Brèves de comptoir #92

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : festival Nice fiction !

Après une chouette édition 2015, le festival familial Nice fiction revient les 22, 23 et 24 avril 2016 – à Nice, donc – et se consacre aux genres de l’imaginaire en mettant particulièrement la création courte à l’honneur. C’est le campus de Saint-Jean d’Angély de l’Université de Sophia-Nice-Antipolis qui accueille le festival, en partenariat avec la Bibliothèque Universitaire, le CROUS et la BMVR.
L’entrée est gratuite et la programmation prévoit tables rondes, conférences, rencontres, expositions, contes, matches d’écriture, dédicaces et bien d’autres choses.

Pour permettre à ce festival collaboratif et communautaire de revoir le jour, l’équipe (de bénévoles) a lancé un financement participatif : malgré des partenaires associatifs, privés et institutionnels qui offrent subventions, aides et prêt de matériel, le festival rencontre quelques limites financières. Pour pouvoir inviter des auteurs, des artistes, des scientifiques qui proposeront interventions et animations de qualité, tout en proposant toujours un festival gratuit, l’équipe a besoin de votre aide. Toutes les infos ici !

Lundi encore : titres nominés aux Carnegie & Greeanway Medal !

Les prix Carnegie & Kate Greenaway Medal sont les plus anciens et les plus prestigieux prix britanniques récompensant la littérature jeunesse. Le prix Carnegie est remis par des bibliothécaires jeunesse et récompense un livre pour enfants ; le Kate Greenaway Medal, quant à lui, récompense une illustration de livre pour enfants. Les shortlists viennent d’être annoncées :

Carnegie Medal :
 The Lie Tree, Frances Hardinge (Macmillan).
The Rest of Us Just Live Here, Patrick Ness (Walker).
Five Children on the Western Front, Kate Saunders (Faber).
The Ghosts of Heaven, Marcus Sedgwick (Indigo).
Greenaway Medal :
The Sleeper and the Spindle, Neil Gaiman, illustrated by Chris Riddell (Bloomsbury).

Lundi toujours : interview de John Scalzi !

Elle a été réalisée (en anglais) par Gregg Snider, durant la convention de SF Arisia de janvier 2016 :

Mardi : prix René Barjavel 2016 & Intergalactiques de Lyon !

Les Intergalactiques, festival de SF lyonnais (qui se tiendra du 12 au 15 mai 2016), organise le concours de nouvelles René Barjavel , qui court du 22 mars au 15 juillet 2016. Thème de l’année :

L’Empire galactique vous ment.

Quelques petites règles : la nouvelle doit être envoyée avant le 15 juillet 2016, être inédit, titrée et comporter maximum 3500 mots. Le reste du règlement est lisible ici. À vos plumes !

Cette 5e édition porte sur la SF britannique, comme en témoigne le programme. Le festival débute avec une Nuit des séries spéciale Union Jack (MJC Monplaisir, 25 avenur des Frères Lumière, Lyon 8e), le vendredi 13 mai, de 21h à 6h du matin (5€ en préventes, 7€ sur place).

Mardi encore : réédition d’Ellana !

Le 18 mai, la série de Pierre Bottero fait peau neuve chez Rageot ; voici la nouvelle mouture des couvertures :

12038358_1052220694851589_6949555180125849691_n

Mardi toujours : bande-son pour Leviathan de Lionel Davoust. 

C’est le compositeur Jérôme Marie qui a mis en musique la trilogie de thriller de Lionel Davoust ; les morceaux sont disponibles à l’écoute ici. Vous trouverez d’autres morceaux, accompagnant d’autres œuvres littéraires.

Mercredi : coup de cœur des Imaginales !

Cette année, c’est Stefan Platteau, auteur (entre autres) de Manesh et du Sentier des Astres (Les Moutons électriques) qui sera à l’honneur !

Mercredi encore : prix Joël-Champetier !

Nouveau prix de nouvelles à l’horizon ! Le prix Joël Champetier, organisé par la revue Solaris, s’adresse aux auteurs de nouvelles non canadiens écrivant en français des nouvelles relevant des genres de l’imaginaire. Les textes présentés doivent être inédits, comporter maximum 10 500 mots (60 000 caractères) et être envoyés à l’adresse prixjoelchampetier@revue-solaris.com avant le mercredi 31 août 2016, à 23 h 59, UTC-4 : 00

Les frais d’inscription s’élèvent à 20$can (de 13 à 15€ suivant le taux de change) pour les non-abonnés à la revue (le montant correspond à un abonnement annuel, soit 4 numéros) ; aucun frais n’est nécessaire pour les abonnés. Le lauréat ou la lauréate recevra une bourse de 1 000 € et l’oeuvre primée paraîtra dans le numéro d’hiver 2017 de Solaris. Toutes les infos subsidiaires ici.

