Brèves de comptoir #15

Mardi : Brandon Sanderson donne accès aux notes qui lui ont permis d’achever La Roue du Temps !

L’auteur a décidé de lancer une rétrospective sur le projet qui lui a permis d’achever la saga de Robert Jordan. Dans son premier article, il parle des notes que Robert Jordan a laissées, et qu’il a pu consulter et livre tout un tas de petits secrets autour de cette reprise. C’est un projet très intéressant, et c’est là que ça se passe !

Mercredi : Robin Hobb revient avec une nouvelle trilogie !

L’auteur vient en effet d’annoncer que Fitz et le Fou reprendraient du service, et il y a quelques infos supplémentaires. Ainsi, on apprend que ce retour ne s’est pas effectué dans la douleur, Fitz étant «un de ces personnages que j’ai toujours en tête, qui observe les choses et fait des commentaires. La même chose est vraie pour le Fou. Donc, oui, je suppose que cela signifie que j’entends des voix… […]. Les lecteurs avisés savent que tous les fils pointant vers cette histoire ont toujours été là. Il y avait toujours un dernier chapitre de cette histoire, et j’ai toujours voulu écrire. Je n’étais pas toujours sûre que je devais l’écrire, ou que les lecteurs se réjouiraient que le dernier chapitre que j’ai envisagé soit ainsi. Mais il m’a semblé que le moment était venu. Cela fait 20 ans que j’y pense, sous la forme de notes et d’idées.». 
Si le nom de l’éditeur n’est pas encore connu, le titre de la trilogie a été dévoilé ; cette nouvelle série s’intitulera The Fool’s Assassin.
Si vous mourez d’envie d’en savoir plus, n’hésitez pas à consulter l’interview ici.

La Quête d’Ewilan en B.D. est en librairie !

la-quête-d-ewilan-bd

On en avait parlé ici et , et maintenant, c’est fait : vous pouvez vous procurer le premier opus chez votre libraire, dès mercredi prochain (soit le 16).

Jeudi : le prix Nobel de littérature a été attribué (entre autres prix Nobel, bien entendu).

Et c’est la Canadienne Alice Munro qui a été décorée jeudi. Novelliste anglophone reconnue, l’auteur de 82 ans est donnée comme «maîtresse de la nouvelle contemporaine». Ses nouvelles, ancrées dans la campagne de l’Ontario, lui ont valu d’être comparée à Tchekhov. Elle écrit depuis l’adolescence, et a publié pas moins de 14 recueils, couronnés de nombreux prix. C’est la première Canadienne a recevoir le Nobel de littérature, et la 13e femme à être récompensée.

Feist revient avec un nouveau cycle !

Le cycle est annoncé depuis l’été et on en sait maintenant un peu plus. Il comportera au moins 6 tomes, édités par Harper Collins (lequel a signé un chèque à 7 chiffres), s’inspirera de l’histoire médiévale, et de la légende arthurienne et devrait s’intituler The War of the Five Crowns. Le premier tome, King of Ashes (Le Roi des Cendres) est attendu pour mai 2014.

Le premier livre de l’auteur, Magicien, date de 1982, et Feist a écrit environ 30 livres. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller lire l’interview sur Elbakin.

Vendredi : une revue consacrée aux littératures de l’imaginaire asiatiques !

LONTAR : The Journal of Southest Asian Speculative Fiction est née, et elle permettra de faire découvrir l’imaginaire d’Asie du Sud-Est (et n’a rien à voir avec la fondation LONTAR, laquelle propose une aide financière aux traducteurs et éditeurs, dans le but de promouvoir la littérature indonésienne).
Au sommaire du premier numéro ? Des œuvres des Philippines, de Malaisie, du Cambodge, de Singapour, du Laos et du Vietnam. Parmi tout cela, il y aura une Manille post-apocalyptique (Kate Osias), une Kuala-Lumpur utopique (de Zen Cho), une excursion militaire hantant le Fleuve Jaune (Elka Ray Nguyen),de la poésie spéculative (Chris Mooney-Singh, Ang Si Min and Bryan Thao Worra) ou encore une étrange expliration de la magie philippine (Paolo Chikiamco).
La revue est consultable ici !


