Armor, La Quête oubliée des Celtes #1, Sébastien Garnier.

la-quête-oubliée-des-celtes-1-armor-sébastien-garnier
Conlai, jeune orphelin, vit paisiblement dans un village de la Terre d’Armor jusqu’au jour où son destin bascule. Un puissant Druide descendu des Iles du Nord lui révèle le grand secret de sa lignée. Pour accomplir son destin, aidé par ses courageux compagnons, il devra échapper aux innombrables ennemis lancés à sa poursuite par le Seigneur des Ténèbres ainsi qu’aux sortilèges que la Terre sacrée, d’Armor ne manquera pas de dresser sur son chemin. Premier tome d’une trilogie de fantasy qui explore les mythes celtes dans une traversée épique et semée d’embûches de la Bretagne d’autrefois.

La Quête oubliée des Celtes, c’est un projet ambitieux et attrayant mais dont la réalisation pèche malheureusement par plusieurs points, dont le style est le plus important.
Les coquilles sont nombreuses, et c’est bien dommage. Fautes d’orthographe, de conjugaison, de syntaxe, et formulations hasardeuses pullulent et desservent le roman ; la ponctuation n’est pas maîtrisée et semble distribuée au petit bonheur la chance, ce qui entrave et gâche la lecture, puisqu’il faut constamment remanier mentalement les phrases pour comprendre de quoi il est question. Une fois cette gymnastique effectuée, il devient difficile de se concentrer sur la quête quelque peu désespérée, mais essentielle, des personnages.

Arraché à son univers familier, le jeune Conlai se retrouve propulsé dans une fuite en avant éperdue, soutenu par deux de ses amis proches et protégé par deux guerriers et un druide renommés. Cette association permet d’alterner scènes d’action et scènes d’initiation, à la magie, aux mythes, ou au folklore en général, l’auteur tentant de s’intéresser à tous ces sujets pour nous en livrer un bref aperçu qui met l’eau à la bouche – et dont on espère qu’il se poursuit dans les tomes suivants, car c’est trop peu exploité ici. On regrettera cependant le caractère trop belliqueux de Gallig, dont l’incroyable bêtise met plusieurs fois en péril la survie du groupe, et décrédibilise sa fonction de protecteur jusqu’au bout – on n’a même pas envie de regretter ce qui lui arrive, tant cela lui pendait au nez.

Les mythes celtes sont intelligemment et agréablement utilisés, et permettent à l’auteur de nous évoquer différentes créatures mythologiques, ou les mythes les plus importants d’Armorique, le tout en faisant traverser à ces personnages quantité de hauts-lieux du folklore celte (dûment répertoriés ici), sans que cela ressemble à un simple prétexte à la découverte de ce même folklore. La quête s’inscrit dans un itinéraire précis, réfléchi et les diverses rencontres sont toujours soignées et crédibles. Pour un roman de fantasy, la magie n’est pas trop présente et c’est bien appréciable ; les personnages ont conscience que tout ne se règle pas par magie et que celle-ci peut s’avérer dangereuse et à double tranchant. Voilà qui change un peu, et qui donne un souffle de renouveau agréable au roman, et vient distraire d’une intrigue plutôt convenue.

En définitive, le projet qui sous-tend le roman reste très intéressant, ambitieux et admirable, mais le récit gagnerait en force à être retravaillé pour en traquer toutes les incohérences et erreurs, ce qui lui permettrait d’exprimer son immense potentiel ! Gageons que la suite n’en sera que meilleure.

N.B: N’hésitez pas à aller visiter le site qui accompagne le livre, il recèle une foultitude d’informations passionnantes sur l’ouvrage, les mythes évoqués ou même les personnages! Un plus indéniable!

 

Armor, La Quête oubliée des Celtes #1, Sébastien Garnier. Editions Persée, 2012, 475 pages.
5/10.

 

masse_critiqueplage-2

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :

druide-oliver-peru

Druide, d’Olivier Péru.

 

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Fantasy.

6 commentaires sur “Armor, La Quête oubliée des Celtes #1, Sébastien Garnier.

  1. Suny dit :

    Aaaah, les points positifs que tu mentionnes me feraient presque regretter de l’avoir abandonné… Je continue de penser que le travail technique bâclé est vraiment un énorme gâchis, ce livre a tellement de potentiel…:(

    J'aime

    • Sia dit :

      Oui, c’est vrai que le synopsis reste intéressant mais c’est tellement dommage que la rédaction ait été bâclée! Du coup, je n’ai vraiment pas apprécié cette lecture, même si j’étais contente de retrouver les mythes et le folklore celtes (mais qui n’ont pas suffi à rendre la lecture passionnante, malheureusement!).

      J'aime

  2. Dylan dit :

    Le titre et le résumé me tentent bien, et si il n’y a vraiment que le style qui entrave vraiment le plaisir de la lecture… J’essaierai de me lancer (après la lecture laborieuse du Trône de Fer, l’habitude va bien finir par venir ! ), je vais me contenter pour l’instant du site, voir un peu ce qui en découle, comme un avant-goût et je me lancerai à mon tour. Merci pour la chronique.

    J'aime

    • Sia dit :

      Voilà, le style est le problème principal; certains éléments d’intrigue restent un peu maladroits, mais c’est un premier ouvrage, la suite éliminera ces petits défauts! Et le site est pas mal du tout, surtout pour les photos qui permettent de mettre l’intrigue en perspective.

      J'aime

  3. Bonjour,  Merci pour votre chronique.  Dans un souci d' »avant-première », les exemplaires destinés à la presse (et chez nous, également ceux des blogueurs) sont issus d’épreuves non corrigées. Ce qui explique peut-etre vos interrogations orthographiques et grammaticales.  Nous sommes très heureux que vous ayez pu néamnoins apprécier le fond du roman et nous espérons également que notre auteur pourra éditer la suite.  Bien à  vous. Editions Persée Service communication 

    J'aime

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s