Brèves de comptoir #147

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : les nominés au prix Elbakin.net !

Les romans sélectionnés doivent avoir été publiés entre le 1er juin et le 31 mai 2015, et deux jurys (adulte et jeunesse) tranchent. La sélection se veut le reflet de la fantasy telle qu’elle est conçue par l’équipe d’Elbakin : diverse, originale, classique, de qualité (du texte ou de la traduction). Deux petites nouveautés cette année : il n’y aura pas de prix spécial et, Emmanuel Chastellière ayant traduit cette année un roman (La Chute de la Maison aux Flèches d’Argent) aux éditions Fleuve, il ne siégera pas pour la catégorie où un roman de l’éditeur est nominé.
L’annonce des résultats aura lieu au mois de septembre mais, en attendant, voici la liste des titres en compétition :

Meilleur roman fantasy français :

  • Arkane, tome 1, la Désolation, de Pierre Bordage, éditions Bragelonne.
  • Boudicca, de Jean-Laurent Del Soccoro, éditions ActuSF.
  • La Messagère du Ciel, de Lionel Davoust, éditions Critic.
  • Les Seigneurs de Bohen, d’Estelle Faye, éditions Critic.
  • L’Empire électrique, de Victor Fleury, éditions Bragelonne.

Meilleur roman fantasy français Jeunesse :

  • Génération K, de Marine Carteron, éditions du Rouerge.
  • La fille aux cheveux rouges, de Marie-Lorna Vaconsin, éditions La Belle Colère.
  • L’aura noire, de Ruberto Sanquer, éditions Scrineo.
  • Le lien du Faucon, de Delphine Laurent, Oskar éditeur.
  • Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, éditions Gulf Stream.

Meilleur roman fantasy traduit :

  • Kalpa Impérial, d’Angélica Gorodischer, éditions La Volte (traduction de Mathias de Breyne).
  • L’Alchimie de la Pierre, d’Ekaterina Sedia, éditions Le Bélial’ (traduction de Pierre-Paul Durastanti).
  • La Cité des méduses, d’Emmi Itaranta, éditions Presses de la Cité (traduction de Martin Carayol).
  • La Chute de la Maison aux Flèches d’Argent, d’Aliette de Bodard, Fleuve Editions (traduction d’Emmanuel Chastellière).
  • Le Fleuve Céleste, de Guy Gavriel Kay, éditions L’Atalante (traduction de Mikael Cabon).

Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse :

  • Caraval, de Stéphanie Garber éditions Bayard, (traduction d’Eric Moreau).
  • Lady Helen : Le club des Mauvais Jours, d’Alison Goodman, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).
  • Les sorcières du clan du Nord, d’Irena Brignull, éditions Gallimard Jeunesse (traduction d’Emmanuelle Casse-Castric).
  • Maresi, de Maria Turtschaninoff, éditions Rageot (traduction de Johanna Kuningas).
  • Shikanoko, tome 1, L’Enfant du cerf, de Lian Hearn, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).

Lundi encore : le club de lecture éphémère de la Dimension fantastique !

La librairie (106, rue de La Fayette, Paris 10e) propose un Club de lecture éphémère pour l’été : vous êtes invités à venir présenter votre dernier coup de cœur et à échanger avec d’autres lecteurs de littératures d’imaginaire autour d’un café ou d’un thé (glacé) le vendredi 21 juillet à 18h45 !
Attention ! Les places sont limitées à 14 seulement alors pensez à vous inscrire par email (contact@dimensionfantastique.com) ou par message privé pour réserver votre place.

Lundi toujours : le lauréat du Grand Prix 404 !

Cette année, les éditions 404 ont lancé leur prix d’écriture. Du 16 janvier au 28 avril, l’éditeur a reçu une centaine de manuscrits participants, via la plateforme d’écriture 404 factory (similaire à Wattpad et qui compte quelques 3 000 inscrits). Le gagnant sera édité en version papier par les éditions 404.
Le prix, organisé en partenariat avec Le Point Pop sera remis chaque année à un auteur de 404 factory en hommage à Lola Salines, jeune éditrice à l’initiative des éditions 404, assassinée le 13 novembre 2015 dans l’attentat terroriste du Bataclan.
Cette année, le jury était composé  de Phalène de la Valette, rédactrice en chef du Point Pop ; Samantha Bailly, auteure, scénariste, YouTubeuse ; FairyNeverland, booktubeuse ; Julien Tellouck et Mathias Lavorel, journalistes et présentateurs TV, radio ; Lucie Levron et Ludivine Irolla, de l’équipe 404 ; Benjamin Loo, directeur adjoint d’Edi8.

