[2013] Petit bilan de novembre.

Un nouveau mois d’achevé ! Comme toujours, tous les articles du mois se trouvent ici.

B.D., mangas, bulles. 

Quelques très chouettes titres ce mois-ci !

selection-bd-novembre

J’ai (enfin) découvert le manga Pluto, de Naoki Urasawa, qui mêle science-fiction et enquête policière : un manga comme je les aime, sans trop de scènes de « baston » (que j’ai toujours du mal à déchiffrer) et avec de très intéressantes réflexions ! Vraiment top. Ces deux premiers tomes ont fait l’objet d’une chronique ici.
Par ailleurs, j’ai relu le début de la série De Cape et de Crocs, d’Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou qui est une de mes séries BD fétiches : aventures, suspens, originalité et bons mots sont au programme. En plus, les auteurs ont repris les grands classiques de la littérature et, rien que pour ça, la série vaut franchement le détour. Les dessins sont détaillés et hyper agréables, et c’est bien écrit. Ce serait bête de se priver!

Carnet de lectures. 

Vilaines filles, Megan Abbott.
Vilaines filles, ou plongée dans le merveilleux monde des cheerleaders : titre ô combien programmatique, qui annonce d’emblée la couleur. On suit donc les aventures d’Addy, cheerleader, seconde de Beth Cassidy, accessoirement sa meilleure amie, et capitaine au cœur de fer. Dures à cuire, se sentant invincibles, les deux jeunes filles règnent sur l’équipe. L’arrivée d’une nouvelle coach, belle, forte, autoritaire, change la donne, et l’ambiance. Manipulations, jalousies, mesquinerie remodèlent l’ambiance de l’équipe. La tension est palpable, l’ambiance plus que malsaine, on est au bord du malaise ; et le drame éclate. Si Megan Abbott traite avec beaucoup de finesse la psychologie de ce microcosme, on regrettera que le drame n’induise pas un changement de rythme ou de style : la fin est assez plate, et le message perd de sa force, ce que l’on regrettera.

Noche triste, Stéphane Monnot.
Un très beau recueil de nouvelles : concises, précises, efficaces, elles vous portent et transportent. Les personnages sont souvent désabusés, les univers sombres, mais le style est plein d’humour sous-jacent, et on se prête à sourire bien souvent. Les ambiances sont soignées, le style très maîtrisé, les récits très efficaces : Noche Triste est un vrai petit bijou, idéal pour ceux qui seraient fâchés avec les nouvelles !


Challenges. 

challenge-4-saisonsJe profite du petit bilan pour vous signaler qu’Asuna et moi reprenons les challenges saisonniers de Marmotte ; notre premier thème, Fées d’hiver, est ouvert depuis hier, et court jusqu’au printemps ! N’hésitez pas à vous inscrire si le cœur vous en dit. Plus d’infos ici ou .

Top & Flops. 

Ce mois de novembre a vu quelques très bonnes surprises !
le-vieux-qui-ne-voulait-pas-fêter-son-anniversaire-jonas-jonasson  prodigy-legend-2-marie-lu  punk-s-not-dead-anthelme-hauchecorne
Au rayon aventure, j’ai adoré parcourir les routes de Suède derrière Allan Karlsson dans Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle, jeune centenaire ne manquant pas d’idées saugrenues. Drôle, inventif, bien écrit, voilà un livre qui vous remet le moral au beau fixe !
Côté jeunesse, j’ai eu une excellente surprise avec Prodigy, de Marie Lu, qui nous livre une excellente dystopie, en s’affranchissant des clichés et lois du genre, pour proposer un récit original, intelligent, et vivement mené.
Dernier titre, et non des moindres : Punk’s not dead, d’Anthelme Hauchecorne. Un cercueil de nouvelles inventif, brillant, bien écrit, sombre mais curieusement réjouissant, qui m’a permis de découvrir un auteur que je suivrai dorénavant avec la plus grande attention.

Ce mois-ci, je n’ai pas réussi à accrocher à deux titres : mauvaise période, pas le bon état d’esprit, allez savoir. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas été convaincue par le second volume d’Instinct, de Vincent Villeminot (ce qui ne m’empêchera toutefois pas de lire la suite avec plaisir), qui m’a semblé trop répétitif par rapport au précédent, et par Effacée, de Teri Terry, dont j’ai apprécié le concept, mais qui m’a semblé trop peu poussé.

Citations. 

« Qu’est-ce qui te permet d’affirmer ça? Il n’y a pas la moindre preuve scientifique qui corrobore…
– Ah! Vous savez ce que pensait Billy des preuves scientifiques ?
Il baissa d’un ton, offrant une imitation aussi parfaite que glaçante de la voix de son père.
– « Tu veux que je te dise ? Les preuves scientifiques, ça revient à emboîter cinq morceaux d’un puzzle de cinq cents pièces et à te dire : Oh, ben ça ira comme ça. »»
Barry Lyga, Game

«Je me suis longtemps méfié des darwinistes. J’ai changé d’avis après que mes mômes ont repris l’école. Durant la guerre, j’ai pas pu m’en occuper. Toujours au front à me castagner. Aussi, quand j’ai ouvert leurs bulletins de notes, j’ai encaissé un électrochoc. Dur de m’y habituer. D’entendre ma fille de huit piges causer fission nucléaire, je me sens con. Si je propose à mon fiston un tour de balançoire et qu’il m’envoie paître pour lire une thèse sur la théorie des cordes, ça me flanque le bourdon. Le pire, ce sont les cadeaux de Noël. Savez-vous où je peux dégotter un « gyrotron quantique à structure en nickel-cadmium », vous ? Pas chez Joué Club en tout cas.»
Anthelme Hauchecorne, Punk’s not dead, «La Guerre des Gaules.»

Publicités

2 commentaires sur “[2013] Petit bilan de novembre.

  1. Escrocgriffe dit :

    Ah, de Cape et de Cros, j’adore cette bd ! Les illustrations sont magnifiques, et le texte savoureux, un bel hommage à Edmond Rostand (entre autre).

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s