Brèves de comptoir #213

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : Flore Vesco et le mystère des tampons encreurs !

Il y a quelques jours, Flore Vesco (autrice du génial Louis Pasteur contre les loups-garous, entre autres !) a été victime d’un vol à l’arrachée de son sac (alors qu’elle allait à une dédicace !). Outre son téléphone et ses papiers, le-dit sac contenait ses tampons encreurs sur mesure, adaptés à ses romans, qu’elle utilisait pour orner les livres de ses lecteurs et qui en seront désormais privés.
Le non moins génial Eric Senabre a donc lancé une cagnotte en ligne afin de réparer cette injustice ! Si vous voulez participer à l’effort de guerre pour racheter des tampons à Flore, et faire d’heureux petits (ou grands !) lecteurs, c’est là que ça se passe (merci pour elle, merci pour ses lecteurs et lectrices).

Mardi : la féminité toxique de Game of Thrones !

Vous pensiez que la série était finie ? Eh bien non ! On peut toujours écrire dessus et il est vrai qu’elle fait couler énormément d’encre. Pour le philosophe slovène Slavoj Žižek, la représentation de la féminité dans la série est bien particulière ; son article est à lire sur Nouvel Obs.

Mardi encore : une nouveauté de Pierre Bottero, ou presque !

La novella de Pierre Bottero Les aigles de Vishan Lour, publiée dans le magazine Je Bouquine n°261 (en 2005, et dont je suis heureuse de pouvoir dire que je possède un exemplaire !) va enfin être rééditée séparément par Rageot en septembre. Avis aux amateurs !

Mardi toujours : une série pour Le noir est ma couleur ?

En tout cas, Olivier Gay vient d’annoncer que les droits de sa saga jeunesse Le noir est ma couleur venaient d’être achetés pour une éventuelle adaptation en série. Pour l’instant il n’y a ni scénaristes annoncé-e-s, ni date, ni même quelque certitude que ce soit !

Mercredi : les lauréats du GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF. La remise du prix aura lieu, comme les années précédentes, dans la Maison de l’Imaginaire pendant le festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs.

Voici les lauréats :

♥ Roman francophone : Le Cycle de Syffe, tomes 1 et 2, Patrick K. Dewdney (Au Diable Vauvert).
Roman étranger : Underground Airlines, Ben H. Winters (Actusf)
Nouvelle francophone : « La Déferlante des mères », Luc Dagenais (in Solaris n°207)
Nouvelle étrangère : « Voyage avec l’extraterrestre », Carolyn Ives Gilman (in Bifrost n°91).
Roman jeunesse francophone : Roslend, tomes 1 à 3, Nathalie Somers (Didier jeunesse).
Roman jeunesse étranger : Timeless : Diego et les Rangers du Vastlantique, Armand Baltazar (Bayard).
Prix Jacques Chambon de la traduction : Jacques Collin pour Anatèm, tomes 1 et 2, Neal Stephenson (A. Michel).
Prix Wojtek Siudmak : Nicolas Fructus pour La Quête Onirique de Vellitt Boe, Kij Johnson (Le Bélial’).
Essai : Libère-toi cyborg ! Le pouvoir transformateur de la SF féministe, Ïan Larue (Cambourakis).
Prix Spécial : Guy Costes et Joseph Altairac pour leur parcours d’érudits et de collectionneurs depuis plus de 40 ans, matérialisé par leur monumental ouvrage Rétrofictions. Encyclopédie de la Conjecture Romanesque Rationnelle Francophone (Encrage).

Les autres titres en lice sont visibles ici !

Jeudi : on retourne à Poudlard !

The Wizarding World Digital, né de la fusion des intérêts de Pottermore et de la Warner Bros. pour le pendant numérique de la marque Harry Potter, vient d’annoncer la publication de 4 e-books, dès le 27 juin, qui raconteront des leçons qui auraient pu se dérouler à Poudlard. Voici les titres et les résumés :

Harry Potter : À la découverte des Sortilèges et de la Défense contre les forces du Mal (27 juin).
Devenir invisible, conquérir le cœur de la personne que l’on aime, prendre l’apparence d’une autre créature… autant de phénomènes auxquels nous avons cru, que nous avons désirés, ou craints au cours de notre histoire. Les sorts et les sortilèges captivent l’imagination collective depuis des siècles.

Harry Potter : À la découverte des Potions et de la Botanique (27 juin).
es potions existent depuis des millénaires : préparées à l’aide de mystérieux ingrédients et de chaudrons bouillonnants, elles peuvent soigner, droguer ou encore empoisonner. Harry Potter est devenu un as des potions grâce à l’aide du Prince de Sang-Mêlé.

