Brèves de comptoir #94

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : les nominés au GPI 2016 !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF.
Il est décerné durant le Festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo (14-16 mai 2016). Et voici la très grosse liste des nominés (la liste des titres préselectionnés est visible ici) :

1) Roman francophone

– Abîme du rêve, Francis Berthelot (Dystopia).
– Booming, Mika Biermann (Anacharsis).
– Sous la Colline, David Calvo (La Volte).
– Lum’en, Laurent Genefort (Bélial’).
– Le Château des Millions d’Années, Stéphane Przybylski (Bélial’).

2) Roman étranger

Le Livre des choses étranges et nouvelles, Michel Faber (L’Olivier).
La Justice de l’ancillaire, Ann Leckie (J’ai Lu, Nouveaux millénaires).
LoveStar, Andri Snær Magnason (Zulma).
Légationville, China Miéville (Fleuve).
L’Adjacent, Christopher Priest (Denoël, Lunes d’encre).
Dernier meurtre avant la fin du monde, Ben H. Winters (Super 8).

3) Nouvelle francophone

– « Ethfrag », Laurent Genefort (in Bifrost n° 78)
Il faudrait pour grandir oublier la frontière, Sébastien Juillard (Scylla).
– « Welcome Home »,  Jérôme Noirez (in Utopiales 2015, ActuSF).
Histoires assassines (recueil) de Bernard Quiriny (Rivages).

4) Nouvelle étrangère

– « Ma chèvre s’est mangé les pattes » (recueil), Alex Burrett (Aux forges de Vulcain).
La Ménagerie de papier (recueil), Ken Liu (Bélial’).
– « Le Bazar aux Merveilles d’Alastair Baffle »Mike Resnick (Galaxies n° 34/76).
– « Infiltration » de Connie Willis (in Les Veilleurs, J’ai Lu)

5) Roman jeunesse francophone

Vagabonds des airs, Camille Brissot (L’Atalante).
La Passe-Miroir, tomes 1 & 2, Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse).
#Bleue, Florence Hinckel (Syros).
Brainless, Jérôme Noirez (Gulf Stream).
Le Roi des fauves, Aurélie Wellenstein (Scrinéo).

6) Roman jeunesse étranger

Tom Cœurvaillant, tomes 1 à 3, Ian Beck (Mijade).
Par bonheur, le lait, Neil Gaiman (Au Diable Vauvert).
Stone Rider, David Hofmeyr (Gallimard Jeunesse).
Log Horizon, Mamare Touno (Ofelbe).
La Malédiction Grimm, tomes 1 & 2, Polly Shulman (Bayard).

7) Prix Jacques Chambon de la traduction

Jacques Barbéri pour L’Évangile selon Eymerich de Valerio Evangelisti (La Volte).
Pierre-Paul Durastanti pour La Ménagerie de papier de Ken Liu (Bélial’).
Patrick Marcel pour La Justice de l’ancillaire d’Ann Leckie (J’ai Lu).
Nathalie Mège pour Légationville de China Miéville (Fleuve).
Miyako Slocombe pour Le Démon de l’île solitaire de Edogawa Ranpo (Wombat).

8) Prix Wojtek Siudmak du graphisme

Xavier Collette pour Le Paris des Merveilles, tomes 1 à 3 de Pierre Pevel (Bragelonne).
Laurent Gapaillard pour La Passe-Miroir, tomes 1 & 2 de Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse).
Prince Gigi pour Sovok de Cédric Ferrand (Les moutons électriques).
Hervé Leblan pour Janua Vera et Récits du Vieux Royaume de Jean-Philippe Jaworski (Folio SF).
Aurélien Police pour L’Été de l’infini de Christopher Priest (Bélial’) et Le Roi des fauves d’Aurélie Wellenstein (Scrineo)
Jérôme Zonder pour Galaxies n°36/78

9) Essai

Les Chroniques de la science-fiction, Stephen Baxter & Guy Haley (Muttpop).
Constellations, Anne Besson (CNRS).
(Bé)vues du futur. Les imaginaires visuels de la dystopie (1840-1940), dirigé par Clément Dessy & Valérie Stiénon (Presses Universitaires du Septentrion).
Le Guide Howard, Patrice Louinet (ActuSF).
Effets spéciaux : deux siècles d’histoires, Pascal Pinteau (Bragelonne).

10) Prix spécial

– Les éditions Callidor pour la collection L’Âge d’or de la fantasy consacrée à la fantasy ancienne, inédite ou retraduite (trois titres parus).
– Les éditions La Volte pour l’intégrale de la série Nicolas Eymerich de Valerio Evangelisti.
Francis Berthelot, les éditions Dystopia et Bélial’ pour l’achèvement et l’édition intégrale du Rêve du démiurge.
Étienne Barillier, Arthur Morgan & Nicolas Meunier pour La France steampunk  (Mnémos).
Natacha Vas-Deyres & Richard Comballot pour les Carnets chronolytiques de Michel Jeury (Presses Universitaires de Bordeaux).

