Légion, Brandon Sanderson.

légion-brandon-sanderson

« Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc. Le héros de cette nouvelle, Stephen Leeds, surnommé Légion, est un être multiple : très intelligent, il peut apprendre n’importe quoi en très peu de temps, mais extériorise tous ses savoirs sous forme d’hallucinations, qui sont autant d’aspects de lui-même. Il vit reclus dans une grande maison, entouré de ces nombreuses entités hallucinatoires, toutes dotées de compétences hautement spécialisées. Il est riche, car il loue ses services à qui peut se les payer. Un jour, il est engagé pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, inventeur d’un objet très particulier : un appareil photo capable de prendre des photos du passé…

Je connaissais Brandon Sanderson sur les longs formats – voire très longs formats – et je le découvre maintenant avec autant de plaisir au rayon novella. Légion présente le personnage de Stephen, habité par des hallucinations toutes plus psychotiques les unes que les autres, mais chacune avec un talent différent : il y a Ivy, psychologue, Tobias, historien, J.C., ex-SEAL expert en sécurité, Kalyani, linguiste, et bien d’autres encore. Ceux-ci permettent à Stephen d’utiliser ses multiples talents – puisqu’il a besoin, en quelque sorte, de les extérioriser pour en faire usage. C’est par le dialogue avec ses hallucinations que Stephen parvient à avancer dans son enquête.
De fait, on a une foule de personnages qui se côtoient mais Sanderson, avec son talent habituel, ne perd jamais son lecteur.

L’histoire est extrêmement originale : Stephen est recruté pour enquêter sur un appareil-photo capable de capter… des événements du passé ! Or, bien sûr, cela intéresse beaucoup de monde. Malgré un nombre de pages très restreint, l’histoire est dynamique, prenante, riche en mystères et péripéties. Impossible de s’ennuyer. Certes, Sanderson va droit au but et se perd peu dans les détails, mais il offre une intrigue parfaitement menée et prenante de bout en bout. D’autant qu’il dissémine une foule d’indices sur le passé et les aptitudes de Stephen dans le texte, qui soulèvent d’intéressantes questions.

Légion est donc une excellente novella : Sanderson y propose une intrigue complète, passionnante et bien menée, mettant en scène des personnages fascinants. Affaire à suivre !

Légion #1, Brandon Sanderson. Le Livre de Poche, 2014, 93 p.
Publicités

6 commentaires sur “Légion, Brandon Sanderson.

  1. Phooka dit :

    Pas encore lu mais cela ne saurait tarder, j’aime trop Sanderson

    J'aime

  2. Guenièvre dit :

    Voilà qui est alléchant! Je le note, Sia, merci de la découverte!

    J'aime

  3. Lupa dit :

    Une affaire que je suivrai, à n’en pas douter ! Merci 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s