[2016] Petit bilan de mars.

Carnet de lectures.

occupe-toi-d-arletty-lucovichOccupe-toi d’Arletty, Jérôme Dracéna #1, Jean-Pierre de Lucovich.
1942. Qui envoie des petits cercueils et des lettres de menaces à Arletty ? La vedette d’Hôtel du Nord vit une histoire d’amour avec un officier allemand, Karl von Sperlich, et ne s’en cache pas. Appelé au secours de l’actrice, Jérôme Dracéna, un ancien flic de la Crim’ devenu détective privé, va enquêter dans le Paris de l’Occupation et découvrir que les auteurs des menaces ne sont pas ceux qu’il croyait.
Voilà un polar rétro bien sympathique, qui nous replonge dans une sombre période de l’Histoire parisienne. Une période sombre mais que l’auteur nous narre avec humour et entrain. Jérôme Dracéna a des allures de titi parisien, sous ses dehors d’homme d’action bourru et prêt à tout. Arpentant les bas-fonds, il erre des boîtes de Pigalle (dont le fameux One Two Two) aux restos chics (comme le Fouquet’s) et côtoie tant les petits numéros de la pègre que les gros bonnets de la collaboration : on croise successivement le chef de la Gestapo française, une aventurière vénéneuse, des trafiquants de haut vol et des actrices aux amitiés encombrantes (et ça ne concerne pas seulement Arletty). Jean-Pierre de Lucovich tisse aventure, danger et gouaille des faubourgs, ce qui donne un roman alerte, bien documenté et très addictif. Une réussite !

Ciné, séries et autres films.

Ce mois-ci, j’ai regardé deux séries que j’ai trouvées très chouettes : Les Chroniques de Shannara et Erased.

Les Chroniques de Shannara s’inspire de la série éponyme de Terry Brooks – dont je n’ai lu que la suite, Les Héritiers de Shannara. J’avais donc à peu près tout oublié, hormis qu’il y avait des elfes, un arbre magique, des artefacts et des démons. L’histoire raconte – en gros – comment Amberle, princesse elfe, se retrouve à errer dans le pays, flanquée d’Eretria, une vagabonde, et Will Omshford, un demi-elfe possédant des pierres elfiques aux grands pouvoirs, à la recherche d’une solution pour sauver l’Ellcrys, l’Arbre-Protecteur des elfes, afin que son peuple soit à même de repousser une attaque des légions démoniaques. Il y a des druides, des elfes guerriers, des oracles, des démons, des créatures en tous genres, du mystère, de la romance et un tas de péripéties.
Si certains rebondissements sont un tantinet cliché, j’ai apprécié l’histoire dynamique et bien menée, les costumes et décors très soignés. Je regarderai volontiers la suite !

L’anime d’Erased était, quant à lui, excellentissime. L’adaptation est extrêmement réussie et ces 12 épisodes font monter crescendo le suspens ! Hormis un arc qui a été abandonné (mais qui ne manque pas), tout y est, on retrouve toutes les péripéties de la série. Et la version anime permet, en sus, de bien faire la différence entre les voix de Satoru (adulte ou enfant), ce qui rend certains de ses raisonnements bien plus clairs. C’est parfait ! En plus le générique de fin est splendide ce qui, franchement, ne gâche rien.
Ceci étant, si vous le lisez en VF, n’allez pas au-delà du 9e ou 10e épisode, ou vous vous spoilerez la fin du manga papier 🙂

Tops & Flops.

Je n’ai pas lu beaucoup de romans ce mois-ci, aussi cette rubrique sera-t-elle un poil plus courte que d’habitude.
mage-de-guerre-l-âge-des-ténèbres-1-stephen-aryanAu rayon des flops, j’ai le regret de nommer Mage de guerre, de Stephen Aryan : le résumé titillait ma curiosité, la couverture envoyait du lourd mais… de fait, ce n’était ni aussi épique ni aussi complexe que ce à quoi je m’attendais. J’ai trouvé l’ensemble un peu brouillon (mais c’est un premier roman !) et pas toujours convaincant. Pas de chance.

Au rayon des bonnes découvertes, il y a eu La Stratégie des As, de Damien Snyers, un romanla-stratégie-des-as-damien-snyers de fantasy urbaine à à la sauce délicieusement steampunk, qui narre les aventures d’une bande de voleurs engagés dans une grande arnaque. C’est vif, prenant, original, uchronique comme j’aime : bonne surprise !

Citations.

« Le troll était là, devant moi, inaccessible. Personne ne pouvait l’avoir. Enfin, personne à part moi, évidemment. En temps normal, défier un troll dans un concours de bière relevait de la stupidité. Sa masse le dotait d’une résistance à l’alcool bien plus grande que la mienne, ou que celle d’un humain. Il n’existe que deux manières de battre un troll dans un jeu de boisson ; être compétent dans le domaine magique, ou être de mèche avec lui. Et je n’avais rien d’un magicien. »
La Stratégie des As, Damien Snyers.

« Cependant, sachant que tout le monde se connaît dans Cadaquès, j’annonce que j’ai fait la connaissance d’un Français sur le port ce matin, et ce au cas où quelqu’un rapporterait à mon oncle et ma tante que j’ai été vue en présence d’un garçon. Alma veut immédiatement savoir s’il est guapo. Je bafouille, prise de court. Je n’ai pas envie de répondre à une telle question, mais je n’ai pas non plus envie de laisser entendre que Théo n’est pas à mon goût. Mon embarras la fait glousser, ce qui me fait rougir de plus belle. Quant à mon oncle, il se contente de commenter, sans lever le nez de son journal :
– Dire qu’il te faut venir jusqu’ici pour rencontrer un Français ! Bilan carbone pas très positif, si tu veux mon avis, pour une histoire d’amour. »
Little Sister, Benoît Séverac.

« Parfois, c’est très utile d’avoir une réputation de connard reclus et amoral. »
Légion, tome 1, Brandon Sanderson.

« Talandra prit le rapport qui trônait en haut de la pile – le plus récent, donc – et s’assit dans son fauteuil pour le lire. Tentée de mettre les pieds sur le bureau, elle s’en abstint. D’après la gouvernante qui l’avait surprise hier, une reine ne faisait pas ce genre de choses. »
Mage de guerre, tome 1, L’Âge des Ténèbres, Stephen Aryan.

 

Publicités

6 commentaires sur “[2016] Petit bilan de mars.

  1. Tesrathilde dit :

    Erased me tente bien !

    J'aime

  2. Julia dit :

    Je ne savais pas qu’Erased existait en animé. OMG je vais encore avoir plus de temps à passer devant un écran. Je en te remercie pas – quoi que – !

    J'aime

  3. Mariejuliet dit :

    Lire ou ne pas lire le livre avant de regarder Les chroniques de Shannara?

    J'aime

    • Sia dit :

      Ha, je me suis également posé la question et puis, l’envie de regarder la série a été trop forte et j’ai passé le pas. Il y a quelques années je n’aurais jamais envisagé de regarder une adaptation sans avoir lu le livre !

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s