Brèves de comptoir #80

brèves

Tous les dimanches, l’actu de l’imaginaire en bref !

Lundi : concert-fiction pour Dracula !

L’adaptation n’est pas neuve, mais ça vaut le coup d’en parler. C’est l’Orchestre national de France qui a mis en musique le roman de Bram Stoker et qui l’interprète, sous la direction du chef d’orchestre Didier Benedetti, timbalier de l’orchestre et qui s’est chargé de composer la partition. Les 70 interprètes de l’orchestre symphonique interprètent une partition inédite, enregistrée en direct, accompagnée de comédiens qui déclament le texte, en réponse à la musique. A l’affiche : Féodor Atkine en comte Dracula ; Laurent Poitrenaux en Jonahan Harker ; Maud Le Grevellec en Mina Harker.
Le roman a été adapté par Stéphane Michaka, qui en a profité pour donner un peu plus de corps au personnage de Mina :

« Dans les écrits de Bram Stoker – parus en 1897 –, Mina est très imprégnée de sentimentalisme victorien. Mais c’est aussi une époque où, en Europe, les femmes commencent à acquérir de l’indépendance. En Angleterre, on parle des “new women” et, chez Stoker, on sent affleurer l’anxiété de ces hommes constatant que les femmes et la sexualité féminine leur échappent… »

Un parti-pris qui a séduit le réalisateur, Cédric Aussir. Il a voulu « entendre la sensualité de l’époque, l’expression des corps et des souffles, dans une société où tous les fantasmes et désirs sont enfouis ».

Et il s’écoute ici !

Ce premier concert-fiction inaugure une série consacrée aux grands classiques littéraires. Au rayon imaginaire, on trouve Alice au Pays des merveilles, De la Terre à la Lune de Jules Verne, Le Fantôme de Canterville d’Oscar Wilde, L’Affaire Freud-Houdini de Xavier Mauméjean, ou encore Des ombres sur Innsmouth de Lovecraft. Et tout ça se trouve !

Mardi : bande-annonce pour Les Animaux Fantastiques !

Il reste encore presque un an avant la sortie du film (prévue pour le 16 novembre 2016), mais l’affiche et la première bande-annonce sont déjà disponibles. Voilà de quoi ça va parler…

Le Magizoologiste Newt Scamander arrive à New York avec sa mallette. Cette mallette est l’un de ses objets magiques qui sont vraiment bien plus grands à l’intérieur. Dedans, il existe des habitats complets pour plusieurs animaux de la collection de créatures magiques, rares et en danger qui viennent des voyages de Newt à travers le monde. Il découvre la communauté américaine des sorciers qui se cache avec peur des Moldus et la menace d’être découvert est une inquiétude plus grave qu’au Royaume-Uni…Le pire arrive quand une variété de ses créatures, certaines très dangereuses, sortent de sa mallette.

Le film réunit au casting Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Alison Sudol, Ezra Miller, Dan Fogler, Colin Farrell, Jenn Murray ou Jon Voight, sous la direction de David Yates, sur un scénario de J.K. Rowling elle-même et se déroule 70 ans avant les aventures de Harry.

David Yates évoque d’ailleurs le projet sur Pottermore.

Mardi encore : Game of Thrones contre le changement climatique ?

C’est la pari très réussi qu’a fait Greenpeace, en détournant la série pour évoquer le réchauffement climatique. Si ça peut aider à faire rentrer l’idée dans le crâne de certains…

Mercredi : financement réussi pour Darryl !

Après un démarrage fulgurant, la campagne de financement s’offre un beau succès : 850 contributeurs ont permis d’atteindre 569% de la somme nécessaire au projet initial.
Olivier Peru, Nicolas Mitric et Rémi Guérin, trois des fondateurs du studio Termites Factory, ont répondu aux questions de l’équipe d’Elbakin à propos du roman, mais aussi de Martyrs.

Jeudi : festival Bienvenue sur Mars et concours de nouvelles !

