Brèves de comptoir #97

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

 

Lundi  : les lauréats du GPI !

Le GPI, qu’est-ce que c’est ? Le Grand Prix de l’Imaginaire (ou GPI) récompense, dans 12 catégories différentes, des œuvres de l’imaginaire depuis 1992 ; le prix existe en fait depuis 1974 mais se concentrait alors sur la SF.
Il est décerné durant le Festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo (14-16 mai 2016). Et voici la très grosse liste des nominés (la liste des titres préselectionnés est visible ici) :

Roman francophone : Lum’en de Laurent Genefort (Bélial’).
Roman étrangerLoveStar d’Andri Snær Magnason (Zulma).
Nouvelle francophone : « Ethfrag » de Laurent Genefort (in Bifrost n° 78).
Nouvelle étrangèreLa Ménagerie de papier (recueil) de Ken Liu (Bélial’).
Roman jeunesse francophoneLa Passe-Miroir, tomes 1 & 2 de Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse).
Roman jeunesse étranger : Stone Rider de David Hofmeyr (Gallimard Jeunesse).
Prix Jacques Chambon de la traduction : Jacques Barbéri pour L’Évangile selon Eymerich de Valerio Evangelisti (La Volte).
Prix Wojtek Siudmak du graphisme : Laurent Gapaillard pour La Passe-Miroir, tomes 1 & 2 de Christelle Dabos (Gallimard Jeunesse).
Essai : Effets spéciaux : deux siècles d’histoires de Pascal Pinteau (Bragelonne).
Prix spécial : Natacha Vas-Deyres & Richard Comballot pour les Carnets chronolytiques de Michel Jeury, aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Lundi encore : Prix Imaginales des Collégiens !

Créé en 2009, le Prix Imaginales des Collégiens, PIC pour les intimes, a pour but de promouvoir les littératures de l’imaginaire auprès du jeune public, en lui proposant des sélections riches et variées. Tous les ans, les collégiens sont appelés à voter pour leur titre préféré, qui se voit attribuer la prestigieuse récompense au cours des Imaginales (Épinal).

Et le prix 2016 revient à Victor Dixen pour Phobos !

phobos-1-victor-dixen

Le tome 3 sera d’ailleurs disponible en avant-première aux Imaginales !
Les autres titres sélectionnés pour le prix sont visibles ici.

Mardi : les nominés au Grand Prix Québécois !

Les prix Boréal sont les seuls prix du Canada francophone à être décernés directement par le public des lecteurs dans les genres de la science-fiction et du fantastique, lors du congrès Boréal tenu annuellement. Le premier prix Boréal, créé par Élisabeth Vonarburg, a été remis lors du congrès Boréal tenu à Chicoutimi, qui était également le premier du genre.
Les prix Boréal ont pris leur forme actuelle à l’initiative de René Beaulieu, écrivain, critique et traducteur de SF québécoise, lors du deuxième congrès Boréal, tenu à Québec en 1980, en collaboration et dans le cadre du Salon international du livre de Québec. La formule de ces prix a connu par la suite quelques modifications mineures, restant encore aujourd’hui encore assez semblable à ce qu’elle était lors de sa fondation.
En 2011, certains des prix Boréal ont été fusionnés avec les prix Aurora (anciennement prix canadien de la science-fiction et du fantastique, décerné par l’Association canadienne de la science-fiction et du fantastique) pour plus de commodité, notamment au niveau des catégories « meilleur roman », « meilleure nouvelle » et « meilleur ouvrage ».
Le choix des gagnants se fait selon une approche qui rappelle celle des prix Hugo. Elle commence par une période de sélection des titres, laquelle est suivie d’une période de vote. Il se fait selon la formule australienne : les électeurs ordonnent leurs choix en ordre descendant. La remise des prix se fait lors d’un congrès littéraire généralement dédié à la science-fiction et au fantastique. Cette année, ils seront remis
Le prix est accompagné d’un trophée qui change de forme au cours des années : parchemin, sculpture, etc. Certaines années, le prix pour une catégorie n’est pas décerné, alors qu’à d’autres, il peut être décerné à deux récipiendaires.

Et voici les nominés pour 2016 :

Meilleur roman (récompense un(e) auteur(e) canadien(ne) publié(e) en français et dont le livre est paru au Canada en 2015) :

– Philippe-Aubert Côté : Le Jeu du Démiurge (Alire)
– Frédérick Durand : Au rendez-vous des courtisans glacés,version intégrale (Les Six Brumes)
– Frédérick Durand : Quand s’éteindra la dernière chandelle (Black Coat Press)
– Éric Gauthier : La grande mort de mononc’ Morbide (Alire)
– Yves Meynard : Les Marches de la lune morte (Alire)

La meilleure nouvelle (récompense un(e) auteur(e) canadien(ne) publié(e) en français et dont le livre est paru au Canada en 2015) :

