Requiem à Donibane, Jacques Garay.

requiem-à-donibane-jacques-garay

 

Septembre et sa lumière royale à Saint-Jean-de-Luz. L’église est pleine de fidèles et d’infidèles venus assister à la Messe des Corsaires. À la fin de la cérémonie les choristes quittent le choeur de l’église où ils ont chanté. Tous ? Non. L’héritière d’une grande famille luzienne s’écroule au pied de l’autel. Les vieilles histoires que l’on croyait englouties vont refaire surface : pêche, armements, conserveries. Radio Quai va émettre en continu. On va hausser le thon autour du port, et le ton dans les chorales. Xanti Sopuerta (prononcez Chanti !) va devoir délaisser ses guides gastronomiques et ses chroniques pour ouvrir de vieilles boîtes de conserve : ça va sentir le poisson ! Si sa complicité avec le commissaire Seignosse va fonctionner à plein, ça va être beaucoup plus chaud avec Geneviève, sa Geneviève là-haut à Bordagain. Xanti a trouvé une autre équipière. Une Esméralda qui, elle aussi, a des idées.

Deuxième essai de littérature régionale. Après le flop retentissant de Rencontre pimentée à Espelette, me revoilà au rayon terroir. Terroir et… polar, cette fois, puisque le journaliste Xanti Sopuerta, critique gastronomique, se pique d’enquêter avec son ami, l’inspecteur Seignosse – ou dans son dos, au choix. C’est la quatrième aventure des deux larrons, mais les volumes sont lisibles indépendamment.

Cette fois, c’est à Saint-Jean de Luz que se déroule l’intrigue, fin septembre, au moment de la traditionnelle Messe des Corsaires, moment solennel et mondain s’il en est. Évidemment, une trucidée par sarbacane empoisonnée au pied de l’autel n’est pas du plus bel effet. Voilà l’ami Xanti lancé à la recherche des indices, bien introduit qu’il est dans la société luzienne.
Car Xanti Sopuerta a une technique d’enquête bien à lui : exit les relevés d’empreintes, longues enquêtes de voisinage et autres tests A.D.N qu’il laisse à l’inspecteur. Notre journaliste, lui, se contente de faire la tournée des cafés – et des amis – pour y recueillir ragots et autres impressions. Ça peut paraître atypique, mais ça fonctionne – IRL aussi, soit dit en passant – Radio Quai est une institution.

Le tout est narré avec un humour considérable et omniprésent. L’auteur use – et abuse – de métaphores filées qui traduisent la bonhomie et la bonne humeur coutumières de notre inspecteur autoproclamé. Marrant, mais parfois un peu lourd.
Et le côté régional ? Ma foi, c’est mieux qu’un guide touristique ! Au guidon de son petit scooter, Xanti Sopuerta se balade dans la région : cela donne envie d’aller arpenter la corniche, de Bidart à Fontarrabie ! Quant à la gastronomie… c’est un peu le dada de notre journaliste et, comme il aime faire bonne chère, il ne s’en prive pas. ça donne carrément faim.

Côté polar, l’enquête est diligemment menée, Xanti étant secondé par tout un tas de joyeux lurons : les autres piliers de bar, le commissaire Seignosse, sa belle Geneviève et… Esméralda, que la précédente regarde (à juste titre d’un sale œil). La mer est d’huile, mais la tempête gronde chez Xanti dont le cœur semble balancer entre sa dulcinée officielle et une nouvelle venue. Inutile d’avoir lu les opus précédents, on suit l’affaire sans aucun souci.
En ce qui concerne l’enquête, la rumeur met au jour une sombre histoire de secrets de famille, emberlificotée à souhait : mensonges, révélations, trahisons, tout y est. Évidemment, au bout d’un moment, on voit bien où et comment cela va se finir mais, dans l’ensemble, le tout est plutôt bien troussé.

En somme, voilà un polar régional plutôt sympathique, pour peu qu’on ne soit pas allergique à l’humour potache bien assumé. L’intrigue, si elle n’est pas révolutionnaire, surprend par son enquête atypique. Et tout cela donne envie de vacances !

 

Requiem à Donibane, Xanti Sopuerta #4, Jacques Garay. Cairn (Du Noir au Sud), juin 2015, 252 p.
Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s