Brèves de comptoir #255

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : Argyll se dévoile !

Les éditions Argyll viennent de dévoiler les couvertures de leurs deux premiers titres, Trackés, de Christophe Nicolas et Crépuscule de Briareus, de Richard Cowper. Elles sont signées Xavier Collette !

Les éditeurs ont également répondu à une interview, lisible chez Les Pipelettes en parlent !

Lundi encore : Clinique de la mémoire morte, le podcast !

Sébastien Dicenaire (qui avait déjà réalisé les fictions audio Dreamstation et Pamela) revient avec un nouveau podcast fictionnel : Clinique de la mémoire morte. Coproduite par la RTS et la RTBF, cette série d’anticipation est librement adaptée de « La jeune vampire » de J.H. Rosny-ainé. Voici de quoi il est question :

Finis les trous de mémoire, les souvenirs approximatifs, les leçons apprises en classe et tout aussi vite oubliées ! Désormais, tout le monde se souvient de tout, grâce à la technologie mise au point par l’entreprise Mnémosan. Hippolyte Polycarpe est un des employés qui travaille à la « Clinique de la mémoire morte » : chaque jour il réimplante les souvenirs de ses patients présentant des problèmes de mémoire. Assidu et passionné, il va pourtant franchir la ligne rouge lorsqu’un cas désespéré se présente à la clinique…  

Les quatre épisodes sont déjà sortis, et audibles ici.

Mardi : l’Observatoire de l’Imaginaire 2020 !

Covid oblige, celui-ci s’est tenu en ligne. Vous pouvez donc tout revoir ici !

Mardi encore : lauréate du Prix Julia Verlanger 2020 !

Il s’agit de Martha Wells pour sa série Journal d’un AssaSynth, publié chez l’Atalante (dans une traduction de Mathilde Montier). Félicitations !
Les autres titres en lice sont visibles ici.

Mercredi : naissance des éditions Omnivers !

Florestan de Moor vient d’annoncer la création de sa maison d’édition Omnivers, basée à Rennes, et spécialisée dans les littératures de l’imaginaire.
Voici ce qu’il en dit :

Que pourra-t-on trouver au catalogue des éditions Omnivers ? Des récits d’aventure exigeants et humanistes à la croisée des genres de l’imaginaire. Plus la frontière est trouble entre science-fiction, fantasy et fantastique, plus on aime ça !
Lire un roman des éditions Omnivers, c’est se laisser emporter aux côtés de personnages touchants dans de formidables aventures que vous n’oublierez pas de sitôt. Je souhaite publier des histoires inédites, issues de plumes francophones et destinées à un public adulte.

Il lance également un appel à textes, pour des romans inédits en un seul volume (pas de séries, pas de recueils de nouvelles sauf fix-up), écrits en langue française et destinés à un public adulte (entre 400 000 et 650 000 signes, espaces comprises).
Si vous avez un manuscrit qui correspond, il suffit de l’envoyer à editions.omnivers@gmail.com (pdf, odt ou docx, Times New Roman, 12 pts, interligne simple), avec une brève présentation du projet (précisant le nombre de signes) et vos coordonnées de contact.

Plus d’infos ici ou !

Jeudi : auteur cherche chroniqueur !

L’appel de l’auteur George Lerouge a été relayé par le blog Bookenstock. L’auteur cherche des chroniqueurs pour sa saga de fantasy, Chrysalide. Si vous êtes intéressés, il suffit d’envoyer un email à bookenstock[at]gmail.com : les Vénérables se chargeront de transmettre votre demande.
Toutes les infos ici !

Vendredi : des podcasts !

Des aliens et des hommes.

Xavier Mauméjean et Natacha Vas-Deyre étaient au micro de Nicolas Martin dans La Méthode scientifique pour parler des rapports entre science, fiction et sacré !

Fantasy et Metal.

Alethia, Glaurung et Saffron d’Elbakin, associés à Radio Metal, proposent un nouveau podcast consacré aux liens entre fantasy et metal. L’épisode introductif, intitulé Mauvais genres explore l’historique des podcasteurs avec les deux genres. Les épisodes suivants se consacreront à des groupes, des auteurs, ou aux genres en eux-mêmes.
C’est à écouter ici ou là.

Vendredi encore : le Noël des auteurs & autrices 2020 !

Comme l’an passé, Actusf a proposé aux auteurs et autrices de dévoiler les livres qu’ils aimeraient déposer sous des sapins. Et le bal est ouvert par Raphaël Bardas et Estelle Faye !

Bon dimanche !

4 commentaires sur “Brèves de comptoir #255

  1. Mypianocanta dit :

    Deux nouvelles maisons d’édition en peu de temps !
    C’est un signe d’espoir pour certains mais je ne peux m’empêcher de les trouver un peu fous par les temps qui courent 😉

    Et je m’étais planté de pronostic cette année pour le prix Verlanger (encore qui traîne dans ma wish…).
    Bonne semaine 🙂

    J'aime

    • Sia dit :

      Qu’avais-tu pronostiqué pour le prix Verlanger ?
      Concernant les deux maisons d’édition, je suis hyper curieuse de découvrir Argyll, j’ai une entière confiance en Thomas Geha et Simon Pinel !

      J'aime

  2. Zina dit :

    Merci pour le partage 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s