Brèves de comptoir #145

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : genres et sous-genres de la SF !

Apophis continue son panorama des littératures de l’imaginaire et, aujourd’hui, vous explique comment différencier les sous-genres de la SF.

Lundi encore : l’adaptation musicale de La Horde du contrevent !

Je vous ai parlé de ce projet musical d’une dizaine d’heures, porté par la compagnie IF, il y a quelques semaines. La prochaine représentation aura lieu le dimanche 9 juillet, à partir de 13h, dans le cadre du Festival de la Cité de Lausanne, à la Cathédrale (le festival se déroule donc à Lausanne, Suisse, dans le quartier de la Cité.) Pour en savoir plus sur le festival, ça se passe ici.

Mardi : les 20 ans d’Harry Potter !

Eh oui, cela fait déjà 20 ans qu’Harry Potter a été publié en version originale – la version française fêtera ses 20 ans en novembre 2018. Il y a des tas de célébrations partout au Royaume-Uni, et même en France, puisque la bibliothèque Rainer Maria Rilke (Paris) fête aussi la série.
La British Library prépare une exposition, visible à partir du 20 octobre prochain, consacrée à la saga : Harry Potter : A History of magic. Elle reviendra sur l’histoire de la magie, présentera des livres, manuscrits et autres objets liés à la magie, de même que du matériel tiré des archives de Bloomsbury (la maison d’édition en VO), ou des objets appartenant à J.K. Rowling.

Ceci dit, comme le marketing ne s’arrête jamais, notez également qu’une nouvelle édition voit le jour, différenciée par Maisons de Poudlard.

Toujours au rayon Harry Potter, le site Pottermore vient d’ouvrir un club de lecture, baptisé Wizarding World Book Club ; apparemment, il permettrait aux participants d’accéder progressivement à du contenu relatif à chaque tome de la série ; des thèmes de discussion seront donnés et laisseront tout loisir aux participants d’échanger leurs idées.

Mardi encore : Dracula à la télévision !

Le célèbre vampire revient sur le petit écran, cette fois dans une adaptation de la BBC. Au scénario, Mark Gatiss et Steven Moffat (à qui l’on doit notamment la série Sherlock). Le duo faisant d’ailleurs ce qu’il sait faire, Dracula prendra la même forme que Sherlock, soit des mini-saisons avec des épisodes assez longs. Aucune autre information n’a encore filtré !

Mercredi : un parc Ghibli au Japon !

La ville de Nagoya accueillera bientôt un parc thématique Ghibli, en périphérie de la ville. A priori, ce Ghibli Park s’inspirera plus précisément du film Mon voisin Totoro, grâce auquel la région accueille déjà une réplique de la maison de Satsuki et Mei, construite lors de l’exposition internationale de 2005 (et toujours visible aujourd’hui).
L’ouverture de ce parc, qui fera la part belle aux fleurs, aux arbres, à Totoro et la nature, devrait ouvrir début 2020.

Mercredi encore : La Servante écarlate cachée par Emma Watson à Paris !

La comédienne britannique, venue ce mercredi à Paris, a caché une centaine d’exemplaires de La Servante écarlate de Margaret Atwood. Quelques exemplaires ont déjà été trouvés, mais il doit en rester encore !

Le livre est une dystopie, dont voici le résumé :

Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l’Ordre a été restauré. L’Etat, avec le soutien de sa milice d’Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d’un Evangile revisité. Dans cette société régie par l’oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L’une d’elle raconte son quotidien de douleur, d’angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d’une vie révolue, d’un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom. Une œuvre d’une grande force, qui se fait tour à tour pamphlet contre les fanatismes, apologie des droits de la femme et éloge du bonheur présent.

Jeudi : flopée de prix remis et en préparation !

Sélection des Utopiales :

Tous les ans, le festival nantais dédié à la science-fiction récompense des auteurs européens des littératures de l’imaginaire. Le prix récompense un roman ou un recueil paru en langue française durant l’année précédente, et dont l’auteur est ressortissant de la communauté européenne. Voici la sélection en littérature jeunesse pour cette année :

Les prix remis à l’Eurocon 2017 :

Il s’agit de deux prix remis par la Société européenne de science-fiction (remis le 17 juin 2017 à la 39e Eurocon, à Dortmund, en Allemagne).

