Alight, The Generations #2, Scott Sigler.

alight-the-generations-2-scott-sigler

Échappés de leurs cercueils, M. Savage, surnommée Em, et ses compagnons ont parcouru des kilomètres de couloirs envahis d’ossements, affronté la faim et la soif, combattu un redoutable ennemi, les Adultes, avant de pouvoir enfin se sortir du piège dont ils étaient prisonniers. Mais arrivés sur Omeyocan, le monde qui leur est destiné, les jeunes survivants déchantent vite…
Pour protéger et nourrir son peuple, à présent constitué de centaines d’enfants, Em va devoir explorer une cité dévastée, perdue au cœur d’une jungle habitée par de terribles créatures et, semble-t-il, d’autres êtres humains. Mais le danger qui guette la troupe ne vient pas seulement de l’extérieur. À mesure que le passé rattrape les adolescents, des clans se forment, des luttes intestines menacent la cohésion du groupe, l’adorateur d’un dieu assoiffé de sang est même prêt à tout pour renverser la jeune Savage…
Jusqu’où Em ira-t-elle pour conserver sa place de chef ? Entre la survie de tous et le pouvoir, que choisira-t-elle ?

Malgré des personnages qui m’ont semblé suprêmement agaçants, j’avais apprécié l’efficacité du premier tome, Alive.
Le début de ce deuxième tome nous emmène sur Omeyocan, la planète destinée à l’installation des nouveaux colons. Et… pas de chance. J’ai trouvé le début de l’histoire d’une incroyable longueur et, disons-le tout net, pas franchement passionnante. Ceci sur un bon tiers du roman, dont le départ m’a semblé poussif et peu intéressant. Heureusement, lorsque les personnages sont enfin capables de dépasser leurs petites préoccupations personnelles, cela devient nettement plus intéressant.

Et curieusement, c’est aussi grâce à leurs bisbilles que l’histoire reprend de l’intérêt. Em s’aperçoit que le rôle de leader n’est pas le plus folichon, lorsqu’Aramovski, ayant rallié à sa cause (mystico-religieuse) la quasi-totalité des enfants présents sur le vaisseau, s’attache à récupérer le rôle de chef de la communauté. Pire, il s’avère que les symboles sur le front de chacun dessinent, en fait, un vieux système de castes… que certains ont vraiment à cœur de remettre en place, d’autant que les cercles vides (comme Em), sont en fait les esclaves des autres. La découverte remet totalement en perspective les disputes qui éclatent entre les enfants et les intérêts que certains défendent et cela apporte à l’intrigue un souffle nouveau.

L’autre point très intéressant, c’est l’univers que l’on découvre sur Omeyocan, clairement inspiré de l’Empire aztèque, de sa mythologie, de son esthétique. Couplé à l’aspect science-fiction (découverte et conquête spatiale, recherche d’immortalité), cela crée un univers très original. L’histoire prend alors un nouveau tournant avec les découvertes que font les personnages sur Omeyocan, dont certaines vont les laisser sans voix.

Au fil des chapitres, de nombreux sujets sont évoqués, comme la vie en collectivité (pas toujours facile), la lutte des classes, la découverte de l’Autre et leurs penchants plus négatifs, comme le racisme, l’asservissement des autres, l’intolérance. Finalement, pas besoin de voyager à des milliers d’années-lumières, on retrouve toujours les travers d’une société humaine.

Passé ce premier tiers un peu poussif, on découvre une histoire très prenante, aux péripéties variées et qui tiennent vraiment en haleine. Les débats qui opposent les jeunes colons sont passionnants et permettent de poser une multitude de questions. Les révélations, de leur côté, réussissent à surprendre le lecteur – et ce n’est pas le retournement de situation final qui calmera son rythme cardiaque !

◊ Dans la même série : Alive (1) ;

The Generations #2,  Alight, Scott Sigler. Traduit de l’anglais par .
Lumen, septembre 2016, 568 p.
Publicités

3 commentaires sur “Alight, The Generations #2, Scott Sigler.

  1. Et dire que je n’ai pas encore pris le temps de le lire… j’ai honte ! Mais il faut dire qu’une fois passe le tome 1 (dont l’intérêt résidait principalement dans l’ignorance qu’ont les personnages – et le lecteur- de l’endroit où se déroule le récit, et toutes les questions qui vont avec) j’avais un peu peur que les tomes suivants de soient pas aussi intéressant. J’hésite toujours du coup…

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s