Le jury a sélectionné 5 finalistes, dont un grand gagnant, le roman steampunk Presque minuit, d’Anthony Yno Combrexelle.

Mardi : Mana Books, nouvelle maison d’édition ! 

Et c’est aux jeux vidéo que se consacrera cette nouvelle venue. Au programme du catalogue : beaux livres, guides de jeux, essais, artbooks, BD et autres bulles, novellisations, le tout en partenariat avec les licences concernées. On susurre déjà les noms de Konami, Blizzard ou Square Enix ; d’ailleurs, le premier titre de la maison d’édition est une encyclopédie officielle Final Fantasy Memorial Ultimania, dont le premier tome (sur 3) est prévu pour le 5 octobre (et déjà disponible en précommande). Elle comprendra des travaux préparatoires, des story-board, des croquis, des cartes et des illustrations, ainsi que de nombreuses anecdotes exclusives !
L’éditeur a déjà une page Facebook, à laquelle vous pouvez vous abonner ici.

Mercredi : une nouvelle théorie sur Severus Rogue !

Vous le savez, ce n’est pas parce qu’Harry Potter a fêté il y a quelques jours ses 20 ans, que les fans ont fait le tour de l’oeuvre. Cette semaine, La Gazette du Sorcier publie un article, dans lequel est développée la théorie que Severus Rogue serait transgenre.

Jeudi : l’actu des séries et des films !

Once Upon a Time.

Il y aura bien une septième saison de Once Upon a Time !

Game of Thrones.

Les épisodes de la saison 8  seront moins nombreux qu’à l’accoutumée, vu qu’il n’y en aura que 6. Seulement 6 épisodes, mais des épisodes supérieurs à 80 minutes – soit la durée d’un long-métrage à chaque fois. C’est également le cas des deux derniers épisodes de la saison 7 (qui débutera le 16 juillet) : l’avant-dernier affiche 71 minutes au compteur, le dernier 81 !

Les Animaux fantastiques, le scénario !

On en sait un peu plus sur le scénario du deuxième volet de la série, dont le tournage vient de débuter dans les studios de Leavesden – une partie devrait être tournée à Paris cet été – toujours sous la direction de David Yates. 
L’histoire se déroulera  quelques mois après les événements du premier volet, et nous emmènera de New York à Londres, puis à Paris. Voici le scénario annoncé par Warner Bros. :

« Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald (Johnny Depp) s’évade de façon spectaculaire comme il l’avait promis. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaques de moldus et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore (Jude Law) alors âgé de 46 ans, semble capable de l’arrêter. Mais pour cela, Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjà déjoué les plans de Grindelwald : son ancien élève Norbert Dragonneau. »

Durant l’aventure, Norbert retrouvera Tina (Katherine Waterston), Queenie (Alison Sudol) et Jacob (Dan Fogler) ; les loyautés seront mises à l’épreuve, le monde magique dans lequel ils évoluent étant de plus en plus dangereux et divisé. Outre des clins d’oeil à l’univers Harry Potter et aux histoires déjà adaptées, de nouveaux personnages seront de la partie, comme Thésée Dragonneau (Callum Turner), frère aîné de Norbert, Auror et héros de guerre. Leta Lestrange (Zoé Kravitz), l’amour de jeunesse de Norbert, citée dans le premier opus, sera plus au centre de l’histoire.

Rendez-vous dans les ciné dès le 16 novembre 2018 !

Tolkien Estate et Warner Bros. : dernier round ?

L’institution qui gère les droits de J.R.R. Tolkien et le géant du cinéma sont en procès depuis bientôt cinq ans mais le conflit semble sur le point de (peut-être ?) se résoudre enfin. Dans un communique de presse commun, les deux parties ont annoncé être ravies d’avoir réglé ce problème à l’amiable et se réjouissent de travailler ensemble à l’avenir.
La dispute portait sur 80 millions de dollars de droits issus de l’exploitation de jeux vidéo, de machines à sous en ligne et autres produits numériques, pour lesquels le Tolkien Estate et l’éditeur Harper Collins avaient porté plainte, en 2012, contre Warner Bros., sa filiale New Line, la Saul Zaentz Company et sa division Middle-Earth Entreprises (qui possède les droits d’adaptation du Seigneur des Anneaux et du Hobbit).
Ceci étant posé, on ne sait pas encore sur quoi ils pourraient travailler main dans la main.

