Le Petit guide à trimballer de la fantasy, Pierre Demetz, Anne Fakhouri & Jérôme Vincent.

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, je vous présentais le Petit Guide à trimbaler de la S.F. étrangère, édité par ActuSF. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir son petit frère, consacré à la fantasy  et qui, lui, est toujours disponible, contrairement à son prédécesseur.

le-petit-guide-à-trimballer-de-la-fantasy-fakhouri-vincent-demetz

La fantasy explose.
Les livres et les auteurs prolifèrent.
Pour s’y retrouver, voici un petit guide avec les auteurs essentiels, les grands anciens du genre, les petits nouveaux à suivre ainsi qu’une foule d’informations sur tous les domaines de la fantasy.
Et surtout des centaines d’idées de lectures pour faire durer le plaisir.
Un guide à trimballer partout pour rêver encore.

 

La grincheuse n’étant jamais très loin, j’en profite pour signaler que je préférais de loin la quatrième de couverture de l’opus sur la S.F. : très second degré, je la trouvais en parfaite adéquation avec le contenu. Celle-ci est très bien question description, mais franchement moins poilante. Heureusement, on retrouve le style quelque peu gouailleur dès l’introduction, bien que celle-ci reste aussi précise que sérieuse. Je ne résiste d’ailleurs pas à la  tentation de vous en livrer un morceau choisi.

« Sous-genre, paralittérature, tout a été dit, clamé, entendu. La fantasy reste, pour la plupart des gens, une espèce de, un genre de, une sorte de littérature pour adultes immatures qui se projettent dans les elfes gnangnans, les héros aux gros pectoraux ou les guerrières en mini-pagne qui dévisagent le lecteur d’un air rebelle depuis la couverture vaguement mauve d’un poche d’occasion.
Vous qui ouvrez ce guide, vous savez (ou saurez bientôt) que la fantasy est tout autre, qu’elle glisse perpétuellement le long de frontières que nous avons du mal à fermer totalement, qu’elle recèle des mondes proches du nôtre, d’intrigues politiques directement inspirées de l’Histoire, d’histoires de vie, de mort, de dualité, d’héroïsmes et de sacrifices, mais aussi de subtilité d’esprit, de poésie et d’analyse de l’âme humaine.
Nous avons choisi, modestement, de vous présenter les œuvres qui nous ont semblé les plus évidentes, les plus agréables à piocher pour initier ou enrichir cette insolite et colorée bibliothèque qu’elles remplissent depuis maintenant plusieurs décennies. Pour finir, nous envions un peu certains d’entre vous de pouvoir vivre les heures de lecture émerveillée qui sont maintenant derrière nous. Et, pas rancuniers, nous vous souhaitons le même plaisir que le nôtre, de découverte en découverte… »