– Geneviève Blouin : « L’Enchanteresse portait des Lévi’s » (Solaris 195)
– Élise Lucie Henripin : « Baptême » (Clair/Obscur 13)
– Pierre-Luc Lafrance : « Dans ses pas » (L’arracheur de rêves, Les Six Brumes)
– Jean-Louis Trudel : « Garder un phénix en cage » (Solaris 195)
– Guillaume Voisine : « Le contraste de l’éternité  » (Bizarro, La Maison des viscères)

Le meilleur ouvrage connexe (récompense les meilleures critiques littéraire, revue, recension de livre, ouvrages de critiques, scénario, anthologie ou recueil publié en français en 2015 par un(e) Canadien(ne)) :

– Pierre-Alexandre Bonin : Article « Je me souviens : modalités de la mémoire artificielle chez Isaac Asimov et Philippe K. Dick  » (Solaris 196)
– Brins d’éternité : Revue, ed. Ariane Gélinas, Alamo St-Jean et Guillaume Voisine
– Pierre-Luc Lafrance : Recueil L’arracheur de rêves (Les Six Brumes)
Solaris : Revue, ed. Joël Champetier
– Mario Tessier : Chronique « Les Carnets du Futurible » (Solaris 193-196)

Création artistique audiovisuelle (récompense les bédéistes, les illustrateurs, les peintres, les sculpteurs, les réalisateurs cinématographiques, les réalisateurs en animation, les musiciens. L’ensemble de la production de l’année d’un artiste qui précède la remise des prix y sera rattachée) :

– Grégory Fromenteau : Couvertures, Le Jeu du Démiurge, Les Marches de la Lune morte, etc.
– Marie-Claude Landry [Mary Khaos] : Couvertures, Quand s’éteindra la dernière chandelle, Écorché, Bizarro, etc.
– Érick Lefebvre : Couverture, Clair/Obscur 13, illustrations, Brins d’éternité 40-41, etc.
– Émilie Léger : Couvertures, Brins d’éternité 40, Solaris 195 ; illustrations, Solaris 196, etc.
– Laurine Spehner : Couverture, La Grande Mort de mononc’ Morbide, illustrations, Solaris 193-194, 196, etc.

Fanédition (récompense la contributions non-professionnelles à l’enrichissement du milieu qui ne peuvent pas être classées dans les catégories précédentes Cela inclus les associations, les fanzines, les webzines et les blogs) : 

– Clair/Obscur (fanzine) – revueclairobscur.ca
– Isabelle Lauzon (blog) – laplumevolage.blogspot.ca
– Jonathan Reynolds (blog) – aveugle.wordpress.com
– La Horde Geek (webzine) – lahordegeek.com
– République du Centaure (webzine) – republique.sixbrumes.com
– Michèle Laframboise (blog) – savantefolle.wordpress.

Mercredi : les romans anniversaire de Bragelonne reviennent !

Comme tous les ans Bragelonne réédite 10 romans en édition collector, vendus 10€ pièce. Voici les titres de l’année :

– La Porte du chaos (intégrale), de Louise Cooper ; illustration de couverture de Marc Simonettti.
– Le Seigneur des Isles, de David Drake ; illustration de couverture de Pascal Casolari.
– Hordes (intégrale), de Laurent Genefort ; illustration de couverture de Didier Graffet.
– Le Faucheur, de David Gunn ; illustration de couverture de Miguel Coimbra.
– La Guerre des Nains (intégrale), de Markus Heitz ; illustration de couverture de Didier Graffet.
– Erik le Viking, de Terry Jones ; illustration de couverture de Boulet.
– Lankhmar (intégrale II), de Fritz Leiber ; illustration de couverture de Pascal Casolari.
– Les Mensonges de Locke Lamora, de Scott Lynch ; illustration de couverture de Benjamin Carré.
– Descendance, de Graham Masterton ; illustration de couverture © Shutterstock.
– Les Couleurs de l’acier, de K.J. Parker ; illustration de couverture de Didier Graffet.

Mardi encore : soirée spéciale V pour Vendetta à Saint-Etienne !

Dans le cadre de leur cycle commun « À la recherche du temps à venir… science et cinéma »La Cinémathèque et la Rotonde de l’École des Mines de Saint-Étienne proposent une projection du film de politique-fiction V pour Vendetta, mercredi 18 mai, à 18h, à la Cinémathèque (24 rue Jo Gouttebarge, Saint-Etienne).
La projection sera suivie, à 20h, d’une rencontre avec Gulzar Joby (auteur de SF) et Marielle Toulze (maître de conférence en sciences de l’information et de la communication à l’Université Jean Monnet et chercheure au Centre Max Weber, fan de science-fiction et spécialiste en analyse socio-sémiotiques des images contemporaines et des médias). Le débat portera sur « Technologie, politique, image médiatique et avenir de la social-démocratie européenne ».

