Cool sweet hot love, Erin Mc Cahan.

coupdecoeur  cool-sweet-hot-love-erin-mc-cahan


Tout va plutôt bien dans la vie de Josie, une lycéenne surdouée de 16 ans. Jusqu’au jour où sa sœur Kate présente son fiancé à toute la famille, le très beau, très intelligent et très brillant Geoff. Josie est sûre et certaine que sa sœur fait fausse route : Geoff n’est pas pour elle. Comment son adorable sœur pourrait-elle vouloir se marier et finir sa vie avec un garçon aussi suffisant et insupportable que lui ?

Josie s’engage immédiatement dans une féroce bataille pour séparer le couple. Tous les coups sont permis !

Vu comme cela, le synopsis pourrait faire peur, voire trahir un personnage manquant un poil de maturité. Et pourtant, de la maturité, Josie en a à revendre. À 16 ans, elle mène sa scolarité de lycéenne, ainsi qu’un programme d’étude spécial à l’université du coin, qu’elle fréquente avec Stu, son meilleur ami et voisin – surdoué lui aussi. Contrairement à ce que pourraient faire craindre tous les clichés du genre, Josie est loin d’être l’archétype de l’enfant surdouée je-sais-tout, solitaire, renfermée, et proprement insupportable. Elle est plutôt pleine de vie, extrêmement drôle dans sa façon d’appréhender les choses et les gens, caustique quand il le faut, jamais avare de piques vives, fines, et bien placées. On ne s’ennuie pas un seul instant à ses côtés.

Mieux, on embrasse passionnément sa croisade personnelle contre Geoff qui, lui, est le stéréotype parfait de l’adulte-qui-sait-tout, et qui rabaisse constamment et gratuitement la simple ado qu’est notre protagoniste. Il n’y a pas à dire : il est absolument et définitivement insupportable. Et que dire de l’influence néfaste qu’il a sur Kate ? Celle-ci se transforme peu à peu de sœur aimante en harpie odieuse et mauvaise. Elle est tout bonnement infernale avec sa sœur.

De là, on peut donc en conclure qu’Erin Mc Cahan croque une galerie de personnages extrêmement réaliste, crédibles, et auxquels on s’attache presque sans s’en rendre compte. Josie, bien sûr, occupe la place centrale, et autour d’elle gravitent ses deux sœurs aînées et leurs maris (ou futurs maris), les parents (dont le père psychologue vaudrait à lui seul le détour), les amis, ou les professeurs, autant de personnages avec lesquels Josie tisse plus ou moins de liens.

Le grand intérêt du roman est, bien sûr, la grande enquête que mène Josie sur l’amour : qu’est-ce qui fait que les gens s’aiment, et comment tout cela se goupille-t-il ? Car du haut de ses 16 ans, Josie n’a pas une grande expérience… mais fait comme si, et se montre particulièrement intransigeante avec ses proches – point qu’on pourrait d’ailleurs lui reprocher, tant ses velléités de contrôle peuvent se montrer… excessives. Mais, en même temps, c’est cette démesure qui rend le roman si drôle et intuitif ! Car dans ses entêtements et son attitude bornée, Josie trouve tout de même quelques réponses à ses questions existentielles – et intemporelles, soit dit en passant. Ses réflexions (sur l’amour, les relations diverses et variées, ou le langage) sont particulièrement intéressantes et pertinentes.

Cool sweet hot love, en définitive, est un excellent roman : par le biais d’une intrigue originale, et grâce au regard particulièrement décalé de la protagoniste, l’auteur touche des sujets universels, et propose de très intéressantes réflexions. En bref, c’est drôle, c’est intelligent, c’est captivant ! Un cocktail qui mérite bien un coup de cœur ! 

Cool sweet hot love, Erin Mc Cahan. Nathan, juillet 2014, 350 p.
9,5 /10 

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

Un autre roman où il est question d’amour !

Publicités

2 commentaires sur “Cool sweet hot love, Erin Mc Cahan.

  1. Camille dit :

    Oh tu m’as donné envie! Le résumé ne me disait pas trop mais ton avis le contredit! 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s