Mage de guerre, L’Âge des ténèbres #1, Stephen Aryan.

mage-de-guerre-l-âge-des-ténèbres-1-stephen-aryan

Taïkon, le Roi Fou, a réussi à fédérer les royaumes de l’Ouest. Une menace pour le roi Matthias, monarque éclairé de Seveldrom, qui sait qu’un conflit armé est inévitable. Pour conserver une chance face aux hordes adverses, il bat le rappel de ses alliés. Vargus, vétéran de plus de batailles qu’on ne devrait pouvoir en livrer en une vie, le Mage de Guerre Balfruss et cinq de ses pairs volent au secours de Seveldrom. Mais face au Nécromancien, la force de frappe du Roi Fou, la partie est loin d’être gagnée…

Voilà un titre victime de délit de faciès. La couverture m’a, semble-t-il, vendu du rêve, mais le contenu ne s’est malheureusement pas révélé à la hauteur de mes attentes…

L’auteur jongle avec plusieurs personnages ; côté adjuvants, on suit Balfruss, chef des six Mages de guerre de Seveldrom, chargé de coordonner les attaques magiques contre les hordes de Taïkon. Il y a également Vargus, combattant aguerri, qui recrée une sorte de Confrérie secrète au sein de l’armée afin de rendre ses hommes plus forts. Et la princesse Talandra, fille du roi Matthias, également chef de son service d’espionnage. L’ennui, c’est qu’ils ne sortent guère des rôles qu’on leur a attribués et restent, de bout en bout, fidèles à l’image donnée au départ. Côté opposants, on ne suit guère que les crises de folie de Taïkon, qui mérite bien son surnom de Roi fou, rapportées par les yeux horrifiés de Nirrok, l’un de ses fidèles serviteurs. Or, jamais ce personnage n’est nuancé, ce qui fait que l’on sombre rapidement dans un manichéisme jamais pondéré, ce qui est bien dommage. D’autant que les autres personnages sont à l’avenant. Difficile de sortir des archétypes mis en place dès le départ : le magicien, le guerrier, l’espionne, le grand méchant…

Malgré cela, l’histoire est efficace et l’intrigue assez complexe. Aux scènes de bataille succèdent les stratagèmes mis en place par les espions des diverses forces en présence. Ce qui s’avère assez compliqué car, d’une part, il y a de très nombreux pays impliqués, distribués selon les deux axes et, d’autre part, aucune carte permettant de se repérer. En outre, si l’ensemble ne manque ni de rebondissements ni d’efficacité, l’intrigue suit un cours somme toute très classique et guère surprenant. Par ailleurs, l’auteur introduit beaucoup de mystères sur certains points sans nécessairement apporter de réponse. Ainsi, il semblerait que des divinités soient là pour semer la zizanie parmi les mortels mais cela reste malheureusement un peu trop nébuleux pour que l’on comprenne bien les tenants et aboutissants : quels sont leurs objectifs ? Quelles anciennes rancœurs tentent-ils d’apaiser ? Difficile à dire.
Ceci étant, l’auteur propose une véritable conclusion au volume, ce qui permet de tourner la dernière page en ayant, peu ou prou, un aperçu global de l’intrigue.

En somme, Mage de guerre est un premier roman de fantasy épique intéressant, mais pas tout à fait abouti, malheureusement. Stephen Aryan est un grand lecteur de fantasy et cela se sent : son intrigue est efficace et tient la route mais ses personnages restent trop peu nuancés. Si ce premier tome n’a pas suffi à retenir mon attention pour la suite, nul doute que je surveillerai les autres écrits de l’auteur. 

L’Âge des ténèbres #1, Mage de guerre, Stephen Aryan. Bragelonne, mars 2016, 431 p.

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

Légende, de David Gemmell, un autre roman de fantasy épique, hautement efficace !

 

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Fantasy et taguée .

12 commentaires sur “Mage de guerre, L’Âge des ténèbres #1, Stephen Aryan.

  1. Adlyn dit :

    Un livre qui me fait très envie ! C’est bien dommage si les personnages manquent un peu de relief mais si l’histoire est prenante, peut-être peut-on espérer un peu plus de recherche sur les personnages dans les tomes suivants ?

    J'aime

  2. Chess dit :

    Peut-être pas le meilleur titre de Fantasy que j’ai pu lire, mais en tout cas un moment très sympathique quand même 🙂

    J'aime

  3. Lupa dit :

    Le problème, c’est qu’il y a tellement d’autres romans de fantasy qui m’appellent à corps et à cris, que celui-ci risque d’être classé loin derrière… Il faut bien faire des choix ^^
    Néanmoins, merci pour la découverte : 🙂

    J'aime

  4. […] Battlemage by Stephen Aryan […]

    J'aime

  5. mlleniall dit :

    Legende est mon livre préféré et j’ai l’impression que Mage de guerre en est très loin… J’ai vraiment du mal à m’y mettre! Trop de personnages, trop de pays, je suis complètement perdue!

    J'aime

  6. […] avis : Albédo – Apophis – Blog-o-livre – Book en stock – Encres & Calames – L’Ours Inculte – […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s