T.T.T. #6 Les 10 fins les plus marquantes.

Le T.T.T., kesskeucé ?

Le TTT est un petit rendez-vous hebdomadaire, fixé au mardi, et qui consiste à faire un petit top 10, d’où son nom : Top Ten Tuesday. On y parle, de préférence, de sujets en rapport avec les livres, ou la lecture et ce rendez-vous consiste à lister 10 points (souvent 10 titres) en rapport avec le thème donné.Initié sur la blogosphère anglaise par The Broke & The Bookish, repris en français par Iani.
Comme ici, c’est un blog très ponctuel et organisé, la publication est pour le vendredi !

 

Et cette semaine, on planche sur un sujet qui peine, exalte ou divise les lecteurs :

les 10 fins les plus marquantes. 

L’intitulé original était « fins les plus choquantes » mais j’ai préféré plancher sur les plus marquantes, qui m’a semblé plus large. Afin d’éviter le terrifiant spoiler, je ne relierai pas titres et fins. Mais chaque nombre de classement contient un lien vers la chronique concernée (si chronique il y a ): si vous ne craignez pas d’être spoilé ou que vous pensez avoir deviné de quel titre il est question, libre à vous d’aller voir de quoi il retoune !
Attention toutefois, chaque fin est plus ou moins détaillée en clair ci-dessous : si vous ne souhaitez pas connaître les fins évoquées, mieux vaut passer votre chemin !

Finalement, après avoir terminé – ou presque – ce petit top, je me rends compte que, bien souvent, la fin est marquante parce que tragique : assassinats, morts prématurées ou héros finissant solitaires pullulent dans cette sélection !

En attendant, voici tous les titres concernés par ce top 10, (par ordre alphabétique d’auteur)  :

ayesha-angeoraisons-samantha-baillyhunger-games-la-révolte-suzanne-collinsle-sabre-de-sang-1-histoire-de-tiric-sherna-thomas-gehal-ombre-d-une-inquisitrice-terry-goodkindnos-étoiles-contraires-john-greenle-puits-des-mémoires-2-le-fils-de-la-lune-gabriel-katzle-trône-de-fer-g-r-r-martinspark-mission-nouvelle-terre-2-amy-kathleen-ryanharry-potter-et-le-prince-de-sang-mêlé-j-k-rowling

 

10. Le héros sauve le monde en deux coups de cuiller à pot, sans sourciller et sans déplacer une seule mèche de son brushing parfait (après un grand nombre de tomes d’une lenteur insupportable) et on en arrive à se dire : «Tout ça pour ça ?!».
Grognement de frustration intense. Quand je pense que j’ai persévéré dans mon effort de lecture, persuadée que ça allait s’améliorer ! Eh bien non, c’était mauvais jusqu’à la fin, et le dernier chapitre ne dérogeait pas à la règle.

9. Un des personnages secondaires est exécuté alors qu’on s’attend vraiment à ce qu’un dénouement (même un bon vieux deus ex machina !) le sorte de là.
Mon désarroi a été profond : j’adorais ce personnage ! Et la fin est tellement rapide que j’ai enchaîné sur la suite en me disant : «Non, c’est pas possible, quand même, ça peut pas finir comme ça…» Eh bien si.
De la cruauté de l’auteur dans toute sa splendeur.

8. Le personnage principal devient fou et occit tout son entourage, y compris son meilleur ami – bien plus équilibré que lui, soit dit en passant – et s’en va en sifflotant parce qu’après tout, c’est lui le héros – et qu’il a la classe, même couvert de sang.
Première réaction : « Il me faut la suiiiiiiite ! Ça ne peut décemment pas terminer comme çaaaaa !». Ou comment laisser son lecteur sur des charbons très très ardents.

7. Un des personnages secondaires les plus en vue meurt sous les coups de l’adversité, laissant le héros et ses camarades dépourvus de mentor, la résistance privée de figure de proue.
Ce jour-là, j’ai claqué mon livre en maugréant qu’on ne m’y reprendrait plus tellement j’étais verte. Je l’ai repris aussi sec le lendemain matin, persuadée que j’avais mal lu. Hélas… non.

