La Morsure du givre, Mercy Thompson #7, Patricia Briggs.

la-morsure-du-givre-mercy-thompson-7-patricia-briggs

 

Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait dû être une fête paisible en famille. Elle était loin d’imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu’elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que quelque chose ne tourne franchement pas rond. Une fois de plus, il va falloir mettre les mains dans le cambouis… 

Septième aventure de Mercy et, cette fois, on plonge dans les ennuis dès les premières pages. Après la petite pause indienne du volume précédent, on découvre un roman bourré d’actions, du début à la fin.
Pour ne pas se faire bêtement spoiler sur la série Alpha et Oméga, il vaut mieux lire ce volume après avoir lu les trois premiers volumes de la série sus-nommée ! D’autant qu’Asil, un des personnages phares des aventures de Charles et Anna s’invite dans le quotidien de Mercy.

Paradoxalement, si l’histoire est bourrée d’action, elle progresse aussi plutôt lentement. Ça se castagne dans tous les sens, les personnages courent à droite à gauche, il y a du mystère à revendre mais… on a parfois l’impression de piétiner dans l’intrigue ; c’est assez surprenant comme effet. Mais l’histoire est loin d’être creuse !
En effet, l’intrigue va faire intervenir la meute, le statut des loups-garous, les vampires (le grand retour de Stefan et Marsilia !), mais aussi les faes et tout ce qui tient à la décision des Seigneurs Gris prise à la fin de Jeu de piste. Côté politique et statut social, c’est donc une intrigue plutôt costaud et bien ficelée que nous propose Patricia Briggs. Comme le volume reprend tous les fils précédemment tissés, on retrouve des personnages secondaires comme Tad et Zee, Marsilia donc, ou Gabriel et l’ensemble de sa famille (multiples petites sœurs incluses).

Et la mythologie ? Eh bien on est servis ! Puisqu’il est à la fois question de vampires, faes et loups-garous, on découvre de nouvelles choses sur les trois types de créatures. On découvre notamment de nouvelles choses sur l’architecture de la meute et sur les liens qui unissent Adam et Mercy. D’ailleurs, petit bonus dans ce roman : il n’est plus seulement écrit du point de vue de Mercy ; quelques scènes sont narrées du point de vue d’Adam, une petite nouveauté pas désagréable.
Côté style, on ne change pas une équipe qui gagne : il n’y a pas de temps mort, c’est vif et les dialogues sont toujours aussi savoureux ! En revanche, la traduction n’est pas aussi bonne que celle des tomes précédents, ce qui est un peu dommage…

Avant-dernière aventure de Mercy au programme et retrouver la meute et leurs fantastiques histoire a été très plaisant, malgré un rythme pas toujours équilibré : si l’intrigue est toujours aussi fournie et bien ficelée, on a parfois l’impression de piétiner un peu dans l’histoire. Malgré tout, Patricia Briggs explore un peu plus la mythologie de son univers et tisse une intrigue reprenant des éléments déjà amorcés dans les volumes précédents de la série. En refermant ce volume, on n’espère qu’une seule chose : que le prochain reprenne tous les très bons ingrédients de la série !

◊ Dans la même série : L’Appel de la lune (1) ; La Marque du fleuve (6) ;

Mercy Thompson #7, La Morsure du givre, Patricia Briggs. Traduit de l’anglais par Lorène Lenoir. 
Milady, mars 2014, 408 p.

 

ABC Imaginaire 2015

Publicités

4 commentaires sur “La Morsure du givre, Mercy Thompson #7, Patricia Briggs.

  1. Mypianocanta dit :

    Je crois que tous les avis que j’ai vus sur le suivant l’ont trouvé encore meilleur … si cela peut te rassurer.
    Perso, je n’ai pas eu l’impression de piétiner dans celui-ci et j’ai « super kiffé » les chapitres vus par Adam (j’en aurais même bien voulu un peu plus ).

    En tout cas Mercy reste une lecture chouchou-doudou 😀

    J'aime

    • Sia dit :

      J’ai bien aimé découvrir la voix d’Adam mais, comme tu dis, j’en aurais voulu plus ! En fait, je crois que j’ai été induite en erreur par ce départ fracassant inhabituel ! Maintenant j’ai très envie de lire la suite 😀

      J'aime

  2. Lupa dit :

    Mypianocanta et toi, confirmez mon envie de me mettre un petit Briggs sous la dent dès que possible ! Merci les filles pour ce complot savamment orchestré 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s