Harry Potter : À la découverte des Soins aux créatures magiques (22 juillet).
Ce livre numérique s’intéresse aux curieux incidents et aux personnages hauts en couleur de l’histoire de la magie de notre monde, et à l’influence qu’ils ont eue sur les sujets des cours de Soins aux créatures magiques enseignés à Poudlard dans la saga Harry Potter. (22 juillet)

Harry Potter : À la découverte de la Divination et l’Astronomie (25 juillet). 
Si vous avez déjà regardé dans une boule de cristal, vous avez peut-être remarqué que vous étiez sur le point d’entrer dans un monde de prédictions et d’augures, sujet de la divination dans le monde des sorciers et dans le nôtre. Que ce soit en utilisant des os et des coquillages il y a des milliers d’années ou en étudiant le contenu des tasses de thé dans les salons de l’Angleterre victorienne, les hommes ont longtemps tenté de découvrir ce que le destin leur réservait.

Les textes ne sont pas inédits, puisqu’ils sont adaptés de l’exposition Harry Potter : A History of Magic, de la British Library, dont le catalogue présentait déjà une premier version (plus aride). Ils avaient également été publiés au format audio et cette version écrite tiendra vraisemblablement plus de l’étude semi-universitaire que de la pure fiction potterrienne, puisqu’elle est produite par des rédacteurs et non par J.K. Rowling elle-même.

Vendredi : back from Épinal !

Le week-end dernier, j’ai eu l’immense plaisir et privilège d’aller traîner mes guêtres aux Imaginales à Épinal et c’était fort cool. Je tiens à préciser que j’ai même été PARTICULIÈREMENT raisonnable, avec seulement 5 livres achetés (et deux de plus pour mon coloc’). Oui, les premiers ont été achetés le jeudi à 19h alors qu’on n’était là que depuis 45 minutes (on a foncé à la conf’ sur Lovecraft en premier lieu), mais est-ce vraiment un problème ?
Apparemment, dans la presse aussi on trouve ça cool, car il y a eu depuis un taaaaas de papiers sur le festival, ou des lectures à faire en imaginaire. Voyons tout cela !

En premier lieu, des recommandations de lecture sur le thème de la nature, par Nicolas Luciu.

A noter également, un article réservé aux abonnés de Télérama, qui explique qu’à Epinal, la fantasy sort du ghetto geek (si tant est qu’elle y était).

Chez Usbek & Rica, on parle également de sortie de ghetto, mais pour la SF, cette fois : rien à voir avec Épinal, mais ça rentre bien dans la revue de presse !

De même, pas de fantasy ici, mais la SF à la une du Monde, avec un triple entretien consacré à Alain Damasio, Jean-Michel Truong et Pierre Bordage.

Pendant ce temps-là, au Point Pop, on s’interroge sur les raisons pour lesquelles la fantasy française se vend mal, en se roulant gaiement dans le cliché de l’absence de qualité de la production nationale.

Enfin, RTL propose à tous les malheureux de la fin de Game of Thrones de (re)découvrir huit séries de romans (bientôt ou potentiellement adaptées), qui pourraient leur plaire. L’article est à lire ici mais, en bref, voici les titres retenus (et qui existent en livres !) :

Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien.
♥ A la Croisée des mondes, de Philip Pullman.
Le Nom du vent, Patrick Rothfuss.
La Roue du temps, Robert Jordan et Brandon Sanderson.
The Witcher, Andrzej Sapkowski.
Shadow & Bone, Leigh Bardugo – à ne pas confondre avec Bane & Shadow, T2 de la série de Jon Skovron, qui ferait néanmoins une super série aussi.
La Cinquième Saison, N.K. Jemisin.

En attendant ces adaptations, vous pouvez les lire !

Et pour un petit aperçu de l’ambiance, il faut regarder le bref reportage de Vià Vosges, visible ici !

 

Bon dimanche !

 

Publicités

2 commentaires sur “Brèves de comptoir #213

  1. bouchondesbois dit :

    Alors franchement, cette nouvelle de P. Bottero… Clairement, je ne passerai pas à côté ! J’ai bondi en apprenant la nouvelle 😀 Et je trouve effectivement que tu as été fort sage aux Imaginales, quand on connait toutes les tentations qui s’y trouvent ! Chapeau bas 😉

    J'aime

    • Sia dit :

      Et dans mes souvenirs, elle est super chouette ! Je l’avais lu dans les Je Bouquine de la médiathèque à sa parution et j’ai eu la chance incroyable d’en trouver un d’occase !
      Je dois quand même avouer que je me suis restreinte aux Imaginales, parce que je n’avais pas prévu un budget démentiel… J’ai réussi à ne pas craquer !

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s