Fuir Malco, Lune et l’Ombre #1, Charlotte Bousquet.

fuir-malco-lune-et-l-ombre-1-charlotte-bousquet

Lune a 13 ans. 
Lune voit le monde en noir et blanc.
Lune souffre d’une maladie dont nul ne connaît l’origine… Jusqu’au jour où, chez le médecin, l’affiche d’une exposition attire son attention. Pour la première fois depuis longtemps, Lune perçoit de nouveau les couleurs ! Convaincue que le remède à son mal se trouve au musée, la jeune fille décide d’y aller. Mais une ombre malveillante la suit, prête à tout pour l’arrêter. Commence alors pour Lune un étrange voyage. De tableau en tableau, l’adolescent découvrira ses pouvoirs, et le secret de son passé. 

Fuir Malco ouvre la nouvelle trilogie de Charlotte Bousquet, dédiée cette fois à la jeunesse. En suivant Lune, on plonge dans un univers onirique flirtant entre fantastique, contes, et aventure initiatique.
Car Lune est dotée d’un bien étrange pouvoir qu’elle découvre un peu par hasard : elle peut voyager dans les tableaux, et prendre part à la vie qui se cache derrière les peintures. Surtout, une fois dans le tableau, elle voit de nouveau en couleurs, et aucun de ses sens ne lui fait défaut – alors que dans la réalité, Lune sent ses forces diminuer peu à peu.

Traquée par son terrifiant beau-père, le sombre Malco, Lune passe alors de tableau en tableau, et affronte diverses situations, terrifiée à l’idée de tomber dans les mains des ombres qui la pourchassent.
Le roman permet alors de faire de belles découvertes picturales : le dossier en fin de roman, ainsi que la liste des œuvres citées invite à la découverte, et donne envie de se pencher sur les œuvres des artistes cités. L’intrigue est donc pour le moins originale.
Le récit est vif et bien mené : on suit Lune, on s’interroge, on s’angoisse parfois, on profite de l’aventure trépidante. Pourtant, le schéma est parfois un peu répétitif : Lune fuit, entre dans un tableau, essaie de se sortir d’une situation. Il faut aller jusqu’au bout du roman pour comprendre l’intérêt d’une telle structure. Car, à la fin, tout cela ne sert qu’à illustrer une idée simple (et le titre, de fort belle façon), mais pourtant très efficace : rien ne sert de fuir pour affronter ses peurs. Il faut bien le roman pour arriver à cette conclusion, et c’est fait intelligemment.

Dans Fuir Malco on retrouve le style travaillé, fluide et riche de Charlotte Bousquet, bien que le propos soit adapté à de jeunes lecteurs. En somme, ça se lit vraiment bien, c’est riche, et c’est prenant !
On s’attache facilement à Lune, de plus, que l’on suit avec plaisir dans ses pérégrinations. Ceci étant, Malco reste un peu archétypé dans son rôle d’opposant. De même, on sait assez peu de choses sur Léo, et sa présence reste assez énigmatique. Il reste heureusement deux tomes pour explorer les pouvoirs de Lune, les forces en présence, et le fond de l’histoire !

Fuir Malco est donc un très bon tome introductif qui pose les bases d’une intrigue originale mêlant aventure, contes, fantastique et découverte de la peinture des XIXe et XXe siècles. On entre dans l’histoire rapidement, et c’est à regrets que l’on tourne la dernière page : l’attente va être longue jusqu’au tome 2, en mars 2015 ! 
Voilà une série idéale pour les amateurs d’univers oniriques, de plumes riches, et d’aventures originales !

 ◊ Dans la même série : Forger le lien (2) ;

 Lune et l’Ombre #1, Fuir Malco, Charlotte Bousquet.
Gulf Stream, 2014, 204 p.
8,5 / 10

challenge-52-semaines

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

 

Un autre roman explorant les arts picturaux !

Publicités

8 commentaires sur “Fuir Malco, Lune et l’Ombre #1, Charlotte Bousquet.

  1. Guenièvre dit :

    Le concept a l’air intéressant, sans compter que c’est une bonne occasion de découvrir de nouvelles oeuvres, mais j’ai un peu peur que ce livre manque d’action, de suspense. Au final, on sait que l’héroïne ressort du tableau, non? Quel est l’intérêt?

    J'aime

    • Sia dit :

      Ah mais l’intérêt, ce n’est pas tant qu’elle en ressorte, mais ce qu’elle y apprend ! J’imagine que ça changera au fil des tomes ; celui-ci pose bien les bases, mais on ne sait pas exactement comment tout cela fonctionne ni ne vient s’inscrire dans le contexte plus général. Du coup moi je suis curieuse de savoir comment l’auteur va goupiller tout cela (et j’aime son écriture en plus). 

      J'aime

  2. Guenievre dit :

    Ah effectivement…. Mais j’avoue que je suis toujours dubitative. Peut être que j’ouvrirai ce livre par curiosité si je tombe dessus.

    J'aime

  3. Escrocgriffe dit :

    Original comme concept ! 

    J'aime

  4. […] Jour où…, de Paul Beorn (Castelmore) ♦ Fuir Malco, de Charlotte Bousquet (Gulf Stream) ♦ Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle (Gallimard) […]

    J'aime

  5. […] Mort est une femme comme les autres, Marie Pavlenko. Une vie après l’autre, Kate Atkinson. Lune et l’Ombre (série), Charlotte […]

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s