TTT #12 : 10 univers de livres dans lesquels vous voudriez aller.

Le T.T.T., kesskeucé ?

TopTenvendreday

Le TTT est un petit rendez-vous hebdomadaire, fixé en théorie au mardi, et qui consiste à faire un petit top 10, d’où son nom : Top Ten Tuesday. On y parle, de préférence, de sujets en rapport avec les livres ou la lecture et ce rendez-vous consiste à lister 10 points (souvent 10 titres) en rapport avec le thème donné. S’ils ont été chroniqués, un petit clic sur l’image vous mènera à la chronique.

Et donc, cette semaine-là, on planchait sur le thème suivant :

les 10 univers de livres dans lesquels vous aimeriez aller

Hoouu, difficile question ! Il y en a tellement que j’aurais aimé visiter ! Mais on va tout de même tâcher de se restreindre et, plus important, de retrouver les noms exacts !
Les titres et/ou images mènent vers les chroniques des romans concernés 🙂

10. Le Londres alternatif de Gail Carriger.

londres

Le Londres altenatif de Gail Carriger illustré par REM pour la version manga !

« Toute la bonne société Londonienne considérait l’Écosse comme un endroit barbare. Là-bas, les meutes faisaient peu de cas des raffinements des gens diurnes. Les loups-garous des Highlands avaient la réputation de faire des choses atroces et totalement injustifiées, comme porter des vestes d’intérieurs à la table du dîner. Lyall frémit à cette idée délicieusement épouvantable. »

Imaginez un Londres au ciel parcouru de dirigeables, aux rues arpentées par des fiacres mécaniques, hanté par les surnaturels en tous genres : vampires, loups-garous et autres ectoplasmes divers et variés. À cela, on ajoute quelques scientifiques dévoyés, des organisations opposées, des complots et une reine Victoria s’appuyant sur un Cabinet fantôme (un loup-garou, un vampire, une Sans Âme) pour gérer ces surnaturels. Dépaysant à souhait !

9. Le Roshar de Sanderson.

roshar

Shallan, illustrée par Michael Whelan.

Roshar, monde de pierres et d’orages. D’étranges tempêtes de pouvoirs balaient les terres accidentées tellement souvent qu’elles ont influencé l’écologie et la civilisation. Les animaux se cachent dans des coquillages, les arbres rentrent leurs branches et l’herbe se rétracte dans le sol. Les cités sont construites uniquement où la topographie offre une protection. Roshar est un univers de pierres, de vents et de tempêtes d’une violence inouïe. S’y côtoient différents royaumes, peuples et civilisations avec des coutumes et conceptions bien différentes, que Sanderson nous fait découvrir avec un luxe de détail.
Alors si les tempêtes majeures ne me font guère envie, je découvrirai avec plaisir comment ces différents peuples cohabitent et je me perdrai avec plaisir dans les méandres des sociétés inventées par le prolifique Sanderson !

8. Troie (dans la version de David Gemmell).

Ulysse, vu par Peter Tikos & Richard Varas pour l’édition VO.

« « Si je m’endors, je meurs. »
Gershom resta donc obstinément accroché à son morceau de bois, secoué par la mer en furie, assourdi par le tonnerre et aveuglé par les éclairs. Une autre vague le souleva et emporta son précaire radeau dans un tourbillon effarant qui faillit lui faire lâcher prise. Il serra plus fort et sentir des échardes s’enfoncer dans ses mains ensanglantées, pendant que l’eau salée brûlait ses yeux gonflés. »

Autour de la Grande Verte, on se prépare à se faire la guerre et Hélène de Sparte n’est guère plus qu’un vague prétexte, partie qu’elle est, des années plus tôt, avec le beau Pâris.
Gemmell embrasse L’Iliade et L’Odyssée et donne corps aux personnages inventées par Homère. C’est épique, prenant, brillant et ça m’a donné envie de visiter les lieux comme d’embarquer avec Hélicon ou Ulysse (voire les deux) !

7. « For corners of civilization » par Patrick Rothfuss.

simonetti-rothfuss

Vu par Marc Simonetti !

« Les étudiants plus aguerris connaissaient bien entendu des raccourcis, et par quelle salle de classe couper pour atteindre leur destination.
Une des cours s’étaient trouvée complètement isolée et la seule façon d’y accéder consistait à passer par une fenêtre. Selon la rumeur, des salles auraient été entièrement murées et certaines avec des étudiants à l’intérieur. Les fantômes de ces derniers hantaient prétendument les couloirs la nuit, en se lamentant sur leur sort et se plaignant de la nourriture du Mess.»

