Pluto #3-4, Naoki Urasawa.

Les robots les plus puissants du monde sont menacés ! Meurtres et destructions se succèdent, et Gesicht est toujours sur l’affaire. Un roi des enfers, un groupuscule anti-robots et le créature d’une armée ultra perfectionnée… Suspects, factions, dangers… le mystère s’épaissit !

Le troisième tome de Pluto est moins centré sur Gesicht, mais laisse la part belle aux figures secondaires bien développées, comme Uran – la petite sœur d’Astro, qui s’avère être une jeune fille généreuse et espiègle, et Epsilon, un robot ultra-perfectionné et d’assez mauvaise humeur. L’étau se resserre, et Pluto, de plus en plus terrifiant, se rapproche un peu plus à chaque page : autant dire que la tension est, encore une fois, à son comble.
On découvre également la montée en puissance d’un groupuscule anti-robots aux idées velléitaires, et ressemblant à s’y méprendre à Ku Klux Klan. L’enquête, du coup, se dote d’un nouveau niveau, la rendant encore plus complexe. D’autant que, là, on voit rapidement comment Gesicht va y être lié, sans toutefois suivre le personnage. Cela augmente considérablement le suspens !
Tout devient de plus en plus complexe, mais ce n’est, heureusement, pas compliqué : au contraire, on suit avec avidité les différentes pistes esquissées par le mangaka, tout en commençant à entrevoir comment le puzzle s’organise. La fin nous laisse sur un suspens quasi insoutenable, et l’envie irrépressible de lire le tome 4 à la suite.

Le tome 4, de son côté, marque un net virage dans l’histoire de la saga, et est empreint d’une grande émotion : si l’intrigue, à nouveau, se complique d’un cran, certains développements sont propres à tirer une larmichette aux lecteurs les moins aguerris.
Ici, on a l’impression que l’intrigue part en tous sens, tellement l’ampleur des conspirations semble énorme. De plus, dès le départ, la tension augmente et l’ambiance devient très sombre, avec l’apparition du détestable Goji. Sans compter que les préoccupations du Professeur Hoffmann (le créateur de Gesicht) font froid dans le dos, et font se demander s’il n’y a pas quelque chose qui cloche chez notre robot-inspecteur.  Rebondissements, suspens, complots, émotions : tout est réuni pour faire de ce quatrième tome une petite bombe. Parvenus à la moitié de la saga, on a autant d’incertitudes qu’au début, tout en ayant l’impression d’avoir mis le doigt sur quelque chose d’aussi énorme qu’épouvantable. Non seulement ça colle des frissons, mais en plus on en redemande !

Ces deux tomes nous font atteindre le milieu de la saga et l’envie de lire la suite le plus vite possible. Non seulement l’intrigue semble se complexifier à chaque page, mais en plus le suspens atteint des sommets. Naoki Urasawa sait comment s’y prendre pour faire mariner le lecteur, et présenter une histoire littéralement haletante. L’intrigue trouve, en plus, un sinistre écho dans l’histoire mondiale, et cela le rend le tout d’autant plus prenant.  Les volumes sont difficiles à lâcher, même si certains développements s’avèrent particulièrement tristes, il faut le reconnaître. Pluto est vraiment une excellente série, mêlant SF et intrigue policière, tout en présentant des pistes de réflexion particulièrement stimulantes. C’est dense, c’est prenant, et on en redemande : c’est une série à côté de laquelle il serait vraiment idiot de passer, même si on n’est pas fan de manga !

 

Pluto #3 et #4, Naoki Urasawa. Kana (Big), 2010, 200 p. et 2010, 202 p.
8,5 / 10

 

challenge-abc-imaginaire-2014-lectures-trollesques
Lettre U. 

4 commentaires sur “Pluto #3-4, Naoki Urasawa.

  1. Solessor dit :

    J’ai adoré cette saga, qui ne connait à mon sens pas de coup de mou au fil des tomes ! A découvrir et faire découvrir ! Comme toi, j’ai eu l’envie de me jeter sur la suite… ce que j’ai fait ! 😉

    J'aime

  2. Solessor dit :

    C’est courageux ! ^^ J’en fais autant avec Monster… 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s