au vu de tous les éléments qui mettent en place, notamment entre les filles, mais aussi, plus diffus sur le fonctionnement du royaume et des problématiques qui vont s’affiner.

    J'aime

    • Sia dit :

      Tu as raison sur le côté « pas seulement introductif » car le roman introduit trop de choses pour n’être que ça ; mais en le refermant, j’avais l’impression d’avoir toutes les clefs en main pour que démarre autre chose, quelque chose qui sera peut-être plus subtil – et que j’ai bien sûr hâte de découvrir ^^ J’ai adoré la lenteur qui nous permet de tout savoir ou presque et la distance que permettent les écrits. Franchement, il n’y avait rien à jeter 😀

      J'aime

  4. J’avais déjà très envie de le lire, mais là, tu me tentes encore plus parce que je pense que ça pourrait carrément le plaire! 🙂

    J'aime

  5. Loula dit :

    Et bien ma foi, je dois dire qeu tu m’as donné envie! En effet cet univers a l’air complexe et original…

    J'aime

  6. […] et les mauvais genre) ; Ptitelfe (Le blog de Ptitelfe) ; Ptitetrolle (Lectures trollesques) ; Sia (Encres & Calames) ; Xapur (Les lectures de […]

    J'aime

  7. Licorne dit :

    De très bonnes critiques en général ! et tu confirmes tout ça ! je note et renote donc celui-ci ! une chronique enthousiaste qui donne vraiment envie de s’y plonger ! 😉

    J'aime

  8. […] (Les Moutons Électriques). – Dévoreur , Stefan Platteau (Les Moutons Électriques). ♥ Véridienne , Chloé Chevalier (Les Moutons Électriques). – Sovok , de Cédric Ferrand (Les Moutons […]

    J'aime

  9. Pitiponks dit :

    Tout à fait d’accord avec tout ce que tu dis! J’avais beaucoup aimé ce roman et j’attends la suite avec impatience! ❤

    J'aime

  10. Lupa dit :

    J’essaie de ne jamais manquer tes coups de cœur, ils sont pour moi des valeurs sûres à mettre dans la liste de mes envies prioritaires, et ce titre-là ne fera évidemment pas exception à la règle 😉

    J'aime

  11. […] Le Dico féerique, tome 1, André-François Ruaud. – Porcelaine, Estelle Faye. – Véridienne, Chloé Chevalier. – Le Bâtard de Kosigan, Fabien Cerutti. – La Voix de […]

    J'aime

  12. […] Paul BEORN, Le Septième guerrier-mage (Bragelonne). ♥ Chloé CHEVALIER, Véridienne – Récits du Demi-Loup, t.1 (Les moutons électriques). – Manon FARGETTON, L’héritage des […]

    J'aime

  13. […] suis ton ombre, Dans tes veines, Morgane Caussarieu. – Porcelaine, Estelle Faye. ♥ Véridienne, Chloé Chevalier. – Les Flammes de la nuit, Michel Pagel (que je recommande aussi […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s