Le Réveil, Le Livre de Saskia #1, Marie Pavlenko.

le-livre-de-saskia-le-réveil-marie-pavlenko

Saskia va sur ses 18 ans et entre en terminale au lycée Buffon, qu’elle découvre. Nouveaux profs, nouvelle tête et une seule ambition : décrocher son bac. Heureusement, elle retrouve bien vite sa vie normale et la routine rassurante dans la maison qu’elle occupe en bord de forêt avec sa mère. Même si, récemment, il se passe des choses étranges dans sa vie. Comme ce type légèrement terrifiant qui la suit partout. Ou cette fille froide et étrange qui a attaché ses pas aux siens et qui s’adresse au garçon dans une langue que Saskia ne comprend pas.
Même la pierre qu’elle porte au poignet depuis sa naissance se met à faire de drôles de choses. Qui sont ces deux énergumènes ? Et que veulent-ils à Saskia ?
Petit à petit, le danger se rapproche… et Saskia devra ouvrir les yeux pour y faire face.

Demain, c’est la rentrée. Pas de bol pour Saskia, qui va entamer sa dernière année de lycée dans un nouvel établissement. Une simple rentrée, dans un nouveau lycée, est déjà stressante mais, en plus, il s’avère qu’elle se fait suivre par un type un peu collant dans Paris, et qui semble être tout le temps sur ses pas. Évidemment, lorsque Saskia trouve le même type comme surveillant dans la cour du lycée, on comprend que la jeune fille soit perturbée.

On rentre sans aucune difficulté dans la fiction, intrigante dès le départ, bien que le fond de l’histoire semble assez convenu : une jeune fille plutôt solitaire, un beau gosse ténébreux (et potentiellement dangereux), des sentiments troubles, une sourde menace… autant d’éléments qui semblent désormais faire partie des topoï des romans de fantasy urbaine destinés aux jeunes adultes. Sans s’appesantir sur trop de détails, il faut reconnaître qu’on retrouve tout un tas de clichés dans ce roman (le premier qu’a écrit l’auteur, soit dit en passant). De même, on perçoit très vite certains rebondissements, ce qui fait que le roman manque parfois un peu de surprises.

Mais… Le Réveil ce n’est pas qu’un roman ado sauce vaguement fantastique, que nenni. D’une part, parce que le roman est très prenant, dès le départ : même si l’on voit on l’où va, on ne peut pas s’empêcher de lire. Marie Pavlenko a un vrai don pour raconter les histoires : c’est fluide, limpide, bien écrit, et il y a un suspens latent, alors même que l’on pressent les développements, ce qui est tout de même très fort.
Les dialogues sont bien tournés, souvent incisifs, et le récit est plein d’humour (point non négligeable). Si certaines réactions de Saskia semblent un peu lourdes, voire un peu naïves (elle est parfois un peu longue à la détente et ces réactions sont nécessaires pour le scénario), c’est vite oublié dans la seconde partie. Le ton devient plus sombre, l’ambiance se dégrade, la tension monte : on plonge dans l’aventure, alors qu’on était plutôt dans l’attente jusque-là. On découvre peu à peu l’univers de l’auteur et force est de reconnaître que la mythologie mise en place est  intéressante et bien amenée, le fantastique s’immisçant peu à peu dans la fiction.

L’auteur ne nous assomme pas d’informations : les mythes qu’elle développe sont fouillés, complexes, mais elle ne nous colle pas une tartine dès les premières révélations. Les informations arrivent peu à peu, le vocabulaire se précise, se complexifie, et quand on découvre une nouvelle notion, on a largement eu le temps d’assimiler les autres. Les mythes sont intéressants et, s’ils font écho à des choses que l’on connaît ou reconnaît, l’auteur y a ajouté suffisamment de petits détails personnels pour les rendre originaux. Et surtout, tout est très bien pensé : c’est crédible, futé, et bien présenté. Du coup, même si la forme semble coller aux poncifs du genre, on n’a pas l’impression de lire un énième copier-coller de la littérature ado du moment. Rien que pour ça, vous devriez mettre votre nez dans Le Livre de Saskia.

Les personnages sont, eux aussi, complexes et évoluent au fil des pages.Surtout, ils sont crédibles, et c’est bien agréable. Saskia est une ado et, si l’on pressent assez vite qu’elle est spéciale, elle ne maîtrise pas instantanément ses capacités, ni ses attributions. Et l’aspect fantastique ne vient pas écraser sa personnalité humaine, ni celle des autres personnages. Leurs émotions, doutes ou états d’âme sont vraiment bien rendus, ce qui rend la lecture d’autant plus prenante. Et il y a des passages proprement déchirants !

Le Réveil, premier roman de Marie Pavlenko, est donc un roman prometteur : si, par certains aspects, il peut sembler un peu convenu, son rythme dynamique, le soin apporté aux personnages, le style fluide de l’auteur, et l’originalité de l’univers le rendent très agréable à lire. Marie Pavlenko parvient à insuffler un certain suspens dans son récit, et à intriguer suffisamment pour conserver l’attention du lecteur. La fin donne furieusement envie de se procurer la suite ! Voilà donc une excellente découverte !

◊ Dans la même série : L’Épreuve (2).

 Le Livre de Saskia #1, Le Réveil, Marie Pavlenko. Scrinéo Jeunesse, 2011, 376 p.
8 / 10.

ABC-2013-Imaginaire

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

hush-hush-becca-fitzpatrick

6 commentaires sur “Le Réveil, Le Livre de Saskia #1, Marie Pavlenko.

  1. Zina dit :

    Je te rejoins dans ton avis. Il faut que je lise le tome 2, qui m’attend gentiment dans ma PAL 🙂

    J'aime

  2. solessor dit :

    J’avais dû lire le synopsis de ce bouquin, en fait, et l’oublier aussi sec. Voilà pourquoi je n’en avais aucun souvenir alors qu’il déchaîne en ce moment les foules ! ça me semblait trop convenu, trop bateau, mais ta chronique a su relancer mon intérêt ! J’ai peut-être jugé trop vite ! 😉

    J'aime

    • Sia dit :

      Le synopsis m’avait moyennement convaincue, je dois dire, mais la curiosité a été la plus forte. Et je ne regrette franchement pas ! Certes, c’est un peu déjà-vu sur certains points, mais le reste fait que ça passe tout seul !

      J'aime

  3. faelys dit :

    je viens de le finir et j’ai aimé. encore une fois j’ai lu ton billet et l’ai mis en lien. ça devient une belle habitude de partager les mêmes lectures! 😉

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s