Lundi encore : pôle Sciences & Fictions des Imaginales !

Pour l’édition 2016, il y a du neuf aux Imaginales, avec le Pôle Sciences & Fictions, un espace dédié aux sciences et aux littératures de l’imaginaire, situé sous le dôme des sciences : une gigantesque bulle de 250 m² qui accueillera l’exposition Jules Verne, la langue française, langue de l’aventure scientifique (prêtée par l’université de Lorraine), ainsi qu’une exposition organisée par le planétarium d’Epinal sur les météorites et les cratères. L’équipe du planétarium sera d’ailleurs présente les 4 jours et initiera les festivaliers à la connaissance des pierres grâces à des ateliers découverte. Le pôle proposera d’autres animations visant à satisfaire les curieux, les scientifiques en herbe et les adeptes de la science-fiction, des romans d’anticipation, de post-apocalypse ou encore de steampunk. Ces derniers seront chouchoutés par la Breizh Steam Punk Society, une compagnie venant spécialement de Bretagne pour partager, via une expo très spéciale et des (probablement) des animations tout aussi spéciales, sa passion pour le steampunk. Les voici dans leurs oeuvres pour un petit aperçu :

Le reste des nouveautés du Pôle sur le site des Imaginales !

Et toujours à propos des Imaginales, l’anthologie 2016 (toujours chez Mnémos) s’intitule Fées  et automates et réunit aux sommaires 15 auteurs :  Charlotte Bousquet, Estelle Faye, Cindy Van Wilder, Paul Béorn, Pierre Bordage, Fabien Cerutti, Lionel Davoust,Jean-Claude Dunyach et Mike Resnick, Pierre Gaulon, Nabil Ouali, Gabriel Katz, Benoît Renneson et finalement Adrien Thomas. Voici la couverture :

Mardi  : première projection publique pour Les Seigneurs d’Outre Monde !

Les Seigneurs d’Outre-Monde est un film associatif produit par l’association eRe2-LSOM et réalisé par Rémi Hoffmann, qui a réuni quelques 170 280 passionnés ; un financement participatif réussi a servi à boucler dans des délais raisonnables. Un petit bout de résumé ?

Un Dôme lumineux surmonte les murailles rocheuses des terres du Ringston. A l’intérieur de celui-ci, le sombre passé du monde s’emplit de rage et de colère.
Rashalden, seigneur des ténèbres et incarnat déchu d’un ordre qui autrefois régentait l’équilibre du monde, nourrit une haine implacable pour l’espèce humaine et s’apprête à reconquérir ses royaumes. Des plaines du Ciampes jusqu’à Sandhya, la cité elfe enfouie dans les racines de la forêt, la rumeur gronde sur le retour du triste sire… Et les anciens adorateurs de ce dernier se rassemblent autour du Dôme.
Jarwin des Kalmeril, prince du Ringston, est encore bien jeune pour comprendre les enjeux qui se trament. Son insouciance n’a d’égale que sa désinvolture mais il sera malgré lui mêlé à la légende. Il découvrira que tout ce en quoi il croyait, jusqu’à l’existence de sa propre famille, les Kalmeril, ne fait partie que d’un immense stratagème visant à étendre le chaos sur le monde et à y précipiter sa destruction.

Des visions étranges,
Une reine Vampire vengeresse,
Un peuple disparu, avec pour fardeau un lourd secret…

Le culte des Elfes décrit 9 autres dimensions qui nous entourent.
C’est au cœur de notre terre que la blessure a été commise, mais c’est Outre Monde que les Seigneurs s’affronteront

Et l’info à retenir, c’est qu’il sera diffusé en avant-première (avant sa mise en ligne) le dimanche 22 mai 2016, à 19h30, au cinéma Gaumont de l’Aquaboulevard (Paris). La projection se fera en présence de l’équipe et comprendra une présentation sur scène, ainsi qu’un petit cocktail – les entrées sont à 10€ et s’achètent ici.

Et voici la bande-annonce :

Mardi encore : Alain Damasio & Norbert Merjagnan sur Radio Debout !

Les deux auteurs du collectif Zanzibar y évoquent (entre autres), lors du 40 mars pour la manifestation « Nuit Debout », le projet « 1000 jours en mars ». Cet écrit collectif, sur une idée originale de Léo Henry, vise à « imaginer le mouvement jusqu’au millième jour de mars » et à inventer un futur différent du nôtre à partir du 31 mars, tout en montrant que la science-fiction est un genre politique.

Mardi toujours : Philip K. Dick à l’honneur sur Arte !

