[2016] Petit bilan de novembre

Novembre a été un bon mois niveau lectures, histoire de faire un contrepoint au temps !

Carnet de lectures.

Une seule lecture à glisser ici, ce mois-ci, et il s’agit d’un album pour les petits bouts !

Ça suffit mammouth, Micaela Chirif & Issa Watanabe.


« Les mammouths sont des animaux énormes et féroces. Et très rebelles. Je le sais parce que j’en ai un à la maison… Dès que je lui demande un truc, il me répond : NON ! ». Voilà ce que dit le très jeune narrateur de cette histoire. Et, en effet, un mammouth, c’est plutôt rebelle : ça ne range pas ses affaires, ça ne prend pas son sac, ça refuse de se laver en temps et en heure, on en passe et des meilleures. Pire, ça fait même un tas de bêtises !
L’album est hyper ludique. D’une part, en raison du format, à l’italienne qui, finalement, s’ouvre vers le haut. Ensuite, c’est le graphisme qui change, mêlant à la peinture le bois. Non seulement c’est original mais, en plus, cela change de ce que l’on voit habituellement. Enfin, l’histoire est aussi prenante qu’amusante : on l’aura compris, les rôles sont inversés. Le mammouth est l’enfant, tandis que celui-ci représente le parent. Une façon amusante de parler des relations parents-enfants et de l’autorité.

Tops & Flops.

la-montagne-rouge-olivier-trucCe n’était pas vraiment un flop, mais je dois avouer que La Montagne rouge,  d’Olivier Truc, m’a un tantinet déstabilisée. J’ai trouvé que l’histoire était particulièrement lente, tant les personnages sont empêtrés dans les dilemmes moraux qui les déchirent – entendons-nous bien, c’est passionnant. Du coup, l’intrigue générale en pâtit un peu, d’autant que la partie purement historique et ethnique m’a semblé moins fouillée que les précédentes. Encore une fois, c’était vraiment une excellente découverte, mais je m’attendais manifestement à autre chose (bonne résolution 2017 : arrêter avec les attentes de lecteurs pour mieux profiter des lectures).

Mais novembre a aussi été le mois de découvertes splendides.

suaire-froid-les-dossiers-dresden-5-jim-butcherSi vous suivez ce blog, vous savez combien j’aime la série Les Dossiers Dresden et déplore son absence de succès en France. Vraiment. A force d’économiser les tomes traduits, me voilà donc rendue au cinquième, Suaire froid, et mazette, quelle claque ! C’était tout simplement génial ! J’ai retrouvé mon Harry Dresden fétiche, de nouveau aux prises avec les vampires, et entouré de plus d’alliés qu’il n’y paraît. L’intrigue était absolument palpitante, riche de détails et petites découvertes sur l’univers et portée par la gouaille habituelle de notre magicien détective – même si, cette fois, il l’a un peu mauvaise et monte au carton plus facilement. Bref, je suis donc éminemment déçue de savoir qu’à partir de là, je devrai poursuivre en anglais…

À la dernière rentrée littéraire, j’avais lu In utero, de Julien Blanc-Gras ; cette fois, je me suis penchée sur Briser la glace et bien m’en a pris. briser-la-glace-julien-blanc-grasC’était passionnant, instructif et hilarant. Tout ça à la fois. L’écrivain-voyageur part, cette fois, à la découverte de l’Arctique pour en dépoussiérer le mythe (oui il y a des ours blancs et le réchauffement climatique, mais aussi des hautes technologies, des habitants épatants et des supermarchés même sur la banquise) et nous livre ses observations d’un ton plein d’humour. À dévorer et à offrir sans modération !

recits-du-demi-loup-2-les-terres-de-l-est-chloe-chevalierJe l’ai lu en majeure partie en octobre, mais je l’ai terminé en novembre, il faut donc vraiment glisser ici le coup de cœur absolu pour Les Terres de l’Est, deuxième volume des Récits du Demi-Loup de Chloé Chevalier. Absolument car, et c’est rare, le premier tome avait déjà été un coup de cœur. Autant dire que je place de grands espoirs pour le tome 3 – que je vais tenter de réfréner, cf. bonne résolution ci-dessus.

Citations.