Jeudi : relecture équestre du Hobbit !

Ellen Cheeseman-Meyer fait, sur Tor.com, une relecture de Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien, du point de vue des connaissances équestres de l’auteur et de la crédibilité de ce qu’il décrit et met en scène. Or, il semblerait que tout cela ne l’ait guère convaincue :

« Tolkien will go on to do a better job with horses in later books : Samwise and Frodo named their ponies, and Frodo tries to rescue his from some trolls ; Shadowfax is pretty cool ; the Riders of Rohan seem like they would pass muster with the Pony Club. The Hobbit, however, is an equine abattoir.» 

Jeudi encore : un fanfilm pour Le Silmarillion ?

En tout cas, la page Facebook éponyme diffuse cette bande-annonce.

Vendredi : expo photo autour de La Zone du Dehors d’Alain Damasio !

Le photographe Gweltaz Rollando propose une expositions sur le thème de La Zone du Dehors, un roman de SF signé Alain Damasio. Les clichés sont visibles directement dans l’atelier de l’artiste (22, rue La Chanvrière, 22 600 Loudéac). Il met également en vente 30 exemplaires numérotés et signés. Le site de l’artiste propose un bon aperçu des clichés qu’il expose.

 Vendredi encore : Les Chroniques de Prydain adaptées par Disney !

Les studios Disney ont annoncé souhaiter adapter Les Chroniques de Prydain, romans fantasy de Lloyd Alexander – série qui, en 1985, a déjà inspiré Taram et le Chaudron magique. Voilà de quoi ça parle :
Au cœur du royaume de Prydain, un jeune garçon rêve d’aventures et de combats à l’épée. Chargé de veiller sur la truie Hen Wen, Taran est loin de se douter que l’animal possède de grands pouvoirs magiques et que l’abominable Roi Cornu est à sa recherche. Lorsque la truie s’échappe de Caer Dallben, Taran se lance à sa poursuite et s’enfonce profondément dans les terres de Prydain. Aidé du seigneur Gwydion, d’une créature nommée Gurgi et de la plus singulière des jeunes filles, Taran doit affronter le Roi Arawn et le Fils du Chaudron, deux êtres maléfiques au service du Roi Cornu. Le jeune garçon deviendra-t-il le héros qu’il a toujours voulu être ?

Bon dimanche !

 

Publicités

8 commentaires sur “Brèves de comptoir #92

  1. Mana dit :

    Ouille, je n’aime pas du tout les nouvelles illustrations des Ellana… Autant les rééditions des Ewilan gardaient quand même un esprit de l’univers, là on perd toute l’originalité dans des couvertures trop simples…
    Sinon, j’aime beaucoup les photos de La Zone du dehors, même si je préfère les clichés pris naturellement.

    Merci pour ces brèves ! =)

    J'aime

    • Sia dit :

      Moi non plus je n’aime pas ces illustrations d’Ellana, je les trouve assez peu esthétiques et pas du tout dans l’esprit et de l’univers et de la trilogie :/

      J'aime

  2. Mypianocanta dit :

    +1 avec vous sur les illustrations d’Ellana … de toute façon, je garde mes grands formats 😛 Et je file regarder les clichés sur La Horde ❤

    J'aime

  3. Tesrathilde dit :

    Je suis impatiente de voir la suite des Chroniques de Prydain adaptées ! Je les avais trouvées en anglais, je ne suis même pas sûre que Lloyd Alexandre soit traduit par chez nous (ou alors il est complètement oublié…)

    J'aime

    • Sia dit :

      Je t’avoue que je l’ai redécouvert en faisant les brèves. Je savais que Taram était une adaptation, mais je ne sais pas si j’aurais retrouvé le titre ! Tu avais aimé ces Chroniques ?

      J'aime

      • Tesrathilde dit :

        Oui, c’est de la Fantasy « ado », pourrait-on dire, malgré son âge ! Parfois sombre et épique, parfois très potache avec des traits d’humour ou de l’absurde un peu ridicule. C’est assez particulier et Disney ne l’avait pas mal rendu du tout dans son Taram (The Black Cauldron en anglais). Ce sont aussi des livres qui s’inspirent beaucoup des Mabinogion et autres récits mythologiques gallois (dont le chaudron).

        J'aime

      • Sia dit :

        Je note, ce que tu dis m’intéresse grandement !

        J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s