Et c’est dans l’émission BiTs, qui décrypte sur Arte l’actualité des cultures geek. L’épisode 31 de la saison 3, Substance Dick, est consacré à Philip K. Dick.

Mercredi : de l’influence de Tolkien ! 

Gaël Coureau était en Master d’Archives numériques, études durant lesquelles il a étudié la communauté web francophone des fans de Tolkien – qui semble rester LE modèle à suivre en fantasy. Son mémoire, qui présente la communauté, étudie les liens entre ses membres, analyse leurs créations et explore leur rapport à l’auteur, est désormais en ligne.

Mercredi encore : Nice Fictions, demandez le programme !

La 2e edition de Nice Fiction se tiendra du 22 au 24 avril 2016, au pôle universitaire Saint-Jean d’Angély, sur le thème des Rivages. Il s’ouvre par une chasse au trésor, du 9 au 21 avril. Au programme : les expositions Yvan ‘Gawain’ Villeneuve, Sur les rivages de l’imaginaire : Balade entre Fantastique et Science-Fiction (Laetitia ‘Nydenlafée’ Combe – Vincent Laïk – Nicolas Sarter – Christian Nicot), et Christophe Dougnac, des animations (contes pour les plus jeunes), initiation jeu de rôle et de plateau, murder party, escrime et duel au pistolet, des conférences scientifiques, des rencontres et tables rondes et, bien sûr, des dédicaces. Le détail est en ligne !

Mercredi toujours : programme des Futuriales!

Le programme des Futuriales, qui se tiendront le samedi 7 mai à Aulnay-sous-Bois (92) est en ligne !

Jeudi : les Halliennales s’affichent !

Le festival de l’imaginaire d’Hallennes-lez-Haubourdin aura lieu le 8 octobre 2016, sur le thème des  Zombies ; voici l’affiche, signée Miesis.

À noter que le traditionnel concours de nouvelles est ouvert !

Jeudi encore : financement participatif pour des artbooks féeriques aux Moutons électriques !

L’idée est née en préparant le Panorama illustré de la fantasy et du merveilleux : pourquoi ne pas consacrer des beaux-livres aux illustrateurs classiques du merveilleux ?
C’est maintenant en route et les trois illustrateurs retenus sont Arthur Rackham, Edmond Dulac et William Heath Robinson.

L’éditeur cherche à recueillir la somme de 8 500 € : 42% (à l’heure où je prépare ces brèves) sont déjà atteints et il reste un petit mois pour participer !

Vendredi : sélection du premier trimestre pour le Prix Bob Morane !

Le prix Bob Morane récompense une œuvre de fiction publiée dans l’année civile du prix en cours ; il a été créé en 1999 par Marc Bailly, en hommage au personnage fictif d’Henri Vernes, créé en 1953, que vous connaissez peut-être par le biais des romans ou des bandes-dessinés dont il est le héros (à défaut, vous avez peut-être entendu la chanson d’Indochine). Comme Bob Morane a exploré tous les genres possibles et imaginables, la sélection est à son image. Voici le premier lot de titres sélectionnés :

Romans francophones :

La Stratégie des AsDamien Snyers (Actu SF).
Le Nibelung, tome 1, Le Carnaval aux Corbeaux, Anthelme Hauchecorne (Chat Noir).
Tellucidar, tome 1, Jean-Luc Marcastel (Scrinéo).
– Vostok, L. L. Kloetzer (Denoël).
De Force, Karine Giebel (Belfond).

Romans traduits

Les Affinités, Robert Charles Wilson, traduit par Gilles Goullet (Denoël).
Les Enfermés, John Scalzi, traduit par Mikael Cabon (L’Atalante).
Le rempart sudtome 1, Annihilation, Jeff Vandermeer, traduit par Gilles Goullet (Au Diable Vauvert).
Le Poids du cœur, Rosa Montero, traduit par Myriam Chirousse (Métailié).

Nouvelles :

La Belgique Imaginaire, tome 1, anthologie dirigée par Marc Bailly (Académia).
Il sera une fois, anthologie, Southeast Jones (Séma Diffusion).

Vendredi encore : interview d’Adrien Tomas… par lui-même !

Je vous recommande vivement d’aller lire son interview originale, pleine d’infos et hilarante !

Vendredi toujours : une minisérie pour De Bons présages ?

Voilà une nouvelle qui me fait bondir de joie ! Neil Gaiman envisage de faire une mini-série pour adapter De Bons présages, roman (excellent) co-écrit avec Terry Pratchett après que celui-ci lui en fait la demande, via une lettre, remise à Gaiman après le décès de son ami – ils avaient déjà le projet sur les rails avant la disparition de Terry Pratchett.
Bref, il ne reste plus qu’à espérer voir ces épisodes !

 

 

Bon dimanche !