S’il ne fallait choisir qu’un seul des lieux que Kvothe arpente sous la plume de Rothfuss, ce serait bien l’Université, rien que pour le plaisir d’arpenter ses immenses bibliothèques, ses cours, ses salles de classes et, bien sûr, ses toitures qui recèlent mille secrets.

6. Le Japon féodal des Otori.

« Après le souper, quand on eut emporté les plateaux, nous restâmes assis devant la fenêtre ouverte tandis que la nuit s’obscurcissait. Dans le jour finissant, sire Otori pointa le doigt vers le fond du jardin. Par une ouverture basse percée dans le mur d’enceinte, le torrent aux mille cascades se jetait dans le fleuve coulant de l’autre côté. Les eaux du fleuve mugissaient sans interruption et leur masse gris-vert remplissait l’ouverture comme un écran peint.
– Il fait bon rentrer chez soi, dit-il d’une voix paisible. Mais de même que le fleuve est toujours à notre porte, le monde nous attend toujours dehors. Et c’est dans le monde que nous devons vivre. »

Bon, en fait, j’ai envie d’aller au Japon. Mais c’est à cause du Clan des Otori de Lian Hearn (une série que je l’aime d’amour. Info bonus : l’auteur publie 4 tomes dans le même univers cette année !) ! Alors même si je sais que c’est de la fiction, j’aimerais aller voir écouter un parquet du rossignol (il y en a un au château de Nijō à Kyoto), voir les cascades au pied de la demeure de Shigeru, visiter les villages secrets de la Tribu et des invisibles, tout en appréciant les cerisiers en fleurs. Je sais, j’en demande beaucoup.

5. Les Royaumes du Nord et autres de Philipp Pullman.

Variation sur les Royaumes du Nord, par Tobias Trebeljahr.

« La lune s’était couchée entre-temps, et le ciel, au sud, était d’un noir absolu, malgré les milliards d’étoiles qui le parsemaient, tels des diamants sur un drap de velours. Mais leur éclat ne pouvait rivaliser avec l’Aurore. Jamais Lyra ne l’avait vue aussi brillante, aussi dramatiquement belle ; à chaque saccade, chaque tremblement, de nouveaux miracles flamboyants dansaient dans le ciel.
Derrière ce voile de lumière qui ne cessait de changer, cet autre monde, cette cité baignée de soleil apparaissait, nette et réelle. »

Alors là, c’est un peu comme avec Rothfuss, il faudrait ne choisir qu’un lieu. Mais entre l’Oxford de Lyra, le pôle, les barques de John Fa, les antres sorcières et les mille autres lieux merveilleux tout droit sortis de l’imagination de Philip Pullman, impossible de trancher. J’aimerais aller partout !

4. Anima, la Citacielle, les Pôles.

« On dit souvent des vieilles demeures qu’elles ont une âme. Sur Anima, l’arche où les objets prennent vie, les vieilles demeures ont surtout tendance à développer un épouvantable caractère.
Le bâtiment des Archives familiales, par exemple, était continuellement de mauvaise humeur. il passait ses journées à craqueler, grincer, à fuir et à souffler pour exprimer son mécontentement. Il n’aimait pas les courants d’air qui faisaient claquer les portes mal fermées en été. Il n’aimait pas les pluies qui encrassaient sa gouttière en automne. Il n’aimait pas l’humidité qui infiltrait ses murs en hiver. Il n’aimait pas les mauvaises herbes qui revenaient envahir sa cour chaque printemps.
Mais, par-dessus tout, les bâtiment des Archives n’aimait pas les visiteurs qui ne respectaient pas les horaires d’ouverture.
C’est sans doute pourquoi, en ce petit matin de septembre, le bâtiment craquelait, grinçait, fuyait et soufflait encore plus que d’habitude. Il sentait venir quelqu’un alors qu’il était encore beaucoup trop tôt pour consulter les archives. Ce visiteur-là ne se tenait même pas devant la porte d’entrée, sur le perron, en visiteur respectable. Non il pénétrait dans les lieux comme un voleur, directement par le vestiaire des Archives.
Un nez était en train de pousser au beau milieu d’une armoire à glace.
Le nez allait en avançant. Il émergea bientôt à sa suite une paire de lunettes, une arcade sourcilière, un front, une bouche, un menton, des joues, des yeux, des cheveux, un cou et des oreilles. Suspendu au milieu du miroir jusqu’aux épaules, le visage regarda à droite, puis à gauche. La pliure d’un genou affleura à son tour, un peu plus bas, et remorqua un corps qui s’arracha tout entier de l’armoire à glace, comme il l’aurait fait d’une baignoire. Une fois sortie du miroir, la silhouette ne se résumait plus qu’à un vieux manteau usé, une paire de lunettes grises, une longue écharpe tricolore.
Et sous ces épaisseurs, il y avait Ophélie. »

