Ne regarde pas, Expérience Noa Torson #2, Michelle Gagnon.

ne-regarde-pas-noa-torson-2-michelle-gagnon

Noa continue son entreprise : lutter contre la corporation à l’origine du projet Perséphone qui continue de kidnapper des adolescents esseulés – orphelins, vivant dans la rue ou en marge du système. Avec l’aide d’autres adolescents, parmi lesquels Zeke, elle sillonne les Etats-Unis pour contrecarrer l’organisation. 
Peter, lui, resté à Boston, met à profit ses talents de hacker pour s’introduire dans le système informatique de l’organisation, afin de donner à Noa le maximum d’informations possibles. Coupé de l’action, il s’ennuie quelque peu. Il a pourtant fort à faire car Amanda, son ex-petite amie, semble avoir un comportement de plus en plus étrange… 

Second volet des aventures de Noa à la poursuite du projet Perséphone ! Et, malheureusement, on ne peut pas dire que ce volume corrige les défaillances du premier.

En premier chef, la facilité du récit. Déjà, dans le premier tome, Noa et ses petits camarades avaient tendance à s’en sortir un peu trop bien, grâce à leurs redoutables talents de hackers et à une chance digne d’un grand cornu. Cette fois-ci, même topo. Qu’ils soient en difficulté dans une usine piégée, en train de s’introduire frauduleusement dans des systèmes sophistiqués ou tout simplement en train de cavaler avec une balle dans le buffet, nos protagonistes s’en sortent presque à chaque fois sans sourciller – et avec un brushing parfait, si j’ose dire. Or, si dans le premier volume cette facilité s’effaçait devant l’efficacité du scénario, ici il n’en est rien. L’histoire est volontiers poussive et on déplore des facilités à tous les coins de chapitre.

Tout cela car on s’enlise dans des considérations sentimentales sans grand intérêt. À partir de là, prenez de quoi noter. Amanda s’est séparée de Peter, qu’elle aime toujours. Peter, lui, en pince secrètement pour Noa. Celle-ci s’est entichée de Zeke, mais refuse de se l’avouer (et de le lui avouer, par la même occasion). Ce dernier semble partager les sentiments de son amie mais l’arrivée de Taylor, une adolescente sauvée des griffes de Perséphone, semble remettre tout cela en question. Que de complications ! Il faut donc composer avec les hormones et hésitations de tout ce petit monde… et force est de reconnaître que ça ne fait pas franchement avancer l’histoire.

Celle-ci, cependant, ne manque pas d’intérêt et se lit tout de même avec un certain entrain. On en découvre un peu plus sur la PEMA, cette redoutable maladie qui touche les adolescents en contact avec Perséphone. De plus, l’enquête sur le vaste complot qui soutient l’organisation progresse elle aussi. Si le scénario est d’une grande simplicité (trop grande !), l’action est au rendez-vous. De fait, si ce n’est pas bien passionnant, le récit est tout de même relativement prenant. On déplorera cependant que les opposants ne soient guère plus creusés que dans le premier volume.

Ne regarde pas est donc un second volet paradoxal : malgré les facilités et quelques longueurs, il se lit avec un certain entrain, car l’enchaînement est efficace. Pourtant, on regrettera une trop grande importance apportée aux différentes romances qui font piétiner l’intrigue et, justement, un scénario un peu trop balisé pour être honnête. Espérons que le troisième volume nous réserve une bonne surprise et vienne clore la trilogie en beauté !

 

◊ Dans la même série : Ne t’arrête pas (1) ;

 

Expérience Noa Torson #2, Ne regarde pas, Michelle Gagnon. Traduit de l’anglais par Julien Chèvre. 
Nathan, août 2015, 417 p. 

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

la-fabrique-de-doute-bacigalupi

 

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s