Romain Lucazeau s’y est vu remettre le prix Chrysalide pour Latium.
Aurélien Police, lui, a remporté le Prix Hall of Fame du meilleur artiste, à égalité avec Judith Cluth.

Je ne vous cite que les deux primés français, mais sachez qu’il y a eu une flopée d’autres récompensés, visibles ici.

Les Slatterpunk Awards :

Il s’agit d’un nouveau prix, créé par Brian Keen et Wrath James Withe, qui récompensera les grandes réussites en SplatterPunk et Extreme Horror fiction. Le jury de 2018 se compose de Tod Clark, Gerard Houarner, Mike Lombardo, Monica J. O’Rourke et David J. Schow.
Le slatterpunk est un sous-genre de l’horreur, dont la caractéristique est que le récit s’inscrit dans le réel.

Prix de la paix :

La Börsenverein des Deutschen Buchhandels (L’association des libraires et éditeurs allemands) l’a remis à Margaret Atwood pour The heart goes last.

Les Mythopoeic Awards :

Les Mythopoeic Fantasy Award for Adulte Literature récompensent un roman de fantasy (one-shot ou série) paru dans l’année précédente et qui répondent le mieux à « l’esprit des Inklings ». Les livres sont éligibles jusqu’à deux ans après leur publication s’ils n’ont pas été sélectionnés dans les finalistes l’année de leur éligibilité (et si c’est une série, elle est éligible dans son ensemble l’année de parution du dernier volume).
En littérature jeunesse, les Mythopoeic Fantasy Award for Children’s Literaturerécompensent des romans jeunesse (des albums aux romans YA) dans la tradition duHobbit ou des Chroniques de Narnia, selon les mêmes critères que les romans adultes.
Il y a également deux catégories consacrées aux essais, les Mythopoeic Scholarship Award in Inklings Studies et les Mythopoeic Scholarship Award in Myth and Fantasy Studies qui récompensent respectivement des essais consacrés à Tolkien, Lewis et/ou Williams apportant une contribution significative à l’étude des Inklings (publiés dans les trois années précédent le prix) et des livres scolaires portant sur les autres auteurs issus de la tradition des Inklings ou bien sur l’étude des mythes et de la fantasy.
Les lauréats seront annoncés par la Mythopoeic Society, durant la Mythcon du 5 au 8 août 2016, qui se tiendra à l’Omni San Antonio Hotel de San Antonio.

La liste des primés étant un peu longue, je vous invite à la consulter directement sur le site du magazine Locus.

Jeudi encore : la convention nationale de SF de Grenoble !

Pour rappel, elle aura lieu du 13 au 16 juillet 2017. Le programme a été mis en ligne ; sachez que les États généraux de l’imaginaire s’y tiendront également.

Vendredi : des promos numériques !

Pygmalion 

L’éditeur met le premier tome de L’Assassin royal, L’Apprenti assassin, de Robin Hobb gratuitement à disposition jusqu’au 26 juin. Si vous hésitiez à attaquer la série, c’est le moment !

Il y a également une promotion pour L’Œuf du dragon, un recueil de nouvelles se déroulant dans l’univers du Trône de fer, mais 90 ans avant les événements de la série événement.

Les Indés de l’imaginaire :

L’éditeur propose des nouvelles gratuites de Jeanne-A Debats, Damien Snyers, Jean-Laurent Del Socorro, Karim Berrouka et Jean-Philippe Jaworski, ainsi que leur guide, tout récemment sorti, pour (re)découvrir la fantasy.

Et tout cela se trouve dans toutes les bonnes librairies numériques, comme ici 🙂

Bragelonne : le retour de la Grosse OP !

Du 26 au 30 juin, Bragelonne proposera 500 titres (à raison de 100 par jour) à 0.99€, pendant 24 heures seulement.

Vendredi encore : Un Éditeur – la chaîne Youtube !

Cette chaîne vient d’être lancée par Le Peuple de Mü, une maison d’édition indépendante spécialisée dans les littératures de l’imaginaire. Objectif : faire appréhender à tout un chacun le fonctionnement d’une maison d’édition indépendante ! L’épisode 0 est déjà en ligne.

 

Bon dimanche !

Publicités

2 commentaires sur “Brèves de comptoir #145

  1. Oh non, pas le retour de la grosse OP ! Je vais encore acheter plein de bouquins que je ne lirai que dans quelques années 😂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s