Brèves de comptoir #17

Lundi : des nouveautés au Bélial’ !

Si vous ne connaissez pas le Bélial’, vous pouvez dans un premier temps consulterleur site internet, leur page Facebook, ou bien écouter le podcast récemment réalisé et mis en ligne par Elbakin.
Au sommaire des nouveautés, donc, une collection de novellas, et une collection dédiée aux bandes-dessinées, et romans graphiques.
La première série de cette nouvelle collection sera de Nicolas Fructus, comptera une dizaine de tomes, et s’intitulera Derio. J’en profite pour vous signaler que cette maison d’édition a un très alléchant catalogue numérique ; si vous êtes équipés, c’est le moment d’aller zieuter ce qu’ils proposent !

Mardi : Neil Gaiman et Doctor Who !

À l’occasion du cinquantenaire du Docteur, Neil Gaiman sortira un e-book autour d’une aventure du Docteur, intitulé Nothing O’Clock. Voici ce qu’en dit l’auteur :

«Nothing O’Clock met en scène le onzième docteur, celui incarné par Matt Smith, avec Amy Pond comme compagnon. Cette aventure se situe quelque part au cours de la première saison de Matt Smith, principalement sur Terre en 1984, mais aussi ailleurs, il y a très très longtemps. Je n’avais jamais créé un monstre original pour Doctor Who et j’ai vraiment apprécié cette occasion de donner vie à un monstre effrayant d’une nature que nous n’avons pas assez vue avant… J’espère que le Kin va sortir de là et va donner des cauchemars aux gens de temps en temps. Et que vous serez inquiet si un homme avec un masque de lapin vient à votre porte et essaie d’acheter votre maison.»

 

Mercredi : La Stratégie Ender est en salles !

la-stratégie-ender-orson-scott-card

Sorti ce mercredi, c’est l’occasion ou jamais d’aller suivre les pérégrinations du jeune Ender Wiggins dans son rude apprentissage, adapté du premier tome de la série d’Orson Scott Card.  Vous pouvez tout à fait aller voir le film sans avoir lu le roman, il ne pose aucune difficulté de compréhension (mis à part le fait qu’on nous parle pas mal de l’ « ansible », un moyen de communication révolutionnaire, et qu’on ne nous explique jamais de quoi il s’agit au juste). L’adaptation est extrêmement rapide, manque un peu de rythme, et ils ont fait de très larges coupes dans l’histoire mais si vous cherchez un divertissement sans grande prétention, c’est parfait.

Une nouvelle récompense pour Ursula K. Le Guin !

L’auteur vient de se voir remettre le Arthur C. Clarke Award for Impact of Imagination on Society, par la Fondation Arthur C. Clarke, pour l’ensemble de son œuvre !
Shelley Streeby, directrice de la maison d’auteurs de Clarion à UC San Diego en parle ici.

Vendredi : Le Cercle des jeunes élues pourrait être adapté en film !

le-cercle-des-jeunes-elues-sara-elfgren-mats-strandberg

Les droits avaient tout d’abord été achetés par la firme Filmlance, qui avait commencé la production sur le scénario de Sara B. Elfgren, mais tout s’était arrêté en 2012, suite à un désaccord avec les auteurs. Les droits ont été repris par Benny Andersson et son fils Ludvig, et le film sera produit par RMV Films. Le casting aurait même déjà commencé en Suède !
Le fim est prévu pour l’été ou l’automne 2015, ce qui vous laisse tout le temps de lire le premier tome, et peut-être celui de voir la traduction du second !

Myrihandes en financement participatif !

