Hate List, Jennifer Brown.

hate-list-jennifer-brown

En arrivant au lycée pour la rentrée de terminale, Valérie sait que rien ne sera plus jamais comme avant. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria, et a fait une dizaine de victimes avant de se suicider. Des élèves arrogants, pénibles, qui le harcelaient ou persécutaient de Valérie. Des élèves qui figuraient sur la liste de la haine, celle que Valérie et Nick ont tenue pour se défouler. Valérie n’a jamais voulu ça. Valérie n’a pas appuyé sur la gâchette.
Mais cela fait-il une différence aux yeux des autres ?

Difficile sujet que celui de Hate List. Car il aborde un sujet de société douloureux (les tueries dans les établissements scolaires), d’une part, mais surtout parce qu’il le fait d’un point de vue ambivalent. Valérie est une victime de la tuerie, mais elle a quand même sa part de responsabilité, puisqu’elle a aidé à rédiger la fameuse liste. Des noms et des noms de personne qui l’ont blessée, humiliée, trahie, et que Nick s’est chargé d’abattre.

Dès le début, le roman est donc placé sous le signe de l’émotion. On alterne entre les passages narrant les instants précédant la tuerie et le moment fatidique, et ceux évoquant le retour de Valérie au lycée. Tout est narré du point de vue de la jeune fille qui, on s’en doute, culpabilise à mort : d’avoir lancé le jeu, de n’avoir rien vu venir, d’être « la copine de… », d’avoir survécu.
La question du pardon est omniprésente : peut-on pardonner à l’instigatrice du drame ? Peut-elle se pardonner elle-même ? Les élèves peuvent-ils se pardonner de n’avoir rien vu venir, peuvent-ils oublier leur comportement ? Bref, beaucoup de questions à trier. À ces questions s’ajoute la rancœur des survivants (adultes et enfants), qu’ils aient été touchés, qu’ils aient perdu un proche ou non.
Hate List, c’est donc un gros bouillon d’émotions, intenses, dures, et pas toujours faciles à gérer pour le lecteur. On suit Valérie, aussi est-il facile de se mettre à sa place, de passer par ses doutes, ses peurs, ses récriminations. Mais on ne peut s’empêcher de penser aux autres personnages que l’on croise, et de se mettre à leur place à eux. L’auteur ne fournit ni morale, ni déclarations bien pensantes, et c’est toute la force d’Hate List.

La galerie de personnages est très complète, et très crédible – sauf peut-être le père. Ce dernier est insupportable de suffisance, froid, et franchement inhumain envers sa fille. Certes, il est intéressant d’illustrer différentes figures de parents suite à un drame pareil, mais la figure du père est un peu trop outrée pour fonctionner réellement. Et il est dommage que la cellule familiale (ou ce qu’il en reste) n’ait pas été plus présente dans le récit.
On regrettera toutefois de n’avoir que le point de vue de Valérie : on ne sait ce que pense les autres personnages qu’à travers ses propres perceptions (parfois erronnées), aussi aurait-il été intéressant de proposer plusieurs points de vue. De même, certains événements semblent avoir moins d’importance que la reconstruction de Valérie, alors qu’ils touchent la reconstruction des autres victimes : c’est un peu dommage, mais on comprend aisément que l’auteur n’ait pas souhaité se disperser sur trop de personnages.

En somme, Hate List a le mérite de traiter un sujet de société important, et souvent tabou, et surtout de l’envisager dans ses conséquences : on ne s’attarde pas sur le drame, mais sur la façon dont les élèves s’approprient les événements et vont tenter de les surmonter. Le récit est bien écrit, souvent émouvant, et ne souffre que de très courtes longueurs. C’est le premier roman de Jennifer Brown, et force est de constater qu’il est très réussi. Voilà un très bon roman, à mettre sur toutes les étagères !

 Hate List, Jennifer Brown. Albin Michel, 2012 (1ère édition 2009), 389 p.
7,5 /10.

 

4 commentaires sur “Hate List, Jennifer Brown.

  1. solessor dit :

    J’ai été un peu moins emballée que toi par ce livre, même si je l’ai trouvé bon dans l’ensemble. Heureusement, la fin m’a apporté le lot d’émotions auquel je m’attendais ! 😉

    J'aime

  2. sophix42 dit :

    Merci pour cet avis. Il etait deja dans ma pal mais tu m’as donné encore plus envie de le lire 🙂

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s