Côté contenu, on retrouve la stratégie gagnante de l’autre volume : le système  astucieux de pictogrammes (désignés par « hiéroglyphes » dans l’ouvrage), orne toujours les titres proposés en lecture, et chaque fiche auteur est agrémentée de quelques idées lectures, piochées dans les bibliographies d’autres auteurs. Les petites biographies d’auteurs sont bien tournées, parfois drôles et surtout très objectives. Pas question ici de faire un petit guide de la fantasy élitiste : des auteurs plus décriés par les lecteurs, car considérés comme plus « commerciaux » sont également cités. Mais les auteurs ont la grâce de leur consacrer quelques mots, sans dénigrer leur œuvre en entier, et trouvent toujours quelque chose de positif à dire. Ainsi, même si tel ou tel auteur vous rebute en raison de sa réputation, sa présentation vous donnera peut-être tout de même envie de tenter de lire l’un ou l’autre de ses ouvrages.
Les pages thématiques sont toujours présentes ; certaines reprennent un brin d’historique, d’autres présentent un groupement d’auteurs avec, par exemple, « Ces nouveaux traduits à suivre » ou encore « Ces auteurs français à suivre » (oui, à bas la domination anglo-saxonne du paysage éditorial!) – avec une préférence personnelle pour cette dernière, qui donne en quelques mots les raisons de lire les ouvrages cités (et, forcément, affreusement envie de tout lire). Et ce qui est très intéressant, c’est que le guide est très ouvert ! Une page est consacrée aux romans et contes merveilleux, en rappelant que, s’ils ne sont pas à proprement parler de la fantasy, ils en sont assez proches (et à mettre entre toutes les mains). Et, enfin, mon petit coup de cœur perso : la dernière page, qui liste quelques essais et beaux-livres. Peut-être est-ce parce que j’en possède et en ai lu certains ? Je ne saurais dire. Mais j’aime l’idée que les auteurs rappellent que la fantasy, ce ne sont pas seulement des romans isolés, mais aussi un genre dans son ensemble, que l’on peut étudier (même à l’université, absolument). Alors évidemment, après avoir terminé le feuilletage, je ressors avec une liste de courses-à-faire-dans-un-futur-plus-ou-moins-proche longue comme le bras (voire les deux). Mais n’est-ce pas le but premier de ce guide, de donner envie de lire et de découvrir ? C’est en tout cas parfaitement réussi.

A signaler toutefois que ce guide a été réédité, avec de nouvelles références, en 2011. Vous savez ce qu’il vous reste à faire!

 

Le Petit guide à trimballer de la fantasy, Pierre Demetz, Anne Fakhouri et Jérôme Vincent. ActuSF (Les Trois Souhaits), 2007, 56 p.

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être…

 

le-petit-guide-à-trimbaler-de-la-s-f-étrangère-vincent-holstein

6 commentaires sur “Le Petit guide à trimballer de la fantasy, Pierre Demetz, Anne Fakhouri & Jérôme Vincent.

  1. minouche dit :

    J’adore la fantasy, ou tout au moins un certain nombre d’auteurs de fantasy, et je serais curieuse de savoir qui est listé dans ton petit guide !!!! merci de l’info !!!!

    J'aime

    • Sia dit :

      Alors, par ordre d’apparition (et sans prendre en compte les pages thématiques), on trouve: Marion Zimmer Bradley, Gillian Bradshaw, Steven Brust, Thomas Burnett Swann, Orson Scott Card, Fabrice Colin, Glen Cook, John Crowley, Thomas Day, Stephen Reeder Donaldson, Catherine Dufour, David Eddings, Raymon E. Feist, Georges Foveau, Mathieu Gaborit, Neil Gaiman, Guy Gavriel Kay, David Gemmell, Mary Gentle, Terry Goodkind, Pierre Grimbert, Robert Holdstock, Barry Hughart, Robert Jordan, Stephen King, Tanith Lee, Ursula K. Le Guin, Fritz Leiber, Megan Lindholm/Robin Hobb, Alexandre Malagoli, G. R. R. Martin, Anne McCaffrey, Michael Moorcock, Terry Pratchett, Philip Pullman, Michel Robert, Kristine Kathryn Rusch, Sean Russell, J. R. R. Tolkien, Jack Vance, Margaret Weiss & Tracy Hickman, Tad Williams, Gene Wolfe et Roger Zelazny. Voilà, tout ça, ça donne envie de découvrir plein d’œuvres et plein d’auteurs! En revanche, je ne sais pas quels auteurs sont présentés dans la dernière édition!

      J'aime

  2. Solessor dit :

    Aïe aïe aïe, le livre démon par excellence ! Comment peut-on l’avoir et ne pas faire exploser sa bibliothèque ? 🙂 Un livre que j’ai envie d’acheter, pour y piocher des idées de temps à autre !

    J'aime

  3. Solessor dit :

    C’est vrai que finalement, ça peut être un avantage, de ne pas l’avoir constamment sous les yeux ! ^^

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s