Le festival biennal Bienvenue sur Mars, qui étudie les relations entre science et fiction, se déroulera au Prieuré de Vivoin (72), du 17 au 22 mars 2016. Mais avant ça, du 15 décembre au 15 mars, le festival organise un concours de nouvelles, dont les lauréates seront publiées dans un recueil édité par l’association Festivals en Pays de Haute Sarthe, tiré à 300 exemplaires minimum : chaque auteur primé en recevra 3. Thème de l’année : Transhumances – migrations du futur.

«Les nouvelles pourront s’inspirer du genre des récits de voyage ou être des fictions qui imaginent une colonisation humaine, une migration choisie ou forcée de tout ou partie de l’humanité vers un autre monde.
Le récit de voyage est un genre littéraire à part entière qui peut se définir par le récit que nous fait l’auteur d’un voyage vécu ou ressenti. Il n’a recours à aucune référence que celle de sa propre vision et connaissance de la réalité du monde. Il est donc soumis et confronté dans son récit à l’autre, à la différence de l’ailleurs. L’inconnu, l’étranger, est ce qu’il rend compte et son récit nous plonge dans l’imaginaire d’un monde qui n’obéit pas aux lois de notre univers.»

Le concours comporte une catégorie Adultes, une catégorie Collégiens-Lycéens (qui participent via leurs établissements). Chaque participant ne pourra présenter qu’une seule nouvelle.
Les nouvelles anonymes devront être envoyées, au plus tard le 15 mars à 23h59, à l’adresse concours.bsm@gmail.com sous la forme suivante :
– 5 pages numérotées, dactylographiées de 1500 à 2000 signes chacune soit 10 000 caractères au total (espaces compris).
– Format A4 (21×29,7 cm), marges de 2 cm, police Times NR, caractères corps 12 / interlignes 1,5.
– Document au format PDF avec pour nom de fichier : Titre Nouvelle.
–  Il faudra y joindre le bulletin d’inscription, qui portera le nom, le prénom, l’adresse postale et courriel, l’âge, le numéro de téléphone et, le cas échéant, l’établissement scolaire.

Les textes seront sélectionnés sur les critères suivants :

« Qualité narrative et originalité du récit, pertinence de la réflexion proposée (apporter des pistes de réflexion au delà du simple récit), respect de la grammaire et de l’orthographe. Les textes proposés dans le cadre de ce concours n’auront jamais été publiés sous quelque forme que ce soit, y compris numérique. Le jury se réserve le droit de ne décerner aucun prix s’il juge la valeur des textes proposés insuffisante. »

Vendredi : ambiance de Noël avec Neil Gaiman !

L’auteur, pas peu fier, a lu les Contes de Noël de Charles Dickens, costumé en gentleman victorien, à la Bibliothèque publique de New York. À ne pas rater !

Vendredi encore : Brandon Sanderson et 2015 !

L’auteur évoque l’année écoulée dans un long article (en anglais) sur son blog.

Bon dimanche !

Publicités

5 commentaires sur “Brèves de comptoir #80

  1. Je me demande vraiment ce que ça va donner Les animaux fantastiques! Je suis tout de même très curieuse d’aller le voir 🙂 Bon dimanche!

    J'aime

  2. Mypianocanta dit :

    Mouahahaha ! juste excellent le détournement de Greenpeace 😀
    Par contre, je reste dubitative face aux Animaux fantastiques et cela m’étonnerait que je me déplace pour celui-là (ou alors sous la pression d’un Fiston fan d’HP).

    Et je note le lien pour les concerts, j’irais voir ça plus tranquillement.
    merci encore une fois pour ces brèves.

    J'aime

    • Sia dit :

      J’ai pensé à toi en découvrant ces concerts 🙂
      Pour Les Animaux Fantastiques, je me tâte, mais je crois que la curiosité aura raison de moi ^^ Et j’aime aussi beaucoup le détournement de Greenpeace !

      J'aime

  3. Manuel dit :

    Merci pour la découverte des concerts-fictions ! Et merci pour ces brèves toujours intéressantes !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s