« Le dirigeable s’éloigna et Anima apparut entièrement encerclée par une ceinture de nuages, suspendue en l’air. Plus ils prenaient de la distance, plus elle ressemblait à une souche de terre et de gazon qu’une pelle invisible aurait arrachée à son jardin. C’était donc cela, une arche vue de loin ? Cette petite motte perdue au milieu du ciel ? Qui pourrait imaginer que des lacs, des prairies, des villes, des bois, des champs, des montagnes, des vallées s’étendaient sur ce ridicule pan de monde ? »

Les citations sont un peu longues, mais j’ai trouvé qu’elles embrassaient à merveille la réalité d’Anima – à défaut du Pôle, de la Citacielle et des innombrables autres arches que l’on peut croiser dans l’univers loufoque mais attachant de Christelle Dabos. Dans cet univers, donc, la Terre est éclatée en petites arches, sur lesquelles chaque famille a développé un pouvoir particulier – en rapport avec les objets, concernant l’arche d’Ophélie. Entre ça et l’architecture délirante – sans parler des habitants totalement foutraques – je pense qu’il y a de quoi s’amuser !

3. Ingary.

Le Château Ambulant vu par Ilona Tsymbal.

« Sophie s’attarda un moment à contempler le paysage des collines qui défilait lentement, la bruyère qui glissait sous le seuil. Le vent soufflait dans ses fines mèches de cheveux blancs. Elle écouta grincer et gronder les énormes moellons noirs du château en mouvement. Puis, elle referma la porte et se posta à la fenêtre. Et elle revit l’image du port de mer. Ce n’était pas une image de papier. Juste en face, une femme avait ouvert sa porte et balayait la poussière dans la rue. »

Allez, j’avoue, si j’ai envie de visiter Ingary, c’est aussi et surtout dans l’espoir d’y croiser le château ambulant de Hurle ! Surtout parce que celui-ci a la possibilité de lier entre elles les dimensions avec ses portes magiques. En plus, reconnaissez que c’est nettement plus sympa (et classe, au passage) que le train ou la voiture, un château qui marche !

2. Poudlard et l’univers d’Harry Potter. 

poudlard

On s’y attendait, hein ? Mais bon, que voulez-vous, les châteaux tortueux ont toujours été mon petit plaisir et je dois dire que les innombrables tours (dont celle consacrée à l’astronomie) de Poudlard ont toujours attisé ma curiosité. Sans compter les endroits sans aucun doute fabuleux que sont le Chemin de Traverse, la maison des Weasley, le 12, square Grimaud, la Forêt Interdite et j’en passe !

1. Gwendalavir.

al-jeit

« Lorsque la piste du Nord, au sommet d’un col, révéla la capitale, Mathieu poussa un cri. Il avait arrêté son cheval et se tenait droit, comme pétrifié, la bouche à moitié ouverte, les yeux écarquillés, Camille, qui avait attendu cet instant avec impatience, se délecta de sa surprise.
La porte d’améthyste s’ouvrait à quelques centaines de mètres d’eux, et la cascade qui ruisselait devant elle nimbait les environs d’une lumière violette féerique. »

Gwendalavir, ses boletus edulis de bords de chemins, ses trolls, ses chevaliers en armure, ses T’sliches ! Mais aussi les Dentelles vives, l’Oeil d’Otolep, les Frontières de Glace, le Désert des Mumures, la Forêt-Maison des Petits… l’univers de Pierre Bottero fourmille de trouvailles et de lieux proprement enchanteurs.
Et encore plus lorsqu’on s’aperçoit que L’Autre et Les Âmes Croisées se déroulent dans le même univers étendu !

Et vous, quels univers aimeriez-vous visiter ?

