Le Sacrifice, Wizards #2, Diane Duane.

wizards-2-le-sacrifice-lumen-diane-duane

Nita est en vacances d’été sur les rives de la magnifique île de Long Island. Une nuit, sortie nager, elle croise dans les eaux tièdes un dauphin qui parle le langage des sorciers, et se lamente aux sujets des dernières nouvelles. Parallèlement, les rochers de la côte soufflent à son meilleur ami, Kit, venu passer quelques jours avec elle, qu’un danger imminent approche du rivage… Et voilà nos deux jeunes sorciers repartis bien malgré eux en mission!
Entre animaux marins dotés de pouvoirs de sorcellerie, incantations vieilles comme le monde et regards inquisiteurs des parents de Nita, nos deux amis doivent ruser pour plonger découvrir les secrets ancestraux enfouis au fond de l’océan… et dont il va leur falloir maîtriser les arcanes, sous peine de mort !

Dans le premier volume, Nita et Kit s’initiaient à la magie, via une épreuve assez conséquente. Cette fois, ce sont les vacances d’été : repos au programme. Du moins le pensent-ils. Car Nita et Kit semblent avoir l’art et la manière de se fourrer dans les ennuis, et ce ne sont pas les plages de Long Island qui en manquent.

Pas d’univers strictement parallèle cette fois. Non, Nita et Kit vont plutôt aller explorer les profondeurs abyssales. Dans le premier tome, ils ont l’un comme l’autre découvert qu’ils pouvaient discuter avec leur environnement : Nita est plus à l’aise avec le vivant, Kit avec l’inanimé. Et du côté des plages de Long Island, du vivant, il y en a : cétacés en tout genre croisent dans les eaux, ce qui va amener les deux jeunes sorciers à explorer ce milieu et à découvrir la faune locale.

Comme dans le premier volume, nos deux ados sont équipés de leur manuel de sorcellerie, qui leur permet d’accomplir bien des prouesses. Des prouesses parfois un peu faciles, d’ailleurs : les sorts semblent leur être familiers instinctivement, et ils ne bataillent que très peu avec leurs pouvoirs. On aurait aimé les voir cherchant un peu plus comment faire car, du coup, les résolutions semblent bien rapides. Conséquence : le scénario semble parfois un peu balisé. Heureusement, l’auteur réserve quelques surprises !
Par ailleurs, les préparatifs magiques restent toujours un peu trop secrets. Certes, on échappe à de très longues citations du fameux manuel, ce qui est bien agréable, mais du coup, on reste parfois un peu dans le flou, et on ne découvre la finalité du sort qu’au moment où il est prononcé.

Ceci étant dit, cet opus permet de découvrir d’autres sorciers, qui vont faire visiter à Nita et Kit les profondeurs. L’univers aquatique est extrêmement bien rendu, que ce soit dans les descriptions, les scènes d’actions, ou la galerie de personnages. Ceux-ci révèlent une stricte hiérarchie, et différents bords qui s’entendent plus ou moins : dauphins, cétacés, requins, kraken, la variété est au rendez-vous.
Nos deux personnages étant obligés de se comporter comme leurs guides, on s’immerge vraiment dans le milieu des abysses : dépaysement garanti. De plus, comme les aventures se déroulent dans notre univers, le roman est nettement moins manichéen que le premier (qui opposait deux univers : un maléfique, l’autre bénéfique). La frontière floue entre bien et mal se lit également dans les personnages : il va être question d’allégeance à plusieurs reprises, et les personnages ne seront pas toujours faciles à étiqueter. On perd donc vraiment l’aspect très typé (et stéréotypé) du premier tome, et c’est très agréable !

D’autre part, ce volume sera l’occasion de développer un peu la famille de Nita : ses parents et Dairine, sa petite sœur, ignorent tout de sa nature sorcière, ce qui amène les deux ados à des stratagèmes de plus en plus élaborés. La complexité des personnages va grandissante et leurs relations s’étoffent, ce qui est loin d’être désagréable. Enfin, gros point fort de ce roman : le but servi par la magie. Il sera question de sauver le monde, certes, mais pas pour n’importe quel motif. Pollution, écologie, protection de la faune, de la flore et du vivant sont au centre des préoccupations : cela change un peu, et donne une autre profondeur à la quête sorcière.

Si Le Sacrifice souffre des mêmes manques que le premier tome, un système magique trop peu exploité et quelques facilités de scénario, il est tout de même meilleur : d’une part parce que les personnages sont plus travaillés et d’autre part parce que la quête magique vient s’inscrire dans un contexte plus vaste. La magie vient servir un monde réel et réaliste, et les deux univers sont parfaitement imbriqués l’un à l’autre. En plus, on se régale des descriptions sous-marines et de l’univers aquatique que l’on explore. Si vous aviez apprécié le premier tome, celui-ci vous plaira sans aucun doute pour les mêmes raisons ; si vous l’aviez trouvé un peu faiblard, cette aventure abyssale devrait vous apporter ce qui vous a manqué précédemment !

 

◊ Dans la même série : L’Initiation (1) ; L’Éveil (3).

 

Wizards #2, Le Sacrifice, Diane Duane. Traduction de Mathilde Bouhon. Lumen, septembre 2014, 352 p.
8/10

 

challenge-52-semaines

Publicités

2 commentaires sur “Le Sacrifice, Wizards #2, Diane Duane.

  1. Flora dit :

    Wahou, 8/10, mais tu as adoré ! C’est fou comme notre ressenti diverge, malgré quelques défauts que l’on pointe toutes les deux. Il est vrai que l’univers aquatique est bien réalisé : les descriptions, la diversité de la faune et de la flore, tout ça est très bien rendu et c’est ce que j’ai préféré de loin. Dommage que l’histoire ait des ficelles aussi grosses parfois, je suis bien d’accord sur le fait que Kit et Nita réussissent trop facilement leurs sorts. (Alors qu’ils ne sont qu’apprentis et pas depuis longtemps !)
    Je pense que j’espérais trop du roman à l’origine, comme pour le premier tome, du coup, j’ai été déçue vis-à-vis de mes propres attentes… A voir donc si ce sentiment se confirme pour le troisième tome ou non ! 🙂

    J'aime

    • Sia dit :

      Je n’ai pas adoré, mais j’ai passé un très bon moment ! Ce qui est dingue, c’est qu’en lisant ta chronique, je me disais : « Mais elle a complètement raison » ou bien : « Ah, mais carrément ! ». Mais la plupart des points que tu mets si bien en lumière ne m’ont pas dérangés quand je lisais (peut-être suis-je trop bon public ?). Bref, j’attends énormément du tome 3 car, si je passe de très bons moments, Wizards ne rentre clairement pas dans mon Panthéon des séries chouchoutes !
      Du coup, j’espère vraiment que le troisième tome va décoller, car sinon je pense que je serais assez déçue.

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s