Brèves de comptoir #251

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi : titres en lice pour le Prix Julia Verlanger 2020 !

La fondation Julia Verlanger a été créée par Jean-Pierre Verlanger, en 1990, sous l’égide de la Fondation de France, afin de perpétuer la mémoire de son épouse (1929-1985), auteure de nombreux romans de science-fiction sous le pseudonyme de Gilles Thomas. Tous les ans, le prix récompense un ouvrage de science-fiction. Voici les titres en lice cette année :

Semiosis de Sue Burke, traduction de Florence Bury (Albin Michel Imaginaire)
Journal d’Assassynth de Martha Wells, traduction de Mathilde Montier (L’Atalante)
Le Prieuré de l’oranger de Samantha Shannon, trad. de Jean-Baptiste Bernet (De Saxus) – Le Long voyage de Claire Duvivier (Aux Forges de Vulcain)
Aurora de Kim Stanley Robinson, trad. de Florence Dolisi (Bragelonne)
Yardam d’Aurélie Wellenstein (Scrineo).

Le ou la lauréate sera annoncée le vendredi 30 octobre à 19h30 au Lieu Unique, durant le Festival Les Utopiales.

Lundi encore : 1984, le couvre-feu et de fausses citations !

Le journaliste Marcus Dupont-Besnard s’est penché sur les fausses citations d’Orwell, censément tirées de 1984 qui ont commencé à circuler à l’annonce du couvre-feu. C’est à lire sur Numerama.

Mardi : « Même dans les pires des situations, la SF ouvre le champ des possibles ! »

Le journaliste et essayiste Ariel Kyrou s’est prêté au jeu de l’interview pour Usbek et Rica, à propos de la parution de son nouvel ouvrage, Dans les imaginaires du futur, fraîchement publié par ActuSF.

Mercredi : Aubusson tisse Miyazaki !

Après une série de (magnifiques) tapisseries (13 tentures et un tapis) réalisées d’après les illustrations de J.R.R. Tolkien pour Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux, la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson s’attaque (de 2021 à 2023) à un autre monument de la pop-culture : les illustrations d’Hayao Miyazaki. Ces cinq tapisseries monumentales, dont une optionnelle, reproduiront des scènes extraites des films d’animation Princesse Mononoké (1997), Le Voyage de Chihiro (2001), Le Château Ambulant (2004) et Nausicaä de la Vallée du Vent (1984). Voici le détail des scènes :

  • Princesse Mononoké, Ashitaka soulage sa blessure démoniaque (5 x 4,60 m.) : la scène met en exergue la relation entre l’homme et son environnement naturel. L’omniprésence de la végétation et le foisonnement de la verdure marquent la petitesse de l’homme et la nécessité d’une harmonie. Le tissage est prévu entre début 2021 et début 2020.
  • Le Voyage de Chihiro, Le banquet du Sans visage (3 x 7,50 m.) : La scène représente la confrontation, dans une salle ornée de faces démoniaques, entre la jeune Chihiro et de l’être dit Sans visage. Celui-ci, chimère solitaire, est un être en quête d’identité enrôlé dans des jeux de concupiscence, de séduction et de possession qui le rendent insatiable et maléfique. Grâce à une plante médicinale et sa générosité, Chihiro parviendra à le libérer de ces maux. Le début du tissage est prévu pour mi-2021 et sa fin mi-2022.
  • Le Château ambulant (5 x 5 m.) : Transformée en sorcière, Sophie fuit la ville. Son errance la mène jusqu’à un navet-épouvantail et au Château ambulant, résidence d’un jeune magicien nommé Hauru. Le film et la scène choisie pour la tapisserie interrogent la question de la sédentarité, de l’hybridité et de la métamorphose des êtres et des choses.
  • Le Château ambulant, La peur de Hauru (3 x 5,60 m.) : Dans la chambre à coucher, où abondent breloques, grigris, peluches et colifichets, Sophie veille au chevet de Hauru, épuisé par la bataille menée contre un roi d’une autre contrée. Cette scène révèle la thématique, omniprésente dans l’animé, de l’habitat domestique et du quotidien. La vaillance et la force du féminin sont, en outre, centrales dans l’œuvre de Miyazaki. Le tissage est prévu entre début 2022 et mi-2023.
  • Nausicaä de la vallée du vent, Le sacrifice des Omus: Mis en péril par les hommes, les Omus (insectes géants de la forêt toxique), attaquent et anéantissent cités et civilisations. Loin de leur habitat, ils finissent par dépérir et emplir l’atmosphère d’un poison mortifère. Ce paysage apocalyptique issu de la « revanche de la nature », conséquence de la déraison humaine, a été choisi pour la réalisation d’une tapisserie en format panoramique (2 x 10m). Les dates du tissage (optionnelle) sont encore indéterminées.

