En mer, Drew Weing

en-mer-drew-weing  coupdecoeur

Dans une ville portuaire, que l’on suppose se trouver aux Etats-Unis ou en Angleterre au XVIIe siècle, un colosse poète en manque d’inspiration écume les bars. Sans le sous, il propose au tavernier de lui dédicacer son premier recueil à paraître en guise de paiement… et se fait jeter dehors. Las, il s’endort au bout d’un ponton où des recruteurs peu scrupuleux le kidnappent pour l’embarquer de force sur le navire du Capitaine Conrad, faisant route vers Honk-Kong. Hors de son élément, il apprend la dure réalité de la vie en mer, vie qu’il a chantée dans d’innombrables vers lorsqu’il avait encore les deux pieds sur terre! De grand moussaillon balourd, il devient un navigateur hors-pair, tandis que l’inspiration, cruelle maîtresse, lui vient et le fuit successivement.
Au rythme d’une case par page, ornées d’un dessin tout aussi minutieux que délicat, on s’embarque à bord du vaisseau marchand sans se poser de questions, pour suivre avec avidité les aventures de ce poète un peu déboussolé. Loin de casser le récit, la case unique lui offre une fluidité toute maritime, et présente un luxe de détails. Ainsi, les ellipses narratives – du départ du port, alors qu’il était jeune homme, à son heure de gloire, lorsqu’il est un vieux loup de mer aguerri – glissent subtilement et permettent au récit de se développer au mieux. Pour ma première incursion dans le roman graphique, j’ai adoré ce petit format, rappelant quelque peu le comics.
Les aventures de ce poète baroudeur, passant par un long voyage initiatique pour renouer avec l’inspiration océane qui lui fait défaut, sont très touchantes, divinement contées,  soutenues par un dessin époustouflant de sobriété et d’efficacité, et bourrées de références littéraires.

Malgré un format assez court, c’est avec des étoiles plein les yeux et le souffle du grand large sur le visage que l’on referme cet ouvrage, avec une seule envie: celle de s’y replonger encore. 

en-mer-drew-weing-2

En mer, Drew Weing. Editions çà et là, 2011, 144 p.
10/10.

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

sailor-twain-mark-siegel

Publicités

2 commentaires sur “En mer, Drew Weing

  1. Emily dit :

    Je ne suis pas très roman graphique, mais celui-ci me tente bien !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s