Publicités

21 commentaires sur “TTT #12 : 10 univers de livres dans lesquels vous voudriez aller.

  1. J’aimerais trop aller à Poudlard (évidemment !), à la Citacielle mais j’aimerais connaître l’univers de Gail Carriger 🙂

    J'aime

  2. Camille dit :

    Ouaaais! Destinations de rêves!! Moi j’aimerai bien aller dans là Comté, à Fondcombe et voir Minas Tirith!

    J'aime

  3. Mana_ dit :

    Gwendalavir… Ca fait au chaud au coeur ! 😀
    Super top 10, manque juste le Seigneur des Anneaux, comme le voudrait Camille XD

    J'aime

  4. Mypianocanta dit :

    Oh il y en a plus d’un qui me tentent dis donc mais je n’avais pas pensé au Londres de Carriger, ni à Roshar. Supers idées 🙂
    Il me manque quand même la Terre du Milieu 😉

    Je ne le ferai pas parce que je trouve qu’il ressemble à celui sur les endroits/univers que les livres donnent de découvrir que j’avais fait il y a quelques temps
    http://terraromantica.canalblog.com/archives/2015/08/04/32440790.html

    Dernière chose : j’adore les photos que tu as mises.

    J'aime

    • Sia dit :

      Merci ! J’ai trouvé de chouettes artistes au passage 🙂
      Comme je le disais sur un autre commentaire, la Terre du Milieu ne m’a pas tellement marquée parce que, d’une part, je n’ai pas terminé la saga et, d’autre part, je ne l’ai pas lue à une période vraiment propice (raison pour laquelle je n’ai pas terminé, d’ailleurs).

      J'aime

  5. Acr0 dit :

    Oh je plussoie le Londres de Carriger et en profiterai pour aller voir le Paris des Merveilles de Pevel 😉 J’aimerai également visiter l’université de l’univers de Rothfuss et voir de mes yeux la fameuse porte dans la bibliothèque. Les royaumes du Nord dans leur globalité à moi aussi : on prend nos billets ensemble ?

    J'aime

  6. Personnellement, ce serait le monde d’Hypérion de Dan Simmons avec ses passages vers différentes contrées ou alors en moins futuriste et plus médiéval, Terrilville avec ses Marchands et ses vivenefs

    J'aime

  7. Systia dit :

    Très chouette, ce TTT : les choix, illustrations et commentaires sont intéressants 🙂
    Du coup, « Le nom du vent » a rejoint ma (déjà immense) wish-list.

    Pour ma part, j’irais bien :
    – sur le Disque-Monde : chez la Mort, et dans l’Université de l’Invisible (surtout la bibliothèque, par curiosité).
    – dans les livres avec Thursday Next, l’héroïne de Jasper Fforde (taper la discute avec Nemo ou Rochester, etc).
    – au Groenland, avec les héros de Jørn Riel : être avec eux dans un des cabanes, emmitouflée dans des peaux, à les écouter raconter leurs histoires.
    – Na’ya Lune, le monde étrange que l’on découvre dans « Histoire de Lisey » de King. (à condition d’être accompagnée, et certaine de revenir avant le crépuscule, bien sûr).

    J'aime

    • Sia dit :

      Ho, mais j’irais bien dans les lieux que tu cites ! Du coup, je vais aller voir de quoi il est question pour Riel, que je ne connais pas : ta description m’intéresse !

      J'aime

      • Systia dit :

        Pour Riel, je pensais ici à sa série des Racontars arctiques (10 tomes) : des nouvelles racontant la vie de chasseurs en poste au Groenland (une petite dizaine de types, disséminés dans des cabanes le long de la côte).
        Cette bande de potes est très touchante, leurs aventures et histoires sont adorables 🙂
        (à lire plutôt dans l’ordre, car il a parfois des références à des événements passés et c’est forcément plus amusant quand on voit de quoi il est question, mais ce n’est pas obligatoire)

        Bref : Jørn Riel = ♥♥♥

        J'aime

      • Sia dit :

        Merci, je note du coup 🙂

        J'aime

  8. Lupa dit :

    Génial ce TTT *_* Tellement d’univers parmi ceux que tu as sélectionné me tenteraient… Peut-être rajouterais-je celui de Tolkien (magique !!!), et de la saga La Passe-miroir de Christelle Dabos (par curiosité) ! Envoie-nous une carte postale si tu voyages vers ces beaux horizons, ok ? 😉

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s