[2014] Petit bilan de février.

Février en bref : une majorité de chroniques, des brèves, et des annonces. Pour retrouver tout ça, c’est que ça se passe.

Carnet de lectures. 

Une Vie par-delà la lumière, Marion Obry.
Alooooors, par où commencer… Eh bien, autant faire simple : j’ai rarement lu quelque chose d’aussi mauvais. Voilà, c’est dit.
Pourtant, l’idée de départ était assez sympathique : un royaume des fées existe, sous terre, et celles-ci ne se nourrissent que de sang frais, alimentant le mythe des vampires, bien connu des humains. Malheureusement, le récit s’avère caricatural, incohérent et niais à souhait.
On suit les aventures de Yaëlle, lycéenne brimée, solitaire et secrètement amoureuse d’Erwan, son meilleur (et seul) ami, parallèlement à celles de Kyhaël, prince fée en rébellion contre son royal père et plus ou moins renégat parce qu’il n’aime pas tuer des humains et préfère se nourrir de sang animal… (si toi aussi, lecteur, cela te rappelle quelque chose, garde bien l’idée en tête, les similitudes sont excessivement nombreuses) et, ô surprise, frère jumeau de la donzelle précédemment citée, et héritière légitime au trône (mais cachée par leurs vrais parents pour éviter que des opposants au régime hippie ne l’occisse dès la naissance). Si si, et il y a même des prophéties. Fantastique. Les clichés sont donc légion, l’intrigue tellement prévisible que les péripéties tournent au runing-gag ; rapidement, on sombre dans la romance la plus mièvre possible, avec deux couples dont un mixte (fée-humain, qu’allais-tu imaginer ?), et le scénario prévisible des chapitres à l’avance se déroule très (trop) poussivement. Ajoutons à cela que chaque chapitre est repris au mot près illico, avec seulement quelques lignes de point de vue modifiées (une fois pour la princesse, une fois pour le prince), et on comprend que l’on s’ennuie copieusement. D’autant que c’est aussi mauvais au premier passage qu’au second. Je passe très rapidement sur le texte truffé de fautes de français (grammaire, orthographe, syntaxe, le trio gagnant !) et parfois peu compréhensible. a mise en page, quant à elle, laisse rêveur (mais où sont les marges ?!). Une lecture bien vite oubliée !

Tops & Flops. 

Deux lectures qui resteront dans les annales ce mois-ci, dont un gros coup de cœur: Le Déchronologue, de Stéphane Beauverger, et L’Élixir d’oubli, de Pierre Pevel.

le-déchronologue-stéphane-beauverger   l-élixir-d-oubli-pierre-pevel

Le Déchronologue m’a déroutée avant de me ravir par son univers ô combien original et fascinant. Imaginez : des pirates, les Caraïbes de la fin du XVIIe siècle, des voyages dans le temps, de l’aventure, et des paquets d’eau salée. Bref : que du bonheur ! Ajoutez à cela que c’est diablement bien écrit, que la forme est vraiment très originale, que c’est prenant à souhait, et vous obtenez le top du top en matière de SF.

L’Élixir d’oubli m’a fait retrouver avec un immense plaisir les personnages de Griffont et d’Isabel de Saint-Gil, et je suis bien triste de savoir que la série est désormais terminée. L’univers d’Ambremer et du Paris des merveilles est aussi merveilleux (justement) que précédemment, le récit plein d’humour, les clins d’œil aux grands romans d’aventure et de cape et d’épées toujours aussi présents et savoureux. C’est original, c’est dynamique, c’est bien écrit, c’est captivant : que demander de plus ?

Et côté flop, une lecture décevante, et une à s’arracher les cheveux. Il en faut bien quelques fois !

   roméo-forever-stacey-jay

Une Vie par-delà la lumière, qui gagne certainement la palme de l’année en termes de flop, mais aura eu le mérite de vider ma bibliothèque et de me faire une lecture pour le challenge des 52 semaines et l’ABC imaginaire : si c’est pas beau, ça ?

