Et puis après ? Katie Williams

et-puis-après-katie-williams
Il a suffi d’un rien pour que Paige meure. Depuis ce fatal cours de physique, durant lequel elle est tombée du toit, Paige est coincée dans son lycée, comme une sorte de fantôme. Invisible aux yeux des autres, elle observe, attend, écoute… jusqu’au jour où Paige surprend une rumeur. On dit qu’elle s’est suicidée. Il faut absolument qu’elle rétablisse la vérité. Qu’elle leur dise, à tous, aux vivants, que ce n’est pas vrai. Mais comment se faire entendre quand on est… morte ?

Que se passe-t-il quand on est mort ? Dans l’univers de Kate Williams, on hante son lieu de mort, sans pouvoir le quitter. Paige est décédée au lycée, et son fantôme est condamné à suivre indéfiniment la routine lycéenne. Dans son malheur, elle a de la chance : il y a déjà eu deux adolescents morts au lycée. Ethan, dont le fantôme hante les murs depuis un temps indéterminé, et Brooke, décédée d’une overdose dans les toilettes quelques semaines à peine après Paige. Le fantôme de Paige souffre de voir ses amis souffrir mais, le jour où Kelsey, la peste de service, claironne que Paige s’est volontairement jetée du toit, la jeune fantôme voit rouge et cela motive son envie de faire changer les choses. Et elle finit par trouver un moyen de, peut-être, redorer son blason : un combat de longue haleine commence.

Et puis après ? pourrait être un roman se déroulant dans le cadre d’un lycée, si ce n’est que Paige est un fantôme. Elle ne peut pas quitter les lieux, mais on se rend compte assez vite qu’elle continue de se comporter comme une ado normale : elle va en cours (pas tous), elle piste ses amis, récolte les potins, traîne à la bibliothèque, et discute avec ses compatriotes fantômes. Paige est une lycéenne lambda, avec des histoires et des problèmes d’ado, qui nous parlent. Mais, en même temps, c’est un fantôme : de ce point de vue-là, l’auteur a vraiment très bien mêlé les deux univers, et c’est ce qui fait tout l’intérêt du roman. De plus, Paige est une héroïne que l’on suit avec plaisir : c’est une battante, elle prend le taureau par les cornes et ne passe pas la moitié du roman à s’apitoyer sur son triste sort.

On suit ses investigations en se posant les mêmes questions qu’elle : pourquoi et surtout comment est-elle morte, puisqu’elle ne s’est pas suicidée ? Comment Brooke est-elle morte, elle aussi ? Depuis combien de temps Ethan est-il là ? Comment faire pour que son souvenir ne s’évapore pas tout bêtement de l’esprit des gens ? L’intrigue progresse assez lentement, révélant le stratagème de Paige par petites touches. La fin, en revanche, est un peu rapide : on devine le nœud de l’intrigue, et la chute semble se régler en deux temps trois mouvements, en regard de la préparation.

Voilà, en somme, un roman adolescent mêlant thèmes propres à la vie lycéenne et fantastique avec art. Malgré une fin rapide, on profite de l’histoire, et de l’énergie déployée par la protagoniste. Bien que les personnages principaux soient des morts et que la mort soit au cœur du récit, c’est surtout de la vie que parle Et puis après ? et avec une certaine justesse. Le roman est bien mené, divertissant, et plein de tendresse. En bref, si vous cherchiez un singleton pour de bonnes vacances, voilà un titre à noter !

Et puis après ? Katie Williams. Milan (Macadam), juin 2014, 214 p.
7,5 /10

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

l-éternéant-neal-shusterman

Publicités

2 commentaires sur “Et puis après ? Katie Williams

  1. radicale dit :

    Pas mieux, rien d’exceptionnel mais un vrai bon moment de lecture !

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s