Un espace d’exposition est actuellement ouvert au public à la Cité : on peut y voir les maquettes et des projections informatives. Comme pour les tapisseries inspirées de Tolkien, les tombées de métier de ce nouveau projet seront diffusées en direct sur les réseaux sociaux de la Cité internationale de la tapisserie.

Jeudi : Légendarium des saisons !

Le Centre de l’imaginaire arthurien et l’Office de l’imaginaire Ardennais vous invitent à célébrer Samhain, Halloween, Toussaint, samedi 31 octobre.
Situation sanitaire oblige, la rencontre sera virtuelle. A partir de 20h, Claudine Glot, présidente du Centre Arthurien, Pierre Dubois, le célèbre Elficologue, Bruno Sotty, conteur au Centre Arthurien et Céline Menoncin, autrice et conteuse en Ardennes, vous proposent des contes qui parlent de cette période où le voile entre les mondes se lèvent, où les personnages de nos contes légendes traversent la frontière : Samain, la nuit de tout les esprits.
Rendez-vous ici !

Week-end : résultats du PLIB 2020 et PLIB 2021 !

Le week-end dernier, le PLIB 2020 a révélé le roman choisi par les jurés. Il s’agit de Mers mortes d’Aurélie Wellenstein (Scrineo). Félicitations !
Les jurés sont maintenant appelés à opérer une première sélection de 25 titres, qui sera rendue publique à partir du 15 novembre.

La remise du prix physique ayant été annulée, elle a été remplacée par des tables rondes, diffusées sur Youtube et consacrées aux littératures de l’imaginaire :
Du coin de la bibliothèque : la place de l’Imaginaire en bibliothèque, les problématiques rencontrées.

Suisse, Belgique, Luxembourg : quelle visibilité pour les littératures de l’imaginaire hors de France ?

Café des jurés :

Young adult : un genre décrié ! Un choix marketing ? Qu’en pensent les principaux intéressés ?

Week-end bis : les conférences des Utopiales en direct !

Le festival consacré  à la SF aura lieu la semaine prochaine à Nantes. Pour ceux qui ne peuvent s’y rendre, les conférences seront diffusées en direct sur la page Facebook de l’événement, comme sur le site
Voici le programme :

→ Jeudi 29 octobre :
• N°001 — 9h30 — La leçon du Président : d’Armageddon à Deep Impact : le ciel peut-il nous tomber sur la tête ?
• N°007 — 11h30 — Épidémies : répertoire des situations
• N°015 — 13h30 — Traces industrielles sur la nature et sur les corps
• N°024 — 15h30 — Uglies
• N°032 — 17h30 — Le plus propre des mondes ?
• N°039 — 19h30 — L’affiche des Utopiales 2020

→ Vendredi 30 octobre :
• N°044 — 9h00 — Le quatrième cavalier : Pollution
• N°085 — 19h30 — Le fléau

→ Samedi 31 octobre :
• N°091 — 9h00 — Des traces éternelles
• N°099 — 11h00 — Les voies antiques de l’ADN
• N°105 — 13h00 — Le signe des temps
• N°114 — 15h00 — Le blues du pangolin
• N°124 — 17h00 — Traces du discours scientifique dans le discours politique
• N°130 — 19h00 — Rencontre avec le châtelain des étoiles

→ Dimanche 1er novembre :
• N°138 — 9h00 — Jurassic Park
• N°145 — 11h00 — Rencontre avec celui qui nous raconte 10 000 ans d’histoire
• N°152 — 13h00 — Rencontre avec celui qui combat les virus
• N°160 — 15h00 — Vestiges et ruines
• N°169 — 17h00 — Et si le numérique d’aujourd’hui était féministe ?

Bon dimanche !

2 commentaires sur “Brèves de comptoir #251

  1. Tesra dit :

    Super pour Aubusson !! Je vais suivre Miyazaki aussi 😀

    Par contre je voudrais toujours qu’on m’explique la logique des Utopiales maintenues alors que plein de (plus) petites conventions ont sauté…

    J'aime

    • Sia dit :

      J’avoue que je n’ai pas compris non plus. Idem pour Montreuil et des salons qui brassent énormément de mondes… alors que de petites conventions sont interdites par arrêtés.

      Je suis super contente pour Aubusson aussi, j’espère avoir l’occasion de les voir comme celles de Tolkien !

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s