Ne t’arrête pas, Expérience Noa Torson #1, Michelle Gagnon.

ne-t-arrête-pas-expérience-noa-torson-1-michelle-gagnon

 

Noa se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine. Elle ne sait pas où elle est, ni ce qui lui est arrivé. Alors elle prend la fuite, des tueurs lancés à ses trousses.
La jeune fille, hackeuse de génie et solitaire, pense semer facilement ses poursuivants. Elle se trompe : pour la première fois de sa vie, si elle veut survivre, Noa a besoin d’aide. Car elle est la clé d’un terrible secret. Et ceux qui la traquent n’ont aucune intention de la laisser s’échapper.

Le roman s’ouvre sur une scène digne d’un film d’horreur : une ado, seule, à moitié nue, dans un entrepôt qui sert de laboratoire, une cicatrice au milieu de la poitrine.
Heureusement, Noa ne manque pas de ressources et, seule, elle parvient à s’échapper. Dès le départ, cela paraît assez étrange ; à quinze ans, Noa s’en sort vraiment bien, pour une ado esseulée…
Et il est vrai que cette facilité interviendra un peu trop souvent dans le roman. Mais, à côté de ça, le scénario est hyper dynamique, et les prouesses des protagonistes bien justifiées, donc… on oublie notre scepticisme et on profite de l’histoire.

Celle-ci repose sur l’interaction entre deux ados habitués à la solitude, chacun à sa façon : Noa est une fille de l’assistance publique, Peter est un gosse de riche. Tous les deux sont des hackers talentueux et se connaissent virtuellement, avant d’échouer en cavale ensemble.
Le duo de protagonistes est vraiment intéressant, et les deux sont suffisamment fouillés pour avoir de quoi se mettre sous la dent. Et ce qui est agréable, c’est que les personnages secondaires ne sont pas uniquement des faire-valoir servant à donner du relief aux protagonistes. Qu’il s’agisse d’Amanda, ou de Cody, ils ont une vie et une psychologie propres, qui viennent alimenter histoire et suspense.
En revanche, côté opposants (les ravisseurs de Noa, ou bien les parents de Peter), on est moins bien lotis. Il y a un léger manichéisme, puisque l’histoire repose sur une opposition très simple : les ados dans la panade et autres hacktivistes sympathiques VS les grands pontes de la finance machiavéliques. C’est un peu dommage par moments, mais cela colle merveilleusement à l’intrigue.

Laquelle est vraiment bien ficelée. Entre drame sanitaire, hacktivisme, problèmes de famille et de cœur, on a de quoi faire. Les révélations sont judicieusement amenées et on n’a pas la désagréable impression que laissent certains romans d’espionnage, que tout cela sent un peu trop la théorie du complot. Et vu la nature de l’intrigue, c’est plutôt bien joué de la part de l’auteur de parvenir à sortir du cliché !
Les péripéties s’enchaînent à bon train : action, réflexion, angoisse, adrénaline… tout est bien dosé. On lit donc avec l’envie de connaître le fond du problème – partiellement révélé. Et si une partie de l’affaire rappelle les codes du genre post-apocalyptique, le reste est suffisamment étayé pour être vraisemblable. On ne peut donc s’empêcher de transposer les découvertes de Noa et Peter à la réalité, ce qui rend le roman encore plus sordide et réaliste.
N’étant pas particulièrement fan d’Harlan Coben, le blurb sur la couverture («Un thriller palpitant» – Harlan Coben) m’avait un peu refroidie. Mais Ne t’arrête pas est, finalement, une très bonne surprise, un thriller maîtrisé qui se lit quasiment d’une traite !

En somme, si on oublie les quelques facilités du scénario (le léger manichéisme, la romance qui semble se profiler, et l’étonnante facilité avec laquelle Noa se sort parfois de ses ennuis), on a là un thriller pour adolescents très bien troussé, à l’intrigue corsée et bien menée. On apprécie que l’auteur ne joue pas la carte des clichés du roman d’espionnage, et qu’elle présente une histoire vraisemblable, aux péripéties réalistes (et parfois très inattendues), et aux ramifications bien pensées. Le style est simple, mais l’histoire est dynamique, sans temps morts, et particulièrement prenante, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde.
La fin ouverte, si elle fait office d’appel au second tome, pourrait très bien clore le récit où il est. Mais on a tout de même envie de découvrir comment cela va tourner, car quelques zones d’ombre persistent. Voilà un roman qui devrait plaire aux amateurs de romans d’espionnage, de suspens, et de mystères prenants !

 

◊ Dans la même série : Ne regarde pas (2) ;


Expérience Noa Torson #1, Ne t’arrête pas, Michelle Gagnon.
Traduit de l’anglais par Julien Chèvre.
Nathan, janvier 2015, 400 p.

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

infiltrés-laurent-queyssi

Publicités

11 commentaires sur “Ne t’arrête pas, Expérience Noa Torson #1, Michelle Gagnon.

  1. J’ai vraiment hâte de le sortir de ma pal ^^

    J'aime

  2. Flora dit :

    Il a l’air chouette (malgré le côté manichéen, qui est dommage) ! Mais bon, encore une série… aaargh !

    J'aime

  3. Je suis en train de le lire et j’apprécie beaucoup !

    J'aime

  4. […] ♦ L’Expérience Noa Torson, tome 1, Ne t’arrête pas, Michelle Gagnon (Nathan). Thriller. ♦ Red Queen, tome 1, Victoria Aveyard (Le Masque, MsK). Dystopie – Les Macchabs, tome 2, La Reine des Macchabs, Ty Drago (Bayard). Horreur & zombies. – Les Autodafeurs, tome 3, Nous sommes tous des propagateurs, Marine Carteron (Le Rouergue, 6 mai). Polar. – Geek Girl, tome 3, Holly Smale (Nathan). Chick-litt. – Les Partials, tome 3, Ruines, Dan Wells (Albin Michel, Wiz). Science-fiction.  ♦ Sœurs Sorcières, tome 3, Jessica Spotswood (Nathan). Fantasy. ♦ I Hunt killers, tome 3, Blood of my blood, Barry Lyga (MsK). Thriller. – Héros de l’Olympe, tome 5, Le Sang de l’Olympe, Rick Riordan (Albin Michel, Wiz ; mai) Fantasy. ♦ L’Épouvanteur, tome 11, Le Pacte de Silter, Joseph Delaney (Bayard). Fantasy. […]

    J'aime

  5. Saleanndre dit :

    Je suis en train de le lire et j’adore et adhère !
    Contente de découvrir ce blog 🙂

    J'aime

  6. Messaoui dit :

    Ce livre est juste formidable! A lire d’urgence…

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s