« Regardez-nous, reprit-il enfin en relevant les yeux sur les policiers et en tendant vers eux ses mains aux ongles sales, le regard enflammé. Nous sommes coureurs de toundra, fils du vent, peuple de la nature. Devant nous les pierres se tassent, derrière nous elles se redressent, la bruyère épouse nos pas, étouffe nos souffrances, la mousse éponge nos rêves, les montagnes nourrissent notre fierté, les loups égorgent nos espoirs. Les archivistes ? C’est une invention de Suédois pour nous perdre. »
La Montagne rouge, 
Olivier Truc.

***

« Je suis venu à Chicago pour vous tuer, Monsieur Dresden. Mais d’abord, j’ai une proposition à vous soumettre.
– Vous devriez vraiment revoir votre technique d’approche, dis-je. J’ai lu un livre sur l’art de la négociation. Je pourrais vous le prêter. »
Suaire froid, Jim Butcher.

***

« Le bus s’arrête au bout d’une piste et au sommet d’une colline, devant un panneau « chasse interdite » criblé de balles. Je veux voir des bœufs musqués (Ovibos moschatus), comme on me l’a promis. Comme son nom ne l’indique pas, le bœuf musqué est une chèvre. »

« À peine sorti du port, je slalome entre les icebergs, au contact direct des éléments. Je frôle des montagnes de glace. Je suis l’homme balloté par les flots de son destin face aux puissances gigantesques de la nature. A moi Conrad, à moi Melville !
Cette expérience grisante dure une minute, le temps de prendre une photo, puis le Capitaine reprend les manettes, car il ne faudrait pas couler le bateau dès le départ. »

« La vie s’organise à bord, chacun trouve sa place. Le Capitaine et le Second naviguent. Le peintre les épaule adroitement. Je prépare le café. J’essaye de me rendre utile, bien que je sache à peine repérer bâbord et tribord. Je ne demande qu’à devenir un bon petit soldat, un humble mousse soucieux d’apprendre en obéissant aux professionnels. Encore faudrait-il que je comprenne de quoi ils parlent, car mes problèmes linguistiques ne se cantonnent pas à la terre ferme. J’entends des phrases étranges et dénuées de sens à mes oreilles, comme « je vais border le génois » (hypothèse : je vais coucher Christophe Colomb), « je lofe de 10 degrés » (je rigole quand il fait frais ?) ou « mets un bout en spare vers le point d’amure des fois qu’on pète une bosse de ris » (aucune hypothèse). »

« Alors comment stopper un iceberg en marche ? Nos deux vaillants marins décident de le traiter manuellement. Il n’a pas l’air si volumineux. Une dizaine de mètres de long en surface, deux en hauteur. La masse immergée reste l’inconnue de l’équation. L’équipage, téméraire, saute dans le Zodiac pour se lancer à l’assaut de cet ennemi dont il ignore les forces. Leur épopée me paraît légèrement optimiste. Le Second est aux manettes, le Capitaine tient une longue perche de bois sous le bras. Il compte s’en servir comme d’une lance pour repousser l’envahisseur. Le Zodiac prend son élan. Contact. Le Capitaine est appuyé de tout son poids sur la perche pendant que le Second pousse le moteur pour produire une force contrant l’inertie de l’ennemi. Don Quichotte et Sancho Pança chargeant le moulin-iceberg, chimère condamnée à l’échec. Les lois des la physique sont impitoyables, et peu sensibles à la beauté des causes perdues. Le glaçon ne bouge pas d’un pouce.
Nature : 1. Humains : 0.
Nous déplaçons le bateau en acceptant, dans un éclat d’humilité panthéiste, le fait de n’être tranquilles nulle part. »
Briser la glace, Julien Blanc-Gras. 

***

Publicités

2 commentaires sur “[2016] Petit bilan de novembre

  1. Je suis bien d’accord avec toi au sujet de la série Les Dossiers Dresden ! Je n’ai lu que les deux premiers, mais quel régal !!! Il n’y avait pas une pétition qui circulait pour réclamer la suite en VF ? En tout cas c’est vraiment très dommage 🙂

    J'aime

    • Sia dit :

      Je ne sais pas trop pour la pétition mais bon, si la série n’a pas fonctionné après deux publications, il y a peu de risques qu’un autre éditeur s’y frotte. Ceci dit, Kate Daniels vient d’être reprise par MxM Bookmarks alors, ma foi, on peut toujours espérer, non ?

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s