6. Le petit ami meurt, vaincu par la maladie… alors que tout semblait aller pour le mieux et qu’on pensait vraiment qu’il allait s’en sortir.
De ce roman, je m’attendais à tout : des larmes, bien sûr, des morts, évidemment… mais pas pour ce personnage-là. Damned ! Grosse émotion dans les dernières pages.

5. Les héros survivent, mais sont traumatisés et détruits à vie…
Une fin marquante, très marquante, mais définitivement parfaite. Je n’en aurais pas voulu d’autre, je crois. Pourtant, on ne peut pas s’empêcher de le finir en se disant que c’est assez moche, tout ça.

4. Le héros est assassiné en pleine foule, en plein jour, par un dangereux maniaque… alors qu’on s’attendait à ce que son histoire avec l’héroïne puisse s’arranger. Dans les toutes dernières pages, celle-ci découvre qu’il a laissé un fils… alors qu’elle-même ne peut pas enfanter.
J’ai maudit l’auteur. Littéralement. Avant de me dire qu’en fait, c’était la meilleure fin possible. La preuve, j’y pense encore.

On passe maintenant à trois titres dont les dernières pages sont, au choix: riches en révélations, tellement inattendues qu’on se demande s’il ne manque pas des pages, ou affreusement frustrantes. 

3. Les personnages principaux ont déjà été très largement malmenés. Et leur seul et unique refuge explose en plein vol, sous le coup d’un attentat… manigancé par leurs opposants, qui aimeraient bien devenir leurs alliés.
Quoi ?! Comment ?!! Mais… ce n’est pas possible ! Ça ne peut PAS finir comme ça ! Surtout qu’il faut encore attendre… un an avant la suite ! Et les lecteurs cardiaques, vous y avez pensé aux lecteurs cardiaques ?!

2. L’identité de l’opposant principal est révélée… et ce n’est pas du tout le type auquel on s’attendait !
J’ai couiné sous l’effet de la surprise. Regard torve de ma voisine de train. Je suis revenue en arrière, j’ai relu. J’ai poussé après le sommaire, voir s’il restait un chapitre. Mais non ! L’auteur nous laisse là, avec ça, la bouche en cœur. Sadique, mais efficace !

1. L’héroïne, après avoir sauvé son peuple, est poignardée à mort par sa meilleure amie, laquelle pense que la légende n’a pas besoin d’elle pour perdurer.
Après plus de 500 pages d’une indéniable qualité, je m’attendais à tout pour la fin. J’avoue, pas à ça. J’en suis restée comme deux ronds de flan. Mais finalement, c’était la meilleure conclusion possible. Sordide, certes, mais puissante !

Publicités

10 commentaires sur “T.T.T. #6 Les 10 fins les plus marquantes.

  1. Ptitetrolle dit :

    J’ai lu quasiment tous les livres que tu as cités, et c’est vrai que toutes ces fins sont vraiment marquantes. Je pense particulièrement à Ayesha (je l’ai lu il y a très longtemps et pourtant, je me souviens encore de cette fin !), Oraisons (je ne m’y attendais pas du tout, mais c’est typiquement le genre de fin que j’adore), Hunger Games ou encore Le Puits des Mémoires T.2. J’avoue que pour Harry Potter j’étais étonnée mais je pense que ça ne m’a pas fait autant d’effet qu’à tous les fans (je l’ai lu trop tard pour ça je crois).  En tout cas je suis d’accord avec toi : finalement, les fins les marquantes (et les meilleures) sont les fins difficiles, dans lesquelles un personnage meurt, souffre, n’est pas totalement heureux car marqué par les événements. Ce sont malheureusement ces fins qui se rapprochent le plus de ce qui pourrait arriver dans la réalité non ? Les héros sont souvent ceux qui souffrent le plus après tout…

    J'aime

    • Sia dit :

      Absolument ! Ce genre de fin se rapproche vraiment de la réalité et je pense que c’est ce que je préfère (j’ai, accessoirement, un petit faible pour les fins tragiques, je n’aime pas les happy end). C’est pour ça que j’ai tellement adoré la fin de Hunger Games, parce qu’en fait, ça finit pas si bien que ça. J’aurais pu mettre la fin de la trilogie Nouvelle Terre (Flame, la suite de Spark) parce que, là aussi, la fin est en 1/2 teinte : heureuse, mais pas trop ! (Mais la fin du 2 est tellement surprenante que j’ai préféré mettre le 2).  Les fins difficiles sont pas les plus simples à intégrer (qui n’a pas maudit l’auteur parce qu’un personnage ne termine pas comme on le voudrait) mais c’est vrai que ce sont souvent les meilleurs ! 

