Brèves de comptoir #214

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : l’imaginaire au féminin !

Ce passionnant dossier filé est à lire sur Justaword.

Lundi encore : les princesses Disney façon polar !

L’illustrateur américain Ástor Alexander, manifestement intéressé tant par les films d’animation Disney, que par les polars des années 40, a donc mixé les deux univers, en revisitant les princesses Disney comme si elles étaient à l’affiche de films des années 40. C’est à voir ici !

Lundi toujours : appel à textes chez La Volte !

L’éditeur lance un appel à textes dans l’optique de constituer une anthologie de science-fiction :

Nous sommes à l’ère des plates-formes et des datas, du contrôle des corps et des populations par-delà les frontières. À l’ère des prophètes transhumanistes, où la promesse de la vie éternelle n’a jamais été aussi réelle pour une (infime) partie d’entre nous. (…)

Demain la santé a vocation à se poser la question du devenir de la cohabitation des corps : corps social, corps intime, corps politique, corps médical, corps économique. Elle interroge la fabrication des normes et des fractures, forgées par les politiques sanitaires et/ou de santé successives. Elle sonde le dedans et le dehors que notre époque de données et de performance nous réserve, au nom du bien-être physique et mental du plus grand nombre, ou de points gagnés sur le PIB.

Mais l’avenir de la santé c’est aussi, au-delà de sa marchandisation ou des health cities, la question, l’espoir de la réappropriation du corps. (…) Car la science-fiction donne tous les droits, d’inventaire et d’invention. Pessimiste ou optimiste elle peut ouvrir l’esprit, l’imagination et les possibles à travers des histoires.

Demain, après-demain, de quoi la santé sera-t-elle le nom ?

Deadline : 30 novembre 2019.
Les nouvelles doivent faire entre 50 000 et 10 000 signes et seront rémunérées 120 euros chacune, pour une publication début 2020. Infos supplémentaires ici !

Mardi : RTL récidive avec la fantasy post-Game of Thrones !

La semaine dernière, je vous parlais de ces titres adaptés (ou en passe de l’être) que RTL vous suggérait pour vous remettre de la fin de la série du Trône de Fer. Et voici les titres qu’ils ont retenu – attention, tous ne conviennent pas nécessairement à des néophytes du genre !

Le Silmarillion, de J.R.R Tolkien.
Le Nom du vent, de Patrick Rothfuss.
La Belgariade, de David et Leigh Eddings.
Les Archives de Roshar, Brandon Sanderson.
La Roue du Temps, Robert Jordan et Brandon Sanderson.
L’Assassin royal, Robin Hobb.
La Tour sombre, Stephen King.
Mistborn, Brandon Sanderson – décidément !
Terremer, d’Ursula K. Le Guin.
Les Annales du Disque-monde, Terry Pratchett.
Les Salauds gentilhommes, Scott Lynch.
Le Cycle malazéen, Steven Erikson.
Le Cycle d’Elric, Michael Moorcock.
Gagner la guerre, Jean-Philippe Jaworski.
Le Puits des Mémoires, Gabriel Katz.
L’Âge des ténèbres de Stephen Aryan.
Le Cycle des Princes d’Ambre, Roger Zelazny.
Shades of magic, V.E. Schwab.

Les raisons de leurs choix et les autres titres (il en reste quelques-uns !) ici !

Mardi encore : que sont les littératures de l’imaginaire ?

C’est un panorama proposé par Babelio, réalisé durant les Imaginales :

Mercredi : que lire en fantasy francophone ? Une sélection des Vénérables !

Dup et Phooka de Bookenstock vous proposent une liste de petite pépites à piocher au rayon fantasy adulte francophone. Car, incroyable mais vrai, des auteurs talentueux, on en a plein en francophonie, n’en déplaise aux fâcheux ! La première partie de cette liste, de A à D, est visible ici, la partie suivante, de E à K est !

Mercredi encore : les Masterclass des Imaginales !

Lionel Davoust vous propose en téléchargement libre et gratuit les présentations qu’il fait au cours des Masterclass des Imaginales. Elles sont à voir/piquer ici !

Jeudi : SF et fantasy féministes dans La Presse + !

Chantal Guy propose une bibliographie SFFF et féminine pour ouvrir les esprits !

Jeudi encore : appels à textes !

chez La Volte :

L’éditeur lance un appel à textes dans l’optique de constituer une anthologie de science-fiction :

Nous sommes à l’ère des plates-formes et des datas, du contrôle des corps et des populations par-delà les frontières. À l’ère des prophètes transhumanistes, où la promesse de la vie éternelle n’a jamais été aussi réelle pour une (infime) partie d’entre nous. (…)

Demain la santé a vocation à se poser la question du devenir de la cohabitation des corps : corps social, corps intime, corps politique, corps médical, corps économique. Elle interroge la fabrication des normes et des fractures, forgées par les politiques sanitaires et/ou de santé successives. Elle sonde le dedans et le dehors que notre époque de données et de performance nous réserve, au nom du bien-être physique et mental du plus grand nombre, ou de points gagnés sur le PIB.

Mais l’avenir de la santé c’est aussi, au-delà de sa marchandisation ou des health cities, la question, l’espoir de la réappropriation du corps. (…) Car la science-fiction donne tous les droits, d’inventaire et d’invention. Pessimiste ou optimiste elle peut ouvrir l’esprit, l’imagination et les possibles à travers des histoires.

Demain, après-demain, de quoi la santé sera-t-elle le nom ?

Deadline : 30 novembre 2019.
Les nouvelles doivent faire entre 50 000 et 10 000 signes et seront rémunérées 120 euros chacune, pour une publication début 2020. Infos supplémentaires ici !

chez Gandahar :

La revue  Gandahar prévoit un prochain numéro sur le thème La Terre après l’Homme.

« Imaginez que la race humaine, pour une raison indéfinie (il y a largement le choix), ait fini par s’éteindre. Des scientifiques ont déjà réfléchi sur ce scénario et on sait à quel point les détritus humains vont durer, eux. Imaginez qu’un jour, très très longtemps après, quelque chose se passe… quelque chose que personne n’avait anticipé ! »

Les textes, de 40 000 signes maximum, devront être rendus avant le 30 septembre minuit.

Toutes les infos ici !

Vendredi : concours de nouvelles Lyon, des nouvelles de 2050 !

Rue89Lyon lance un concours d’écriture, “Lyon, des nouvelles de 2050”, invitant les participants à produire une nouvelle qui devra se situer sans ambiguïté dans le territoire de la Métropole de Lyon, projetée dans une trentaine d’années :

Lyon et son agglomération doivent composer, plus qu’un décor, un véritable prétexte d’écriture. Il ne s’agit toutefois pas de retranscrire une identité qui serait propre à la ville, avec un vernis “anticipation”, mais plutôt de s’inspirer d’elle, de ce que vous connaissez d’elle, pour produire du récit et de la fiction. Il n’y a aucune obligation à faire usage des codes de la science-fiction ou de l’anticipation.
La prospective n’est pas un domaine si éloigné du rêve, de la fiction et de l’imaginaire. Au contraire. Dystopie, observation lumineuse, hallucination collective, tout est possible. Des textes paranoïaques, visionnaires, jubilatoires… Nous avons hâte de vous lire.

Infos subsidiaires ici !

 

 

Bon dimanche !

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s