Nihal de la Terre du Vent, Licia Troisi

chroniques-du-monde-émergé-1-nihal-de-la-terre-du-vent-licia-troisi

 

Nihal est une jeune fille très étrange : oreilles pointues, cheveux bleus, yeux violets tout la distingue des autres habitants du Monde émergé. Fille d’un célèbre armurier, elle passe son temps à jouer à la guerre avec une bande de garçons. Mais la nuit, des voix plaintives et des images de mort hantent l’esprit de Nihal. Et lorsque le terrible Tyran envahit La Terre du Vent, elle comprend que ses cauchemars sont devenus réalité. L’heure du véritable combat a sonné. Nihal doit devenir une vraie guerrière et défendre la paix, à tout prix. Ses seuls alliés : Sennar, le jeune magicien, et une infaillible épée de cristal noir.

Première incursion dans la fantasy italienne, ce premier tome des Chroniques du Monde Émergé fut une agréable découverte. Licia Troisi nous conte posément les aventures de Nihal, créature étrange et semblant unique en son genre (cheveux bleus, yeux violets, oreilles en pointe, allure gracile et caractère de cochon).
Dans la cité de Salazar, Nihal et ses jeunes compagnons de jeu sèment la terreur parmi les commerçants, à force de poursuivre des fammins imaginaires et de les pourfendre de leurs épées de bois. Ces enfants qui jouent à la guerre n’en savent rien, Nihal encore moins que les autres. L’ambiance de la cité dans la tour est subtilement retranscrite; pour un peu, on sentirait le fumet des soupes qui mijotent, et l’air saturé de suie de l’armurerie où a grandi Nihal.

Nihal est très certainement un personnage des plus intéressants ; si les facilités qu’elle éprouve peuvent s’avérer agaçantes (elle semble réussir tout ce qu’elle entreprend, sans jamais faillir), et son succès infaillible digne d’un récit bas-de-gamme, c’est au niveau de sa psychologie que nous surprend l’auteur. En effet, malgré son statut d’héroïne, Nihal est souvent détestable, et fait des choix qui semblent uniquement dictés par l’orgueil et la haute estime qu’elle a d’elle-même, quitte à mettre les autres en danger. À mi chemin entre l’anti-héros classique et la peste mal élevée, Nihal est un personnage ambivalent, que l’on se surprend à apprécier et détester tour à tour. C’est donc à une lente descente aux enfers que l’on assiste, amorcée par petites touches puis dévoilée dans toute son ampleur. On regrettera cependant que le rythme du récit perde un peu de son allant vers le milieu de l’ouvrage – mais cette baisse est compensée par la suite.

Bien que Nihal soit le centre de l’attention de l’auteur, cette dernière nous livre de temps à autre les pensées des autres personnages, alternant ainsi les points de vue et les éclairages sur l’intrigue, qui prend peu à peu tout son sens (et s’avère un peu plus développée et détaillée que ne le laisse supposer la quatrième de couverture). Et bien que le livre soit clairement destiné à la jeunesse, l’auteur aborde des thèmes importants et pas toujours drôles, qu’elle décline avec intelligence et efficacité (notamment sur le combat et les motivations). Enfin, on appréciera l’absence d’histoire d’amour gnan-gnan qui aurait totalement déparé l’ouvrage!

En définitive, cette ouverture des Chroniques du Monde Émergé est très réussie, tant par les choix d’écriture qui ont été opérés que par les thèmes abordés; une lecture à recommander, pour petits et grands !

 

Chroniques du Monde Emergé #1 : Nihal de la Terre du Vent, Licia Troisi. Trad. de Agathe Sanz. Pocket Jeunesse, 2008, 442 p.
7/10.

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être

les-âmes-croisées-pierre-bottero

Les Âmes Croisées, de Pierre Bottero.

 

Publicités

Mettre son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s