Week-end : la censure a encore frappé !

Et cette fois, c’est Neil Gaiman qui en fait les frais. Scandalisée par le  «langage indécent» et les séquences sexuelles de Neverwhere, une mère d’élève a alerté les autorités scolaires de l’établissement de sa fille, et a obtenu que le livre de 400 pages ne soit plus autorisé. Depuis le 10 octobre, les établissements de la ville d’Alamogordo ne peuvent plus proposer le livre de Neil Gaiman – même si tout porte à croire que la mèresera prochainement déboutée. Flegmatique, l’auteur s’est contenté de partager l’info sur Twitter. Affaire à suivre !

Publicités

8 commentaires sur “Brèves de comptoir #15

  1. Mypianocanta dit :

    A propos de la « censure » je n’ai qu’un mot à dire PTDR Bon je n’ai pas lu le livre, mais la soi-disant dame bien pensante qui a demandé que ce livre soit retiré des écoles, ne se rend pas compte qu’en fait elle fait une publicité monstre au dit livre. Neil Gaiman a raison de ne pas commenter : il y gagne en grande partie 😀

    J'aime

    • Sia dit :

      Oui, c’est clair qu’il y gagne en publicité. Je n’ai lu que Stardust, Entremonde et De Bons présages de l’auteur, et ça ne m’a pas paru si choquant que ça, honnêtement ! A moins que Neverwhere soit une débauche d’insanités, je ne vois franchement pas. Mais je crois aussi que nos voisins d’Outre-Atlantique sont rapides à la détente pour censurer des romans destinés à la jeunesse et biens sous tous rapports (au hasard, Le Journal d’Anne Frank, un porno bien connu…). (Des fois je m’étonne que John Green réussisse à vendre ses livres, d’ailleurs).

      J'aime

  2. solessor dit :

    Encore des choses intéressantes cette semaine ! En particulier la nouvelle série de Hobb (avec le Fou, yeah !), et celle de Feist, du bon en perspective ! La couverture du premier tome d’Ewilan version BD ne m’attire pas plus que ça, par contre, c’est dommage… Mais je jetterai sans doute un oeil, parce que c’est une adaptation de Bottero, alors… Quant à la censure de Gaiman, je ne comprends pas franchement non plus… Mais si la mère d’élève est partie pour être déboutée, on imagine déjà à quel point sa montée au créneau était légitime ! Hum… ^^

    J'aime

    • Sia dit :

      Pour Hobb, je passe mon tour car (pas taper) j’ai carrément pas accorché à L’Assassin royal. Mais dans la mesure où j’ai lâché l’affaire au premier chapitre, il faudrait que je retente ! Feist, en revanche, j’aime mieux (mais une dame m’a dit, un jour, qu’il construisait toutes ses intrigues pareil. Elle avait facile 60 ans, prenait des places pour le musée, je vous raconte pas comment j’étais heureuse qu’elle connaisse ma lecture en cours – La Trilogie de l’Empire de Feist). Et pour Ewilan, vu que ça fait déjà 3 fois que je mets la couv’ dans les brèves, je ne sais pas, je m’y suis habituée ! J’y jetterai un oeil à l’occasion (à la Fnac, mettons…).

      J'aime

  3. Escrocgriffe dit :

    Quelle actualité chargée ! Je suis bien d’accord avec vous sur le gros pub pour Gaiman ^^ En ce qui concerne Robert Jordan, je trouve cette histoire de notes vraiment émouvante…

    J'aime

    • Sia dit :

      Oui, je trouve aussi cette histoire émouvante, et l’auteur est bien sympathique de la faire partager ! Tout ce que je souhaite pour la pub de Neil Gaiman, c’est que ça incite ces collégiens à ouvrir ces livres (j’imagine que comme beaucoup d’enfants, si on leur dit que c’est interdit, cela attisera leur curiosité).

      J'aime

  4. faelys dit :

    une belle revue de presse des faits marquants! j’ai lu et aimé la BD d’Ewilan, même si rien ne remplace le roman originel de maître Bottero, bien sûr!

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s