À l’origine des contes : Blanche-Neige, Philippe Bonifay & Fabrice Meddour.

Toutes les histoires ont une origine. Les contes aussi. Voici celle de Blanche-Neige. Avant Il était une fois…
Les frères Grimm trouvent un livre racontant la vie d’Otilie, jeune fille de comte, orpheline de mère. C’est ce qui a servi aux deux conteurs pour préparer leur Blanche-Neige.
Zita, la belle et jeune écuyère devient une vraie sorcière, il y a un géant, un ours, des enfants égarés, un Nibelugen… ce coin perdu d’Allemagne, à la fin du XVIIIe siècle cache de bien étranges histoires…

Imaginez… que Blanche-Neige ait vraiment existé. Quelle aurait pu être son histoire ? Voilà le point de départ qu’on choisit Philippe Bonifay et Fabrice Meddour, mettant en scène l’histoire d’Otilie, la jeune femme qui a inspiré Blanche-Neige aux conteurs, et les frères Grimm, lisant un manuscrit dégoté par hasard. Alternent alors les scènes montrant un des frères lisant et faisant des commentaires à son frère, ainsi que leur vie de famille, et les scènes mises en image de l’histoire narrée dans le manuscrit.

Une bien sombre histoire, d’ailleurs : traits durs et couleurs froides sont là pour soutenir cette histoire de folie et de mort, bien éloignée de la version plus populaire que l’on connaît. Si le départ est assez lent, et sans surprises, les auteurs font de la suite un savant mélange entre les épisodes attendus et des épisode inédits dans l’histoire, revisitant agréablement ce conte.

C’est plutôt côté dessins que je suis restée sur ma faim : certains personnages sont assez peu différenciés, et il est difficile de savoir à qui on a affaire. De plus, les dessins sont moins travaillés que la très belle illustration de couverture, et c’est bien dommage.

Quoi qu’il en soit, cette version de Blanche-Neige reste intéressante à découvrir : elle est, par son déroulement, aussi crédible que réaliste ; la fin est très poétique, et on retrouve les accents du conte, comme pour effacer le déchaînement de violence que contient cette histoire. Malgré des dessins qui ne m’ont que moyennement plu, j’ai apprécié cette version revisitée du conte, et notamment le jeu sur la mise en abîme, via la lecture du manuscrit : ainsi, rythme et suspens sont entretenus, et la partie sur la genèse de l’histoire vaut le détour.
À lire si vous aimez les contes revisités, ou si vous voulez en savoir plus sur ce qu’aurait pu être l’histoire initiale !

Blanche-Neige, À l’origine des contes, Philippe Bonifay & Fabrice Meddour. Glénat
6 / 10 

challenge-4-saisons

Publicités

2 commentaires sur “À l’origine des contes : Blanche-Neige, Philippe Bonifay & Fabrice Meddour.

  1. Escrocgriffe dit :

    J’aime bien cette idée de retourner aux sources d’un conte, et ainsi s’apercevoir que ces histoires étaient plus sombres que les versions adaptées par Walt Disney ! C’est d’ailleurs ce qui m’a plu récemment dans « les Outrepasseurs ».

    J'aime

    • Sia dit :

      J’aime beaucoup l’idée aussi, donc même si le dessin me plaît moyennement, je vais lire les deux autres titres (Pinocchio et … et je ne retrouve plus l’autre sujet). Je note Les Outrepasseurs, du coup, car je ne connais pas ce titre !

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s