Roméo forever qui restera dans les mémoires comme une suite extrêmement décevante. Autant le premier volume, avec cette réécriture du mythe de Roméo & Juliette était prometteur, autant celui-ci sombre dans une affligeante banalité. Dommage dommage dommage.


Du côté des challenges !

Pas moins de cinq lectures pour les 52 semaines ! J’ai donc complété les idées suivantes : la couronnela pluie de chiffres, le bateau sur l’eau, le brouillard et le livre.
Décidément, j’adore ce challenge – et le moment de recherche sur « Est-ce que ma lecture en cours cadre avec une idée ou pas ? ».
On aborde le dernier mois de lectures pour les Fées d’hiver, et L’Élixir d’oubli de Pierre Pevel m’a offert un très bon moment de lecture du côté de féérie dans ce cadre !

Et on n’oublie pas la lecture commune de Planète à louer, de Yoss : il est encore temps de s’inscrire !

Citations. 

«Quand nous étions jeunes, Benvolio aurait pu charmer des dizaines de jeunes filles s’il n’avait été trop honorable pour mettre en péril leur vertu.»
Roméo forever, Stacey Jay.

«Voyant mon air interloqué, il s’est penché vers moi.
– Ne t’inquiète pas, mon garçon. Les choses sont ainsi. L’univers continuera toujours à nous surprendre, si intelligent qu’on puisse se croire. C’est sa nature, tout comme la nature des gens est d’essayer de le comprendre.
Ces paroles me laissaient perplexe.
– Nous ne pourrons donc jamais comprendre vraiment l’univers ?
– Pas complètement.
– Alors qu’est-ce qu’on peut faire ?
– On peut s’émerveiller. Quel que soit l’âge que tu atteindras, mon garçon, ne perds jamais ta faculté d’émerveillement.»
Le Miroir du destin, T. A. Barron.

«Les trônes ont ceci de commun avec les baquets d’aisance que leurs usagers les souillent dès qu’ils s’y posent.»
Le Déchronologue, Stéphane Beauverger.

Publicités

6 commentaires sur “[2014] Petit bilan de février.

  1. Acr0 dit :

    Huhu, ça commence fort avec ce premier livre 😀 Onh c’est un bilan mitigé sur la moitié doit rester dans les annales et l’autre, à oublier.

    J'aime

  2. eloely dit :

    Le beauverger me fait un peur j’ai lu des critiques qui disent que l’univers est tellement compliqué qu’on s’y perd (un peu trop…) ?

    J'aime

    • Sia dit :

      Eh bien, j’avais un peu peur de m’y perdre en raison de la structure mais, en définitive, ce n’est pas vraiment différent d’un roman où on suit pléthore de personnages répartis sur la carte. Sauf que là, c’est le temps qui est dans le désordre (mais vu que chaque tête de chapitre précise le lieu et la date, on se repère facilement).  La construction ne m’a vraiment pas gênée, et c’est ce qui fait tout le sel de l’histoire (au pire, il y a le sommaire qui permet de revenir en arrière voir ce qu’on sait déjà) ! 

      J'aime

  3. Luna dit :

    Je ne connais aucun des livres que tu cites… Bonnes lectures de mars du coup !   A propos, j’ai vu que tu avais le premier tome de Leïlan dans ta PAL et comme j’organise une LC pour la trilogie, je me suis dit que ça pourrait te plaire de te joindre à nous… (Tome 1, le 05/04/14 – Le topic est dans la section Lectures communes de Livraddict). Voilà, voilà ! Bonne semaine, à bientôt 🙂

    J'aime

    • Sia dit :

      Merci !  En fait, j’ai déjà lu Leïlan (les 3 tomes), et j’ai bien aimé, je les ai mis dans la PAL pour penser – un jour – à les chroniquer. Ceci dit, je note la date de la LC, ce serait une bonne occase de relire ce premier volume ! 

      J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s