Le Peuple de la pluie, Les Agents de M. Socrate #3, Arthur Slade.

le-peuple-de-la-pluie-arthur-slade-agents-de-monsieur-socra

Jeune espion à la solde du mystérieux M.Socrate, Modo se distingue par sa ruse, sa rapidité, et par ses incroyables pouvoirs de transformation. Après une aventure à vingt mille lieues sous les mers, le voilà reparti avec son acolyte Octavia pour la jungle australienne.
Au programme : un ballon dirigeable à la pointe de la technologie, un temple égyptien truffé de pièges mortels et un masque aussi convoité que dangereux.
Face à la forêt hostile et à ses habitants, Modo devra utiliser toutes ses ressources pour sortir victorieux de sa mission.

Il semblerait que la série se bonifie au fil des tomes : plus ça va, mieux c’est ! Avec le séduisant duo Modo/Octavia, on se penche cette fois sur une aventure australienne, prétexte à évoquer l’immense empire colonial britannique.

Tous les éléments qui ont fait des deux premiers tomes des réussites sont à nouveau présents : le vocabulaire est judicieusement choisi, le style toujours simple sans être trop simpliste, et les éléments d’intrigue bien agencés. Les personnages, déjà complexes et attachants, évoluent encore, notamment Modo. De jeune homme un peu effacé, il devient une forte tête, et ce n’est pas désagréable. Cette évolution s’accompagne d’une évolution de sa relation avec Octavia, qui promet d’intéressants développements pour la suite. J’ai apprécié que tous les personnages connus de l’organisation soient réunis dans cette aventure : cela permet de casser un peu le rythme confortable installé jusque-là, et d’en apprendre un peu plus sur eux, tout en développant leurs interactions. L’auteur lâche quelques brides d’informations sur le différend qui existe entre M. Socrate et la redoutable Hakkandottir : à grands renforts de poursuites, combats, oppositions diverses et variées, on en apprend un peu plus sur le background de l’univers – très étoffé – mis en place par Arthur Slade. Le tout en restant essentiellement centré sur Modo : les informations sont glissées ici et là, parfaitement insérées au récit et à l’intrigue en cours. Une belle réussite.

Cette enquête met les agents aux prises avec les populations autochtones australiennes, leurs légendes, leurs lieux sacrés, et les chercheurs de trésor de tous poils qui vont avec. L’ambiance est donc très imprégnée, à nouveau, des grands récits d’aventure du XIXe siècle, et ressuscite fort bien l’atmosphère des grandes explorations, le tout baignant, comme dans les tomes précédents, dans une ambiance délicieusement steampunk. On se croirait vraiment dans une aventure d’Indiana Jones, le fantastique en plus, évidemment ! Les références littéraires sont toujours présentes, et ce petit clin d’œil offre encore et toujours un aspect assez rafraîchissant au roman, sans devenir lassant.
Le tout est très entraînant, intéressant, et bien mené. Un seul regret : que l’aventure soit si courte, car on suivrait les personnages aisément sur une centaine de pages supplémentaire, ce qui est probablement dû au style fluide d’Arthur Slade, et à son art de ménager une bonne intrigue !

Même si cette série est clairement destinée à la jeunesse, par la construction de ses intrigues et le style très accessible, Arthur Slade s’adresse à un public assez large (disons de l’enfant d’une dizaine d’années jusqu’aux ados et, pourquoi pas, jeunes adultes). Avec ce troisième tome, il prouve que l’ensemble progresse bien et de façon cohérente. La fin de ce tome, même si elle présente un fort effet de suspens, s’inscrit parfaitement dans cette progression logique. De plus, les évolutions des différents personnages et de leurs relations s’inscrivent bien dans ce cadre. En bref, c’est du tout bon et chaque tome me semble meilleur que le précédent. Une série que je poursuivrai avec grand plaisir !

Dans la même série : La Confrérie de l’horloge (1);   La Cité bleue d’Icaria (2) ; L’Île des Damnés (4).

 

Le Peuple de la pluie, Les Agents de M. Socrate #3, Arthur Slade. Trad. de Marie Cambolieu. Editions du Masque (MsK), 2012, 309 p.
8,5 /10.

 

4 commentaires sur “Le Peuple de la pluie, Les Agents de M. Socrate #3, Arthur Slade.

  1. Naelline dit :

    Ah mais je ne connais pas cette série, et elle m’a l’air bien intéressante à lire. Je note, je note. Ma Wish List te remercie.

    J'aime

  2. licorne dit :

    Je crois que je vais prendre toute la série d’un coup ! 

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s