Little sister, Benoît Séverac.

little-sister-benoît-séverac

Du haut de ses seize ans, Lena fait preuve d’une assurance étonnante. Pourtant sa vie est loin d’être simple. Lena Rodriguez, c’était son nom avant. Sa nouvelle identité, elle ne peut la révéler à personne, c’est trop dangereux… Lena a convaincu ses parents de la laisser partir seule quelques jours à Cadaquès, chez son oncle et sa tante. Elle ne leur a pas tout dit. Là-bas, elle a rendez-vous avec Ivan, son grand frère que personne n’a vu depuis quatre ans… depuis qu’il est parti, sans explication, faire le djihad en Syrie.

Voilà un titre malheureusement d’actualité… Mais Benoît Séverac s’en sort haut la main !

L’histoire débute quatre ans après le drame : Ivan, le frère aîné de Lena, est parti en Syrie, sa famille a changé de nom et de ville et sa jeune sœur cherche toujours à savoir si son frère est l’odieux individu décrit par les médias ou si on l’a volontairement pris pour bouc émissaire. Or, elle en est sûre : Ivan n’a pas pu faire ce dont on l’accuse. Lorsqu’il la contacte via Théo, son ex-meilleur ami, afin de lui dire qu’il souhaite la voir en Catalogne, chez leurs oncle et tante, elle n’hésite pas un instant.

Benoît Séverac tisse un excellent roman initiatique autour de la quête de vérité de Lena. L’histoire est, tour à tour, narrée par différents personnages : Lena, bien sûr, nous raconte la majeure partie de son périple, jusqu’aux fameuses retrouvailles. La parole passe ensuite à Théo, qui l’accompagne, mais n’est que le témoin de ce qu’il s’ensuit. Vient alors Joan, un retraité de Cadaquès qui s’est prend d’amitié pour le duo, ancien militant de la C.N.T., gravement allergique à toute forme d’autoritarisme et de fascisme. La conclusion revient à Tambon, policier de la D.G.S.I., responsable du très brûlant dossier Ivan Rodriguez. Little Sister est donc un roman choral offrant un large choix de voix, venant préciser ou nuancer l’histoire de Lena.

Celle-ci reste une adolescente, aussi a-t-elle des émois de son âge. Ainsi, durant son road-trip, elle s’aperçoit que Théo ne la laisse pas totalement indifférente et réfléchit à ce qui aurait pu être si son frère n’avait pas foutu sa vie en l’air. Mais jamais cet arc ne prend le pas sur les objectifs de Léna. L’ensemble de la mission qu’elle s’est fixée tourne autour du dilemme moral qui la taraude depuis quatre ans : comment aimer ce frère à qui elle en veut autant ? Comment en vouloir à ce frère qu’elle aime plus que tout ? Or, jamais Benoît Séverac ne résout la question, laissant la réponse à la libre appréciation de chaque lecteur, ce qui ne fait que rendre le propos plus incisif et prenant.

L’histoire est dure mais parfaitement réaliste : l’auteur traite le sujet avec beaucoup d’émotions, mais sans verser dans le pathos  ou les bons sentiments dégoulinants. Il montre à quel point ce choix, que l’on imagine personnel est, en fait, bien plus vaste qu’on ne le pense : en choisissant de partir faire le djihad en Syrie, Ivan brise littéralement sa famille, toujours sous le coup de sa décision quatre ans après les faits. L’auteur étudie également l’implication de cette défection au niveau moral du reste de la famille : malgré tout, Ivan reste, justement, un membre de la famille et il est difficile de faire coïncider toutes les facettes de sa personnalité.

Little Sister est donc un excellent roman adolescent, à mettre de toute urgence entre toutes les mains. D’une part parce que Benoît Séverac y tisse une intelligente réflexion autour de l’amour familial et de la loyauté, mais surtout (et malheureusement) parce qu’il cadre avec l’actualité la plus brûlante. Il nous y montre combien l’embrigadement des jeunes peut être rapide, violent, létal et les multiples ramifications qu’il prend. Little Sister fera une excellente base de discussion autour du sujet : à lire, donc !

Little Sister, Benoît Séverac. Syros, mars 2016, 208 p.
Publicités

7 commentaires sur “Little sister, Benoît Séverac.

  1. lafontmagali dit :

    Ce livre me faisait de l’oeil lors de la dernière masse critique Babélio et ta chronique donne très envie de le découvrir. Il intègre donc ma longue wish-list. Merci !

    J'aime

  2. Camille dit :

    J’ai envie de le lire maintenant! En plus j’avais lu son dernier roman et c’était pas mal du tout

    J'aime

  3. […] ALLI D’AMOUR ! ♦ Sia nous parle merveilleusement bien de Little Sister juste ici… ♦ Et Dup enfonce le clou avec Imriel, en signant un coup de cœur […]

    J'aime

  4. […] ! Bilan carbone pas très positif, si tu veux mon avis, pour une histoire d’amour. » Little Sister, Benoît […]

    J'aime

  5. […] en parle sur les blogs : Lirado, Encres & Calames, Les lectures de Mylène, Livresse des mots, Nouveautés littérature jeunesse, Lecture […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s