Publicités

18 commentaires sur “Brèves de comptoir #94

  1. sphinxou dit :

    La couverture de l’anthologie des Imaginales est magnifique !:)

    J'aime

  2. Mypianocanta dit :

    eh beh ! c’est une semaine riche en actu dis donc … j’ai noté plein de liens que je prendrai le temps d’éplucher ultérieurement.
    Merci pour ces brèves 🙂

    J'aime

    • Sia dit :

      Oui il y avait pas mal de trucs cette semaine (et sans doute des trucs de la semaine dernière vu que je n’étais pas là) ! Cela change des semaines où je me creuse la cervelle pour savoir ce que je vais publier :p

      J'aime

  3. Lupa dit :

    Avec toutes ces dernières brèves, nous croulons sous les bonnes nouvelles, et les projets enthousiasmants, et ça fait rudement du bien ! Merci 🙂

    J'aime

  4. J’adore la couverture de l’anthologie des imaginales!!! 🙂

    J'aime

  5. Tesrathilde dit :

    « La communauté web francophone des fans de Tolkien – qui semble rester LE modèle à suivre en fantasy. » Hmm au niveau communicatif, peut-être. Pour ma part je n’ai pas encore réussi à trouver le bon bout pour la rejoindre, il y a beaucoup de choses et de gens qui m’agacent énormément. Peut-être justement le côté « fan » dans un sens trop populaire pour moi. Certes, ils sont très actifs et enthousiastes dans leur majorité, mais je tombe beaucoup trop souvent sur des boulets, impolis, irréfléchis – hem d’ailleurs je suis en train de me dire que si ça se trouve le jeune homme qui m’a complètement coupée dans ma conversation avec Ferré (sans s’excuser du tout et en monopolisant complètement l’auteur) l’année dernière pourrait bien être l’auteur de ce mémoire !! 😄 Il venait le remercier pour un mémoire en tous cas.
    « Des événements comme le TolkienReadingDay est un évènement mondial qui a eu lieu tous les 28 mars » -_- 25. 25. 25 !! On va dire que c’est une faute de frappe. parce que le reste du Master me semble plutôt bien documenté et argumenté, et que j’ai repéré pas mal d’erreurs typo en fait. ;). Ceci dit je trouve qu’il manque parfois de nuance ici et là, prenant parti pour l’un ou l’autre des « camps » (si, si, c’est assez réel) – par exemple il parle des adorateurs des films qui polluent les forums des amateurs de romans, mais en fait il y a des cons/extrémistes dans les deux sens. :p
    Pareil ici : « Les langues apparaissent dans ses romans et elles requièrent un certain temps passé à lire, analyser et comprendre les écrits de Tolkien » Eh ben non mon bon monsieur : aujourd’hui il existe des sites en ligne, plutôt «  »complets » », qui permettent d’apprendre les « langues elfiques ». Plus besoin d’aller chercher dans les livres, tout est synthétisé (cf. Hiswelokë, en tous cas il y a quelques années). Alors, ok, une langue ça reste long à apprendre, on est bien d’accord, ça demande de l’investissement ; mais ce n’est pas exactement son argument. De plus ces « langues en ligne » sont régulièrement du néo-sindarin et néo-quenya, d’où mes guillemets, qui ont été complétés artificiellement (ce n’est que rarement précisé, et les sources ne sont pas données !) Je vois qu’il se rattrape un peu derrière, avec un peu plus de nuances, c’est bien.
    « ses associations américaines (Tolkiensociety) » AIEUH. Raté. Cette association était 100% brit au départ, et l’est toujours essentiellement même si ses membres viennent maintenant de plein de pays ! http://www.tolkiensociety.org/society/

    Le GPI a vraiment beaucoup de catégories ! 🙂 Comme d’habitude je n’ai rien lu de la liste.

    J’attends vraiment de voir ce que vont donner les Imaginales cette année, j’aurais certainement encore plus besoin d’y aller deux jours vu le programme qui s’étoffe ! Des minéraux et des sciences ? Il va me falloir deux heures de plus au moins. Je suis un peu moins emballée à titre personnel par le coin historique – j’irai sûrement voir par curiosité – mais je trouve que c’est une super idée car très cohérente avec le thème de la convention.

    J'aime

    • Sia dit :

      Ma phrase initiale devait être mal formulée, l’incise ne concernait que Tolkien et pas sa communauté. Je n’ai pas lu le mémoire mais ce que tu en dis est intéressant ! Ceci dit, ça ressemble à un mémoire étudiant, avec quelques approximations…
      Pour les prix, il est rarissime que j’aie lu un titre de la liste : je ne suis pas très à la page :p
      Côté Imaginales, j’ai super envie d’aller voir les nouveautés, mais ça me semble franchement compromis, malheureusement…

      J'aime

  6. Fenriss dit :

    merci pour le coup de pouce

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s