Vendredi : un Goncourt pour les littératures SFFF ? Et pourquoi pas !

Je vous ai parlé du Mois de l’imaginaire qui débarquera en octobre et les brèves évoquent fréquemment des initiatives visant à valoriser les littératures de l’imaginaire auprès du grand public.
Cette semaine, plusieurs éditeurs spécialisés ont décidé d’envoyer une sélection de titres à l’académie GoncourtActuSFLe Bélial’CriticAu Diable VauvertMnémosLes Moutons électriques et Le peuple de Mü ont déploré, dans un communiqué de presse commun, l’effacement progressif des littératures de l’imaginaire, au cours du XXe siècle, alors que le genre a toujours été présent – et bien présent ! – de Rabelais à Barjavel, en passant par Cyrano de Bergerac et… John-Antoine Nau, premier auteur à recevoir le Goncourt, en 1903, pour Force ennemie…. un roman de science-fiction. 

Voici les cinq titres qui seront soumis au jury :
La Fée, la pie et le printemps d’Elisabeth Ebory (ActuSF)
Le Temps de Palanquine de Thierry Di Rollo (Le Bélial’)
Satinka de Sylvie Miller (Critic)
Les Papillons géomètres de Christine Luce (Les Moutons électriques)
Petit Blanc de Nicolas Cartelet (Le Peuple de Mü).

Affaire à suivre !

 

Bon dimanche !

Publicités

8 commentaires sur “Brèves de comptoir #147

  1. Jean dit :

    Pour les romans adultes (je n’ai pas lu les  » jeunesses »), le Bordage et le Kay me semblent un peu au-dessus des autres…Le choix d’Elbakin est toujours très bon…
    L’idée d’un Goncourt SFFF est excellente…

    J'aime

    • Sia dit :

      Je ne suis pas fan de Bordage, mais ce n’est peut-être qu’un bête a priori. Et je trouve moi aussi l’idée d’un Goncourt SFFF excellente, pour ne pas dire normale, au vu des conditions mises au départ sur le prix !

      J'aime

  2. Solessor dit :

    La sélection de titres pour le prix Elbakin me rappellent combien je suis à la ramasse ces derniers temps… Je n’en connais pas un seul ! Il va falloir remédier à ça !

    Je note la nouvelle maison d’éditions Mana Books, ce qu’ils prévoient de proposer me tente bien. A suivre !

    Et le retour de la littérature SFFF au Goncourt ? Je dis oui ! Il est temps de sortir de la tête des gens que ce sont des genres marginaux et de basse qualité… Pourvu que ça marche !

    Je file lire cette théorie sur Rogue. J’avoue ne pas l’avoir vu venir ! ^^

    J'aime

    • Sia dit :

      Pour une fois, j’ai lu quelques romans de la sélection, mais ce n’est guère mieux que d’habitude !
      Je te laisse découvrir la théorie sur Rogue : je ne suis pas totalement convaincue, je dois dire, mais pourquoi pas !
      Quant au Goncourt, c’est vrai que ce serait bien de revenir aux fondamentaux !

      J'aime

      • Solessor dit :

        Alors, j’ai lu la théorie que je trouve quelque peu capillotractée. Je serais curieuse de connaître l’avis de J.K. Rowling sur la question !

        J'aime

      • Sia dit :

        Tu me rassures, je la trouvais moi-même un peu capillotractée 🙂 Je serais curieuse aussi mais je pense que si c’était le cas, on l’aurait su depuis un moment, non ?

        J'aime

      • Solessor dit :

        Probablement, oui. A moins que l’auteure laisse volontairement planer le doute, mais bon, à un moment ça finit par surgir !
        Je crois surtout que quand on veut voir quelque chose, on trouve toujours des éléments pour corroborer ses propos. Surtout une fois sortis du contexte ! 😉

        J'aime

      • Sia dit :

        Ha, ça !! Je suis plus qu’entièrement d’accord avec toi !

        J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s