Imposteur #1, Suzanne Winnacker.

imposteur-suzanne-winnacker

Tessa a la capacité de changer d’apparence à volonté. Rejetée par sa famille à cause de ce don surnaturel, elle a intégré les rangs de la Cellule des aptitudes extraordinaires, une branche ultrasecrète du FBI qui recrute toutes les personnes douées de pouvoirs surnaturels. Deux ans d’entraînement intensifs plus tard, Tessa maîtrise sa Variation sur le bout des doigts. 
Et on lui demande de faire ses preuves au cours d’une première mission : un tueur en série sème la panique dans une petite ville de l’Oregon. Pour le confondre, on demande à Tessa de prendre l’apparence de Madison, la dernière victime en date, laissée pour morte. Tessa n’est pas ravie d’incarner la brebis attendant le loup, et apprécie encore moins de devoir mentir, mais la vie de Madison offre des aspects pour le moins intéressants : une vie normale, la découverte du lycée, une famille aimante… Tout serait absolument parfait si on n’essayait pas de la tuer, en somme. 

La vie de Tessa à la CAE est celle d’une élève de pensionnat classique. À la différence près que ce pensionnat n’a rien de classique, et que Tessa y apprend à être une espionne aux talents surnaturels. Après deux ans d’apprentissage, et bien qu’elle ne se sente pas totalement prête, Tessa est lancée dans le grand bain, avec une première mission : celle d’arrêter un dangereux tueur. Et ce en prenant la place de sa dernière victime, laissée à moitié morte sur la rive d’un lac.
Tessa est un peu gênée à l’idée de mentir à la famille de Madison, mais son talent étant de prendre l’apparence des autres, elle fait contre mauvaise fortune bon cœur… et découvre avec stupeur qu’elle apprécie de vivre dans la peau de Madison. Une famille aimante, une meilleure amie inconditionnelle, un frère jumeau adorable… Madie avait tout pour être heureuse, et Tessa est heureuse d’en profiter à sa place. Tellement heureuse qu’elle resterait bien là indéfiniment, quitte à oublier qui elle est réellement.

La découverte de la vie enfin normale de Tessa est plutôt intéressante, tout comme le thème de l’histoire, mêlant aventure d’espionnage et pouvoirs surnaturels, ou les personnages. Ce qui pêche un peu, ici, c’est le contenu de l’intrigue. Si le fil conducteur de la saga est plutôt bien amené, l’enquête policière qui ouvre la série est plutôt superficielle. Il n’est en effet pas difficile de découvrir l’identité du meurtrier, ou son mobile. Tessa elle-même mène l’enquête avec beaucoup de légèreté, virevoltant d’une idée à l’autre, et sans vraiment faire appel à son prodigieux entraînement. L’idée de départ est vraiment intéressante, mais il est dommage que le concept ne soit pas poussé vraiment jusqu’au bout.

Comme beaucoup de romans destinés à la jeunesse, Imposteur n’échappe pas à la (désormais traditionnelle ?) romance entre deux personnages. Si celle-ci a le mérite de ne pas passer au premier plan, elle souffre pourtant d’un développement bien trop rapide. Non seulement l’histoire n’est pas surprenante, mais en plus elle semble  dépourvue d’émotions et convenue, ce qui est vraiment dommage.
Côté style, on reste dans une narration au présent assez fade, manquant un peu de détails, mais correspondant tout à fait aux scènes d’action qui se succèdent.

Malgré l’aspect trop superficiel de l’enquête, qui est trop peu complexe, et la romance trop rapide, Imposteur se lit sans la moindre difficulté et assez vite, tant la découverte de la vie normale par Tessa est intéressante. L’autre point intéressant, c’est l’univers plein de Variants prêts à en découdre les uns avec les autres qui se dessine dans ce premier tome, et que l’on espère voir se développer dans la suite. À la croisée entre roman d’apprentissage, roman d’espionnage et science-fiction, cette série devrait plaire aux jeunes lecteurs qui affectionnent ces genres. En espérant que la suite développera les bonnes idées du premier tome !

◊ Dans la même série : Déserteur (2) ;

Imposteur #1, Suzanne Winnacker, traduction de Madeleine Nasalik.
R. Laffont, 2014, 341 p.
6.5 /10. 

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

les-variants-wells

Publicités

4 commentaires sur “Imposteur #1, Suzanne Winnacker.

  1. Belledenuit dit :

    Il ne me tente pas du tout celui là

    J'aime

  2. Carlie dit :

    Je ne connaissais pas du tout mais il me tente bien! Je le trouve original 🙂 

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s