      J'aime

  2. Zina dit :

    Comme toi, les fins que j’ai choisi sont plutôt tragiques. J’avais trouvé celle d’Ayesha, absolument parfaite, et celle du Sabre de sang, ne m’avais pas étonnée. Celle du trône de fer m’avait trop choquée, j’attendais tellement le retournement de situation que je n’en suis pas revenue ! Dans le genre, HP aussi était pas croyable !

    J'aime

    • Sia dit :

      Ayesha m’a serré la gorge mais c’est vrai que c’est parfait. Pour Le Sabre de Sang je m’attendais à peu près à tout…. mais certainement pas à ça.  Et pour Le Trône de Fer, je l’ai lu il y a un sacré paquet de temps (ma chronique est une relecture) et je ne savais pas que le taux de mortalité était extrêmement élevé… donc j’attendais vraiment une solution !! Grosse déception (enfin pas le bouquin, hein !).  

      J'aime

  3. Marie dit :

    Je suis totalement en désaccord avec toi pour Hunger Games… J’ai trouvé cette fin très décevante, même si je m’y attendais et je l’avais vu venir de trèèèès loin. Je trouve que ça n’a rien apporté de finir par une happy end, sans rien emmener d’autre. Si c’était pour nous montrer que les personnages étaient marqués par leurs vécu, je ne pense pas qu’on avait besoin de nous le rappeller car on le sait tout au long du roman. Haaa, la fin du tome 6 de Harry Potter ! Horrible, vraiment horrible. J’ai été comme toi quand j’ai lu, je n’y est pas cru, je me suis tout de suite dis « jsuis sure que c’était un faux en fait, il est pas mort » x). Pour moi c’était LE personnage invincible.   Très bon top ten en tous cas 😉

    J'aime

  4. Marie dit :

    SPOIL ( sur Hunger Games ) Finallement, on nous dit bien à la fin qu’ils s’en remettent, qu’ils sont heureux même si quand même les souvenirs remontent parfois… Et puis le gouvernement est renversé, et c’était un des buts fondamentaux de la trilogie. Je ne crois pas que le fait que Katniss ai des enfants soit déjà quelque chose de logique. Bref, elle m’a un peu décue comparé au reste de la saga ^.^ ( d’ailleurs si tu as aimé Hunger Games, tu aimeras peut-être découvrir Battle Royale, qui a inspiré Suzanne Collins pour Hunger Games ).

    J'aime

    • Sia dit :

      Ah tu vois, je n’ai pas perçu la fin comme toi. Je dirais qu’ils s’en sont sortis, certes, mais pas qu’ils sont heureux. Ne serait-ce que parce qu’ils sont traumatisés par ce qu’ils ont vécu. Quant au gouvernement, on ne sait pas dans quelle société ils vivent, et on sait que Gale et les terroristes continuent d’agir (donc la situation n’est pas terrible). Et tu as raison, il faudrait vraiment que je découvre Battle Royale !  

      J'aime

  5. Sita dit :

    Je me suis bien amusée à faire correspondre les titres et les fins (ce qui n’était même pas forcément évident pour certains en les ayant lus, chapeau bas pour l’anti-spoil !) Je ne l’ai pas fait, mais j’aurais mis comme toi Spark, Oraisons et Mockingjay. Harry Potter m’a laissée complètement abasourdie sur la plage en été, mon entourage n’a pas compris :p La fin de Nos étoiles contraires m’a surprise, surtout parce que (ATTENTION SPOILER) je m’attendais vraiment à ce que ce soit le contraire et que le récit se termine sur une phrase inachevée comme dans le livre préféré d’Hazel (j’aurais trouvé ça vraiment parfait ^^)

    J'aime

    • Sia dit :

      Comme toi, je m’attendais à l’inverse ou, effectivement, à une phrase inachevée ! J’ai donc été très très surprise.  J’avoue que ce petit top a été assez marrant à mettre en place et je suis ravie d’apprendre que je ne spoile pas tant que ça ! 

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s