Le premier tome de la saga de Guilhem Méric avait été publié Au Diable Vauvert qui, l’an dernier, a annoncé qu’il ne publierait pas la suite. Aujourd’hui, Guilhem Méric a terminé d’écrire la suite de sa saga, et l’a proposée à d’autres éditeurs. Cependant, il faut tout d’abord qu’il récupère ses droits sur le premier tome de la saga, toujours aux mains des éditions du Diable Vauvert ; la somme demandée étant trop conséquente pour l’auteur, il lance un appel au financement participatif sur Ulule. Tout cela est fort bien expliqué par l’auteur lui-même, dans cette vidéo :

 

Il reste un mois avant la clôture du procédé, et presque un quart de la somme a déjà été réuni. Si vous avez aimé le premier tome, ou que cette saga vous intéresse et que vous vous sentez philanthrope, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Week-end : des nouvelles de la BlizzCon !

Durant la convention annuelle de Blizzard, une conférence a été organisée autour du film – toujours prévu pour décembre 2014 – et les premières illustrations ont été dévoilées, et un aperçu sera visible à la BlizzCon de l’an prochain. D’après cette conférence, le film serait dispo en 2D et en 3D, et les réalisateurs espèrent atteindre le niveau du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson. Le tournage devrait débuter en janvier, une partie du casting ayant déjà été réalisée et le film mettra en scène les deux partis (Alliance et Horde), de façon équivalente. Par ailleurs, Blizzard a conscience que la plupart de ses personnages principaux sont masculins, mais il y aura au moins un rôle féminin important tenu par une femme. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous ici.

La semaine dernière : des prix ! 

Une partie de ces prix ont été donnés ici, mais il en reste quelques-uns.

Les British Fantasy Awards 2013 :
Prix Robert Holdstock (meilleur roman de fantasy) : Some kind of fairy tale, Graham Joyce (Gollancz).
Prix August Derleth (meilleur roman d’horreur) : Last days, Adam Nevill (Macmillan)
Novella : The Nine Deaths of Dr Valentine, John Llewellyn Probert (Spectral Press)
Nouvelle : Shark ! Shark ! (Black Static 29), Ray Cluley (TTA Press).
Collection : Remember why you fear me, Robert Shearman (ChiZines Publications).
Anthologie : Magic : An Anthology of the Esoteric and Arcane, dir. Jonathan Oliver (Solaris).
Edition idépendante : ChiZine Productions (Brett Alexander Savory & Sandra Kasturi).
Essai : Pornokitsch, dir. Anne C. Perry & Jared Shurin.
Magazine / Périodique : Interzone, ed. Andy Cox (TTA Press).
Artiste : Sean Phillips.
Comics / roman graphique : Saga, Brian K. Vaughan & Fiona Staples (Image Comics).
Scénario : The Cabine in the Woods, Joss Whedon & Drew Goddard.
Prix Sidney J. Bounds (meilleur nouveau venu) : Helen Marshall, pour Hair Side, Flesh side (ChiZine).

Les World Fantasy Awards 2013 :
Susan Cooper et Tanith Lee, en hommage à l’ensemble de leur carrière.
Roman : Alif l’Invisible, G. Willow Wilson
Novella : Let Maps to others, K.J. Parker (Subeterranean Summer 12′).
Nouvelle : The Telling, Gregory Norman Bossert (Beneath Ciseless Skies 11/29/12).
Anthologie : Where Furnaces Burn, Joel Lane (PS Publishing).
Artiste : Vincent Chong.
Special Award Professional : Lucia Graves pour la traduction de Le Prisonnier du Ciel (Weidenfeld & Nicholson ; Harper), de Carlos Ruiz Zafón.
Special Award Non-professional : S.T. Joshi pour Unutterable Horror : A History of Supernatural Fiction, vol. 1 & 2 (PS Publishing).

Publicités

4 commentaires sur “Brèves de comptoir #17

  1. Mypianocanta dit :

    Purée ! quand je vois les titres et les auteurs des prix je me sens complètement nulle : je n’en connais aucun. C’en est presque flippant 😦 Merci pour ces brèves !

    J'aime

  2. Escrocgriffe dit :

    Quelle bonne nouvelle pour Doctor Who ! Merci pour l’info 😉

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s