L’Histoire perdue, Meritxell Martí et Xavier Salomó

l-histoire-perdue-meritxell-marti-xavier-salomo

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’Eva. Son cousin Théo a décidé de lui faire une belle surprise et lui a donné rendez-vous chez lui. Impatiente de découvrir la-dite surprise, Eva s’est préparée avec grand soin et prend la route pour se rendre chez Théo. Seulement, voilà… Il y a, semble-t-il, un léger conflit d’intérêt entre la scénariste et son illustrateur… Celui-ci prend systématiquement le contre-pied de sa camarade et ignore cordialement les indications qu’elle lui donne. Eva est censée porter une robe bleue et des ballerines dorées ? Elle est représentée habillée en baroudeuse. Elle est censée traverser le centre-ville ? La voilà en pleine campagne. Forcée de se rendre à l’évidence, l’auteure adapte donc son texte aux dessins de son camarade. Puisqu’Eva est à la campagne, elle ramassera des fleurs pour sa tante et son cousin. Sauf que le dessin la montre avec une corde à la main. Et tout va de mal en pis ! Une histoire remplie d’imprévus !

Voilà un album original mettant en scène un certain nombre d’histoires ! Il y a, tout d’abord, celle qu’aurait voulue narrer Meritxell Martí ; il y a celle que choisit de raconter Xavier Salomó par ses dessins ; il y a, enfin, les luttes intestines entre la première et le second ! La scénariste y va de ses commentaires, apposés via post-it, enjoignant tout d’abord l’illustrateur à respecter son travail, à le lire, à revenir dans le droit chemin, que diable ! Lassée, elle abandonne donc et laisse à son comparse libre champ pour une histoire sans dialogues.

L’histoire est donc extrêmement drôle, la lutte entre les deux auteurs étant âpre, pleine d’humour et très originale ! Elle perturbe, modifie l’histoire et on y assiste avec un plaisir non déguisé. La partie sans dialogue est tout aussi expressive que la précédente, le trait de Xavier Salomó étant lumineux, colorés, très éloquent.
Et là où c’est très fort, c’est que l’histoire ne manque pas de suspense ! On se demande dans un premier temps comment elle va tourner pour Eva puis, dans la suite, ce qu’il va lui arriver… jusqu’à la chute, diablement inventive et décalée, à l’image du reste !

Voilà un album jeunesse original et inventif, qui ravira tant les plus jeunes que ceux qui seront chargés de lire l’histoire !

L’Histoire perdue, Meritxell Martí et Xavier Salomó. Seuil Jeunesse, mars 2016, 40 p.
Publicités

4 commentaires sur “L’Histoire perdue, Meritxell Martí et Xavier Salomó

  1. solessor dit :

    J’adore le concept ! Je vais aller voir un peu à quoi ça ressemble !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s