Silver #1, Kerstin Gier.

silver-kerstin-gier

 

Nouvelle ville, nouveau lycée et… nouvelle famille ! Liv et sa petite sœur, Mia, sont de grandes habituées des déménagements, suivant leurs parents – divorcés – dans leurs différents postes aux quatre coins du monde. Cette fois, la pilule est un peu dure à avaler. Leur mère a décidé de s’installer avec son petit ami, lequel est père de deux ados (jumeaux !), Grayson et Florence, et de renvoyer Lottie, leur fille au pair-nounou depuis leur plus tendre enfance. Cette rentrée en Angleterre ne s’annonce pas de tout repos. D’autant que Liv fait, depuis son arrivée, des rêves on ne peut plus étranges et aux accents très réalistes – mais néanmoins à base de démons. La coupe est pleine lorsqu’elle découvre que son demi-frère par alliance, le charmant Grayson, détient un secret. Et pas des moindres. 

Dire que j’attaquais cette lecture avec des réticences friserait l’euphémisme, vu le désamour que j’ai éprouvé pour les aventures de Gwendolyn, du même auteur. Mais j’ai bien fait de m’intéresser à cette nouvelle série, tant la surprise a été bonne !

Commençons par les personnages. Liv – diminutif d’Olivia – est aux antipodes de Gwendolyn. Celle-ci était aussi naïve qu’agaçante. Liv, elle, a la tête sur les épaules et c’est bien agréable ! Elle est plutôt maligne et délicieusement sceptique. Un trait de caractère qu’elle applique à à peu près tout. Les garçons, pour commencer, qu’elle tient pour une engeance de la pire espèce. A l’heure où toutes les petites dindes de sa classe se passionnent pour le bal du lycée à venir et pour les intrigues amoureuses, Liv, elle, traverse le flot avec élégance et dérision. C’est à la fois drôle et bien fait, alors on adhère très vite au personnage de la jeune fille.
D’autant que, côté aventures fantastiques, Liv a des réactions aussi réalistes que salutaires. Dès l’instant où il apparaît que Grayson et ses petits camarades trempent dans quelque chose de louche, dangereux et parfaitement surnaturel, que fait-elle ? Elle remet le tout en doute – mais s’implique tout de même dans l’aventure. Voilà qui est rafraîchissant dans le paysage des littératures de l’imaginaire adressées à la jeunesse !

Si tous les personnages ne sont pas aussi creusés que Liv, on profite tout de même d’une intéressante galerie. Grayson, Henry, Arthur et Jasper sont l’archétype des gosses de riches désœuvrés à même de plonger tête la première dans les bêtises intersidérales – ce qu’il ne manque pas de faire. Côté filles, la galerie est tout aussi gratinée. L’auteur mêle d’ailleurs parfaitement l’intrigue fantastique à l’intrigue lycéenne. En témoigne l’affaire autour du blog du lycée, tenu par la mystérieuse Secrecy, qui semble très bien informée sur les potins liés aux vies des uns et des autres – Mia, la petite sœur de Liv, a d’ailleurs décidé de lever l’identité de cette fouineuse.

L’intrigue mêle donc différents arcs et fait que le roman se lit avec délices et facilité. La trame fantastique joue sur différents tableaux. D’un côté, l’histoire autour du démon et tout ce qui a trait à l’invocation démoniaque, avec pléthore de scènes rappelant l’esthétique romantique des textes fantastiques du XIXe siècle – fantômes et feuilles mortes à la clef. D’ailleurs, histoire de coller à cette esthétique, Liv adore les poètes de l’époque – son petit ami idéal devrait d’ailleurs être en mesure d’en réciter des vers avec le ton adéquat. D’un autre côté, l’intrigue tourne autour des rêves. Il est dit, assez vite, que Liv a toujours fait des rêves très détaillés et réalistes. Mais là, cela prend une toute autre dimension : durant son sommeil, elle devient soudainement capable de passer sa porte des rêves et de franchir celle des autres afin de s’infiltrer dans leurs songes ! C’est original et permet de faire avancer l’histoire de conjuration. On regrettera cependant que la façon dont Liv peut, soudainement, passer ces portes, manque un peu de fondement et que les explications sur son pouvoir soient si légères…

À ce stade, vous aurez compris que j’ai été convaincue par ce roman. Pour tout dire, l’arrivée de la traditionnelle romance adolescente ne m’a même pas fait grincer des dents tant elle est bien amenée et joliment menée – d’autant que, côté sentiments, l’auteur ne lésine pas sur les analyses et interprétations des comportements des uns et des autres, ce qui est particulièrement intéressant.

En somme, si la Trilogie des gemmes m’avait laissée de marbre, les aventures de Liv Silver ont su me convaincre. Originales, drôles délicieusement fantastiques, elles sont portées par des personnages creusés et intéressants. Ce premier volume, s’il appelle une suite, propose de plus une véritable conclusion, un bon point non négligeable !

Silver #1, Kerstin Gier. Traduit de l’allemand par Nelly Lemaire. 
Milan (Macadam), mai 2015, 341 p. 

challenge-52-semaines

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

la-pâle-lumière-des-ténèbres-a-comme-association-1-erik-l-homme  ou bien  les-enfants-d-evernight-1-de-l-autre-côté-de-la-nuit-mel-andoryss

 

Publicités

6 commentaires sur “Silver #1, Kerstin Gier.

  1. lafontmagali dit :

    ta chronique donne envie de le découvrir…d’ailleurs ma grande me regarde d’un air suppliant 😀 …. et un de plus dans ma wishlist!!

    J'aime

  2. J’avais personnellement adoré la Trilogie des Gemmes, bon après les goûts et les couleurs !
    Du coup, j’étais intriguée par cette nouvelle série mais quelque peu « rebutée » par la couverture française que je trouve pas terrible du tout… Néanmoins, ta chronique ne fait que confirmer et affirmer mon envie de lire ce premier tome ! Rien que la description que tu fais de Liv’ me plaît énormément !
    Merci 😀

    J'aime

  3. BlueMoon dit :

    Je comptais lire La Trilogie des Gemmes, et cette saga m’intéresse aussi, tu m’as donné envie de la découvrir !
    Bonnes lectures !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s