Mercredi encore : 13 romans-pépites fantasy selon Le Journal du Geek :

Le webzine propose une sélection de titres fantasy pour aller au-delà des classiques, en proposant des titres qui tiennent du merveilleux, de la fantasy médiévale ainsi que quelques titres qui sortent des sentiers battus !

Mercredi toujours : premier trailer pour Assassin’s Creed !

L’adaptation est réalisée par Justin Curzel, réunit (entre autres) Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons ; le film devrait sortir le 21 décembre 2016.

Jeudi : ImaJ’nères, la semaine prochaine !

Le salon angevin se tient donc les 21 et 22 mai, toujours aux salons Curnonsky d’Angers, sur le thème de l’Antiquité et des grands mythes. L’anthologie, Antiqu’idées, dévoile d’ailleurs son sommaire :

– « La Maison des Vignes », Estelle Faye
– « Rivages », Eva Simonin
– « Deux fois vainqueur traverser l’Achéron », Fabien Clavel
– « Le rêve du pont Milvius », Olivier Boile
– « Ponce, Pilate, ponce ! », Justin Hurle
– « Le Tombeau de Calypso », Brice Tarvel
– « Chez Lucius, Dieux, Lares et Génies », Myrtille Bastard,
– « Aheli ou la mémoire enfouie », Isabelle Arnoult
– « Quid Novi Medice ? », Jean-Hugues Villacampa
– « Carthage », Arnaud Cuidet
– « Boadicée », Pierre-Marie Soncarrieu
– « Discorde », Patrice Verry
– « Une histoire Tauride », Romuald Herbreteau
– « L’Immortel et l’Assassin », Jérôme Verschueren,
– « Faisabilité et intérêt zootechniques de la métamorphose de masse », Lionel Davoust.
Pour mémoire, voici le programme.

Jeudi : les littératures de l’imaginaire, ces genres qui provoquent des maladies mentales !

Ce n’est pas une brève, mais je ne résiste pas à la tentation de vous partager cet hallucinant réquisitoire (ici en anglais, ici en français) de Graeme Whiting, proviseur anglais, qui pourfend l’imaginaire, donc.

Jeudi encore : un village fantastique en financement participatif !

Les propriétaires du Domaine de la Pierre-ronde (dans le Morvan), souhaitent créer un village fantastique et merveilleux dans le paysage enchanteur dont ils disposent. Une première maison de Hobbits, construite par leurs soins, existe déjà et accueille des vacanciers en quête de calme et de dépaysement. Objectif ? Créer un village écocitoyen intégré dans le paysage, utilisant les ressources locales et naturelles et maîtrisant l’énergie. Le village proposera également des jardins pédagogiques (remettant à l’honneur d’anciennes cultures) et des produits biologiques.

Le financement servira à terminer la maison de hobbits en cours, et à créer les autres demeures spéciales. Il reste encore 25 jours pour contribuer au projet (déjà financé) et permettre aux propriétaires de voir les choses en grand !

Vendredi : Culture particulière #4 !

Cette fois, Erkekjetter nous parle de fantasy burlesque !

 

Bon dimanche !

 

Publicités

7 commentaires sur “Brèves de comptoir #97

  1. Lianne dit :

    ça ne nous concerne un peu moins mais il y a eu aussi les résultats des Nebula Awards hier :
    http://www.sfwa.org/nebula-awards/

    Merci pour ton compte rendu, c’est toujours aussi intéressant ^^

    J'aime

  2. LadyDoubleH dit :

    Passionnant article, merci !

    J'aime

  3. solessor dit :

    C’est marrant, je trouve que dans les listes de prix, on a souvent les mêmes auteurs qui reviennent dans plusieurs catégories (cf GPI). Ca m’étonne toujours, compte tenu de la variété existante…
    Les jeunots ont récompensé Phobos, c’est marrant, petite soeur me tanne pour que je le lise depuis un moment. Ce qui devrait arriver assez rapidement, du coup !

    J’aime beaucoup le concept des prix Boreal, ça a l’air original. Par contre, rien ne me parle dans les différentes listes. J’ai raté des épisodes ?!

    Hmpf j’avais repéré les intégrales Bragelonne, mais avais réussi à les mettre dans un petit coin de ma tête. Tu viens de les remettre sur le devant de la scène, je ne te remercie pas ! XD
    Et sinon… je partirai bien en vacances dans le village du Morvan, moi…

    J'aime

    • Sia dit :

      Haha, mais de rien, j’adore rendre service pour faire des tentations 🙂
      Rien ne me parle non plus dans les listes Boréal, mais il se trouve que dans les autres listes, j’ai rarement lu quoi que ce soit d’autre (balle au centre, donc ^^).
      Et c’est vrai qu’on tourne souvent en rond, ce qui est assez étrange au vu de la variété mais, en même temps, ça donne peut-être un aperçu des titres à ne pas rater ?

      J'aime

  4. […] en a parlé il y a 15 jours et voici les résultats du prix québécois […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s